TAI Baykus

  • Le TAI Baykus est un drone MALE de reconnaissance tactique, bimoteur, à ailes hautes contreventées, muni d’un empennage bipoutre et d’un train d’atterrissage tricycle.

    Désirant produire un drone de reconnaissance tactique possédant une longue endurance, en 2003 TAI (Turkish Aerospace Industries) décide de développer un appareil à partir de son drone IHA-X2 Pelikan. La configuration du Baykus ("Chouette" en turc) reste la même que celle du Pelikan, mais les dimensions sont pratiquement doublées. Les ailes hautes contreventées sont droites et l’empennage bipoutre est terminé par des dérives reliées entre elles à leur sommet par un plan horizontal. La propulsion est assurée par deux moteurs, situés à l’avant et à l’arrière du fuselage, et actionnant des hélices bipales dans une configuration "push-pull". Le fuselage de section carrée permet d’emporter une grande quantité de carburant et avoir assez de place pour permettre d’emporter un équipement de reconnaissance et d’observation composés de diverses caméras TV et IR, d’un télémètre et désignateur laser et de radar de recherche. Il pourrait également être équipé de système de contre-mesures électroniques. Le train d’atterrissage tricycle permet de décoller et d’atterrir depuis une piste sommairement aménagée.
    Il est entièrement construit en matériaux composites et en polymères, excepté les poutres de queues qui sont métalliques.

    Le Baykus vole de façon autonome, suivant par GPS un parcours programmé avant le décollage, mais qui peut être modifié en cours de mission. La portée maximale du système de communication est de 50km. Jusqu’à cette distance les images sont retransmises en temps réel à la station de contrôle au sol, de même que les données de vol.

    Sans commande de la part des forces armées turques ou d’autres pays, le Baykus est finalement abandonné. L’expérience acquise profitera au développement d’un nouvel appareil : le TAI Anka.


    Versions :
    Baykus : Version de base, deux prototypes construits.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun.


    Caractéristiques :
    Longueur : 6m
    Envergure : 7m
    Masse à vide : 100kg
    Masse maximale au décollage : 250kg
    Charge utile : 80kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Deux moteurs JPX DC320 deux temps à deux cylindres de 15kW (20cv) chacun.

    Performances :
    Vitesse max : 200km/h
    Plafond opérationnel : 4’600m
    Endurance : 12h
    Rayon d’action : 50km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://en.wikipedia.org/wiki/TAI_Bayku%C5%9F

    http://en.wikipedia.org/wiki/Turkish_Aerospace_Industries

    http://defence.pk/threads/turkish-uavs-information-pool.325787/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche Jericho.

    Question : y a-t-il autant de drones turcs que de drones iraniens ? :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Merci pour cette fiche Jericho.
    Mais de rien.


    Nico2 a écrit

    Question : y a-t-il autant de drones turcs que de drones iraniens ? :mrgreen:
    Tu risques malheureusement d'être déçu, mais on arrive bientôt au bout. :mrgreen:
    Il y a encore quelques projets qui seront peut-être intéressants, mais que l'on va un peu attendre pour voir s'ils se concrétisent, et d'autres qui ne sont que civils et que par conséquent on n'en tient pas compte.

    Pour être franc, j'ai hésité à faire les IHA-X1, IHA-X2 et le Baykus. Au début, j'ai réellement cru qu'ils étaient entrés en service à quelques exemplaires. J'avais déjà recueilli pas mal d'infos quand j'ai réalisé mon erreur (mon turc n'étant pas très au point, j'ai dû attendre de les traduire pour m'en rendre compte), et j'ai pensé que ça permettait de voir l'évolution jusqu'au TAI Anka… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Clansman.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Pour être franc, j'ai hésité à faire les IHA-X1, IHA-X2 et le Baykus. Au début, j'ai réellement cru qu'ils étaient entrés en service à quelques exemplaires. J'avais déjà recueilli pas mal d'infos quand j'ai réalisé mon erreur (mon turc n'étant pas très au point, j'ai dû attendre de les traduire pour m'en rendre compte), et j'ai pensé que ça permettait de voir l'évolution jusqu'au TAI Anka… :roll:

    Je persiflais de toutes façons, ton raisonnement est le bon. ;)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer