Lockheed-Martin X-44A

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : Lockheed-Martin drapeau du pays
  • Premier vol : 2001
  • Lancement du projet : 1999
  • Missions : Attaque au sol, Drone d'attaque, Essais en vol, Guerre électronique, Reconnaissance, Drone, Projet secret
  • Voir aussi… : Lockheed-Martin RQ-170 Sentinel

Historique

À la suite de l'annulation de son projet de drone RQ-3 "Darkstar" en 1999, Lockheed Martin décide de construire un démonstrateur technologique sans pilote, afin d’étudier la stabilité et le contrôle d’une aile volante. Si c’est cette configuration qui est choisie, c’est parce qu’elle permet une plus grande discrétion radar. Par conséquent, on peut imaginer qu’elle sera probablement adoptée dans le futur pour les appareils appelés à effectuer des missions au-dessus de territoires hostiles. Conçu par les Skunk Works, ce drone est étonnamment désigné X-44A, une désignation très proche de celle attribuée précédemment au X-44 MANTA.

Le prototype est construit en 1999 et effectue son premier vol en 2001, ce qui représente une conception située entre celles des RQ-3 Darkstar et P-175 Polecat. Sa cellule est essentiellement fabriquée en fibres de carbone. Sa configuration est de type aile volante, sans empennage, avec un fuselage central relativement profond et un bord de fuite en forme de "W". L’entrée d’air du réacteur à double flux Williams F122, située à l’avant au-dessus du fuselage, est de forme triangulaire. La tuyère, située à l’arrière du fuselage, à la hauteur du bord de fuite de l’aile, est également triangulaire. Une seconde entrée d’air, de petite taille et située sous le nez, permet le refroidissement des appareils de mesures. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable.

Ce n’est que lors du Los Angeles County air show en 2018, peu de temps avant de fêter les 75 ans des Skunk Works, que Lockheed Martin dévoile son X-44A. Cet appareil aura probablement, entre ses premiers essais et sa présentation publique, permis le développement d’autres drones dont certains sont actuellement en service comme le RQ-170 Sentinel.

Caractéristiques

  • Envergure : 9,1 m (29,856 ft)

Équipage

  • Équipage : 0

Motorisation

  • 1 × turbofan Williams F122 de 453,619 kgp (4,45 kN, 1 000,059 lbf)

Sur le forum…

  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Drone expérimental sans dérive américain des années 2000.

    À la suite de l'annulation de son projet de drone RQ-3 "Darkstar" en 1999, Lockheed Martin décide de construire un démonstrateur technologique sans pilote, afin d’étudier la stabilité et le contrôle d’une aile volante. Si c’est cette configuration qui est choisie, c’est parce qu’elle permet une plus grande discrétion radar. Par conséquent, on peut imaginer qu’elle sera probablement adoptée dans le futur pour les appareils appelés à effectuer des missions au-dessus de territoires hostiles. Conçu par les Skunk Works, ce drone est étonnamment désigné X-44A, une désignation très proche de celle attribuée précédemment au X-44 MANTA.

    Le prototype est construit en 1999 et effectue son premier vol en 2001, ce qui représente une conception située entre celles des RQ-3 Darkstar et P-175 Polecat. Sa cellule est essentiellement fabriquée en fibres de carbone. Sa configuration est de type aile volante, sans empennage, avec un fuselage central relativement profond et un bord de fuite en forme de "W". L’entrée d’air du réacteur à double flux Williams F122, située à l’avant au-dessus du fuselage, est de forme triangulaire. La tuyère, située à l’arrière du fuselage, à la hauteur du bord de fuite de l’aile, est également triangulaire. Une seconde entrée d’air, de petite taille et située sous le nez, permet le refroidissement des appareils de mesures. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable.

    Ce n’est que lors du Los Angeles County air show en 2018, peu de temps avant de fêter les 75 ans des Skunk Works, que Lockheed Martin dévoile son X-44A. Cet appareil aura probablement, entre ses premiers essais et sa présentation publique, permis le développement d’autres drones dont certains sont actuellement en service comme le RQ-170 Sentinel.


    Versions :
    X-44A : Version initiale du projet de drone monoréacteur démuni de dérive.


    Utilisateurs militaires :
    Etats-Unis : Le X-44A a effectué des vols pour l’USAF et la NASA.


    Caractéristiques et performances :
    Equipage : 0
    Envergure : 9,1m
    Moteurs : un réacteur à double flux Williams F122 d’une poussée de 4,45kN



    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_X-44_(UAV)

    https://aviationweek.com/future-aerospace/skunk-works-takes-wraps-tailless-x-44a-uav

    https://www.flightglobal.com/news/articles/lockheeds-skunk-works-reveals-missing-link-in-secre-447041/

    https://www.lockheedmartin.com/en-us/who-we-are/business-areas/aeronautics/skunkworks/next-gen-uas.html

    https://www.ainonline.com/aviation-news/defense/2018-03-26/skunk-works-reveals-stealthy-uav-demonstrator
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer