Iberavia I-11

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement de base
  • Constructeur : Iberavia drapeau du pays
  • Premier vol : 16 juillet 1951
  • Production : 195 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : AISA I-115

Historique

L’AISA I-11 est un avion léger d’entrainement monomoteur, biplace côte-à-côte, muni d’ailes basses cantilevers et d’un train d’atterrissage classique fixe.

Vers la fin des années 1940, l’Ejército del Aire (la force aérienne espagnole) désire remplacer ses biplans CASA 1.131 en service dans ses écoles de pilotage. Petite entreprise qui a mis au point le planeur IP-2, Iberavia se lance dans l’étude d’un monomoteur biplace pour répondre à cette demande et c’est un petit bureau d’étude dirigé par Juan del Campo Aguilera qui planche sur le sujet.

En 1948, le dessin d’un monoplan à ailes basses muni d’une verrière fermée en forme de bulle et d’un train d’atterrissage tricycle fixe est retenu. Un prototype désigné Iberavia I-11 est construit dans un atelier au cœur de Madrid. Immatriculé EC-AFE, il est transporté sur le terrain d’aviation de Cuatro Vientos où il est assemblé avant d’effectuer son premier vol le 16 juillet 1951. Un second prototype (AC-AGZ) est construit peu de temps après. Leur structure est en bois avec un revêtement en contre-plaqué et ils sont équipés d’un moteur à pistons Continental C90-12F de 90 cv.

Les autorités espagnoles sont intéressées par cet appareil léger, mais préfèreraient qu’il soit équipé d’un train d’atterrissage classique. Deux nouveaux prototypes désignés I-11B sont construits, munis d’une verrière plus petite et d’un train principal avancé et d’une roulette de queue. Le premier de ces prototypes effectue son premier vol le 16 septembre 1952.

L’armée espagnole est satisfaite de ses performances et commande 70 exemplaires, mais au début de 1953 Iberavia est rachetée par AISA (Aeronáutica Industrial S.A.) et c’est dans les ateliers de cette dernière qu’ils sont construits.

En décembre 1953, un incendie ravage l’usine de fabrication d’AISA et une quarantaine d’appareils en cours de construction sont détruits. Les 30 autres sont rapidement achevés, 7 AISA I-11B sont distribués dans les clubs par le Real Aero Club de España et les 23 autres sont livrés à la force aérienne espagnole en 1955. Désignés L.8C, ils sont baptisés "Peque".



Au total, 191 exemplaires sont construits, dont 144 livrés à l’Ejército del Aire qui les utilisa presque uniquement pour les vols de liaison. C’est l’autre dérivé de l’I-11, qui entre en production en 1956, qui lui est préféré pour la formation de ses pilotes. Désigné I-115, cet appareil plus long, plus lourd et au moteur plus puissant, dispose d’un poste de pilotage équipé de deux sièges en tandem et de doubles commandes.

Certains "Peque" sont remotorisés avec des ENSAMA Flecha de 95 cv, mais cette modification est abandonnée devant le résultat décevant obtenu.

En 1966 et 1967, la soixantaine d’AISA I-11B encore en service sont cédés au Real Aero Club de España. Certains de ces appareils sont encore en état de vol.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • AISA I-11B : Deux prototypes et 191 appareils de séries munis d’un train d’atterrissage classique et d’une verrière plus petite.
  • AISA L.8C Peque : Désignation des I-11B au sein des forces armées espagnoles.
  • Iberavia I-11 : 2 prototypes construits par Iberavia, munis d’un train d’atterrissage tricycle.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman! ;)

    J'ai tout à coup un petit doute… sur la fiche du site, est-ce que l'on arrive à mettre plusieurs liens avec d'autres appareils? Si c'est le cas, serait-il possible de rajouter celui de l'Iberavia P-2 ? (je sais que ce n'est pas un appareil très intéressant, mais il en est question dans le texte et ça fera peut-être se balader des internautes, non?)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L’AISA I-11 est un avion léger d’entrainement monomoteur, biplace côte-à-côte, muni d’ailes basses cantilevers et d’un train d’atterrissage classique fixe.

    Vers la fin des années 1940, l’Ejército del Aire (la force aérienne espagnole) désire remplacer ses biplans CASA 1.131 en service dans ses écoles de pilotage. Petite entreprise qui a mis au point le planeur IP-2, Iberavia se lance dans l’étude d’un monomoteur biplace pour répondre à cette demande et c’est un petit bureau d’étude dirigé par Juan del Campo Aguilera qui planche sur le sujet.
    En 1948, le dessin d’un monoplan à ailes basses muni d’une verrière fermée en forme de bulle et d’un train d’atterrissage tricycle fixe est retenu. Un prototype désigné Iberavia I-11 est construit dans un atelier au cœur de Madrid. Immatriculé EC-AFE, il est transporté sur le terrain d’aviation de Cuatro Vientos où il est assemblé avant d’effectuer son premier vol le 16 juillet 1951. Un second prototype (AC-AGZ) est construit peu de temps après. Leur structure est en bois avec un revêtement en contre-plaqué et ils sont équipés d’un moteur à pistons Continental C90-12F de 90cv.

    Les autorités espagnoles sont intéressées par cet appareil léger, mais préfèreraient qu’il soit équipé d’un train d’atterrissage classique. Deux nouveaux prototypes désignés I-11B sont construits, munis d’une verrière plus petite et d’un train principal avancé et d’une roulette de queue. Le premier de ces prototypes effectue son premier vol le 16 septembre 1952.
    L’armée espagnole est satisfaite de ses performances et commande 70 exemplaires, mais au début de 1953 Iberavia est rachetée par AISA (Aeronáutica Industrial S.A.) et c’est dans les ateliers de cette dernière qu’ils sont construits.

    En décembre 1953, un incendie ravage l’usine de fabrication d’AISA et une quarantaine d’appareils en cours de construction sont détruits. Les 30 autres sont rapidement achevés, 7 AISA I-11B sont distribués dans les clubs par le Real Aero Club de España et les 23 autres sont livrés à la force aérienne espagnole en 1955. Désignés L.8C, ils sont baptisés "Peque".

    Au total, 191 exemplaires sont construits, dont 144 livrés à l’Ejército del Aire qui les utilisa presque uniquement pour les vols de liaison. C’est l’autre dérivé de l’I-11, qui entre en production en 1956, qui lui est préféré pour la formation de ses pilotes. Désigné I-115, cet appareil plus long, plus lourd et au moteur plus puissant, dispose d’un poste de pilotage équipé de deux sièges en tandem et de doubles commandes.

    Certains "Peque" sont remotorisés avec des ENSAMA Flecha de 95cv, mais cette modification est abandonnée devant le résultat décevant obtenu.

    En 1966 et 1967, la soixantaine d’AISA I-11B encore en service sont cédés au Real Aero Club de España. Certains de ces appareils sont encore en état de vol.


    Versions :
    I-11 : Deux prototypes construits pas Iberavia, munis d’un train d’atterrissage tricycle.

    I-11B : Deux prototypes et 191 appareils de séries munis d’un train d’atterrissage classique et d’une verrière plus petite.

    L.8C "Peque" : Désignation des I-11B au sein des forces armées espagnoles.


    Utilisateurs militaires :
    Espagne : 144 appareils au sein de la force aérienne entre 1955 et 1967.

    Caractéristiques :
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur : 6,47m
    Envergure : 9,34m
    Hauteur : 1,90m
    Surface alaire : 13,40m2
    Masse à vide : 421kg
    Masse maximale au décollage : 670kg

    Moteurs :
    Un moteur à pistons Continental C90-12F à quatre cylindres horizontaux refroidis par air de 70kW (92cv).

    Performances :
    Vitesse max : 200km/h
    Vitesse de croisière : 177km/h
    Vitesse ascensionnelle : 3,3m/s
    Plafond opérationnel : 4’700m
    Distance franchissable : 650km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://es.wikipedia.org/wiki/AISA_I-11

    http://en.wikipedia.org/wiki/AISA_I-11

    http://www.ejercitodelaire.mde.es/ea/pag?idDoc=3447E2CCA5C07B0BC12570D700464414&idRef=8A398109633767E1C125745000327D0B

    http://www.ejercitodelaire.mde.es/ea/pag?idDoc=3447E2CCA5C07B0BC12570D700464414&idRef=AB0993DAC20289FFC1257450003285D2

    http://www.probertencyclopaedia.com/browse/II.HTM

    http://www.aviationsmilitaires.net/display/aircraft/492/i-115
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer