Sikorsky S-75 ACAP

Rappels

Historique

Le Sikorsky S-75 est un prototype d’hélicoptère de taille moyenne, biturbine, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripales, d’un train d’atterrissage tricycle fixe et dont la cellule est entièrement fabriquée en matériaux composites.

Dans les années 1980, l’US Army lance un programme désigné LHX (Light Helicopter Experimental), destiné à remplacer tous ses hélicoptères légers d’attaque et d’observation par un seul et unique appareil monoplace, de conception révolutionnaire, et offrant une excellente protection aux passagers.

Pour étudier la faisabilité de cet hélicoptère, l’US Army lance d’autres programmes en parallèle. Parmi ceux-là, il y a l’ACAP (Advanced Composite Airframe Program), afin d’étudier la conception d’un fuselage entièrement construit en composites. Ces matériaux sont plus résistants et nécessitent peu de maintenance que les métaux et alliages habituels. Ils sont également plus légers, moins chers et plus discrets aux radars.

En février 1981, Sikorsky et Bell Helicopter remportent les contrats leurs permettant de construire respectivement leurs S-75 et D-292.

Le S-75 se présente comme un hélicoptère bimoteur, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripale, piloté par deux personnes et pouvant accueillir jusqu’à 6 passagers dans sa cabine d’un volume de 2,8m3. Pour faciliter son développement, les moteurs, de même que les systèmes de transmission et les rotors ont été empruntés au S-76A.

Le fuselage, par contre, est entièrement nouveau. Sa structure est en fibres de carbone ou en mélange fibres de carbone/polyépoxydes permettant une grande résistance. Son plancher, le plafond et la plupart des surfaces extérieures sont en Kevlar, résistants ainsi aux impacts de balles et offrant une bonne protection aux occupants.

Le train d’atterrissage tricycle est muni de puissants amortisseurs pneumatiques, ce qui permet, avec son fuselage spécialement conçu dans ce but, de respecter et parfois de dépasser les exigences de résistance fixées par l’US Army en cas de crash de l’appareil.

Le premier vol du S-75 est effectué en juillet 1984.

Il est par la suite testé par l’US Army, son programme d’évaluation complet comportant 50 heures de vol et divers crash-tests. Parmi ceux-là, il a été mis en évidence que le S-75 supporte un impact au sol à une vitesse verticale de 12,8m/s.

Mais visiblement, l’armée n’est pas entièrement satisfaite de l’appareil, jugé un peu trop lourd par rapport aux spécifications de base du programme ACAP. De plus, Sikorsky n’a pas réussi à diminuer suffisamment les coûts de fabrication. En avril 1985, l’appareil est retiré du service et stocké.

Sikorsky a néanmoins profité de cette étude pour ses modèles suivants.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 3 842 kg (8 470 lbs)
  • Masse à vide : 2 913 kg (6 421 lbs)
  • Surface du rotor : 141,17 m² (1 519,541 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 13 m (44 ft)
  • Hauteur : 4,02 m (13,2 ft)
  • Longueur : 13,35 m (43,8 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Vitesse de croisière : 256 km/h (159 mph, 138 kts)
  • Distance franchissable : 641 km (398 mi, 346 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 115 m (13 500 ft)
  • Vitesse maximale HA : 296 km/h (184 mph, 160 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.25 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 27.21 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.33 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 20.63 kg/m²

Motorisation

Sur le forum…

  • Voui mais faut remercier Clans' qui se charge généreusement de rentrer le texte et les infos dans la base de données (me libérant ainsi un temps précieux). ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Merci. C'est sympa de se pencher parfois sur des programmes que l'on ne connait pas (je parle pour moi).

    Oui, je partage ton avis. :)

    Jericho a écrit

    J'avais déjà vu une ou deux photos de cet appareil sans savoir exactement en quoi il consistait, maintenant, j'en sais un peu plus. Et grâce à qui? AMN bien sûr! :D

    Et maintenant grâce à toi, il y a une belle fiche pour cet appareil.

    Ce qui permettra à plein d'autres personnes de découvrir ledit appareil, et de savoir l'essentiel le concernant ;) .
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • le S-75 sur le site

    Mériterait sa place dans les hélicos les plus moches…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Merci pour cette nouvelle fiche de qualité Jéricho. :)
    Merci. C'est sympa de se pencher parfois sur des programmes que l'on ne connait pas (je parle pour moi). J'avais déjà vu une ou deux photos de cet appareil sans savoir exactement en quoi il consistait, maintenant, j'en sais un peu plus. Et grâce à qui? AMN bien sûr! :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette nouvelle fiche de qualité Jéricho. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Sikorsky S-75 est un prototype d’hélicoptère de taille moyenne, biturbine, munis d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripales, d’un train d’atterrissage tricycle fixe et dont la cellule est entièrement fabriquée en matériaux composites.

    Dans les années 1980, l’US Army lance un programme désigné LHX (Light Helicopter Experimental), destiné à remplacer tous ses hélicoptères légers d’attaque et d’observation par un seul et unique appareil monoplace, de conception révolutionnaire, et offrant une excellente protection aux passagers.

    Pour étudier la faisabilité de cet hélicoptère, l’US Army lance d’autres programmes en parallèle. Parmi ceux-là, il y a l’ACAP (Advanced Composite Airframe Program), afin d’étudier la conception d’un fuselage entièrement construit en composites. Ces matériaux sont plus résistants et nécessitent peu de maintenance que les métaux et alliages habituels. Ils sont également plus légers, moins chers et plus discrets aux radars.
    En février 1981, Sikorsky et Bell Helicopter remportent les contrats leurs permettant de construire respectivement leurs S-75 et D-292.

    Le S-75 se présente comme un hélicoptère bimoteur, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue quadripale, piloté par deux personnes et pouvant accueillir jusqu’à 6 passagers dans sa cabine d’un volume de 2,8m3. Pour faciliter son développement, les moteurs, de même que les systèmes de transmission et les rotors ont été empruntés au S-76A. Le fuselage, par contre, est entièrement nouveau. Sa structure est en fibres de carbone ou en mélange fibres de carbone/polyépoxydes permettant une grande résistance. Son plancher, le plafond et la plupart des surfaces extérieures sont en Kevlar, résistants ainsi aux impacts de balles et offrant une bonne protection aux occupants.
    Le train d’atterrissage tricycle est muni de puissants amortisseurs pneumatiques, ce qui permet, avec son fuselage spécialement conçu dans ce but, de respecter et parfois de dépasser les exigences de résistance fixées par l’US Army en cas de crash de l’appareil.

    Le premier vol du S-75 est effectué en juillet 1984.

    Il est par la suite testé par l’US Army, son programme d’évaluation complet comportant 50 heures de vol et divers crash-tests. Parmi ceux-là, il a été mis en évidence que le S-75 supporte un impact au sol à une vitesse verticale de 12,8m/s.
    Mais visiblement, l’armée n’est pas entièrement satisfaite de l’appareil, jugé un peu trop lourd par rapport aux spécifications de base du programme ACAP. De plus, Sikorsky n’a pas réussi à diminuer suffisamment les coûts de fabrication. En avril 1985, l’appareil est retiré du service et stocké.

    Sikorsky a néanmoins profité de cette étude pour ses modèles suivants.


    Versions :
    S-75 : Seul prototype construit, évalué par l’US Army dans le cadre du programme ACAP (Advanced Composite Airframe Program).


    Utilisateurs militaires:
    Etats-Unis : 1 exemplaire au sein de l’US Army pour évaluation, de 1984 à avril 1985.


    Caractéristiques :
    Equipage : 2
    Passagers : 6
    Longueur du fuselage : 13,31m
    Diamètre du rotor principal : 13,41m
    Surface du rotor principal : 141,17m2
    Hauteur : 4,01m
    Masse à vide : 2’895kg
    Masse maximale au décollage : 3’820kg

    Moteurs :
    2 Turbines Allison 250-C30S de 660cv (485kW) chacune.

    Performances :
    Vitesse max : 296km/h
    Vitesse de croisière max: 256km/h
    Plafond opérationnel (avec effet de sol): 6’090m
    Distance franchissable : 640km

    Armement :
    Sans.


    Liens Internet :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Sikorsky_S-75

    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/sik_acap.php

    http://www.aer.ita.br/~bmattos/mundo/helic/s75.htm

    http://vtol.org/store/product/effects-of-variations-in-crashworthiness-criteria-on-sikorsky-s75-acap-landing-gear-weights-1534.cfm
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer