Foch, Clémenceau: Faux-frères ?

  • Clansman a écrit

    Les Anglais sont des nostalgiques, depuis Jeanne d'Arc ils avaient plus rien brulé de Français

    Ce ne sont pas les Anglais, mais l'Eglise qui a brûlé la future sainte. D'ailleurs, si elle avait eu le diabète, tout Rouen aurait senti le caramel. :mrgreen:


    Le topic de l'humour noir il est un peu plus bas :mrgreen:


    :lol: :lol: :lol: :lol:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Les Anglais sont des nostalgiques, depuis Jeanne d'Arc ils avaient plus rien brulé de Français

    Ce ne sont pas les Anglais, mais l'Eglise qui a brûlé la future sainte. D'ailleurs, si elle avait eu le diabète, tout Rouen aurait senti le caramel. :mrgreen:

    Sans vouloir t'être désagréable, mon p'tit chat, mais, Rouen était un quartier Anglois à l'époque.
    Et puis, cardinal de Winchester…ca sonne pas très terroir Gaulois. :mrgreen:

    Par contre, ils l'ont cramé trois fois la Jeanne…donc forcément si ils veulent marquer l'histoire va falloir qu'ils remettent le couvert avec le Clem'.
    En parlant de ça, vous croyez que lorsque la Jeanne d'Arc (le bateau hein !! Faut pas confondre :mrgreen: ) va être retiré du service, on va la donner en retraitement à Able-UK ? C'est risqué non ? :mrgreen:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L' enquête sur l' incendie de la coque Q790 (ex-Clémenceau) pointe du doigt une erreur d' un ouvrier.

    http://www.peterleemail.co.uk/news/Le-Clem-blaze-39a-mistake39.6160537.jp
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Evidemment. C'est toujours la faute d'un ouvrier. Jamais de l'architecte, du constructeur ou du maître d'oeuvre.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ciders a écrit

    Evidemment. C'est toujours la faute d'un ouvrier. Jamais de l'architecte, du constructeur ou du maître d'oeuvre.

    Bah ouai biensur, pourquoi se remettre en question ?
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La Douzef : Premiers appontages
    A 10:40, une vue spectaculaire -et surprenante pour l'époque- d'une caméra fixée sous un Crouze :o

    A l'époque déjà, bien que tout neuf, le Crouze avait déjà son air d'albatros empâté à l'atterrissage :mrgreen:

    Si vous regardez bien dans le fond, à un moment, vous verrez Vigi :salut:
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est gentil Ogot'…mais pour ce qui est de ma présence…je suis pas si vieux. :mrgreen:

    Vidéo très sympa avec le camouflage type US Navy…
    Le Pacha de la Douze, CC Lefebvre…
    Eh ben, on doit être juste après leur réception en 62…quand j'ai croisé ce monsieur, il était Amiral.

    Des images sympa, j'ai un faible pour la saturation d'eau dans l'entrée d'air sur la catapulte.
    On notera qu'à l'époque les élingues de catapultage n'étaient pas récupérées.


    Je fais migrer ce topic vers le chapitre sur les PA. ;)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Vigi a écrit

    Je fais migrer ce topic vers le chapitre sur les PA. ;)
    Oups ! Désolé, je l'avais raté ce chapitre :oops:
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Magnifique vidéo, merci Ogotaï. =)

    Sinon question à 2 francs, je remarque que lors des catapultages, quelque chose tombe dans l'eau à l'avant du PA/pont d'envol ? :interr:

    Quel était le mode de catapultage à l'époque ? Je remarque que un câble avec crochet est accrocher sous l'appareil ?

    L'appontage du Crouze sur le pont est assez brutale et il y fait un p'tit bond sec, le train tricycle doit être vachement renforcé pour des chocs pareils. :shock:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Polo a écrit

    Sinon question à 2 francs, je remarque que lors des catapultages, quelque chose tombe dans l'eau à l'avant du PA/pont d'envol ? :interr:

    Polo a écrit

    Quel était le mode de catapultage à l'époque ? Je remarque que un câble avec crochet est accrocher sous l'appareil ?

    L'élingue de catapultage…

    qui venait "crocheter" le "keel" (qui n'était ni plus ni moins qu'axe chromé fixé sur le longeron de fuselage).
    Le "keel était situé juste derrière l'aérofrein du Crouze.


    Polo a écrit

    L'appontage du Crouze sur le pont est assez brutale et il y fait un p'tit bond sec, le train tricycle doit être vachement renforcé pour des chocs pareils. :shock:

    Le train avant encaissait pas mal en effet…il est arrivée plusieurs fois que la roulette de nez explose (au propre comme au figuré) lors d'appontage un peu rude.
    Pour info, afin d'encaisser les appontages, les pneumatiques des Crouzes lors des embarquements étaient gonflés à 28 bars pour les principaux et 18 bars pour le train avant, contre 21 et 15 bars à terre.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Il lui arrivait parfois d'apponter d'abord sur le train avant, non ?

    Sinon, une photo originale : Escale du Clémenceau à la Corogne

    22 décembre 1957, mise à flot du Clémenceau

    Appontage rude pour ce crouze

    Entretien catapulte

    Source : anciens cols bleus et pompons rouges
    Joey… Tu aimes les films sur les gladiateurs ? :mrgreen:N'oublions pas EstelleQuiconque sauve une vie sauve l’Univers tout entierArmasuisse
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ogotaï a écrit

    Il lui arrivait parfois d'apponter d'abord sur le train avant, non ?

    Non, par contre c'est le transfert de masse à l'appontage le faisait "s'écraser" sur son train avant.


    C'est l'As qui semble avoir eu des menus soucis d'appontage :mrgreen: …par contre, il a été réformé en 87 suite à ce même souci.
    Je doute que cela soit la photo du jour qui scella sa réforme, à cause du schéma de peinture gris et blanc antérieur au milieu des années 80.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Incendie à bord du São Paulo : 1 mort et 2 blessés

    http://www.corlobe.tk/article27794.html
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer