Fokker S-11 Instructor

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : Fokker drapeau du pays
  • Premier vol : 18 décembre 1947

Historique

Dès le lendemain de la seconde guerre mondiale, la firme Fokker s'attela à l'étude d'un avion d'entraînement de base à hélice, le S-11 Instructor. Un de ses vendeurs devait être particulièrement doué, car il aurait réussi à en placer 100 en 1946, avant même que la construction du prototype ne commença.

Celui-ci effectua son vol inaugural le 18 décembre 1947, à Schipol, piloté par Gerben Sonderman. Les essais en vol, sur l'année 1948, montrèrent que des modifications étaient nécessaires afin d'améliorer les qualités de vol de l'appareil.

Il s'agissait d'un appareil léger, à train classique fixe, et monomoteur. Jusqu'à 3 personnes pouvaient tenir place à l'intérieur, 2 devant placés côte-à-côte et le troisième derrière.

La principale version de série était nommée S-11-1. Le S-12 en était une variante à train tricycle (fixe). Le prototype S-12X effectua son vol inaugural en 1950, piloté par Gerben Sonderman. Il ne fut pas produit en Hollande, mais au Brésil qui en fut l'unique client.

L'appareil effectua des vols de démonstration et convainquit plusieurs armées de l'air. Il équipa la force aérienne et la marine hollandaise (40 exemplaires au total, de 1948 à 1973. Il remplaça le Tiger Moth), l'Italie (entre 150 et 170 exemplaires furent construits sous licence par Macchi sous la dénomination M416, à partir de 1950), la Bolivie (8 appareils dans les années 1970), le Paraguay (8 appareils entre 1972 et 1978).

Israël, placé devant la nécessité de remplacer ses PT-17 Stearman, évalua 3 appareils en 1949, dont le S-11. Celui-ci fut sélectionné, peut-être grâce à son prix abordable. 41 exemplaires furent commandés, qui servirent de 1951 à fin 1953 comme avion d'entraînement. Mais les faiblesses de son moteur et de son train d'atterrissage firent qu'il fut placé dans des rôles plus secondaires, puis retiré du service en 1957. Le Musée de l'IAF en conserve un en état de vol.

Le Brésil utilisa 100 exemplaires de 1953 à 1975, construits par une usine de Fokker érigée au Brésil, et désignés T-21 (S-11), et T-22 (S-12, 50 exemplaires).



Aujourd'hui, un certain nombre de S-11 sont toujours en état de vol. L'organisation hollandaise Fokker Four, dont le but est de sauvegarder le S-11, en possède 5, qu'elle présente en vol.

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Fokker S-11-1 : Version de série hollandaise.
  • Fokker S-12 : Version à train tricycle, un prototype.
  • Fokker T-21 : Désignation militaire brésilienne du S-11, 50 exemplaires.
  • Fokker T-22 : Désignation militaire brésilienne du S-12, 50 exemplaires.
  • Macchi M-416 : Version produite sous licence en Italie, entre 150 et 170 exemplaires.

Sur le forum…

  • S-11
    ex IDF
    Image
    41 ex de 1949 à 1954
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • S-11-1
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès le lendemain de la seconde guerre mondiale, la firme Fokker s'attela à l'étude d'un avion d'entraînement de base à hélice, le S-11 Instructor. Un de ses vendeurs devait être particulièrement doué, car il aurait réussi à en placer 100 en 1946, avant même que la construction du prototype ne commença.

    Celui-ci effectua son vol inaugural le 18 décembre 1947, à Schipol, piloté par Gerben Sonderman. Les essais en vol, sur l'année 1948, montrèrent que des modifications étaient nécessaires afin d'améliorer les qualités de vol de l'appareil.

    Il s'agissait d'un appareil léger, à train classique fixe, et monomoteur. Jusqu'à 3 personnes pouvaient tenir place à l'intérieur, 2 devant placés côte-à-côte et le troisième derrière.

    La principale version de série était nommée S-11-1. Le S-12 en était une variante à train tricycle (fixe). Le prototype S-12X effectua son vol inaugural en 1950, piloté par Gerben Sonderman. Il ne fut pas produit en Hollande, mais le Brésil le construisit sous licence.

    L'appareil effectua des vols de démonstration et convainquit plusieurs armées de l'air. Il équipa la force aérienne et la marine hollandaise (40 exemplaires au total, de 1948 à 1973. Il remplaça le Tiger Moth), l'Italie (entre 150 et 170 exemplaires furent construits sous licence par Macchi sous la dénomination M416, à partir de 1950), la Bolivie (8 appareils dans les années 1970), le Paraguay (8 appareils entre 1972 et 1978).

    Israël, placé devant la nécessité de remplacer ses PT-17 Stearman, évalua 3 appareils en 1949, dont le S-11. Celui-ci fut sélectionné, peut-être grâce à son prix abordable. 41 exemplaires furent commandés, qui servirent de 1951 à fin 1953 comme avion d'entraînement. Mais les faiblesses de son moteur et de son train d'atterrissage firent qu'il fut placé dans des rôles plus secondaires, puis retiré du service en 1957. Le Musée de l'IAF en conserve un en état de vol.

    Le Brésil utilisa 100 exemplaires dans les années 1960, construits sous licence et désignés T-21 (S-11), et T-22 (S-12, 50 exemplaires).

    Aujourd'hui, un certain nombre de S-11 sont toujours en état de vol. L'organisation hollandaise Fokker Four, dont le but est de sauvegarder le S-11, en possède 5, qu'elle présente en vol.


    La fiche sur le site


    http://en.wikipedia.org/wiki/Fokker_S-11


    http://www.rightbase.nl/S11/s11.html


    http://www.dutch-aviation.nl/index5/Military/index5-1%20S11.html


    http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/Society_&_Culture/fokker.html


    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_s11_en.php


    http://www.skytamer.com/Fokker_S-11-1.html


    http://webspace.webring.com/people/qs/skythe/trainers.htm


    http://wiki.scramble.nl/index.php?title=Fokker_S-11


    http://www.airliners.net/photo/1527463/


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraft_genericsearch=Aermacchi%20M-416
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer