PZL-Okecie PZL-130 Orlik

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : PZL-Okecie drapeau du pays
  • Premier vol : 24 octobre 1983
  • Production : 51 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le PZL-130 Orlik (aiglon en polonais) est un avion d'entraînement biplace, à turbopropulseur conçu et construit en Pologne. Il sert à l'entraînement au vol de base ou avancé, au vol IFR, à la navigation, acrobatique, au tir, ainsi qu'à l'attaque au sol, à la reconnaissance et au remorquage de cibles.

Il fut conçu à partir de 1981 pour la force aérienne polonaise afin de remplacer les PZL-110 Koliber (des MS.880 Rallye construits sous licence). Le projet fut placé sous la responsabilité d'Andrzej Frydrychewicz, l'ingénieur en chef de PZL Warszawa-Okecie. Il adopta pour le PZL-130 une aile à faible allongement, dont l'un des avantages est de permettre une meilleure maniabilité afin de mieux simuler un avion de chasse. Le PZL-130 fut également conçu pour correspondre aux normes FAR 23 de la Federal Aviation Administration, et envisagé pour un usage civil. Il peut aussi opérer à partir de terrains sommairement aménagés.

Les prototypes furent prévus avec un moteur Vedeneyev M14Pm, un moteur soviétique en étoile, qui devait être remplacé par un Ivchenko AI-14 construit sous licence en Pologne sur les appareils de série.

Une cellule d'essais statiques, 3 prototypes et 5 appareils de présérie furent construits, et le vol inaugural fut accompli le 24 octobre 1983 (ou 1984 pour certaines sources). Le deuxième prototype vola en décembre la même année.

Si l'armée de l'air polonaise entendait se contenter de moteurs à pistons pour ses appareils, PZL envisageait d'exporter son PZL-130 et travailla sur une version turbopropulsée, le PZL-130T. Le moteur choisi fut le Pratt & Whitney PT6A-25P de 550 hp. De plus, le moteur Vedeneyev M14Pm souffrait de sérieux retards de livraison qui affectèrent également le programme, au point que PZL envisagea comme recours le Kalisz K8-AA, moins puissant mais disponible.

Le troisième prototype, immatriculé SP-PCC et qui avait déjà volé en janvier 1985, fut donc remotorisé avec un PT6A-25 et vola pour la première fois sous cette forme le 13 juillet 1986. Il s'écrasa malheureusement le 20 janvier 1987 devant un représentant de la force aérienne colombienne.



Les appareils de présérie volèrent à partir de février 1988, les 2 premiers avec des moteurs à pistons (le deuxième appareil de présérie vola avec un Kalisz K8-AA en mars 1988), les 3 derniers avec des turbopropulseurs. Le premier appareil de présérie turbopropulsé fut motorisé avec un Walter M601D d'origine tchécoslovaque (PZL-130TM), le deuxième avec un PT6A-25A (PZL-130T) et le troisième avec un PT6A-62 (PZL-130TP). Ces derniers appareils prirent l'air entre 1989 et 1990.

C'est en 1990 que la force aérienne polonaise se rendit compte que les PZL-130 à pistons seraient sous-motorisés, et son intérêt se tourna vers les PZL-130TB à moteur M601E. Le PZL-130 à pistons fut donc abandonné et la force aérienne polonaise commanda 48 exemplaires en 1991.

Les 9 premiers exemplaires de série furent livrés à la force aérienne polonaise en 1993, à l'Académie de Dęblin et au 60e Régiment d'entraînement à Radom. Les PZL-130TB ont été très rapidement mis au standard PZL-130TC-I, qui dispose de sièges éjectables Martin-Baker Mk11 zéro-zéro et d'une avionique modernisée. Cette variante vola pour la première fois en 1989.

2 autres versions ont été développées : le PZL-130TC-II équipé d'un moteur Pratt & Whitney Canada PT6A-25C de 750 hp actionnant une hélice Hartzell quadripale, d'ailettes et d'une avionique Garmin, et le PZL-130TC-III avec une avionique moderne (2 écrans multifonctions par poste, manette HOTAS, rajout d'un HUD et de jumelles de vision nocturnes, sièges éjectables Martin-Baker Mk 11L).

Le PZL-130TC-II fit l'objet d'un contrat en janvier 2010 entre PZL (qui appartient désormais à Airbus Military) et la force aérienne polonaise, pour la mise à niveau de 16 exemplaires. Les 6 premiers furent livrés en 2011, les 6 suivants en 2012 et le reste normalement en 2013.

Le PZL-130TC-III (ou Orlik MPT pour Multi Purpose Trainer) a été dévoilé par Airbus Military en 2012 et le premier exemplaire est sorti d'usine le 11 mars 2014. Son premier vol eut lieu le 23 mai 2014. Il est basé sur le PZL-130TC-II et proposé aussi bien à l'armée polonaise qu'à des clients potentiels en Afrique et en Amérique Latine.



51 exemplaires furent construits dont 8 prototypes et une cellule d'essais statiques. 28 d'entre eux étaient encore en service en septembre 2011. La force aérienne polonaise créa le team Orlik, qui effectua sa première démonstration à Fairford en 1998 avec 5 PZL-130TC-1. En 2000, cette patrouille passa à 7 appareils. Quant aux essais d'exportation, ils ont tous échoués.


Texte de Clansman.

Versions

  • PZL-Okecie PZL-130 : 3 prototypes et 2 appareils de présérie.
  • PZL-Okecie PZL-130T : Appareil de présérie doté d'un Pratt & Whitney Canada PT6A-25.
  • PZL-Okecie PZL-130TB : 1ere version de série, moteur M601E.
  • PZL-Okecie PZL-130TC-I : PZL-130TB remis à niveau avec siège éjectable et avionique modernisée.
  • PZL-Okecie PZL-130TC-II : PZL-130TC-I motorisés par un Pratt & Whitney Canada PT6A-25C.
  • PZL-Okecie PZL-130TC-III Orlik MPT : Nouvelle version du PZL-130 : nouveau siège éjectable, HUD supplémentaire à l'arrière.
  • PZL-Okecie PZL-130TM : 1 exemplaire doté d'un moteur Walter M601D.
  • PZL-Okecie PZL-130TP : Un exemplaire doté d'un moteur PT6A-62.

Sur le forum…

  • ouakamois a écrit

    Visiblement, c'est vraiment un avion ab initio conçu pour les pays "frères", car sous les cieux africains, il faut intégrer la dimension offensive à toute acquisition.Pour anecdote, le Tchad s'était un peu joué des Suisse en prenant des PC7 qu'ils avaient ensuite armés et mis en opération.
    T'en fais pas: c'est pas les seuls. L'Irak a également utilisé des PC-7 contre les kurdes, d'autres les ont également armés (même l'Autriche!). Depuis 1996, ils ne sont plus considérés comme du matériel de guerre par les lois suisses, même si les PC-7 et PC-9 sont assez facilement modifiés pour être armés. Par contre, ils n'ont quand-même pas le droit de vendre ces avions à des pays en guerre.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Visiblement, c'est vraiment un avion ab initio conçu pour les pays "frères", car sous les cieux africains, il faut intégrer la dimension offensive à toute acquisition.Pour anecdote, le Tchad s'était un peu joué des Suisse en prenant des PC7 qu'ils avaient ensuite armés et mis en opération.Pour le Sénégal, la Mauritanie, le Burkina Faso, l'Angola et bientôt le Nigeria, c'est l'A29B qui a été choisi…
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci ! J'pense qu'on y voit un peu plus clair. Mais si le MPT a 6 points d'emport comme le TC-II, ça fait pas bcp par point d'emport. A part des bombes d'exercice, j'vois pas trop ce qu'on peut mettre…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche, Clansman. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le PZL-130 Orlik (aiglon en polonais, anagramme d'Olrik pour les connaisseurs) est un avion d'entraînement biplace, à turbopropulseur conçu et construit en Pologne. Il sert à l'entraînement au vol de base ou avancé, au vol IFR, à la navigation, acrobatique, au tir, ainsi qu'à l'attaque au sol, à la reconnaissance et au remorquage de cibles.

    Il fut conçu à partir de 1981 pour la force aérienne polonaise afin de remplacer les PZL-110 Koliber (des MS.880 Rallye construits sous licence). Le projet fut placé sous la responsabilité d'Andrzej Frydrychewicz, l'ingénieur en chef de PZL Warszawa-Okecie. Il adopta pour le PZL-130 une aile à faible allongement, dont l'un des avantages est de permettre une meilleure maniabilité afin de mieux simuler un avion de chasse. Le PZL-130 fut également conçu pour correspondre aux normes FAR 23 de la Federal Aviation Administration, et envisagé pour un usage civil. Il peut aussi opérer à partir de terrains sommairement aménagés.

    Les prototypes furent prévus avec un moteur Vedeneyev M14Pm, un moteur soviétique en étoile, qui devait être remplacé par un Ivchenko AI-14 construit sous licence en Pologne sur les appareils de série.

    Une cellule d'essais statiques, 3 prototypes et 5 appareils de présérie furent construits, et le vol inaugural fut accompli le 24 octobre 1983 (ou 1984 pour certaines sources). Le deuxième prototype vola en décembre la même année.

    Si l'armée de l'air polonaise entendait se contenter de moteurs à pistons pour ses appareils, PZL envisageait d'exporter son PZL-130 et travailla sur une version turbopropulsée, le PZL-130T. Le moteur choisi fut le Pratt & Whitney PT6A-25P de 550 hp. De plus, le moteur Vedeneyev M14Pm souffrait de sérieux retards de livraison qui affectèrent également le programme, au point que PZL envisagea comme recours le Kalisz K8-AA, moins puissant mais disponible.

    Le troisième prototype, immatriculé SP-PCC et qui avait déjà volé en janvier 1985, fut donc remotorisé avec un PT6A-25 et vola pour la première fois sous cette forme le 13 juillet 1986. Il s'écrasa malheureusement le 20 janvier 1987 devant un représentant de la force aérienne colombienne.

    Les appareils de présérie volèrent à partir de février 1988, les 2 premiers avec des moteurs à pistons (le deuxième appareil de présérie vola avec un Kalisz K8-AA en mars 1988), les 3 derniers avec des turbopropulseurs. Le premier appareil de présérie turbopropulsé fut motorisé avec un Walter M601D d'origine tchécoslovaque (PZL-130TM), le deuxième avec un PT6A-25A (PZL-130T) et le troisième avec un PT6A-62 (PZL-130TP). Ces derniers appareils prirent l'air entre 1989 et 1990.

    C'est en 1990 que la force aérienne polonaise se rendit compte que les PZL-130 à pistons seraient sous-motorisés, et son intérêt se tourna vers les PZL-130TB à moteur M601E. Le PZL-130 à pistons fut donc abandonné et la force aérienne polonaise commanda 48 exemplaires en 1991.

    Les 9 premiers exemplaires de série furent livrés à la force aérienne polonaise en 1993, à l'Académie de Dęblin et au 60e Régiment d'entraînement à Radom. Les PZL-130TB ont été très rapidement mis au standard PZL-130TC-I, qui dispose de sièges éjectables Martin-Baker Mk11 zéro-zéro et d'une avionique modernisée. Cette variante vola pour la première fois en 1989.

    2 autres versions ont été développées : le PZL-130TC-II équipé d'un moteur Pratt & Whitney Canada PT6A-25C de 750 hp actionnant une hélice Hartzell quadripale, d'ailettes et d'une avionique Garmin, et le PZL-130TC-III avec une avionique moderne (2 écrans multifonctions par poste, rajout d'un HUD et de jumelles de vision nocturnes, sièges éjectables Martin-Baker Mk 11L).

    Le PZL-130TC-II fit l'objet d'un contrat en janvier 2010 entre PZL (qui appartient désormais à Airbus Military) et la force aérienne polonaise, pour la mise à niveau de 16 exemplaires. Les 6 premiers furent livrés en 2011, les 6 suivants en 2012 et le reste normalement en 2013.

    Le PZL-130TC-III (ou Orlik MPT pour Multi Purpose Trainer) a été dévoilé par Airbus Military en 2012. Son premier vol est prévu pour fin mars 2014. Il est basé sur le PZL-130TC-II et proposé aussi bien à l'armée polonaise qu'à des clients potentiels en Afrique et en Amérique Latine.

