PL-11

Rappels

  • Type : Missile air-air moyenne portée
  • Date : 2001

Historique

Désireuse de s'équiper avec un missile air-air de moyenne portée à guidage radar semi-actif et incapable de copier l'AIM-7 Sparrow américain, la Chine acheta des Aspide italiens au milieu des années 1980 puis obtint une licence de fabrication dont elle tira le HQ-61 de défense sol-air. A partir de ce système, elle tenta alors de produire ce missile dont elle avait besoin.

Développé à partir de 1987 par un centre de recherche de Shanghai, le K/AKK-11 (futur PL-11) souffrit de la rupture de la coopération scientifique avec l'Italie après la répression des manifestations place Tiananmen en 1989. Les essais démarrèrent en 1992 mais ils ne se terminèrent qu'en 2001. Il semble cependant que le missile soit entré en service en quantités limitées au milieu des années 1990. Avec sa portée estimée entre quarante et soixante-quinze kilomètres, il était le missile le plus performant en service dans la PLAAF.

En 2001, le PL-11 était déjà virtuellement obsolète. Il ne connut qu'une brève carrière et n'équipa que les Shenyang J-8H et les Chengdu J-10A de première génération, surtout dans sa version PL-11A ajoutant un guidage inertiel pour les cibles ne devant être illuminées qu'en bout de course. Le PL-11B à guidage actif ne serait jamais entré en service. Dans tous les cas, il est probable que le PL-11 ait déjà été remplacé par le PL-12.

Versions

  • PL-11 : Version d'origine, basée sur l'Aspide italien.
  • PL-11A : PL-11 amélioré, avec une plus grande portée ainsi qu'une charge militaire plus importante. L'autodirecteur a également été modifié.
  • PL-11B : Également connu sous le nom de PL-11 AMR, il s'agit d'un PL-11 dont l'autodirecteur semi-actif a été remplacé par un autodirecteur AMR-1 actif.

Sur le forum…

Il n'y a pas (encore) de sujet dédié

Mais vous pouvez bien sûr en créer un nouveau sur le forum.