Convair XC-99

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : Convair drapeau du pays
  • Premier vol : 26 novembre 1947
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Convair B-36 Peacemaker

Historique

Le Convair XC-99 est un prototype d’avion de transport muni d’ailes légèrement en flèche, d’une dérive conventionnelle, d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et propulsé par six moteurs à pistons entraînant des hélices propulsives.

À partir de mai 1942, Consolidated étudie la possibilité de développer un avion de transport militaire à partir de l’XB-36, en utilisant les ailes, les empennages, les moteurs et le train d’atterrissage de ce dernier. Intéressée, le 31 décembre 1942 l’USAAC commande un exemplaire unique désigné XC-99, N°43-52436. Une des clauses du contrat est que ce projet ne doit en aucun cas interférer avec la production des XB-36, jugés prioritaires, ni en ralentir la livraison. De son côté, Consolidated ne considère pas le développement de cet avion comme particulièrement risqué.

Le XC-99 est donc un avion de transport entièrement métallique dont le fuselage a une section ovale, la partie inférieure étant légèrement plus large. Le nez, arrondi, accueille des bouteilles d’oxygène à l’avant et un compartiment pour loger le train d’atterrissage avant lorsqu’il est escamoté. Le cockpit, situé juste au-dessus, accueille les cinq membres d’équipage : le pilote, le copilote, l’ingénieur de vol, l’opérateur radio et le navigateur. Ce dernier peut observer les positions des étoiles grâce à une coupole vitrée installé au-dessus du cockpit. Une pièce équipée de cinq couchettes, pour permettre à un éventuel équipage de réserve de se reposer, est située entre le cockpit et la cabine des passagers. Les ailes en position médiane ont une légère flèche et leurs extrémités sont arrondies. Les moteurs, qui sont en grande partie intégrés dans les ailes, actionnent des hélices propulsives tripales. Ils sont alimentés en air grâce à des ouvertures situées dans le bord d’attaque de l’aile.

Le transport de passagers, de soldat ou de fret se fait sur deux étages, des escaliers à l’avant et à l’arrière permettent de passer d’un niveau à l’autre. Le XC-99 peut ainsi transporter jusqu’à 400 soldats équipés ou 300 lits pour des patients. Le fuselage, qui fait 4,27 m de large pour 6,10 m de haut et 55,62 m de long, permet un volume de charge d’un total de 453m3. Pour faciliter le chargement de matériel volumineux, deux rampes de chargement s’ouvrant vers l’arrière sont installées sous le fuselage. La première est située juste avant les ailes et la deuxième se situe à l’arrière. Au-dessus de chacune de ces rampes, une ouverture est faite dans le plancher séparant les deux niveaux et un treuil permet de hisser des charges sur le pont supérieur. L’empennage est conventionnel, la dérive et les stabilisateurs horizontaux sont arrondis à leur extrémité. Le train d’atterrissage est tricycle, le train principal s’escamote dans les ailes.



Par la suite, Consolidated décide de mettre également au point une version civile, désignée Model 37. En février 1945, une première commande de 15 exemplaires est signée avec la compagnie aérienne Pan American pour ses trajets transatlantiques. Dans cette configuration, l’appareil n’est pas équipé de portes de chargement et il peut transporter confortablement jusqu’à 204 passagers.

Le XC-99 est construit dans l’usine Convair de San Diego en Californie. Aucun bâtiment n’est assez grand pour l’accueillir en entier et les extrémités des ailes, ainsi que l’arrière du fuselage avec les empennages dépassent du hangar.

Le premier vol est effectué le 26 novembre 1947 et après plusieurs essais d’usine, il est livré à l’USAF en mai 1949. En juillet 1950, il participe à l’"Opération Elephant" consistant à transporter 45'933 kg de matériel, y compris des moteurs et des hélices, de San Diego à la base aérienne de Kelly AFB se situant à San Antonio, dans le Texas. Par la suite, il décollera d’un aéroport situé à 1’500m d’altitude avec une charge de 47’200 kg de fret. Son plus long vol est effectué en août 1953, lorsqu’il relie la base aérienne de Rhein-Main en Allemagne, en passant par Kindley AFB (Bermudes) et Lajes Field (Açores), dans un vol de 19’000 km tout en transportant 27 tonnes de matériel dans les deux sens.

En 1957, le XC-99 est jugé trop coûteux à entretenir et à exploiter. L’USAF décide de s’en séparer, après plus de 7'500 heures de vol et 25'000 tonnes de fret transporté.

La version civile est également abandonnée depuis quelques années. En effet, la consommation de carburant et d’huile des six moteurs en étoile Wasp Major ne permet pas des vols suffisamment économiques pour les compagnies aériennes. L’idée de le motoriser avec des turbopropulseurs a été étudiée, mais à l’époque ce genre de moteur n’était pas encore facilement disponible, surtout de cette puissance. De plus, le faible nombre d’appareils commandés n’aurait pas permis de rentabiliser le projet. 



Le XC-99 effectue son dernier vol le 19 mars 1957 et restera exposé à Kelly AFB, dans le Texas. Dans un premier temps, il était prévu de le faire voler pour le présenter au public durant certains meeting, mais son coût de vol est jugé trop important et l’appareil est laissé au sol. Entre 2004 et 2008, il est démonté et transporté en pièces détachées dans un C-5 jusqu’à la base aérienne de Wright-Patterson dans l’Ohio pour être nettoyé et traité contre la corrosion. Certaines pièces en alliage de magnésium sont trop abimées et doivent être remplacées. Le XC-99 est ensuite remonté et transporté au National Museum of the USAF de Dayton, dans l’Ohio. En 2012, il est transporté à la base aérienne de Davis-Monthan AFB où il est stocké à l’AMARG (309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group) en attendant de pouvoir finir de le restaurer.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Ancien pays utilisateur

  • États-Unis : cocardeUSAF (1 exemplaire)

Versions

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci.


    Clansman a écrit

    Et de la tof' !
    Cool! J'aime bien celle avec le "petit" CV-440 au premier plan. :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Et de la tof' !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Convair XC-99 est un prototype d’avion de transport muni d’ailes légèrement en flèche, d’une dérive conventionnelle, d’un train d’atterrissage tricycle escamotable et propulsé par six moteurs à pistons entraînant des hélices propulsives.

    À partir de mai 1942, Consolidated étudie la possibilité de développer un avion de transport militaire à partir de l’XB-36, en utilisant les ailes, les empennages, les moteurs et le train d’atterrissage de ce dernier. Intéressée, le 31 décembre 1942 l’USAAC commande un exemplaire unique désigné XC-99, N°43-52436. Une des clauses du contrat est que ce projet ne doit en aucun cas interférer avec la production des XB-36, jugés prioritaires, ni en ralentir la livraison. De son côté, Consolidated ne considère pas le développement de cet avion comme particulièrement risqué.

    Le XC-99 est donc un avion de transport entièrement métallique dont le fuselage a une section ovale, la partie inférieure étant légèrement plus large. Le nez, arrondi, accueille des bouteilles d’oxygène à l’avant et un compartiment pour loger le train d’atterrissage avant lorsqu’il est escamoté. Le cockpit, situé juste au-dessus, accueille les cinq membres d’équipage : le pilote, le copilote, l’ingénieur de vol, l’opérateur radio et le navigateur. Ce dernier peut observer les positions des étoiles grâce à une coupole vitrée installé au-dessus du cockpit. Une pièce équipée de cinq couchettes, pour permettre à un éventuel équipage de réserve de se reposer, est située entre le cockpit et la cabine des passagers. Les ailes en position médiane ont une légère flèche et leurs extrémités sont arrondies. Les moteurs, qui sont en grande partie intégrés dans les ailes, actionnent des hélices propulsives tripales. Ils sont alimentés en air grâce à des ouvertures situées dans le bord d’attaque de l’aile.
    Le transport de passagers, de soldat ou de fret se fait sur deux étages, des escaliers à l’avant et à l’arrière permettent de passer d’un niveau à l’autre. Le XC-99 peut ainsi transporter jusqu’à 400 soldats équipés ou 300 lits pour des patients. Le fuselage, qui fait 4,27m de large pour 6,10m de haut et 55,62m de long, permet un volume de charge d’un total de 453m3. Pour faciliter le chargement de matériel volumineux, deux rampes de chargement s’ouvrant vers l’arrière sont installées sous le fuselage. La première est située juste avant les ailes et la deuxième se situe à l’arrière. Au-dessus de chacune de ces rampes, une ouverture est faite dans le plancher séparant les deux niveaux et un treuil permet de hisser des charges sur le pont supérieur. L’empennage est conventionnel, la dérive et les stabilisateurs horizontaux sont arrondis à leur extrémité. Le train d’atterrissage est tricycle, le train principal s’escamote dans les ailes.

    Par la suite, Consolidated décide de mettre également au point une version civile, désignée Model 37. En février 1945, une première commande de 15 exemplaires est signée avec la compagnie aérienne Pan American pour ses trajets transatlantiques. Dans cette configuration, l’appareil n’est pas équipé de portes de chargement et il peut transporter confortablement jusqu’à 204 passagers.

    Le XC-99 est construit dans l’usine Convair de San Diego en Californie. Aucun bâtiment n’est assez grand pour l’accueillir en entier et les extrémités des ailes, ainsi que l’arrière du fuselage avec les empennages dépassent du hangar.
    Le premier vol est effectué le 26 novembre 1940 et après plusieurs essais d’usine, il est livré à l’USAF en mai 1949. En juillet 1950, il participe à l’"Opération Elephant" consistant à transporter 45'933kg de matériel, y compris des moteurs et des hélices, de San Diego à la base aérienne de Kelly AFB se situant à San Antonio, dans le Texas. Par la suite, il décollera d’un aéroport situé à 1’500m d’altitude avec une charge de 47’200kg de fret. Son plus long vol est effectué en août 1953, lorsqu’il relie la base aérienne de Rhein-Main en Allemagne, en passant par Kindley AFB (Bermudes) et Lajes Field (Açores), dans un vol de 19’000km tout en transportant 27 tonnes de matériel dans les deux sens.

    En 1957, le XC-99 est jugé trop coûteux à entretenir et à exploiter. L’USAF décide de s’en séparer, après plus de 7'500 heures de vol et 25'000 tonnes de fret transporté.
    La version civile est également abandonnée depuis quelques années. En effet, la consommation de carburant et d’huile des six moteurs en étoile Wasp Major ne permet pas des vols suffisamment économiques pour les compagnies aériennes. L’idée de le motoriser avec des turbopropulseurs a été étudiée, mais à l’époque ce genre de moteur n’était pas encore facilement disponible, surtout de cette puissance. De plus, le faible nombre d’appareils commandés n’aurait pas permis de rentabiliser le projet.

    Le XC-99 effectue son dernier vol le 19 mars 1957 et restera exposé à Kelly AFB, dans le Texas. Dans un premier temps, il était prévu de le faire voler pour le présenter au public durant certains meeting, mais son coût de vol est jugé trop important et l’appareil est laissé au sol. Entre 2004 et 2008, il est démonté et transporté en pièces détachées dans un C-5 jusqu’à la base aérienne de Wright-Patterson dans l’Ohio pour être nettoyé et traité contre la corrosion. Certaines pièces en alliage de magnésium sont trop abimées et doivent être remplacées. Le XC-99 est ensuite remonté et transporté au National Museum of the USAF de Dayton, dans l’Ohio. En 2012, il est transporté à la base aérienne de Davis-Monthan AFB où il est stocké à l’AMARG (309th Aerospace Maintenance and Regeneration Group) en attendant de pouvoir finir de le restaurer.


    Versions :
    XC-99 : Désignation du prototype d’avion de transport lourd propulsé par six moteurs Pratt & Whitney R-4360-41 Wasp Major de 2’611kW (3’550cv) chacun basé sur le B-36.

    Model 37 : Version civile capable de transporter 204 passagers, commandé à 15 exemplaires, jamais construits. Il était prévu de l’équiper, en plus des sièges habituels, de couchettes dans des compartiments, de même que des toilettes et des douches. Les repas devaient être constitués de menus gastronomiques. De plus, Pam Am demande également à ce que Convair étudie un hydravion de transport dérivé du Model 37. Pour cela, le fuselage doit être modifié et prendre la forme d’une coque de bateau. De plus, les hélices propulsives doivent être remplacées par des hélices tripales contrarotatives tractrices et des flotteurs en bouts d’ailes doivent aussi être rajoutés. Ces augmentations de la masse de l’appareil sont largement compensées par l’absence de train d’atterrissage. Mais à la même époque la "mode" des hydravions est en perte de vitesse et Pan American retire sa demande.


    Utilisateurs militaires :
    Utilisé de mai 1949 à mars 1957 par l’USAF.

    Caractéristiques XC-99:
    Equipage : 5 + 5
    Passagers : 400
    Longueur : 55,64m
    Envergure : 70,12m
    Hauteur : 17,53m
    Surface alaire : 443,5m2
    Masse à vide : 61’469kg
    Masse en charge : 120’455kg
    Masse maximale au décollage : 145’455kg
    Charge utile : 45’000kg
    Volume total de la soute : 453m3
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Six moteurs Pratt & Whitney R-4360-41 Wasp Major (28 cylindres en étoile) de 2’611kW (3’550cv) chacun.

    Performances :
    Vitesse max : 494km/h
    Plafond opérationnel : 9’150m
    Distance franchissable : 13’041km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Convair_XC-99

    http://www.air-and-space.com/xc99.htm

    http://foxtrotalpha.jalopnik.com/the-gargantuan-xc-99-was-almost-the-post-wwii-airbus-a3-1587600378

    http://www.aero-web.org/specs/convair/xc-99.htm

    http://www.airplanesofthepast.com/convair-xc99.htm

    http://www.aviastar.org/air/usa/convair_xc-99.php

    http://www.456fis.org/XC-99_B-36.htm

    http://www.nationalmuseum.af.mil/Visit/MuseumExhibits/FactSheets/Display/tabid/509/Article/195871/convair-xc-99-model.aspx

    http://www.czechairliners.net/index.php/archiv-clanku-1/837-convair-xc-99-model-37.html

    https://books.google.ch/books?id=Y5nEBAAAQBAJ&pg=PA235&lpg=PA235&dq=convair+xc-99+program&source=bl&ots=HA5A2Hr16Q&sig=aH1yuxGQCVGJhgmDwJdXPRqm4WY&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwjf3_X-ru3KAhVivHIKHdJEADA4ChDoAQgsMAM#v=onepage&q=convair%20xc-99%20program&f=false
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer