Force Aérienne de la République du Mali

  • http://www.opex360.com/2022/08/10/des-su-25-frogfoot-font-aussi-partie-des-avions-livres-par-la-russie-au-mali-avec-des-pilotes-russes-aux-commandes/

    Comme l'a dit le nouveau, il faut que ne soit qu'un début et non une fin en soi. 
    Sadio Camara est dans son rôle de ne pas trop en dire, cela n'étant pas le rôle de la grande muette. 
    Ensuite, Wagué et lui savent très bien qu'une expertise et maîtrise nationale vaudrait mieux que des "outcomes" russes ou Biélorussie, etc… Loin de tout calcul politique, je cite plusieurs modèles équivalents comme d'accoutumée sur AMN et pour les Casa, par exemple, l'Indonésien PDTI les produit, neufs et plus abordables. Les L39C devront à terme céder la place à des YAK130, des K8 ou des FTC2000. Les MIG29 annoncés devront appuyer une flotte de SU25 et être éclairer par des aéronefs SIGINT/ISR qui seront leurs yeux et leurs oreilles. Le transport tactique doit être la priorité, trop de km2 à couvrir. A quoi bon avoir plus d'une dizaine d'hélicoptères MI8-17, MI24-35 s'ils ne sont pas tous opérationnels? Et les Z9 que le Mali a eu dans son effectif, c'est le vecteur de combat et de soutien qui doit être remis en place, souple d'emploi et percutant. 
    Pour le fédéralisme, bientôt ce sera une évidence pour avancer politiquement vers une solution définitive.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a dit le 12/08/2022 à 06:01 :

    http://www.opex360.com/2022/08/10/des-su-25-frogfoot-font-aussi-partie-des-avions-livres-par-la-russie-au-mali-avec-des-pilotes-russes-aux-commandes/

    Comme l'a dit le nouveau, il faut que ne soit qu'un début et non une fin en soi. 
    Sadio Camara est dans son rôle de ne pas trop en dire, cela n'étant pas le rôle de la grande muette. 
    Ensuite, Wagué et lui savent très bien qu'une expertise et maîtrise nationale vaudrait mieux que des "outcomes" russes ou Biélorussie, etc… Loin de tout calcul politique, je cite plusieurs modèles équivalents comme d'accoutumée sur AMN et pour les Casa, par exemple, l'Indonésien PDTI les produit, neufs et plus abordables. Les L39C devront à terme céder la place à des YAK130, des K8 ou des FTC2000. Les MIG29 annoncés devront appuyer une flotte de SU25 et être éclairer par des aéronefs SIGINT/ISR qui seront leurs yeux et leurs oreilles. Le transport tactique doit être la priorité, trop de km2 à couvrir. A quoi bon avoir plus d'une dizaine d'hélicoptères MI8-17, MI24-35 s'ils ne sont pas tous opérationnels? Et les Z9 que le Mali a eu dans son effectif, c'est le vecteur de combat et de soutien qui doit être remis en place, souple d'emploi et percutant. 
    Pour le fédéralisme, bientôt ce sera une évidence pour avancer politiquement vers une solution définitive.
    Je suis d'accord avec toi sur beaucoup de points mais ton affaire de fédéralisme est impossible sauf en cas dun autre défaite militaire comme en 2014 se qui est impossible à mon avis et dans le contexte malienne sa finira forcément à l'indépendance des régions du Nord en tout cas les malien vont le voir comme ça ils vont jamais l'accepter d'ailleurs la principale cause de désamour des maliens envers les autorités françaises c'est cette histoire de l'autonomie ou fédéralisme que la France appuyait en tous cas moi je n'en crois pas une seule seconde surtout si sa doit passer par référendum c'est impossible que sa passe
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a dit le 12/08/2022 à 06:01 :

    http://www.opex360.com/2022/08/10/des-su-25-frogfoot-font-aussi-partie-des-avions-livres-par-la-russie-au-mali-avec-des-pilotes-russes-aux-commandes/

    Comme l'a dit le nouveau, il faut que ne soit qu'un début et non une fin en soi. 
    Sadio Camara est dans son rôle de ne pas trop en dire, cela n'étant pas le rôle de la grande muette. 
    Ensuite, Wagué et lui savent très bien qu'une expertise et maîtrise nationale vaudrait mieux que des "outcomes" russes ou Biélorussie, etc… Loin de tout calcul politique, je cite plusieurs modèles équivalents comme d'accoutumée sur AMN et pour les Casa, par exemple, l'Indonésien PDTI les produit, neufs et plus abordables. Les L39C devront à terme céder la place à des YAK130, des K8 ou des FTC2000. Les MIG29 annoncés devront appuyer une flotte de SU25 et être éclairer par des aéronefs SIGINT/ISR qui seront leurs yeux et leurs oreilles. Le transport tactique doit être la priorité, trop de km2 à couvrir. A quoi bon avoir plus d'une dizaine d'hélicoptères MI8-17, MI24-35 s'ils ne sont pas tous opérationnels? Et les Z9 que le Mali a eu dans son effectif, c'est le vecteur de combat et de soutien qui doit être remis en place, souple d'emploi et percutant. 
    Pour le fédéralisme, bientôt ce sera une évidence pour avancer politiquement vers une solution définitive.
    Pour ce qui est le fait qu'ils doivent faire d'autres acquisition tout montre à croire que sa va continuer puisque c'est prévue de consacrer 25% de budget national à la défense jusqu'au moins 2025 ce qui est énorme
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une autre vidéo de l'événement, celle de l'ORTM.
    https://youtu.be/rryBF_4pVzo
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Très bon article sur l'état des FAMa proposé par Oryx
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sukhoï SU25K TZ-20C black
    Embraer A29B Super Tucano TZ-02C
    Aero L39C Albatros
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Avril 2019, un Cessna C208U ISR est offert par l'Union Européenne…(Sources militaryafrica)
    Image
    https://www.military.africa/2019/04/e-u-donates-isr-cessna-208-aircraft-to-the-malian-air-force/
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petite question : sait-on combien de Mi-35P le Mali a reçu en août? Certaines sources parlent de deux exemplaires et d'autres d'un seul. 
    Celà ferait donc 4 Mi-35M (livrés en 2017 et 2018(M3/T)) et 1 ou 2 Mi-35P?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jericho a dit le 12/09/2022 à 13:07 :

    Petite question : sait-on combien de Mi-35P le Mali a reçu en août? Certaines sources parlent de deux exemplaires et d'autres d'un seul. 
    Celà ferait donc 4 Mi-35M (livrés en 2017 et 2018(M3/T)) et 1 ou 2 Mi-35P?
    8 MI 35P: 2+2+2+2( dernière livraison)
    4 MI 35 M
    4 MI 171
    2MI 8
    3 MI 24D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • OK,merci. smiley
    Et sait-on s'ils sont tous en état de vol?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • jericho a dit le 12/09/2022 à 22:33 :

    OK,merci. smiley
    Et sait-on s'ils sont tous en état de vol?
    Tous opérationnels.J’ai pas cité 2 Super Pumas qui sont pas opérationnels.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • diata, 15 Mil MI24/35, 6 MI8/17, 3 Super Tucano, 6 Albatros et 2 SU25, c'est une sacrée force de frappe pour les FAMa. Comme je l'ai toujours dit, seuls la rigueur dans l'exploitation, la formation des personnels, l'entretien du matériel et l'abnégation au service du Peuple permettront d'utiliser tout ce matériel à bon escient. Le renseignement de terrain et le quadrillage tactique restent des exigences militaires qui ne semblent pas être les priorités au vu de ce qui se passe actuellement. Tout rassemblement fût-ce t-il de quelques motos doit être repérable, identifiable et détruit en cas de résultat hostile.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En ce qui concerne le maillage tactique, de nouvelles bases aériennes sont déjà construites ou en voie de construction.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Défense et sécurité : L’Armée de l’air se restructure

    Le gouvernement, à travers le ministère de la Défense et des Anciens combattants, a signé, le mardi 16 août 2022, trois arrêtés portant création des bases aériennes, des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense des régions aériennes n°1, n°2 et n°3.

    Le rôle de l’Armée de l’air est très important dans la lutte contre le terrorisme

    Le but étant de mieux défendre notre espace aérien face aux multiples menaces.  Le premier arrêté portant sur la Région aérienne n°1 prévoit de créer au sein de cette région aérienne des bases aériennes, des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense. 

En plus de la Base aérienne 100 (BA-100) à Bamako et la Base aérienne 1001 (BA-101) de Sénou, la Région aérienne n°1 comprend désormais la Base aérienne 102 (BA-102) de Kayes et la Base aérienne 103 (BA-103) de Sikasso.
    Le deuxième arrêté concerne la Région aérienne N°2 composée de la Base aérienne 200 (BA-200) de Mopti et la Base aérienne 201 (BA-201) de Tombouctou.
    Enfin le troisième arrêté concerne la Région aérienne N°3 qui comprend la Base aérienne 300 (BA-300) implantée à Gao et la Base aérienne 301 (BA-301) à Tessalit dans la Région de Kidal.
    Chacune de ces Région aériennes aura des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense. À cet effet, la Région aérienne n°1 aura comme détachements le Dét-Air1/1 de Bapho, le Dét-Air2/1 implanté à Nara, le Dét-Air3/1 à Nioro et le Dét-Air4/1 à Kolokani. Elle aura deux groupements (GDA1 et GPD1) dont les commandements seront implantés à Sénou dans le District de Bamako.
    Concernant la Région aérienne N°2, ses détachements sont  le Dét.1/2 à Douentza et le Dét.2/2 à Hombori. Elle aura deux Groupements (GDA2 et GPD2) dont les commandements sont implantés à Sévaré. Quant à la Région aérienne N°3, elle sera aussi dotée de deux Détachements et de deux Groupements, dont les détachements de Ménaka et de Kidal (Dét-Air1/3 et le Dét-Air2/3) qui sont placés sous l’autorité du commandement de la Région aérienne n°3.
    Une instruction du chef d’état-major de l’Armée de l’Air fixe les détails de l’organisation et les modalités de fonctionnement des Bases aériennes, des Groupements de défense anti-aérienne, des Groupements de protection-défense et des Détachements Air.

    La Rédaction

    L’Essor
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Défense et sécurité : L’Armée de l’air se restructure

    Le gouvernement, à travers le ministère de la Défense et des Anciens combattants, a signé, le mardi 16 août 2022, trois arrêtés portant création des bases aériennes, des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense des régions aériennes n°1, n°2 et n°3.

    Le rôle de l’Armée de l’air est très important dans la lutte contre le terrorisme

    Le but étant de mieux défendre notre espace aérien face aux multiples menaces.  Le premier arrêté portant sur la Région aérienne n°1 prévoit de créer au sein de cette région aérienne des bases aériennes, des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense. 

En plus de la Base aérienne 100 (BA-100) à Bamako et la Base aérienne 1001 (BA-101) de Sénou, la Région aérienne n°1 comprend désormais la Base aérienne 102 (BA-102) de Kayes et la Base aérienne 103 (BA-103) de Sikasso.
    Le deuxième arrêté concerne la Région aérienne N°2 composée de la Base aérienne 200 (BA-200) de Mopti et la Base aérienne 201 (BA-201) de Tombouctou.
    Enfin le troisième arrêté concerne la Région aérienne N°3 qui comprend la Base aérienne 300 (BA-300) implantée à Gao et la Base aérienne 301 (BA-301) à Tessalit dans la Région de Kidal.
    Chacune de ces Région aériennes aura des détachements air et des groupements de défense anti-aérienne et de protection-défense. À cet effet, la Région aérienne n°1 aura comme détachements le Dét-Air1/1 de Bapho, le Dét-Air2/1 implanté à Nara, le Dét-Air3/1 à Nioro et le Dét-Air4/1 à Kolokani. Elle aura deux groupements (GDA1 et GPD1) dont les commandements seront implantés à Sénou dans le District de Bamako.
    Concernant la Région aérienne N°2, ses détachements sont  le Dét.1/2 à Douentza et le Dét.2/2 à Hombori. Elle aura deux Groupements (GDA2 et GPD2) dont les commandements sont implantés à Sévaré. Quant à la Région aérienne N°3, elle sera aussi dotée de deux Détachements et de deux Groupements, dont les détachements de Ménaka et de Kidal (Dét-Air1/3 et le Dét-Air2/3) qui sont placés sous l’autorité du commandement de la Région aérienne n°3.
    Une instruction du chef d’état-major de l’Armée de l’Air fixe les détails de l’organisation et les modalités de fonctionnement des Bases aériennes, des Groupements de défense anti-aérienne, des Groupements de protection-défense et des Détachements Air.

    La Rédaction

    L’Essor
      Lien   Revenir ici   Citer