Les meilleurs pilotes de combat

  • Ce n'est pas une question facile, ça :D surtout qu'il est difficile d'avoir des infos dans la mesure où ça fait un bail qu'il n'y a pas eu de vrai combat aérien (autre que 15 chasseurs modernes avec 3 AWACS contre un pôv' chasseur qui se fait abattre avant d'avoir atteint le bout de la piste) depuis longtemps.

    Sur quoi te bases-tu pour penser ça ?

    Quand on regarde une vidéo (je pensais à une vidéo d'un Rafale contre F-22), ça n'a quand même pas l'air facile !
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La question soulevée est intéressante, car effectivement il conviendrait de voir dans les faits lors d'un vrai combat aérien.

    Ce que tu avances D9 mérite considération également, la vidéo à laquelle tu fais référence valait le coup d’œil, et je n'ai pas l'impression que le pilote était relégué à un rôle subalterne.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce qui joue aussi c'est qu'aujourd'hui et à l'avenir, les combats sont orientés BVR, donc dans ces conditions, le pilote peut difficilement mettre en avant ses talents. Alors forcément, dans la majorité des cas, cela ne peut être que la technologie qui joue, non ?
    Entre la culture des perles finesEt ceux qui perlent l'incultureUn point commun domine :C'est le QI de l'huître(JBX)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En BVR si la détection se fais assez tôt… ce qui est loin d'être gagné dans une guerre "équilibré"…
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Par rapport à ce sujet, je lisais juste hier un article de Bruno Etchenic, bien connu d'AMNet ;) , que m4v a mis en lien dans le topic Rafale. Dans l'un des commentaires de cet article (13 Juin, 10h43), commentaire écrit par Bruno Etchenic lui-même, est expliqué la doctrine suivante:

    Bruno Etchenic a écrit

    C’est on ne peut plus faux [il parle du commentaire précédent, peu importe]. La guerre aérienne est bien éloignée de ce que l’on voit dans les jeux vidéos. Pas assez de place ici pour donner quelques cours de tactique BVR, mais en gros, et mis à part pour les bombardier, il est peu probable de toucher un chasseur ennemi avec un missile à longue portée. Le but sera de le faire dévier de son objectif, en le forçant à des manoeuvres défensives. Le tout finissant dans un « merge » si l’objectif en vaut le coup, ou de l’abandon de la mission pour l’attaquant.
    Depuis que le missile à guidage Radar existe, son ratio tir/touché est extrêmement faible. Avec les missiles récent, peut être qui serait réduit, aucun conflit suffisamment important n’a éclaté pour nous le démontrer (et heureusement). Les systèmes de guerre électronique sont suffisamment puissants et réactifs pour leurrer un missile à guidage Radar adverse, qui lui a de biens maigres possibilités de contre-contre mesures.

    Si le premier qui tire prends l’avantage de l’initiative, il existe des tactiques qui peuvent retourner la situation, comme la manoeuvre du Crank par exemple.

    D'après ce que je lis là, le dogfight, et donc l'habileté du pilote, a encore une place essentielle dans la doctrine de combat aérien entre 2 avions modernes.
    Je présente juste ce que j'ai lu vu que ça me parait pertinent pour ce sujet, mais je ne suis pas sûr d'être d'accord avec ça. Une chose m'intrigue dans cette doctrine: les missiles sont souvent décrit notamment par une donnée, la No-Escape Zone (NEZ). Il me semblait qu'un avion qui entre dans cette NEZ ne pouvait manquer d'être descendu? Mais pour être honnête, je ne sais pas grand chose des performances des missiles par rapport à celles des contre-mesures.

    Buzby, si tu nous lis, je veux bien que tu développes :hehe: !
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pour moi, la NEZ est la zone où le missile pourra à coup sur rattraper sa cible quelque soit les manœuvre, mais ça exclue le leurrage & autre guerre electronique…

    Enfin ce n'est que mon avis !
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je crois aussi que la NEZ concerne uniquement la partie dynamique ; par exemple le missile aura encore assez d'énergie pour le toucher même si la cible fait demi-tour.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ok, d'accord! Si c'est le cas, ça expliquerait tout, merci pour l'info. :)
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • J'ai pensé à ça en voyant les scores des experten allemands pendant la seconde guerre (comme Rudel ou Hartmann) et je me suis dit qu'il fallait quand même avoir un paquet de talent pour descendre plus d'une centaine d'avions (dans le cas d'Hartmann), d'en abattre avec un Stuka (pour Rudel) tout en commençant à combattre en 1942 et survivre à la guerre quoi.

    Aujourd'hui j'ai l'impression que tout se joue au plus gros radar. Du genre j'ai un AESA et hop tout ceux qui n'en ont pas sont virtuellement déjà morts.

    Cela dit il y a eu des affrontements Érythrée / Éthiopie ou encore Pérou / Équateur et il y a eu des combats aériens, ça serait intéressant de voir ce qu'il en a été étant donné que leurs appareils ne sont pas les plus récents et que ces forces aériennes ne disposent pas d'Awacs
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Si ça peut te consoler, je pense que tu n'es pas le seul à te poser ce genre de questions :bonnet:

    En BVR, je pense qu'on peut affirmer que la technologie va davantage compter que le talent du pilote (et on doit pouvoir aller vers 70% - 30% pour refaire une évaluation à la louche).
    En dogfight, à mon avis, le pilote reste vraiment important (mais il ne fera pas tout, ça n'a jamais été le cas comme tu le soulignes).

    Maintenant, reste à savoir si le BVR sera aussi présent qu'on l'annonce depuis que les missiles existent… j'ai le sentiment que non, même si je ne suis pas le mieux placé pour le savoir.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je pense que c'est pour ça qu'on parle maintenant de plateforme d'armements pour désigner les avions polyvalents. Le pilote n'est pas forcément important en lui-même, mais plutôt la quantité d'emport de missiles et autres armements, et leur diversité d'emploi.
    Quand on voit la portée de certains missiles comme le Meteor, on peut douter que les pilotes aient encore une marge de manœuvre conséquente en combat aérien :/
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et d'un autre côté, on clame haut et fort que le Mica a la portée d'un Fox 3 et la maniabilité d'un Fox 2, donc qu'on n'oublie surtout pas le combat à courte portée… Le dogfight quoi.
    Entre la culture des perles finesEt ceux qui perlent l'incultureUn point commun domine :C'est le QI de l'huître(JBX)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ca a peu de rapport car les "FOX" concerne uniquement l'autodirecteur du missile.
    FOX 1 : guidage semi-actif
    FOX 2 : guidage passif
    FOX 3 : guidage actif
    FOX 4 : tir au canon (pas de guidage)
    C'est juste que le guidage infra-rouge (passif donc FOX 2 ) a une portée de détection bien moindre que le radar, donc inutile de faire de la longue portée qui n'accrochera jamais sa cible à cette distance. En conséquence, on fait le missile plus petit, il en devient plus agile.
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce que je veux dire, c'est qu'en général, ce sont des missiles IR qui sont le plus utilisés à courte portée et à radar actif à longue portée.
    Entre la culture des perles finesEt ceux qui perlent l'incultureUn point commun domine :C'est le QI de l'huître(JBX)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cinétic a écrit

    Ca a peu de rapport car les "FOX" concerne uniquement l'autodirecteur du missile.
    FOX 1 : guidage semi-actif
    FOX 2 : guidage passif
    FOX 3 : guidage actif
    FOX 4 : tir au canon (pas de guidage)
    C'est juste que le guidage infra-rouge (passif donc FOX 2 ) a une portée de détection bien moindre que le radar, donc inutile de faire de la longue portée qui n'accrochera jamais sa cible à cette distance. En conséquence, on fait le missile plus petit, il en devient plus agile.
    Il me semble qu'on peut faire un accrochage de l'autodirecteur après le tir, à mi-distance (le guidage intermédiaire se faisant avec la liaison avion-missile)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer