Global Hawk (Northrop-Grumman)

  • Même les Predator sont pilotés depuis le territoire américain… apparemment souvent à Hawai`i, peut-être pour des problèmes de latence, justement.

    La liaison passe-t-elle par satellite (réputé pour les latences importantes), ou plus directement par radio ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Par radio ?
    Sur d'aussi longues distances ?
    Je suis une vraie buse en terme d'ondes et de transmissions, mais, n'y a-t-il pas des risques élevés:
    a) de brouillage
    b) de perte de faisceaux (en espérant que ce soit le bon terme)
    c) une limitation dans le type d'ondes utilisées (HF ?)

    Si M. Pit passait par-là, ou un de nos camarades expert dans le domaine.

    vigi qui se pose pleins de questions sans avoir aucun début de réponse.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il existe aux alentours de 1200 types de drones dans le monde et pour le moment seulement trois sont équipés de liaison satellitaire à haut débit via une antenne satellite, liaison qui permet de les contrôler à distance en temps réel et qui par la même occasion permet aux drones, toujours en temps réel, de transmettre les images et information recueillies. Ces trois drones sont le Harfang, le Global Hawk (Euro hawk) et le Predator. Effectivement le Global hawk opère directement depuis les Etats-Unis car contrairement au Harfang et Predator équipés de turbopropulseurs, il dispose d'un réacteur ( Rolls-Royce AWE-3007-H) qui le propulse à 650km/h et lui octroi une autonomie de 42h. Il est aussi beaucoup plus large et lourd que ces deux derniers avec 35m d'envergure (contre 16.6m Harfang et 14.8m Predator) et 12 000kg maximum (contre 1200kg Harfang et 1020kg Predator). Il joue dans une toute autre catégorie.

    Tous les drones opérant en Afghanistan sont commandés depuis les USA excepté les drones français dont les opérateurs de vols (souvent d'anciens nosa) de l'escadron d'expérimentation de drones 1/330 "Adour" sont déployés directement sur le sol Afghan. Il serait possible de les contrôler depuis la France, pourquoi cela n'est-il pas fait? peut-être pour des questions de morale et de psychologie, je ne sais pas.

    vigi a écrit

    Par radio ?
    Sur d'aussi longues distances ?
    Je suis une vraie buse en terme d'ondes et de transmissions, mais, n'y a-t-il pas des risques élevés:
    a) de brouillage
    b) de perte de faisceaux (en espérant que ce soit le bon terme)
    c) une limitation dans le type d'ondes utilisées (HF ?)

    Les satellites utilisent des ondes électromagnétiques tout comme les radio, mais avec des fréquences plus élevées.

    a)C'est la question que je me suis longtemps posé et que je me pose encore. Comment éviter que les transmissions envers le drones ne soient brouillées, tout du moins, hachées. En Afghanistan les unités au sol utilisent des brouilleurs radios afin de neutraliser les IED (Improved Explosive Device) cachées par-ci par-là par les taleb, lesquels attendent le passage d'un convoi de l'OTAN pour les faire exploser à l'aide de leur téléphone portable. Ainsi, en émettant des trains d'ondes correspondant à celle des téléphones cellulaires, lorsque l'onde utilisée par le récepteur de l'IED passe, cette dernière explose. Ces brouilleurs radio utilisés par les troupes au sol ont la fâcheuse tendance de "brouiller" les communication des appareils (F-15, Rafale, F-16 et autres) de l'OTAN lorsqu'ils sont utilisés alors que les pilotes communiquent par radio. Cela ne rompt pas la communication mais fait comme l'on dit lorsque l'on téléphone "de la friture sur l'onde" ou crée des coupures. Je pense (confirmation Pit?) que les satellite utilisent les ondes UHF alors que les téléphone portables utilisent des micro ondes, ce qui fait que les drones ne subissent pas de perturbations venant des brouilleurs utilisés par l'ISAF. En Afghanistan, quasiment aucun risques que les taleb dénichent des brouilleurs radios, matériel sensible, cher et nécessitant des opérateurs formés pour (de plus sans doute repérables de par leurs émissions). Toutefois, face à une grande puissance, les risques sont beaucoup plus importants. Ceci dit, il y a aussi le risque que les satellites ne "se mangent en travers de la face" un bon petit missile made in China ou Russia, et là, à Dieu toutes transmissions…

    b)Perte de faisceau (je ne sais pas non plus s'il 's'agit du terme exact) avec l'emploi de radio terrestre, c'est certain. Premièrement à cause de la rotondité de la terre (à moins d'employer une multitude de récepteurs/émetteurs pour amplifier et propager à nouveau l'onde. Mais là des problèmes apparaissent comme les délais de transmission et surtout les territoires où disposer les antennes :mrgreen: )et deuxième à cause du relief (particulièrement en Afghanistan). Afin de pouvoir communiquer avec les TdC, les appareils en Afghanistan sont obligés de voler en altitude car au milieu des montagnes, les ondes "se perdent" pour faire simple. La fréquence du train d'onde émis entre aussi en compte. Les communication passent par de la VHF ou HF ce qui correspond à de faible longueur d'onde (de l'ordre du m au cm), or pour passer de grands reliefs (en altitude ou profondeur, comme il en est le cas pour les communications avec les sous marins) il faudrait utiliser de grande longueur d'onde de l'ordre de dizaines voire centaines de km. Le problème est que ces ondes sont inutilisables pour la communication radio car elle nécessite "d'immenses" récepteurs à cause de leur très grande longueur. Pour les sous-marins ceci est essentiel afin de rester discret, mais il est impossible de le mettre en place sur des avions ou drones.
    Par contre, l'emploi du satellite (bien sûr géostationnaire donc à environ 36 000km de la surface terrestre), permet d'éviter tout le relief et donc toute perte de signal entre un point A et B.De plus, les deux pays (USA et Afghanistan) se situant tous deux dans l'hémisphère Nord, la Terre ne fait pas "voile" entre le satellite, le point A et le point B. Je pense que dans le cas contraire il faudrait utiliser un satellite relais pour "contourner" la Terre (Le plus simple et plus rapide niveau délais de transmission, serait de se mettre dans le pays en question lorsque cela est possible, et à l'aplomb du satellite).

    c) Expliqué au dessus.

    En espérant avoir était assez clair.
    Merci Pit ou autre de confirmer ou d'infirmer en cas d'une quelconque erreur.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 6 fois par flavien le Oct. 13, 2009, 8:03 p.m.
  • vigi a écrit

    Par radio ?
    Sur d'aussi longues distances ?
    Je suis une vraie buse en terme d'ondes et de transmissions, mais, n'y a-t-il pas des risques élevés:
    a) de brouillage
    b) de perte de faisceaux (en espérant que ce soit le bon terme)
    c) une limitation dans le type d'ondes utilisées (HF ?)
    Je n'y crois pas trop non plus, mais sait-on jamais !


    Flavien> « depuis les autonomie »
    Jolie faute de frappe :lol:
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    Flavien> « depuis les autonomie »
    Jolie faute de frappe :lol:
    Corrigée :siffle:

    haha, merci de l'avoir fait remarquer. J'avoue qu'elle était magnifique, mais bon, déjà ça rimait "Etats-Unis / Autonomie" :mrgreen:

    EDIT: Autre faute corrigée. vigi me comprendra :pn2:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Flavien a écrit

    Effectivement le Global hawk opère directement depuis les Etats-Unis car contrairement au Harfang et Predator équipés de turbopropulseurs, il dispose d'un réacteur ( Rolls-Royce AWE-3007-H) qui le propulse à 650km/h et lui octroi une autonomie de 42h. Il est aussi beaucoup plus large et lourd que ces deux derniers avec 35m d'envergure (contre 16.6m Harfang et 14.8m Predator) et 12 000kg maximum (contre 1200kg Harfang et 1020kg Predator). Il joue dans une toute autre catégorie.

    Tous les drones opérant en Afghanistan sont commandés depuis les USA excepté les drones français.

    Le Global Hawk peut opérer depuis les Etats-Unis, mais ça n'est pas systèmatiquement le cas en pratique, d'autres bases plus proches géographiquement peuvent servir pour des missions en Irak et en Afghanistan.

    En revanche, je confirme que les centres de commandements des drones de l'USAF et de la CIA opèrent depuis le sol américain… Un jeu vidéo grandeur nature quoi :?
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • D'après l'armée de l'Air tous les drones Global Hawk opèrent depuis le sol des USA. Ceci dit, il serait effectivement tout à fait possible de les faire travailler en utilisant une base plus proche de la cible. Je ne sais pas pourquoi ce drone ne reste pas sur place, il doit bien y avoir une raison valable car cela engendre des frais supplémentaires.

    Nico2 a écrit

    Un jeu vidéo grandeur nature quoi :?

    C'est pourquoi je disais que les Français sont directement sur place peut-être pour des "questions de morale". Il pourrait peut-être dangereux pour un cerveau humain que de faire la guerre via un ordinateur à 20000km la journée et de rentrer le soir manger avec sa femme et ses enfants. Un sentiment de toute puissance et d'invulnérabilité qui rejoindrait aisément le monde du jeu vidéo.. Ceci n'étant que mon avis, je ne connais pas les raisons exactes.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On peut aussi supposer que les gars sur place se sentent plus concernés, plus motivés que s'ils étaient restés en métropole. :)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    On peut aussi supposer que les gars sur place se sentent plus concernés, plus motivés que s'ils étaient restés en métropole. :)

    Effectivement, c'est tout à fait plausible.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    On peut aussi supposer que les gars sur place se sentent plus concernés, plus motivés que s'ils étaient restés en métropole. :)

    Plus motivés je ne pense pas, en revanche ils doivent se sentir forcément plus concerner des vies en jeu, puisqu'ils sont amenés à les cotoyer quotidiennement.

    ++
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    En revanche, je confirme que les centres de commandements des drones de l'USAF et de la CIA opèrent depuis le sol américain… Un jeu vidéo grandeur nature quoi :?


    Oui… Un jeu vidéo qui tue pour de vrai…
    Le gars parvient à localiser les deux camions "non identifiés" et à les dégommer aux Hellfire. Pas de survivants. La mission parfaite, quoi…
    Dans la journée, KH va lui confirmer son "carton" lorsqu'il repassera au-dessus du site.
    Puis le soir venu, il rentre chez lui pour fêter Thanksgiving avec sa femmes et ses rejetons. Drôle d'époque… :shock:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Guns a écrit

    Oui… Un jeu vidéo qui tue pour de vrai…

    Mais à sens unique… Celui derrière de le drone ne court pas le risque de se faire descendre, ni même blesser ou repérer…

    -"Tu as fait quoi aujourd'hui chéri?"
    -"La guerre, j'ai zigouillé 4types embusqués qui tiraient sur l'infanterie de l'ISAF"

    …. :|
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Guns a écrit

    Nico2 a écrit

    En revanche, je confirme que les centres de commandements des drones de l'USAF et de la CIA opèrent depuis le sol américain… Un jeu vidéo grandeur nature quoi :?
    Oui… Un jeu vidéo qui tue pour de vrai…
    Le gars parvient à localiser les deux camions "non identifiés" et à les dégommer aux Hellfire. Pas de survivants. La mission parfaite, quoi…
    Dans la journée, KH va lui confirmer son "carton" lorsqu'il repassera au-dessus du site.
    Puis le soir venu, il rentre chez lui pour fêter Thanksgiving avec sa femmes et ses rejetons. Drôle d'époque… :shock:

    Oui, c'est assez flippant tout cela, car il s'agit de vies humaines, et même s'il s'agit de gens pauvres, sur le plan théorique ils ont autant de droits que les autres ! Les américains en Irak ont largement démontré que la vie d'un GI n'avait pas de prix, tandis que la vie d'un irakien ne valait pas un clou…

    C'est très pertinent de pointer les travers du mode d'action par le biais des drones, car je pense que c'est un des problèmes majeurs rencontrés par l'Occident dans sa "guerre contre le terrorisme" : nous nous comportons comme de vrais barbares sans coeur, en tuant et mutilant beaucoup de civils, que les américains décomptent comme "dommages collatéraux":( Je parle des américains, car ce sont surtout eux qui se comportent comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, et de plus, ils n'hésitent pas à tuer dans le doute (un général US avait dit en 2003, à propos de l'Irak et des pertes civiles attendues : "on ne fait d'omelettes sans casser des oeufs !!").

    A chaque nouvelle bavure, toutes les forces occidentales perdent du terrain sur les plans moral et mental, or tout se joue là sur le terme :geek:

    CQFD
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • WOW, je suis très étonné de tes propos (qui sont tout à fait faux).
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nighthawk00 a écrit

    WOW, je suis très étonné de tes propos (qui sont tout à fait faux).

    Euh,oui…Tu peux développer, s'il te plait ? :?
      Lien   Revenir ici   Citer