    50 exemplaires de série furent construits en plus des 9 prototypes. 28 d'entre eux étaient encore en service en septembre 2011. La force aérienne polonaise créa le team Orlik, qui effectua sa première démonstration à Fairford en 1998 avec 5 PZL-130TC-1. En 2000, cette patrouille passa à 7 appareils. Quand aux essais d'exportation, ils ont tous échoués.



    http://fr.wikipedia.org/wiki/PZL-130_Orlik


    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2014/03/11/airbus-pzl-devoile-l-orlik-130-mpt-855403.html


    http://en.wikipedia.org/wiki/PZL-130_Orlik


    http://www.airforce-technology.com/projects/pzl-130-orlik-trainer-aircraft/


    http://www.pzl-orlik.com/


    http://www.airbusmilitary.com/Aircraft/Orlik/OrlikAbout.aspx


    http://www.militaryaviation.eu/trainer/PZL/Orlik.htm


    http://jetphotos.net/showphotos.php?aircraft=PZL-Warszawa%20PZL-130%20TC2%20Orlik


    http://www.airplane-pictures.net/type.php?p=1202


    http://www.flightglobal.com/news/articles/picture-airbus-military-hones-orlik-trainer-for-export-376322/


    http://www.pilotfriend.com/aircraft%20performance/PZL/6.htm


    http://www.aviastar.org/air/poland/pzl-130.php


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_pzl130_en.php
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a écrit

    Certes, c'est du Polonais donc en général solide comme aéronef, mais que 500kgs d'armements: pour certains pays qui seraient tentés de l'utilisé en COIN, çà fait un peu faiblard…
    ………..

    Il faudrait voir plus en détail le manuel technique pour savoir si ces 500 kg de charge max sont possibles, ou non, avec un emport complet de carburant.
    Si l'appareil peut emporter 500 kg, et un plein de carburant, c'est pas mal, car souvent il faut choisir entre carburant ou charge militaire. Or pour un engin COIN, l'endurance sur zone est importante.
    Il faut aussi voir le nombre de points d'emports, car si c'est seulement deux points d'emport, ça n'est réellement utile que pour de l'entrainement. C'est un des gros avantages du A 29, car il dispose de 5 points d'emport, en plus de 2 mitrailleuses de 12.7 en fixe dans les ailes.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ouakamois a écrit

    Certes, c'est du Polonais donc en général solide…
    En général, leur réputation est surtout une consommation élevée… :bonnet:

    ouakamois a écrit

    … mais que 500kgs d'armements: pour certains pays qui seraient tentés de l'utilisé en COIN, çà fait un peu faiblard…
    C'est vrai que c'est pas énorme pour du COIN, mais c'est suffisant pour l'entrainement (il y a même des pays où les appareils d'entrainement n'emportent pas de charges externes!).
    Sinon, tu as intérêt à choisir le Super-Tucano ou l'AT-6B.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Certes, c'est du Polonais donc en général solide comme aéronef, mais que 500kgs d'armements: pour certains pays qui seraient tentés de l'utilisé en COIN, çà fait un peu faiblard…
    http://psk.blog.24heures.ch/media/02/00/270874267.2.jpg
    http://psk.blog.24heures.ch/media/02/01/2205095235.jpg
    http://psk.blog.24heures.ch/media/02/01/2019740576.jpg
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Ah c'est parfait, j'en parle un peu dans la fiche (qui sera mise en ligne dans quelques jours), mais ça donnera bcp plus de détails. Merci bcp !
    Mais de rien, j'attends de lire ta fiche… :D



    Clansman a écrit

    EDIT : euh… il reprend quand même pas mal de caractéristiques de la version précédente, le TC-II : les ailes, le moteur, l'avionique, la charge externe. A part le nouvel HUD, des JVN et un nouveau siège éjectable, je vois pas trop de différences. :S
    Ben si tu le dis… que veux-tu, je n'ai rien trouvé sur notre site pour comparer… :p

    Le fait de ne pas trop toucher à la cellule permettra de proposer un appareil muni d'une avionique relativement avancée meilleur marché, ce qui pourrait intéresser plusieurs pays, j'imagine.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer