Les drones : un usage en plein essor.

  • Bonjour à tous les membres, et encore mes meilleurs vœux pour la nouvelle année :) .

    La guerre du 21ème siècle est partie pour être celle des drones.

    Je suis tombé sur un article que je trouve captivant, et ne peux résister à l'idée de le partager :

    Un ancien "pilote" américain raconte

    Brandon Bryant était pilote de drone au sein d’une unité spéciale de l’armée de l’air américaine. Depuis l’Etat du Nouveau-Mexique, il a tué des dizaines de personnes. Jusqu’au jour où il a déclaré forfait. (…)

    Passionnant, très impressionnant aussi.

    La guerre comme un jeu vidéo, mais en vrai.

    On comprend que le Président US Barack Obama souhaite légiférer pour encadrer l'usage des drones dans un cadre défini (qui est manquant à ce jour).

    NS
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • À vrai dire, je ne comprends pas le besoin de légiférer.

    Que ce soit via un drone ou pas, ça reste une intrusion militaire américaine dans un territoire étranger. C'est tout à fait comparable à l'envoi d'un missile de croisière, par exemple. Je ne prends pas spécialement position sur le côté moral ou juste de la chose. Je trouve simplement que c'est la même chose qu'on le fasse avec un drone ou directement avec un soldat sur le terrain.

    Par contre, et là je prends un peu plus position, je ne pense pas que la banalisation soit une bonne chose pour régler les problèmes. Utiliser un drone pour tuer un grand chef, pourquoi pas, au même titre qu'il y a 20 ou 30, on aurait monté une opération spéciale sur le terrain.

    Ensuite, Obama a tout de même énormément utilisé cette façon de faire la guerre, du coup je trouverais curieux qu'il veuille la limiter officiellement…
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le besoin de légiférer est induit notamment pour inscrire dans le marbre légal le cadre d'action de l'usage des drones dans le cas de l'élimination de terroristes ayant la citoyenneté américaine.

    Drones: des familles de victimes américaines poursuivent le gouvernement

    Même si les raisons de ces attaques ciblées semblent justifiées et légitimes (je trouve), cela peut poser juridiquement problème s'agissant de citoyens du pays émetteur desdites attaques !

    En particulier pour son Président et son gouvernement, lesquels n'ont pas pour mission première de sélectionner le bon grain de l'ivraie parmi leurs citoyens :) .

    Quant à la banalisation des drones, ma foi pour le Président et son gouvernement, cela évite d'avoir à recevoir trop fréquemment des cercueils enveloppés dans le drapeau US, et / ou d'avoir à gérer des soldat(e)s polymutilés jusqu'à la fin de leurs jours.

    :S
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Nico2 a écrit

    Le besoin de légiférer est induit notamment pour inscrire dans le marbre légal le cadre d'action de l'usage des drones dans le cas de l'élimination de terroristes ayant la citoyenneté américaine.

    Ah ok

    mais à nouveau, que faisaient-ils avant ? ils ne les tuaient pas ?

    Même si les raisons de ces attaques ciblées semblent justifiées et légitimes (je trouve), cela peut poser juridiquement problème s'agissant de citoyens du pays émetteur desdites attaques !

    En particulier pour son Président et son gouvernement, lesquels n'ont pas pour mission première de sélectionner le bon grain de l'ivraie parmi leurs citoyens :) .

    Quant à la banalisation des drones, ma foi pour le Président et son gouvernement, cela évite d'avoir à recevoir trop fréquemment des cercueils enveloppés dans le drapeau US, et / ou d'avoir à gérer des soldat(e)s polymutilés jusqu'à la fin de leurs jours.

    :S
    Deux choses me gênent :
    * l'absence de morts, c'est le plus gros intérêt (avec le coût plus faible). Mais ça encourage à en abuser, c'est tellement facile… Même si ça ne règle pas spécialement les problèmes.
    * les violations fréquentes, maintenant banales, des frontières pour y mener des opérations militaires, dans de plus en plus de pays. Comment réagiraient-ils si quelqu'un faisait la même chose ? Il y a tout de même un droit international. Même si personnellement les opérations spéciales ne me choquent pas plus que ça d'un point de vue moral, elles essaient de rester secrètes. Là, les États-Unis se moquent ouvertement des règles internationales.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    Ah ok. mais à nouveau, que faisaient-ils avant ? ils ne les tuaient pas ?

    Autant que faire se peut, non en effet.

    Mais il faut dire que les cas de citoyens US "déviants" ne devaient pas être légions, alors que depuis le 11 septembre 2001, beaucoup de choses ont changé.

    d9pouces a écrit

    Deux choses me gênent :
    * l'absence de morts, c'est le plus gros intérêt (avec le coût plus faible). Mais ça encourage à en abuser, c'est tellement facile… Même si ça ne règle pas spécialement les problèmes.


    Politiquement, cela permet tout de même de saper les rangs des islamistes, surtout en décapitant les têtes de groupes.

    Les drones présentent donc un certain intérêt de ce point de vue.


    d9pouces a écrit

    * les violations fréquentes, maintenant banales, des frontières pour y mener des opérations militaires, dans de plus en plus de pays. Comment réagiraient-ils si quelqu'un faisait la même chose ? Il y a tout de même un droit international. Même si personnellement les opérations spéciales ne me choquent pas plus que ça d'un point de vue moral, elles essaient de rester secrètes. Là, les États-Unis se moquent ouvertement des règles internationales.


    Il est vrai que ce pays n'est guère respectueux du droit international, que ce soit sur l'usage des drones à présent, ou bien en matière d'engagements extérieurs par le passé (ex: Cambodge, Irak 2003…).

    En ce qui me concerne, même si je suis attaché à la prévalence du droit (international ou non), je suis encore davantage attaché à faire avancer les choses.

    Des pays comme le Pakistan étant clairement trop faibles vis à vis des groupes islamiste, je suis partisan de l'action, même si je ne peux que déplorer les trop fréquentes bavures et leur cortège de morts de civils.

    :S
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Autre article sur le sujet, intéressant à mon avis :

    La guerre de l'ombre de Barack Obama

    Les États-Unis se sont retirés de l'Irak et se préparent à faire leurs valises en Afghanistan. Mais Barack Obama n'abandonne pas pour autant la guerre contre le terrorisme. Son arme à lui, ce sont les drones: ces appareils télécommandés qui permettent de tuer sans risquer la vie d'un seul soldat américain. Cette semaine, l'ONU a déclenché une enquête sur les frappes de drones, qui ont coûté la vie à quelque 3000 personnes, seulement au Pakistan. Gros plan sur une guerre secrète qui soulève de plus en plus d'objections. (…)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pas le temps de lire ça à l'instant, mais je note pour demain.

    Elle n'a de secret que le nom, cette guerre.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En ce qui me concerne, le passage qui a retenu le plus mon attention est celui-ci :

    Bien qu'il demeure généralement discret à ce sujet, le président américain Barack Obama a fait de l'utilisation des drones l'un des piliers de sa lutte contre le terrorisme.

    Le chef d'État vient en quelque sorte de réitérer sa confiance dans cette stratégie controversée en propulsant à la tête de la CIA l'un de ses principaux conseillers en matière de sécurité, John Brennan.

    L'homme est considéré comme l'un des maîtres d’œuvre de la politique de frappes ciblées qu'utilise l'administration pour éliminer de présumés djihadistes dans des pays comme le Pakistan, le Yémen et la Somalie.

    Lors d'une allocution remarquée à Washington en avril, M. Brennan a pris la défense de ces frappes en arguant qu'elles sont «parfaitement légales». Les États-Unis, a-t-il relevé, sont engagés dans un «conflit armé» avec Al-Qaïda et des groupes associés comme les talibans et ont le droit d'utiliser la force pour assurer leur défense. (…)

    Au final, l'administration Obama considère donc parfaitement légale son action en matière d'usage des drones.

    Mais en réalité, autant je souscris à la légitimité de principe d'utiliser des drones pour éliminer des cibles données, autant rigoureusement je ne pense pas que la Constitution des USA permette à son Président ainsi qu'à son gouvernement d'éliminer des citoyens US même sérieusement déviants et tombés sous le joug de l'endoctrinement islamiste.

    A titre personnel, cela ne me dérange en rien, et idem s'agissant de cibles d'autres nationalités identifiées comme déviants.

    En revanche, je pense qu'il faut veiller à "assurer" côté renseignements, afin d'éviter de vaporiser des civils innocents, femmes et enfants compris.

    C'est là que je suis critique, car trop souvent le renseignement US est parcellaire et insuffisant, or il a été démontré qu'en y mettant des efforts, le résultat était parfait (cf. le raid sur Ben Laden à Abbottabad en mai 2011).

    De surcroît, chaque bavure est un double échec : outre les drames humains engendrés, c'est un appel d'air pour de nouvelles recrues au Jihad…
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Question legalite, je doute fort que des frappes non autorisees sur le territoire d'un pays ami (je pense au Pakistan) soient envisageables dans le cadre de la legalite internationale.

    Question efficacite, je ne sais pas si ce genre de modus operandi est vraiment efficace. Ca elimine des chefs de l'insurrection, certes, encore qu'ils sachent souvent bien se cacher. Mais surtout, ca braque toute la population et rend donc les recrutements aises pour les talibans.
    A en juger par le precedent israelien, je n'y crois pas. Tsahal pratique en effet l'assassinat/execution/acte de guerre (rayer la mention inutile) des chefs du Hamas depuis des dizaines d'annees sans avoir vraiment restreint la capacite de nuisance de cette organisation, bien au contraire.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Comme Paxwax, l'usage de drones reste une utilisation d'armes de guerre dans un pays souverain. Qu'ils le jugent légal ou non, ça ne respecte pas les règles internationales et constituent des actes de guerre.
    Même si en soi l'acte ne me choque pas, je trouve vraiment mauvais de le crier sur les toits. Ça donne l'image d'un pays qui n'a absolument rien à faire des lois internationales et qui en plus s'en vante. Ça donne également des arguments aux islamistes, vu que ça permet de mettre sur pied d'égalité islamistes et Américains.

    Et c'est clair que ça braque la population, qui doit mal supporter d'avoir en permanence une épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête.
    Ça me fait penser à l'effet démoralisateur des B-52 pendant le Viêtnam : à tout moment, un déluge de bombes pouvait tomber n'importe où sans raison. Comment vivre normalement dans ces conditions ?
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Paxwax a écrit

    Question legalite, je doute fort que des frappes non autorisees sur le territoire d'un pays ami (je pense au Pakistan) soient envisageables dans le cadre de la legalite internationale.

    La réponse est en effet non.


    Paxwax a écrit

    Question efficacite, je ne sais pas si ce genre de modus operandi est vraiment efficace. Ca elimine des chefs de l'insurrection, certes, encore qu'ils sachent souvent bien se cacher. Mais surtout, ca braque toute la population et rend donc les recrutements aises pour les talibans.
    A en juger par le precedent israelien, je n'y crois pas. Tsahal pratique en effet l'assassinat/execution/acte de guerre (rayer la mention inutile) des chefs du Hamas depuis des dizaines d'annees sans avoir vraiment restreint la capacite de nuisance de cette organisation, bien au contraire.

    Le cas israélien est un peu particulier, car en l'absence de deux États distincts et légitimes, les recruteurs de fanatiques et kamikazes potentiels n'ont pas de soucis à se faire.


    d9pouces a écrit

    Et c'est clair que ça braque la population, qui doit mal supporter d'avoir en permanence une épée de Damoclès suspendue au-dessus de sa tête.
    Ça me fait penser à l'effet démoralisateur des B-52 pendant le Viêtnam : à tout moment, un déluge de bombes pouvait tomber n'importe où sans raison. Comment vivre normalement dans ces conditions ?

    Ce n'est tout simplement pas possible :S .


    _______________________________________________________________________________


    - Concernant les attaques menées dans des pays tiers, sur des cibles d'autres nationalités qu'américaine, je ne suis absolument pas en faveur de l'instauration d'un cadre législatif, lequel serait trop restrictif je pense.

    Toutefois, je souhaiterais que le renseignement US fasse son boulot correctement, au lieu de le bâcler trop souvent.

    Il est capable de merveilles, l'exemple le plus fort étant le raid victorieux visant à éliminer Oussama Ben Laden.

    Je ne peux donc pas concevoir qu'il puisse y avoir des lacunes aussi béantes que celles se traduisant par la mort violente de centaines de civils, femmes et enfants inclus.

    Tant par attachement à la distinction combattants / non-combattants, que dans un but pragmatique :

    Chaque bavure est une bénédiction et un appel d'air pour les recruteurs de djihadistes :!:


    - Concernant les attaques menées dans des pays tiers, sur des cibles de nationalité américaine et converties au terrorisme (islamiste ou autre) :

    Je ne suis toujours pas partisan de l'instauration d'un cadre législatif, lequel là encore serait trop restrictif.

    Sur les drones, je ne pourrais donc qu'insister sur la nécessité d'acquérir le plus d'informations possibles pour s'assurer que la cible mérite bien la désintégration.

    Et le problème est clairement là : Les américains sont franchement trop souvent plus que légers sur la question du renseignement, sans percevoir que cela exacerbe l'antiaméricanisme et les risques d'attentats bien réels.

    Sur la question de la légalité, vous avez tous les deux juste :

    Ces opérations sont contraires au droit international.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un article intéressant sur le sujet, dans la ligne suivie jusqu'alors :

    Drones : Obama s'arroge «le droit de tuer»

    La polémique fait rage sur ce nouveau droit de la guerre mis en avant par le président.

    L'Amérique ne «torture pas», avait déclaré à son arrivée aux affaires en 2009 le président Obama. Il avait immédiatement demandé la publication des fameux mémos juridiques de l'Administration Bush, qui justifiaient l'utilisation par la CIA de «techniques d'interrogatoire renforcées» dans sa guerre contre le terrorisme. Les pratiques de torture avaient été déclarées interdites.

    Ironie de l'histoire, ce même président s'est depuis arrogé un droit de tuer, demandant à son tour à ses conseillers de rédiger une série de mémos donnant une justification juridique à ses décisions d'élimination de tel ou tel individu, au nom de la nécessité de protéger l'Amé­rique.

    Ces documents secrets représentent la base légale sur laquelle s'appuie l'Administration Obama pour justifier les intenses campagnes secrètes de drones qu'elle mène contre les terroristes islamistes, dans sa guerre contre al-Qaida.

    Ils posent notamment le cadre juridique qui a «justifié» l'assassinat ciblé du citoyen américain Anwar al-Awlaqi, un imam radicalisé connu pour ses diatribes antiaméricaines sur Internet, éliminé en septembre 2011 au Yémen par un drone parti d'une base secrète de la CIA en Arabie saoudite.

    Le Washington Post, qui a été le premier à révéler l'existence de cette base, soulignait jeudi qu'il reste difficile de savoir si les notes juridiques secrètes réclamées par Obama ont été rédigées avant ou après la mort d'al-Awlaqi.

    (…)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • c'est curieux que des documents secrets représentent une base légale, non ?

    Par contre, j'imagine que les présidents ont toujours eu plus ou moins le droit de faire tuer des gens, non ? Simplement, ils ne s'en vantaient pas autant.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Non, ils n'en n'ont jamais eu le droit! C'est plutôt que c'était secret et que le premier qui caftait allait droit en prison pour avoir révélé un secret d'état.
    Mieux vaut poser une question et avoir l' air idiot 5 minutes que de se taire et de le rester.Le meilleur bretteur au monde ne craint point son dauphin, il craint le pire bretteur au monde, parce ce qu' il est incapable de deviner ce que cet imbécile va faire.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    c'est curieux que des documents secrets représentent une base légale, non ?
    Des lois secrêtes… c'est pratique. :hehe:


    Après, si quelqu'un te dit que nul n'est censé ignorer la loi… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer