Macchi MB.308

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : Macchi drapeau du pays
  • Premier vol : 19 janvier 1947
  • Production : 183 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Dès l'automne 1945, l'ingénieur Ermanno Bazzocchi, nouvellement placé à la tête du bureau d'étude, décida de concevoir un avion léger, destiné au tourisme en Italie, afin de relancer la production aéronautique italienne. Il prévoyait un appareil facile à piloter, à construire et à entretenir, mais raisonnablement performant.

Bazzocchi s'inspira du PM.1, un avion qu'il avait conçu en 1938 et dont le prototype avait disparu lors de la guerre. Cela donna le MB.308, un appareil à ailes haute, biplace côte-à-côte, construit en bois. Ce fut le premier appareil italien à train tricycle.

Le prototype, immatriculé I-FABR, fut présenté lors de la foire de Milan de septembre 1946. Il était équipé d'un moteur CNA D4 de 60 ch, entraînant une hélice bipale à pas fixe. Malgré l'opposition des Alliés, il effectua son vol inaugural le 19 janvier 1947 à Venegono, aux mains de Guido Carestiato.

Le MB.308 entra en production avec un moteur Continental C-65 pour les 50 premiers exemplaires. En effet, ce moteur était largement plus disponible que les D4.

Au début de 1948, une nouvelle série, équipée d'un moteur Continental C-85 de 85 hp, entra en production. Le prototype de cette version, un MB.308 de la première série modifié, avait volé fin 1947. L'Italie en acheta 80 exemplaires pour sa force aérienne. Ils servirent à l'entraînement, à la liaison, et furent remplacés par le Piaggo P.148.

Une version hydravion, équipée de 2 flotteurs en bois et d'un moteur Continental C-90, apparut en 1948 et fut construite à une dizaine d'exemplaires. Elle était désignée MB.308 Idro.

Le MB-308G reprenait le Continental C-90, mais devenait triplace. Macchi n'en construisit que 3 exemplaires, mais la société argentine German Bianco S.A obtint la production sous licence pour 100 exemplaires. 46 appareils, désignés MB.308G-100, furent produits entre 1959 et 1967, dont certains avec un Continental O-200-A de 100 ch et un train caréné. Les réservoirs avaient été déplacés du fuselage aux ailes.



L'appareil fut présenté au Salon de Bruxelles en 1947, et au Salon du Bourget en 1951. Outre l'Italie, le MB.308 fut utilisé par plusieurs pays, dont le Liban (un exemplaire fut livré le 1er septembre 1949, et participa à la lutte contre la malaria en répandant de l'insecticide). 183 exemplaires furent construits. La firme allemande Siebel a également obtenu une production sous licence, qui ne se concrétisa jamais.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • German Bianco MB.308G : Version équipée d'un continental C-90. 3 exemplaires construits par Macchi et 46 en Argentine.
  • Macchi MB.308 : Version de base motorisée par un Continental C-85 de 85 ch.
  • Macchi MB.308 Idro : Version hydravion, une dizaine d'exemplaires.

Sur le forum…

  • Oui, hein ? :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès 9h le dimanche matin ! T'es en forme toi ! :D
    NIKOVIEW Galerie Photos sur l'aviation…. et le reste aussi ! ^^
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès l'automne 1945, l'ingénieur Ermanno Bazzocchi, nouvellement placé à la tête du bureau d'étude, décida de concevoir un avion léger, destiné au tourisme en Italie, afin de relancer la production aéronautique italienne. Il prévoyait un appareil facile à piloter, à construire et à entretenir, mais raisonnablement performant.

    Bazzocchi s'inspira du PM.1, un avion qu'il avait conçu en 1938 et dont le prototype avait disparu lors de la guerre. Cela donna le MB.308, un appareil à ailes haute, biplace côte-à-côte, construit en bois. Ce fut le premier appareil italien à train tricycle.

    Le prototype, immatriculé I-FABR, fut présenté lors de la foire de Milan de septembre 1946. Il était équipé d'un moteur CNA D4 de 60 ch, entraînant une hélice bipale à pas fixe. Malgré l'opposition des Alliés, il effectua son vol inaugural le 19 janvier 1947 à Venegono, aux mains de Guido Carestiato.

    Le MB.308 entra en production avec un moteur Continental C-65 pour les 50 premiers exemplaires. En effet, ce moteur était largement plus disponible que les D4.

    Au début de 1948, une nouvelle série, équipée d'un moteur Continental C-85 de 85 ch, entra en production. Le prototype de cette version, un MB.308 de la première série modifié, avait volé fin 1947. L'Italie en acheta 80 exemplaires pour sa force aérienne. Ils servirent à l'entraînement, à la liaison, et furent remplacés par le Piaggo P.148.

    Une version hydravion, équipée de 2 flotteurs en bois et d'un moteur Continental C-90, apparut en 1948 et fut construite à une dizaine d'exemplaires. Elle était désignée MB.308 Idro.

    Le MB-308G reprenait le Continental C-90, mais devenait triplace. Macchi n'en construisit que 3 exemplaires, mais la société argentine German Bianco S.A obtint la production sous licence pour 100 exemplaires. 46 appareils, désignés MB.308G-100, furent produits entre 1959 et 1967, dont certains avec un Continental O-200-A de 100 ch et un train caréné. Les réservoirs avaient été déplacés du fuselage aux ailes.

    L'appareil fut présenté au Salon de Bruxelles en 1947, et au Salon du Bourget en 1951. Outre l'Italie, le MB.308 fut utilisé par plusieurs pays, dont le Liban (un exemplaire fut livré le 1er septembre 1949, et participa à la lutte contre la malaria en répandant de l'insecticide). 183 exemplaires furent construits. La firme allemande Siebel a également obtenu une production sous licence, qui ne se concrétisa jamais.


    La fiche sur le site


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Macchi_MB-308


    http://en.wikipedia.org/wiki/Macchi_M.B.308


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_mb308_en.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer