Anatra D

Rappels

  • Catégorie : Avion de reconnaissance et d'observation
  • Constructeur : Anatra
  • Premier vol : 19 décembre 1915
  • Production : 470 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Artur Antonovich Anatra fonda la firme qui porte son nom en 1913 à Odessa en Ukraine, alors dans l'empire russe. Elle commença en fabriquant sous licence des modèles étrangers et particulièrement français(Farman, Morane-Saulnier, Nieuport…), puis ses propres modèles pour le compte de l'empire russe.

L'Anatra D, ou encore Anade, était son premier modèle conçu en interne, mais fut dessiné par Élysée Alfred Descamps. Il s'agissait d'un avion de reconnaissance biplace en tandem, biplan, à cockpits ouverts et séparés. Il était motorisé par un Gnôme Monosoupape de 100 cv, et armé d'une mitrailleuse Vickers .303 servie par l'observateur. Il pouvait aussi emporter jusqu'à 30 kg de bombes. Il était construit en bois, avec de l'aluminium pour le capot-moteur. Les ailes étaient recouvertes de toile.

L'appareil vola pour la première fois le 19 décembre 1915. Les tests montrèrent certains défauts de conception, dont une aile fragile. Le pilote d'essais de la compagnie Jean Robinet fut d'ailleurs tué le 21 juillet 1917 à cause de ça. Des modifications furent apportées afin de modifier le centre de gravité, dans l'espoir de corriger les plus graves défauts.

La force aérienne de l'empire russe en commanda 170 exemplaires, dont le premier fut livré le 16 mai 1916. Il fut peu utilisé pendant la guerre. La plupart des appareils furent récupérés par l'Armée Rouge après la Révolution, et il fut utilisé comme avion d'entraînement jusqu'en 1919.

Quelques Anatra D reçurent un moteur Clerget et furent surnommés Anacler.

L'Anatra DS en était directement dérivé, avec un moteur plus puissant : un Salmson 9U de 150 cv, construit sous licence en Russie, remplaçait le Gnome de 100 cv. Ce moteur en étoile était refroidi par eau, ce qui était rare à l'époque, et un radiateur fut installé devant l'aile supérieure. L'avion fut surnommé Anasal (contraction de Anatra-Salmson) et était un peu plus grand. Il disposait d'une mitrailleuse supplémentaire, tirant vers l'avant, et de 50 kg de bombes.



Le prototype (le 14e Anatra D de série, modifié) vola la première fois le 25 juillet 1916 (ou le 16 juillet, voire le 7 août selon certaines sources). Les premières commandes ne furent passées qu'en 1917. Lorsque survint la Révolution bolchevique, seuls 60 à 70 exemplaires étaient terminés.

Le Traité de Brest-Litovsk permettait à l'Empire Austro-Hongrois de prendre possession d'Odessa, ce qui fut fait en mars 1918. En mai, les Autrichiens commandèrent 200 Anatra DS, sous la désignation Anatra C.I, pour l'observation et l'entraînement. 114 furent livrés jusqu'en septembre 1918, le reste de la commande étant annulée en octobre. La moitié des appareils reçus équipèrent des unités de formation.

Lors de la guerre civile entre Soviétiques et Russes Blancs, les Anatra DS furent utilisés des deux côtés. La Tchécoslovaquie reçut 23 Anatra C.I, plus tard reversés dans le marché civil. L'un de ces exemplaires a survécu et est exposé au musée de l'Aviation de Prague, après avoir été restauré en 2008. Les forces révolutionnaires en Hongrie récupérèrent 8 appareils. Les Polonais reçurent au total 9 appareils, mais 4 ne furent jamais assemblés. Les 4 premiers furent utilisés aux côtés des Russes Blancs par le 4. Dywizja Strzelców Polskich à Odessa, entre mars et avril 1919. Le dernier fut capturé lors de la guerre soviéto-polonaise en 1919-1920.

Un petit nombre d'exemplaires furent construits avec un moteur Salmson de 160 ch, sous la désignation d'Anatra DSS, à partir de février 1917.

Le 23 octobre 1916, décollait un monoplace de chasse dérivé de l'Anasal, l'Anadis. Il disposait d'un moteur Hispano-Suiza à cylindres en V, refroidi par eau, de 150 hp. Son pilote d'essai et son concepteur, Elisee Alfred Descamps, installèrent un réservoir supplémentaire à la place du second siège afin de s'échapper en cas de révolution. Leur plan fut découvert et les modifications annulées. Les tests se poursuivirent jusqu'au 11 novembre 1916.



En dépit de ses performances, aucun exemplaire ne fut commandé. Le 14 octobre 1917, l'appareil décolla pour un tour d'Europe, mais s'écrasa en Roumanie. C'était l'unique exemplaire connu et on ne connaît aucune photographie de cet appareil.

Il semble qu'un unique Anatra DS d'origine ait survécu, celui exposé à Prague. Il existe un autre exemplaire exposé en Ukraine, mais peut-être s'agit-il d'une réplique.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Anatra Anadis : Version de chasse dérivée de l'Anatra DS, un prototype.
  • Anatra C.I : Anatra DS construits pour l'Empire Austro-Hongrois.
  • Anatra D Anacler : Anatra D pourvu d'un moteur Clerget.
  • Anatra D Anade : 1ere version de série, moteur Gnome monosoupape de 100 cv.
  • Anatra DS Anasal : 2e version de série, moteur Salmson 9U de 150 cv.
  • Anatra DSS : Moteur Salmson de 160 ch, version apparue en février 1917. Peu d'exemplaires.

Sur le forum…

  • Merci Clans ;)
    "Un avion c'est une cible, deux avions c'est une arme" Werner Mölders
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Du plus simple au plus complexe, du plus vieux au plus moderne, AMN ratisse large. :)

    Merci pour cette fiche Clans.

    Bon évidemment il est moins impressionnant que le F-35 celui-ci… :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Artur Antonovich Anatra fonda la firme qui porte son nom en 1913 à Odessa en Ukraine, alors dans l'empire russe. Elle commença en fabriquant sous licence des modèles étrangers et particulièrement français(Farman, Morane-Saulnier, Nieuport…), puis ses propres modèles pour le compte de l'empire russe.

    L'Anatra D, ou encore Anade, était son premier modèle conçu en interne, mais fut dessiné par Élysée Alfred Descamps. Il s'agissait d'un avion de reconnaissance biplace en tandem, biplan, à cockpits ouverts et séparés. Il était motorisé par un Gnôme Monosoupape de 100 cv, et armé d'une mitrailleuse Vickers .303 servie par l'observateur. Il pouvait aussi emporter jusqu'à 30 kg de bombes. Il était construit en bois, avec de l'aluminium pour le capot-moteur. Les ailes étaient recouvertes de toile.

    L'appareil vola pour la première fois le 19 décembre 1915. Les tests montrèrent certains défauts de conception, dont une aile fragile. Le pilote d'essais de la compagnie Jean Robinet fut d'ailleurs tué le 21 juillet 1917 à cause de ça. Des modifications furent apportées afin de modifier le centre de gravité, dans l'espoir de corriger les plus graves défauts.

    La force aérienne de l'empire russe en commanda 170 exemplaires, dont le premier fut livré le 16 mai 1916. Il fut peu utilisé pendant la guerre. La plupart des appareils furent récupérés par l'Armée Rouge après la Révolution, et il fut utilisé comme avion d'entraînement jusqu'en 1919.

    Quelques Anatra D reçurent un moteur Clerget et furent surnommés Anacler.

    L'Anatra DS en était directement dérivé, avec un moteur plus puissant : un Salmson 9U de 150 cv, construit sous licence en Russie, remplaçait le Gnome de 100 cv. Ce moteur en étoile était refroidi par eau, ce qui était rare à l'époque, et un radiateur fut installé devant l'aile supérieure. L'avion fut surnommé Anasal (contraction de Anatra-Salmson) et était un peu plus grand. Il disposait d'une mitrailleuse supplémentaire, tirant vers l'avant, et de 50 kg de bombes.

    Le prototype (le 14e Anatra D de série, modifié) vola la première fois le 25 juillet 1916 (ou le 16 juillet, voire le 7 août selon certaines sources). Les premières commandes ne furent passées qu'en 1917. Lorsque survint la Révolution bolchevique, seuls 60 à 70 exemplaires étaient terminés.

    Le Traité de Brest-Litovsk permettait à l'Empire Austro-Hongrois de prendre possession d'Odessa, ce qui fut fait en mars 1918. En mai, les Autrichiens commandèrent 200 Anatra DS, sous la désignation Anatra C.I, pour l'observation et l'entraînement. 114 furent livrés jusqu'en septembre 1918, le reste de la commande étant annulée en octobre. La moitié des appareils reçus équipèrent des unités de formation.

    Lors de la guerre civile entre Soviétiques et Russes Blancs, les Anatra DS furent utilisés des deux côtés. La Tchécoslovaquie reçut 23 Anatra C.I, plus tard reversés dans le marché civil. L'un de ces exemplaires a survécu et est exposé au musée de l'Aviation de Prague, après avoir été restauré en 2008. Les forces révolutionnaires en Hongrie récupérèrent 8 appareils. Les Polonais reçurent au total 9 appareils, mais 4 ne furent jamais assemblés. Les 8 premiers furent utilisés aux côtés des Russes Blancs par le 4. Dywizja Strzelców Polskich à Odessa, entre mars et avril 1919. Le dernier fut capturé lors de la guerre soviéto-polonaise en 1919-1920.

    Un petit nombre d'exemplaires furent construits avec un moteur Salmson de 160 ch, sous la désignation d'Anatra DSS, à partir de février 1917.

    Le 23 octobre 1916, décollait un monoplace de chasse dérivé de l'Anasal, l'Anadis. Il disposait d'un moteur Hispano-Suiza à cylindres en V, refroidi par eau, de 150 hp. Son pilote d'essai et son concepteur, Elisee Alfred Descamps, installèrent un réservoir supplémentaire à la place du second siège afin de s'échapper en cas de révolution. Leur plan fut découvert et les modifications annulées. Les tests se poursuivirent jusqu'au 11 novembre 1916.

    En dépit de ses performances, aucun exemplaire ne fut commandé. Le 14 octobre 1917, l'appareil décolla pour un tour d'Europe, mais s'écrasa en Roumanie. C'était l'unique exemplaire connu et on ne connaît aucune photographie de cet appareil.

    Il semble qu'un unique Anatra DS d'origine ait survécu, celui exposé à Prague. Il existe un autre exemplaire exposé en Ukraine, mais peut-être s'agit-il d'une réplique.



    http://fr.wikipedia.org/wiki/Anatra_D


    http://jn.passieux.free.fr/html/AnatraD.php


    http://fandavion.free.fr/anatrads.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/Anatra


    https://en.wikipedia.org/wiki/Anatra_D


    https://en.wikipedia.org/wiki/Anatra_DS


    https://en.wikipedia.org/wiki/Anatra_Anadis


    http://www.pilotfriend.com/photo_albums/timeline/Anatra%20DS.htm


    http://www.ntm.cz/en/en-heslar/anatra-ds-anasal


    http://www.aviastar.org/air/russia/anatra_ds.php


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Anatra%20DS&distinct_entry=true


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_anatra_ds_en.php
    ?
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer