La reconnaissance en général

  • J'ai trouvé cette vidéo d'une conférence conascrée à quelques appareils de reconnaissance américain:http://www.c-spanvideo.org/program/289389-1. C'est très long et en Anglais, mais c'est avec des acteurs important des dévelloppement en reconnaissance.

    Du coup, je me rends compte qu'il n'y a pas de topic dédié spécialement à la reconnaissance. Alors il était peut-être temps d'en créer un. Il est aussi bon de noter que ce sont surtout les américains qui ont dévellopés des avions spécifiquement à cet usage. Il suffit de penser au U-2 (http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=33&t=679) et au SR-71 (http://forum.aviationsmilitaires.net/viewtopic.php?f=33&t=342). Je pense même, et c'est à vérifier, qu'après la seconde guerre mondiale, ce sont les seuls appareils dévellopés spécifiquement à cet usage… avant que les satellites et drones ne prennent la relève.

    Pourtant, si la France n'a plus aucun appareil crée à cet effet et utilse des avions "adaptés", elle fût pionnère ne la matière. EN 1858, Félix Tournachon, dit "Nadar", réalisa la première série de photographies aériennes (http://www.mediatheque-patrimoine.culture.gouv.fr/fr/biographies/nadar_felix.html et http://www.annales.org/archives/x/nadar.html). Ce sont les Américains, qui en firent le premier usage militaire avec la guerre de Sécession. On cite souvent le général Mc Clellan (http://fr.wikipedia.org/wiki/George_McClellan) comme précurseur. Celui-ci aurait utilisé des ballons de reconnaissance en 1862 (d'autres sites parlent de 1861). Malheureusement, peu de sites donnent une information très complète à ce sujet. Les seules sources ayant été Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Avion_de_reconnaissance_ou_de_surveillance) et d'autres sites qui ne font que reprende cette information.

    La première guerre mondiale à vu apparaitre les premiers avions de reconnaissance et les Zepellins. Ceux-ci , d'ailleurs posaient pas mal de problèmes à l'ennemis. Une fois "touché" par les tirs de l'ennemis, il suffisait au pilotes de sauter en parachute. Le Zeppelin était alors réparé au sol et pouvait reprendre l'air très vite. Il fallu attendre l'arrivée d'Yves Le Prieur (voir "Fana de l'Aviation" n°406, Septembre 2003 et http://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Le_Prieur/129555) et de ses fusées montée sous les ailes de son Nieuport, pour que les Zeppelins comment vraiment à souffrir. Après un tir, ils étaient bel et bien détruit, cette-fois. Les caméras furent ensuite embarquées à bord d'avions tels que les SPAD A, les Nieuport XI Bébé, les ALbatros DV, l'Airco D.H. 2 et d'autres (http://www.avionslegendaires.net/chasseur-1914-1918.php) pour qu'apparaissent également les chasseurs censé les abbatre.

    Durant les années '30 et '40, les Allemands avaient dévellopés des avions spécifiquement pour la reconnaissance, comme le Hs-126 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Henschel_Hs_126) et le Fw-189 (http://fr.wikipedia.org/wiki/Focke-Wulf_Fw_189 et http://www.avionslegendaires.net/focke-wulf-fw-189-uhu.php). Mais à l'instar d'autres nations, ils utilisèrent également d'autres avions qu'ils ont simplement adaptés comme le Fiseler Fi-156 Storch.

    Du côtés Français, on trouve le Potez 637 (http://cocardes.blogspot.com/2009/06/potez-637-a3.html), qui était simplement une version parmi d'autres d'un bombardier, tandis que les Anglais utilisaient le Bristol Bleinheim (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=9295), le bien connu Mosquito (http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=7943) et probablement bien d'autres avions adaptés à cette tâche. Mais contrairement aux Allemands, aucun avion ne fût dévellopés spécifiquement pour cette tâche.

    Certains chasseurs ont été déclinés en verions de reconnaissance, tels que le Me-109 (voir la version E-9, au bas de la page, http://users.swing.be/avions/engins2/789.html), le Fw-190A5U4 (désolé, pas de lien de qualité suffisante !), tandis que les Alliés utilisaient des Spitfire (http://www.ww2aircraft.net/forum/aviation/story-photographic-reconnaissance-spitfire-3998.html).

    L'après-guerre à vu une recrudesence des avions de reconnaissance américains, que ce soit les deux appareils dévellopés spécifiquement (cf haut de ce post) ou des chasseurs adapotés. Des "Sabres" (http://a2.vox.com/6a00cdf3a3410fcb8f011016970e02860d-pi) furent modifiés en grand secret pour aller espionner l'URSS et la Chine (désolén je ne retrouve pas mon article), des RF-80 furent employés en Corée (http://www.cieldegloire.com/batailles_coree_agression.php), quelques U-2 se sont fait dézinguer (http://www.nato.int/cps/fr/SID-B6806144-A46E23D3/natolive/news_17776.htm?mode=news, http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_missiles_de_Cuba et pour finir avec une vidéo: http://www.gizmodo.fr/2009/08/09/voici-a-quoi-ressemble-le-vol-a-bord-dun-avion-espion-u2.html), etc…

    A ce sujet, d'ailleurs, les "Fana de l'Aviation" n° 484 et 485 (mars et avril 2010) traitent le sujet des premières reconnaissances américaines au dessus du Laos avec des RF-101, RF-80 et RB-57.

    Voilà, ce post est loin d'être complet, on y parle pas des pods, des satellites, des drones, etc… mais peut-être s'étoffera-t'il avec le temps :-)

    Je retiendrai surtout que parmi les avions dévellopés uniquement pour la reconnaissance, il y a des appareils fabuleux comme le Blackbrid et le Dragon Lady.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'US Navy depuis la sortie de la WWII conserva toujours un vecteur recco sur ses P.A.
    Les deux plus célèbres étant le RF-8(A et G) Crusader et le RA-5C Vigilante qui écrièrent leurs lettres de noblesse durant la guerre du Vietnam et la Crise de Cuba.

    L'USAF et les Marines n'était pas en reste avec les RF-4 Phantom.

    Il y a également l'Aéronavale Française avec l'Etendard IVP.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci sefianiy
    topic intéressant.
    Une question me taraude depuis quelques temps:
    Quand est-ce que l'on décide de spécialiser un pilote pour la reconnaissance?
    Un pilote de F1 CR est-il un mauvias un Chasse pure, est-il au contraire plus fin que le pilote moyen?

    Passe-t-on obligatoirement sur FI CR au cours d'une carrière?

    (plus généralement, passe-t-on dans l'AdA d'un type de mission et dappareil à un autre de 2000 D à F1CR, de -5 à Rafale? ou les pilotes restent-ils dans une filière durant leur carrière?)
    Merci de vos lumières

    Sionon Vigo, le RA-5C c'est pas un de tes chouchous? :ange:
    Y a pas d'hélice hélas ….C'est là qu'est l'os
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les Soviétiques ont également prolifiques en avions de reconnaissanc, avec des dérivés du MiG-21 et 25, du Su-17 et 24 , Tu-16, 22, 22M..
    Mais c'est vrai qu'à part le M-17 et M-55 (et l'essai du Beriev S-13), ils ont construit assez peu d'avions spécifiquement pour la reconnaissance.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • MASH a écrit

    Sinon Vigo, le RA-5C c'est pas un de tes chouchous? :ange:

    Vouuui :oops: :mrgreen:

    Un appareil initialement conçu pour être un bombardier nucléaire tactique embarqué, que les missiles Polaris ont failli enterrer corps et bien…seul le coût de développement et un début de mise en service ont poussé le Congrès a écouter la proposition de la Navy,du DoD et de North Américan, pour en faire un appareil de reconnaissance.
    A mes yeux, sans doute une des meilleures plateforme de reconnaissance tactique.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quand est-ce que l'on décide de spécialiser un pilote pour la reconnaissance?
    Un pilote de F1 CR est-il un mauvias un Chasse pure, est-il au contraire plus fin que le pilote moyen?

    Passe-t-on obligatoirement sur FI CR au cours d'une carrière?

    (plus généralement, passe-t-on dans l'AdA d'un type de mission et dappareil à un autre de 2000 D à F1CR, de -5 à Rafale? ou les pilotes restent-ils dans une filière durant leur carrière?)
    Merci de vos lumières

    je ne veux pas dire de bêtise mais le choix entre pilote de chasse ou de transport se fait en cours de cursus suivant les résultats ou le choix personnel.

    puis à la fin du cursus, suivant les notes et la place que l'on a, on peut choisir son affection dans les différents escadrons.

    j'ai consulté différents profils d'ancien pilote de chasse et on peut passer au cours de sa carrière sur différents appareils dans une même spécialité ( de jaguar à F-1CT….) ou carrément changer de spécialité (certains sont passés d'escadron de reconnaissance à la défense aérienne).

    après je ne sais pas si par soucis d'économie (de formation), un pilote restera dans sa filière d'origine toute sa carrière? :roll:

    de toute façon il y a un tronc commun à tous les aviateurs avec une mission principale et une mission secondaire.
    si la mission principale et la défense aérienne, la secondaire sera le bombardement et vice et versa.

    il en est de même pour la reconnaissance.

    la spécialisation se fait en escadron et au cours de la formation, on apprend, soit les techniques de chasse, de bombardement ou de reconnaissance.

    dans le cas des F1-CR et CT en escadron, il un stage de 26 semaines pour l'apprentissage du vol sur l'appareil (avec séances de simulateur pour le radar et autres appareils électronique).

    puis une fois qualifier, il va apprendre les rudiments du métier, apprendre les 18 catégories OTAN, exercer son oeil sur des objectifs d'opportunités connaître un tas d'engins exotiques………. :geek:

    après savoir si en chasse ils sont plus mauvais?
    bah lorsqu'ils se font intercepter, ils doivent savoir se dégager comme pour la chasse, les missions d'entraînement peuvent se terminer par une passe canon, ils doivent respecter un timing et un itinéraire des plus pointus.

    bref pour moi il n'y a pas de bonne ou de mauvaise filière, chacune apporte son lot de connaissances et de spécialisations. 8-)

    Un appareil initialement conçu pour être un bombardier nucléaire tactique embarqué, que les missiles Polaris ont failli enterrer corps et bien…seul le coût de développement et un début de mise en service ont poussé le Congrès a écouter la proposition de la Navy,du DoD et de North Américan, pour en faire un appareil de reconnaissance.
    A mes yeux, sans doute une des meilleures plateforme de reconnaissance tactique.

    le mirage IV a eu une carrière similaire, vecteur nucléaire pour finir en plate-forme de reconnaissance stratégique!
    les pilotes de chasse font du bruit.les pilotes de bombardiers font l'histoire.ex-AMN 3700 messages 1 janvier 2006
      Lien   Revenir ici   Citer
  • MASH a écrit

    Un pilote de F1 CR est-il mauvais en Chasse pure, est-il au contraire plus fin que le pilote moyen?

    drôle de question… :interr:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • little a écrit

    MASH a écrit

    Un pilote de F1 CR est-il mauvais en Chasse pure, est-il au contraire plus fin que le pilote moyen?
    drôle de question… :interr:
    Ravi de te revoir Little !! :)

    Puis-je me permettre ?
    Tous les pilotes aguerris tirent le meilleurs parti de leurs appareils … Après cela dépend de l'appareil, du système d'armes et des missions spécifiques qui lui sont dévolues, ainsi que l'expérience individuelle des pilotes …
    Pour la chasse pure ce qui va faire la différence ce n'est pas le pilote, mais l'appareil dont-il dispose et son système d'arme : un F1 ne pourra peut-être pas surclasser un Rafale par ex, pour peu que ces deux-là soient engagés dans une simu sans avantage à l'un ou l'autre …. Bref cela ne veut pas dire grand chose !
    Par contre, les pilotes expérimentés "Reco" sont des tout bon !!!! Car chasseurs de par nature, et de plus capables de grosses charges de travail liées aux spécificités très exigeantes de la Reco …
    Donc, Little me corrige au necessaire, un pilote de F1CR est un pilote très FUN !!! :D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pilote de nuc : il sait faire du nuc et de l'assaut.
    Pilote de DA : il sait faire de la DA (la 2 et la 12 et la 5) et de l'assaut (la 12 et la 5)
    Pilote de 2000D: il sait faire de l'assaut.
    Pilote de F1 : il sait faire de la reco, de l'assaut et il prend la permanence opérationnel à l'occasion (mission dévolue à la DA) (et tout ça tout seul dans l'avion)

    Sur ces 5 dernières années:

    Pilote de nuc : il est beaucoup resté en France et s'il a de la chance il a fait un exercice OTAN au canada.
    Pilote de DA: il a pris la PO plus qu'à son tour et ceci dans différents pays. A partir de Juin il a peut être eu une chance d'aller au Tchad.
    Pilote de 2000D: il a fait 4 fois l'afgha.
    Pilote de F1: il a pris la PO, il a fait le Tchad 2 fois et l'Afgha 2 fois.

    Pilote de rafale : il est sensé savoir tout faire et il est peut être allé une fois en afgha.

    Après si on veut comparer les uns et les autres il faut le faire sur un même avion et avec la même expérience.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Bon ben merci pour ces précisions … CNE* ! :)

    Claires
    Nettes
    Et précises

    Tout est dit.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En effet, merci pour ces infos ! =)

    Y a-t-il beaucoup de pilotes qui change de spécialité, ou la plupart restent-ils dans la même branche ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
Ils sont en ligne en ce moment :