McDonnell XF-88 Voodoo

  • Le McDonnell XF-88 Voodoo est un prototype de chasseur monoplace à long rayon d’action, biréacteur, muni d’ailes basses en flèche, d’un empennage horizontal monté sur la dérive et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

    En 1945, l’USAAF cherche un avion de chasse à réaction à long rayon d’action capable de remplacer ses P-51 Mustang pour escorter ses bombardiers en territoire ennemi, ce qu’elle appelle alors un "chasseur de pénétration". Ce nouvel avion doit non seulement être capable de bonnes performances en vitesse et maniabilité, mais son rayon d’action doit atteindre les 1’450km. L’entreprise américaine McDonnell décide de proposer un appareil pouvant répondre aux besoins de l’USAAF et une équipe menée par Dave Lewis commence l’étude de ce projet le 1er avril 1946. Ce Model 36 est présenté le 20 juin et l’USAAF signe un contrat pour deux prototypes désignés XP-88.

    De grosses modifications ont dû être apportées au dessin de l’appareil, avec l’accord de l’USAAF, suite aux essais en soufflerie. En effet, la configuration originale avec un empennage en "V" a dû être remplacée par un empennage horizontal fixé sur une dérive conventionnelle, suite à des vibrations trop importantes.

    Le 1er juillet 1948, le projet est redésigné XF-88 Voodoo. Le 20 octobre de la même année, le prototype effectue son premier vol depuis Muroc Field, piloté par Robert Edholm.
    Le cockpit est muni d’une verrière offrant une bonne visibilité au pilote. Les ailes, en position mi-basse, ont une flèche de 35° et les entrées d’air des réacteurs sont situées à leurs emplantures. L’empennage horizontal en flèche est installé à la base de la dérive, également en flèche. La propulsion est assurée par deux turboréacteurs Westinghouse J34-13 installés dans la partie basse du fuselage, les tuyères étant situées bien avant les empennages et la queue de l’appareil. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Dans le fuselage, d’importants réservoirs de carburants sont installés afin de permettre une grande autonomie de vol. L’appareil n’étant pas sensé emporter de radar, son nez est relativement court, ce qui améliore la visibilité vers l’avant lors de l’atterrissage. Le prototype n’est pas armé, mais il est prévu d’équiper les avions de série de six canons M39 de 20mm dans le nez.

    Les essais en vol démontrent que l’appareil manque de puissance, sa vitesse de pointe étant même inférieure à celle du F-86 Sabre. Il est donc décidé d’équiper le second prototype de moteurs avec postcombustion. Désigné XF-88A, il effectue son premier vol le 26 avril 1949, avec des Westinghouse J-34-22. Les résultats étant jugés bons, le premier prototype est équipé des mêmes moteurs. Les pertes de puissance au décollage, dues à la forme du conduit des entrées d’air en "S", obligent McDonnell à rajouter des prises d’air additionnelles qui s’ouvrent durant ces phases de vol. Les vibrations lors du déploiement des aérofreins sont supprimées en les perforant et en limitant leur ouverture à 45°.

    L’USAF compare les appareils qui lui sont proposés pour ce programme d’acquisition, et sur le papier c’est clairement les Lockheed XF-90 et North American YF-93 qui sortent vainqueurs. Mais après protestation de McDonnell et de certains dirigeants du pentagone, il est décidé de tester ces différents appareils en vol. En 1950, une évaluation est organisée durant laquelle le F-88 se révèle supérieur à ses concurrents, principalement en ce qui concerne la maniabilité. C’est donc lui qui est finalement retenu, mais la propulsion devra être assurée par deux turboréacteurs Westinghouse J46 plus puissants.
    Malheureusement, les restrictions budgétaires et l’évolution de ses besoins oblige l’USAF à abandonner ce programme d’armement.

    Par la suite, McDonnell propose à l’US Navy une version navale du XF-88, qui ne sera pas retenue, de même qu’une version biplace d’entrainement avancé.
    Le premier prototype est ensuite équipé, en plus de ses deux réacteurs, d’un turbopropulseur Allison T38 dans le nez, actionnant une hélice quadripale. Redésigné XF-88B, il effectue des essais en vol en 1956 durant lesquels il atteint des vitesses supérieures à Mach1, devenant ainsi le premier "avion à hélice" supersonique.
    En 1958, les deux prototypes sont détruits.

    Suite à son expérience durant la Guerre de Corée, l’USAF reconsidère ses besoins opérationnels en chasseurs à long rayon d’action. McDonnell qui a continué ses recherches sur la base du XF-88, propose une version biplace agrandie et plus puissante. Celle-ci sera par la suite construite en série sous la désignation de F-101 Voodoo.
    Par la suite, McDonnell reprendra la conception générale du XF-88, avec ses deux moteurs installés dans la partie basse du fuselage et ses tuyères sous la queue, pour proposer un remplaçant au Demon F-3H. Ce nouvel appareil fera carrière sous la désignation de F-4 Phantom II.


    Versions :
    XP-88 : Désignation du programme de chasseur monoplace à long rayon d’action, biréacteur, de McDonnell, redésignée XF-88 Voodoo à partir de juillet 1948.

    XF-88 : Désignation du premier prototype, propulsé par deux Westinghouse J34-WE-13 de 13,35kN (1’360kgp) chacun.

    XF-88A : Désignation des prototypes propulsés par deux Westinghouse J34-WE-22 de 13,35kN (1’360kgp) chacun à sec et 16,05kN (1’636kgp) chacun avec postcombustion. Ils sont par la suite équipés de leur armement interne composé de 6 canons M-39 de 20mm. Un prototype construit et un second (le XF-88) mis à ce standard.

    XF-88B : Modification du premier prototype avec l’intégration d’un turbopropulseur Allison T38, dans le nez, actionnant une hélice quadripale.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun. USA : deux prototypes en essai en vol.


    Caractéristiques XF-88A:
    Equipage : 1
    Longueur : 16,51m
    Envergure : 12,09m
    Hauteur : 5,26m
    Surface alaire : 32,52m2
    Masse à vide : 5’507kg
    Masse maximale au décollage : 8’392kg

    Moteurs :
    Deux turboréacteurs Westinghouse J34-WE-22 de 13,35kN (1’360kgp) chacun à sec et 16,05kN (1’636kgp) chacun avec postcombustion.

    Performances :
    Vitesse max. : 1’136km/h
    Vitesse ascensionnelle : 41m/s
    Plafond opérationnel : 12’000m
    Distance franchissable : 2’779km

    Armement :
    6 canons M-39 de 20mm dans le nez.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/McDonnell_XF-88_Voodoo

    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=529

    http://www.joebaugher.com/usaf_fighters/p88.html

    http://www.aero-web.org/specs/mcdonnel/xf-88.htm

    http://www.aviastar.org/air/usa/mcdonnell_xf-88b.php



    Remarque: J'ai réussi à placer démon, fantôme et vaudou… par trop mal pour un jour d'Halloween. :clansman:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par jericho le March 9, 2020, 5 p.m.
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clans' ! ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche, que c'est agréable de retrouver des fiches illustrées. :hehe:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer