reneblc

  • Aviateur Grade : Aviateur
  • Messages : 3
  • Photos : 0
  • Sujets : 1
  • Date d'inscription : June 14, 2018, 3:42 p.m.

Derniers messages

  • Idem pour moi, je n'ai utilisé un fusil que lors de quelques séances d'entraînement lors de mon service militaire en 1962 … ce qui ne rajeunit personne.
    L'armement des bombardiers B-24 Liberator comportait 10 mitrailleuses Browning calibre .50 (12,7 mm) et un canon de 20 mm (info Internet)
    Entre-temps je me suis rappelé qu'un historien local avait publié un ouvrage sur le crash de cet avion à Braine-le-Comte (Ronquières) ; je l'ai extrait de mes rayons en espérant y trouver quelque renseignement mais je doute fort du succès.
    A la fin de la guerre, les gens manquaient de tout et un avion à dépecer était une véritable manne tombée du ciel - c'est le cas de le dire !
    Personnellement je me souviens d'un P38 tombé dans un champ de mon village natal à quelques centaines de mètres de la frontière française. J'avais 6 ans à l'époque et avec mon père nous sommes allés voir le spectacle et participer modestement à la curée. Certains étaient particulièrement alléchés par la présence éventuelle d'essence. Je me rappelle quelques détails comme les hélices tordues et les tôles en aluminium qui ont fini peu glorieusement en cages à lapins …

    Pour en revenir au moteur, objet de ma question, il avait été doté d'une poulie réalisée avec deux bobèches en bakélite provenant de chandelles de secours et datant manifestement de la même période ; probablement dans le but d'entraîner une machine quelconque (scie circulaire ?)

    Encore merci pour vos commentaires.

    René
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour l'intérêt que vous portez à ma question.

    Je suis bien conscient que ce type de moteur peut avoir eu plusieurs utilisations originelles.
    L'attribution à une mitrailleuse d'avion provient d'une transmission purement verbale, avec les réserves que cela comporte.
    J'avais découvert une référence photographique sur Internet mais je ne retrouve pas l'adresse du site. Je n'ai qu'une image que j'avais imprimée pour ma documentation ; l'archivage papier conserve encore des avantages … On voit nettement la présence d'un moteur d'entraînement.

    https://zupimages.net/viewer.php?id=20%2F41%2F8n7x.jpg


    Je n'ai malheureusement aucune expérience personnelle dans ce domaine et mon opinion est forcément très naïve.

    Merci encore pour votre aide et amitiés à tous les lecteurs.       René
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bonjour à tous.

    Je me suis inscrit sur le Forum il y a deux ans mais je n'en ai pas encore fait usage jusqu'à présent.

    Je me présente donc : mon prénom est René et j'habite la ville wallonne de Braine-le-Comte en Belgique. J'ai atteint l'âge canonique de 81 ans et, à mes moments perdus, j'étais chimiste dans une grande multinationale dont je suis retraité depuis 1999.

    Je ne suis pas particulièrement collectionneur de matériel militaire mais plutôt de matériel radio ( je suis radio-amateur sous l'indicatif ON7NI ) et de matériel scientifique en général.

    Un ami m'a donné récemment ce qui pourrait être le moteur de la mitrailleuse d'un avion LIBERATOR, abattu pas loin de chez moi en 1944. Cette identification est-elle vraisemblable ?

    Sur le corps du moteur, se trouve l'inscription M.P.C. 5800-5-9-24 ainsi que NPC dans un rectangle.

    Sur les deux roulements on lit TORRINGTON M-451X USA PATENTED

    https://zupimages.net/viewer.php?id=20%2F41%2Flmat.jpg
    photo de l'engin.

    Je serais très reconnaissant à qui pourrait m'apporter quelque lumière à propos de cette pièce.

    René
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo

  • reneblc n'a créé aucune galerie photo pour l'instant.