Bell-Boeing V-44 Quad Tilt Rotor

Rappels

Historique

Suite au lancement du programme Joint Heavy Lift (JHL) de l’US Army, Bell Helicopter ressort des cartons son projet D-322 sur lequel il avait travaillé en 1979. Pour le mettre au point, il s’allie aux Phantom Works de Boeing pour travailler conjointement sur ce concept désormais désigné Quad TiltRotor (QTR). Le but est de recomposer le duo gagnant qui a développé le V-22 Osprey, puisque ce nouvel appareil reprend la même configuration des rotors basculants situés aux extrémités des ailes. Cette technologie permet en effet de conjuguer les décollages et atterrissages verticaux des voilures tournantes et la vitesse horizontale d’un appareil à voilure fixe. La répartition des tâches sont assez semblables aux travaux effectués sur l’Osprey, avec les ingénieurs de Bell travaillant sur la conception des ailes, de l’intégration des moteurs et les rotors, tandis que l'équipe de Boeing est chargée de la conception du fuselage et des systèmes internes.

Le Quad TiltRotor doit recevoir quatre rotors qui lui permettront d’emporter jusqu’à 11 tonnes sur une distance de 460km à une vitesse de l’ordre de 450km/h. Par la suite, il a été décidé de réduire les dimensions et les capacités d’emport pour permettre un plus grand nombre d’éléments en commun avec le V-22. Par conséquent, il est prévu qu’il ne puisse emporter qu’une charge utile de 8'200 à 9’100kg. Cette version est redésignée V-44, par analogie au V-22. Bell reçoit quelques contrats pour l’étude de technologies connexes en 2000 de la part du Département de la Défense.

En septembre 2005, Bell et Boeing reçoivent 3,45 millions de dollars US de la part de l’AATD (U.S. Army's Aviation Applied Technology Directorate) pour une étude de conception et d’analyse d’une durée de 18 mois, soit jusqu’en mars 2007, dans le cadre du programme JHL.

Des études sur l’aérodynamique et les performances d’un appareil muni de quatre Tiltrotors sont menées à l’Université du Maryland jusqu’en 2006, financées initialement par la NASA/AFDD (AeroFlightDynamics Directorate), puis par Bell. Juste après, un modèle de soufflerie à l'échelle 1/5 a été testé dans une soufflerie transsonique au Centre de recherche de la NASA de Langley pour déterminer une configuration de base de l'appareil. Après ces tests effectués avec des rotors tripales, il est prévu de les effectuer également avec un rotor muni de quatre pales. L'étude est achevée en mai 2007 et en attendant l'approbation éventuelle du département de la défense et de l’US Army, le premier vol d'un prototype est prévu pour 2012.

À peu près à la même période, l’US Army travaille sur le programme d’acquisition Future Combat Systems, ses futurs véhicules blindés terrestres. Selon le programme Joint Heavy Lift, ces derniers, qui doivent peser jusqu’à 27 tonnes, devront être également transportables par hélicoptères. Au milieu de l’année 2008, l’US Army propose de nouveaux contrats avec Bell/Boeing pour qu’ils modifient leur projet afin qu’il soit intégré au nouveau concept de transport aérien JFTL (Joint Future Theater Lift) dont fera partie, entre autre, le programme JHL.

L'équipe de conception de Bell/Boeing prévoit une charge utile comprise entre 16 et 26 tonnes et une autonomie allant de 420 à 1’000 milles marins (soit 780 à 1’850 km). Le V-44 redessiné est équipé de deux paires d’ailes en tandem équipées, à leurs extrémités, de nacelles-moteurs inclinables surmontées chacune d’une hélice de 15 mètres de diamètre. Il est équipé d’une perche de ravitaillement en vol entièrement rétractable et d’un système de commande d'interconnexion pour la redondance de l'alimentation en carburant. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable. L’appareil ne possède pas d’empennage, ni de dérive. Le fuselage, qui devrait mesurer environ 19 mètres de long, devrait contenir une soute qui aurait approximativement la taille de celle d’un C-130 Hercules. Il est muni d’une rampe de chargement à l’arrière et doit emporter 110 parachutistes, 150 passagers ou 70 civières. En configuration cargo, il pourrait accueillir huit palettes de 463 litres, trois véhicules Humvee, un hélicoptère de la taille d’un AH64 Apache, un véhicule de transport blindé Stryker ou encore un obusier tracté.

Au total, l'équipe de Bell-Boeing propose huit variantes possibles, y compris une version embarquée. L’une des versions étudiées, baptisée "Big Boy", comporterait des rotors de 17 mètres de diamètre et posséderait une soute de 20,7 mètres, ce qui lui permettrait de transporter une palette supplémentaire de 463 litres.

En 2020, le projet V-44 semble abandonné, ou du moins temporairement mis de côté.

Versions

  • Bell-Boeing D-322 : Désignation d’usine du projet de convertible de transport muni de quatre rotors basculants étudié en 1979.
  • Bell-Boeing Quad TiltRotor : Désignation par Bell et Boeing du concept de convertible de transport muni de quatre rotors basculants aux extrémités des ailes, dérivé du B-322.
  • Bell-Boeing V-44 : Désignation du projet devant répondre aux programmes Joint Heavy Lift, qui doit reprendre dans un premier temps un certain nombre d’éléments du V-22 Osprey.

Sur le forum…

  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Appareil convertible de transport américain de la fin des années 1990, équipé de quatre rotors basculants, directement dérivé du V-22 Osprey.

    Suite au lancement du programme Joint Heavy Lift (JHL) de l’US Army, Bell Helicopter ressort des cartons son projet D-322 sur lequel il avait travaillé en 1979. Pour le mettre au point, il s’allie aux Phantom Works de Boeing pour travailler conjointement sur ce concept désormais désigné Quad TiltRotor (QTR). Le but est de recomposer le duo gagnant qui a développé le V-22 Osprey, puisque ce nouvel appareil reprend la même configuration des rotors basculants situés aux extrémités des ailes. Cette technologie permet en effet de conjuguer les décollages et atterrissages verticaux des voilures tournantes et la vitesse horizontale d’un appareil à voilure fixe. La répartition des tâches sont assez semblables aux travaux effectués sur l’Osprey, avec les ingénieurs de Bell travaillant sur la conception des ailes, de l’intégration des moteurs et les rotors, tandis que l'équipe de Boeing est chargée de la conception du fuselage et des systèmes internes.

    Le Quad TiltRotor doit recevoir quatre rotors qui lui permettront d’emporter jusqu’à 11 tonnes sur une distance de 460km à une vitesse de l’ordre de 450km/h. Par la suite, il a été décidé de réduire les dimensions et les capacités d’emport pour permettre un plus grand nombre d’éléments en commun avec le V-22. Par conséquent, il est prévu qu’il ne puisse emporter qu’une charge utile de 8'200 à 9’100kg. Cette version est redésignée V-44, par analogie au V-22. Bell reçoit quelques contrats pour l’étude de technologies connexes en 2000 de la part du Département de la Défense.

    En septembre 2005, Bell et Boeing reçoivent 3,45 millions de dollars US de la part de l’AATD (U.S. Army's Aviation Applied Technology Directorate) pour une étude de conception et d’analyse d’une durée de 18 mois, soit jusqu’en mars 2007, dans le cadre du programme JHL.

    Des études sur l’aérodynamique et les performances d’un appareil muni de quatre Tiltrotors sont menées à l’Université du Maryland jusqu’en 2006, financées initialement par la NASA/AFDD (AeroFlightDynamics Directorate), puis par Bell. Juste après, un modèle de soufflerie à l'échelle 1/5 a été testé dans une soufflerie transsonique au Centre de recherche de la NASA de Langley pour déterminer une configuration de base de l'appareil. Après ces tests effectués avec des rotors tripales, il est prévu de les effectuer également avec un rotor muni de quatre pales. L'étude est achevée en mai 2007 et en attendant l'approbation éventuelle du département de la défense et de l’US Army, le premier vol d'un prototype est prévu pour 2012.

    À peu près à la même période, l’US Army travaille sur le programme d’acquisition Future Combat Systems, ses futurs véhicules blindés terrestres. Selon le programme Joint Heavy Lift, ces derniers, qui doivent peser jusqu’à 27 tonnes, devront être également transportables par hélicoptères. Au milieu de l’année 2008, l’US Army propose de nouveaux contrats avec Bell/Boeing pour qu’ils modifient leur projet afin qu’il soit intégré au nouveau concept de transport aérien JFTL (Joint Future Theater Lift) dont fera partie, entre autre, le programme JHL.

    L'équipe de conception de Bell/Boeing prévoit une charge utile comprise entre 16 et 26 tonnes et une autonomie allant de 420 à 1’000 milles marins (soit 780 à 1’850 km). Le V-44 redessiné est équipé de deux paires d’ailes en tandem équipées, à leurs extrémités, de nacelles-moteurs inclinables surmontées chacune d’une hélice de 15 mètres de diamètre. Il est équipé d’une perche de ravitaillement en vol entièrement rétractable et d’un système de commande d'interconnexion pour la redondance de l'alimentation en carburant. Le train d’atterrissage tricycle est entièrement escamotable. L’appareil ne possède pas d’empennage, ni de dérive. Le fuselage, qui devrait mesurer environ 19 mètres de long, devrait contenir une soute qui aurait approximativement la taille de celle d’un C-130 Hercules. Il est muni d’une rampe de chargement à l’arrière et doit emporter 110 parachutistes, 150 passagers ou 70 civières. En configuration cargo, il pourrait accueillir huit palettes de 463 litres, trois véhicules Humvee, un hélicoptère de la taille d’un AH64 Apache, un véhicule de transport blindé Stryker ou encore un obusier tracté.

    Au total, l'équipe de Bell-Boeing propose huit variantes possibles, y compris une version embarquée. L’une des versions étudiées, baptisée "Big Boy", comporterait des rotors de 17 mètres de diamètre et posséderait une soute de 20,7 mètres, ce qui lui permettrait de transporter une palette supplémentaire de 463 litres.

    En 2020, le projet V-44 semble abandonné, ou du moins temporairement mis de côté.


    Versions :
    Bell D-322 : Désignation d’usine du projet de convertible de transport muni de quatre rotors basculants étudié en 1979.

    Quad Tilt Rotor : Désignation par Bell et Boeing du concept de convertible de transport muni de quatre rotors basculants aux extrémités des ailes, dérivé du B-322.

    V-44 : Désignation du projet devant répondre aux programmes Joint Heavy Lift, qui doit reprendre dans un premier temps un certain nombre d’éléments du V-22 Osprey.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun en 2019.


    Caractéristiques et performances :
    Passagers : 150 ou 110 parachutistes
    Longueur de la soute : 19,0 m
    Diamètre des rotors : 15 m
    Moteurs : 4 turbopropulseurs
    Vitesse de croisière : 450 km/h
    Distance franchissable : 1’850 km
    Distance de décollage : 0 m
    Distance d’atterrissage : 0 m



    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Bell_Boeing_Quad_TiltRotor

    https://www.helicopassion.com/fr/03/wbl314.htm

    https://newatlas.com/quad-tiltrotor-qtr-aircraft-development-contract-awarded/4645/

    https://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/qtr.htm

    https://forums.x-plane.org/index.php?/files/file/45084-v-44/

    https://www.secretprojects.co.uk/threads/bell-v-44-qtr-quad-tilt-rotor-multi-purpose-vtol.15225/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer