Ambrosini SAI.403

  • Au début de la deuxième guerre mondiale, le gouvernement italien fait appel à l’entreprise Ambrosini pour construire un chasseur léger en bois. Ce constructeur aéronautique a déjà réalisé le SAI.7, un avion de tourisme et de sport, dans ce matériau qui est léger, bon marché et abondant.

    L’ingénieur en chef de l’entreprise, Sergio Stefanutti, reprend les lignes de son SAI.7. Après les modifications de la verrière, la mise en place d’un moteur plus puissant et l’installation d’une mitrailleuse légère, en fait le SAI.107, un démonstrateur de chasseur léger.
    Rapidement, l’appareil montre de bonnes performances, ce qui encourage Stefanutti et son équipe à développer un véritable prototype, armé et entièrement équipé : le SAI.207.

    Malheureusement, l’armement supplémentaire, le nouveau moteur et l’équipement radio augmente passablement le poid de l’appareil.
    Pour permettre de garder des performances proches de celles obtenues avec le SAI.107, il faut diminuer la masse de la structure. Certaines de ces modifications rendent, dans certaines conditions, l’appareil dangereux et les propositions faites par l’ingénieur Stefanutti pour modifier son appareil afin d’en augmenter la sécurité sont systématiquement refusées par Ambrosini.
    Après l’accident qui détruit son premier prototype en décembre 1940 et qui ralenti le programme, Stefanutti se met à étudier les modifications nécessaires pour obtenir un SAI.207 de série plus performant et plus sûr. Cette version, qu’il nomme SAI.403, est censée représenter le chasseur fabriqué en grande série.

    Après le vol du deuxième prototype du SAI.203, en 1942, l’armée de l’air italienne commande 2000 appareils, mais ce n’est finalement que 2 prototypes et une présérie de 12 appareils qui sont fabriqués, dont neuf SAI.203 qui sont livrés dans diverses escadrilles. Malgré les défauts de l’appareil, il est plutôt apprécié par les pilotes pour sa facilité de pilotage, sa vitesse et sa maniabilité.

    Le développement du SAI.403 Dardo continue. Un premier prototype, préfigurant le Dardo B, est achevé en décembre 1942 et fait son premier vol le mois suivant. Il est équipé d’un moteur Isotta-Fraschini "Delta" RC.21/60 de 750cv, entrainant une hélice tripale à vitesse constante. Après quelques vols, il atteint les 650km/h à 7200m.

    En voyant cela, la Regia Aeronautica transforme la commande de 2’000 SAI.207 en 3’000 SAI.403 ! Il est prévu d’en faire fabriquer 800 à SAI Ambrosini, 1’000 par Caproni et 1’200 par Savoia-Marchetti.

    Le SAI.403 Dardo (Dard) comporte en effet de nombreuses améliorations. Sergio Stefanutti a modifié la structure de l’appareil et l’a renforcé. Les ailes, elles aussi renforcées, ont une flèche accentuée et un nouveau profil et permettent l’emport de canons de 20mm. Le fuselage arrière est lui aussi redessiné, de même que l’empennage arrière qui est à incidence variable, réglable durant le vol. Si le train d’atterrissage principal n’a que peu changé, la roulette de queue devient escamotable.

    Le 8 septembre 1943, alors qu’aucun SAI.403 n’est encore sorti des chaines de production, l’armistice est signé.
    Le prototype est immédiatement saisi par la Luftwaffe et testé par des pilotes allemands à Vergiate (Va), dans le Nord de l’Italie. Il est même testé par des pilotes japonais séjournant en Allemagne à cette période.
    Les allemands comme les japonais ont le même avis sur cet appareil : Heinkel et Mitsubishi reçoivent rapidement l’ordre de le produire en série ! La fin de la guerre empêchera définitivement sa production.


    Versions (prévues):
    SAI.403 Dardo A: Chasseur léger de défense aérienne armé de deux mitrailleuses synchronisées Breda-SAFAT de 12,7mm avec 350 coups chacune, masse au décollage de 2478kg.

    SAI.403 Dardo B: L’unique prototype construit correspond à cette version de chasseur léger, armé de deux mitrailleuses synchronisées Breda-SAFAT de 12,7mm avec 350 coups chacune et de deux canons MG 151/20 de 20mm (ou éventuellement) Mauser MG 151/15 de 15mm avec 200 obus chacun dans les ailes. Masse au décollage de 2643kg.

    SAI.403 Dardo C: Chasseur léger à longue distance armé de deux canons Mauser MG 151/20 de 20mm avec 200 obus chacun dans les ailes et de deux réservoirs supplémentaires de 150 litres sous voilure. Masse au décollage de 2850kg, distance franchissable de 2’230km.


    Utilisateurs militaires :
    Allemagne : Luftwaffe, le prototype est saisi par l’Allemagne après la signature de l’armistice de l’Italie avec les Alliés en 1943.

    Italie : Regia Aeronautica, test du seul prototype construit.


    Caractéristiques :
    Longueur : 8,20m
    Envergure : 9,80m
    Hauteur : 2,90m
    Surface alaire : 14,46m2
    Masse à vide : 1’985kg
    Masse maximale au décollage : 2’643kg
    Masse de carburant : 300kg

    Moteurs :
    Isotta-Fraschini Delta RC.21/60 Serie I-IV de 750cv (560kW).

    Performances :
    Vitesse max haute altitude (7’200m): 648km/h
    Vitesse de croisière : 490km/h
    Vitesse ascensionnelle : 952m/s
    Plafond opérationnel : 10’000m
    Autonomie : 936km
    Distance franchissable : 936km

    Armement :
    2 mitrailleuses Breda-SAFAT de 12.7mm
    2 canons MG 151/20 de 20mm ou MG 151/15 de 15mm

    http://en.wikipedia.org/wiki/Ambrosini_SAI.403

    http://www.aviastar.org/air/italy/ambrosini_s-403.php

    http://fr.wikipedia.org/wiki/SAI_403_Dardo

    http://fandavion.free.fr/ambrosini-spec.htm
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Mais il cherche à faire mieux que moi ! :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Mais il cherche à faire mieux que moi ! :mrgreen:

    Juste un petit moment de gloire… durant quelques minutes! :bonnet:

    En même temps, c'était le dernier moment si je voulais mettre quelque chose en janvier…


    Bon voilà, ceux là sont fait, faut juste que je mette la fiche du S.7 sur le site. Tout ce boulot pour une fiche qui n'était même pas prévue, c'est terrible comme rendement! :tsss:

    :lol:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je te signale que t'as oublié le 307 ! :bonnet:

    Jolies fiches mec Suisse. ;)
    Escaladant le bleu brûlant du vaste ciel J'ai survolé les cimes battues par les vents Et sous la coupole sainte de l'espace infini , Tendant la main, j'ai touché la face de Dieu.1/13 Artois
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En tout cas, il avait l'air très prometteur.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • PCmax a écrit

    Je te signale que t'as oublié le 307 ! :bonnet:
    Je suis désolé de devoir te faire remarquer qu'ici cela ne concerne que les appareils allemands et des pays de l'axe de la seconde guerre mondiale.
    C'est dans "Depuis 1945, France" que tu auras des chances de trouver la 307! :bonnet:


    PCmax a écrit

    Jolies fiches mec Suisse. ;)
    Merci!
    Surtout que c'est pas facile, pour moi, de tout traduire en français! ;)

    Clansman a écrit

    En tout cas, il avait l'air très prometteur.
    Je ne le connaissais pas, avant de faire ces recherches (Merci AM.net!), mais c'est vrai que je me demande ce qu'il aurait donné en combat… De toutes façons, heureusement qu'il n'a pas pu être produit assez vite: les alliés avaient déjà assez de boulot!

    Par contre, j'ai été scotché par le réaction d'Ambrosini sur les risques d'accidents de ses SAI.207… et j'ai trouvé plusieurs sources, pas toujours exactement la même phrase, mais le sens y était!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer