Conflit en Irak et en Syrie

  • Les choses sont assez simples : Washington n'a pas l'argent requis pour monter une telle opération. Même limitée.
    Ah que je destroye tout ! Ou pas. :pSur AMN : Ciders, commandeur suprême, 10872 messages, inscrit le 02 septembre 2006, à 22 h 18
      Lien   Revenir ici   Citer
  • exacte,le conflit libyen a couté tres cher aux américains et sans parler de l'irak…ils ont pas les moyens,l'europe non plus.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Puis il faut vraiment savoir ce qu'on fait.
    Si on intervient, globalement :
    * la situation sera pire qu'avant,
    * les gens qui vont arriver au pouvoir nous détestent.

    Par contre, on ne dit absolument rien sur les soutiens des islamistes (Qatar, Arabie Saoudite, …). Mine de rien, c'est quand même à cause d'eux que le conflit a commencé et qu'il s'éternise. Je ne dis pas que la Syrie « d'avant » était un paradis, mais la situation était clairement meilleure que l'actuelle.



    Autant je soutiens totalement l'intervention au Mali, autant là je pense que ce serait une bêtise monumentale.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et si on laisse les islamistes prendre le pouvoir, ce sera plus facile ensuite de soutenir Israël… :roll:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je pense qu'une intervention directe est exclue, effectivement. Ou peut-etre, a la limite, quelques raids aeriens/interventions de commandos au sol limitees dans le temps. Mais meme ca, je ne pense pas.
    Quand a savoir si ce serait une mauvaise chose… Je ne sais pas si on aurait le soutien de la population, et c'est le parametre clef. Elle n'aime pas trop les islamistes, elle n'aime pas non plus Assad (la plupart des soutiens de Assad sont les chretiens et les Allaouites: plus que l'amour d'Assad, ils ont surtout peur des islamistes). Petit souci: elle n'aime pas non plus les occidentaux (soutien a Israel tres mal vu).

    Quoiqu'il en soit, meme sans intervention directe, on peut peser sur le conflit. En livrant des armes aux groupes qui nous plaisent, en les financant (ca ne demande pas enormement d'argent), en les entrainant, en mobilisant la communaute internationale (et donc la presse, qui s'empresse toujours d'emboiter le pas) derriere eux.

    Nico2, tu vois un 3e groupe a l'oeuvre, "USA/Israel". Pas convaincu. J'ai surtout l'impression que l'un comme l'autre evite soigneusement toute implication dans ce conflit. Sur le terrain, qu'ont donc fait les USA? Ou Israel? Peut-etre un raid aerien israelien, mais ce n'etait pas pour soutenir une faction: c'etait pour empecher qu'un chargement de missiles passe au Liban (plus precisement au Hezbollah libanais). En attendant, les groupes que ces 2 puissances auraient interet a soutenir (et nous aussi) sont en train de perdre la guerre.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ciders a écrit

    Les choses sont assez simples : Washington n'a pas l'argent requis pour monter une telle opération. Même limitée.

    :drill:

    Rigoureusement inexact, cela fait bien longtemps que l’État fédéral US est sans le sou, et lance des opérations militaires d'envergure variable malgré tout. :mrgreen:

    d9pouces a écrit

    Par contre, on ne dit absolument rien sur les soutiens des islamistes (Qatar, Arabie Saoudite, …).

    On ne dit rien non plus du soutien de ces pays aux islamistes en Libye, au Mali, et ailleurs dans le monde. :mrgreen:

    Que veux-tu qu'on leur dise ? On n'a toujours pas compris qu'on se voilait la face depuis des décennies sur le double jeu de certaines élites de ces pays…

    d9pouces a écrit

    Mine de rien, c'est quand même à cause d'eux que le conflit a commencé et qu'il s'éternise. Je ne dis pas que la Syrie « d'avant » était un paradis, mais la situation était clairement meilleure que l'actuelle.

    C'est indiscutable.

    d9pouces a écrit

    Autant je soutiens totalement l'intervention au Mali, autant là je pense que ce serait une bêtise monumentale.

    Je suis absolument d'accord.

    Paxwax a écrit

    Je ne sais pas si on aurait le soutien de la population (…) Petit souci: elle n'aime pas non plus les occidentaux (soutien a Israel tres mal vu).

    C'est en effet un problème de taille.

    Paxwax a écrit

    Quoiqu'il en soit, meme sans intervention directe, on peut peser sur le conflit. En livrant des armes aux groupes qui nous plaisent, en les financant (ca ne demande pas enormement d'argent), en les entrainant, en mobilisant la communaute internationale (et donc la presse, qui s'empresse toujours d'emboiter le pas) derriere eux.

    Il y aurait toujours le problème de porosité entre groupes.

    Les services de renseignement occidentaux avaient l'air formel quant à l'absence de capacité viable de contrôler les destinataires réels des armes qu'on aurait pour idée de livrer (cf. les multiples brèves dans la presse, Canard Enchaîné par exemple.

    Paxwax a écrit

    Nico2, tu vois un 3e groupe a l'oeuvre, "USA/Israel". Pas convaincu. J'ai surtout l'impression que l'un comme l'autre evite soigneusement toute implication dans ce conflit. Sur le terrain, qu'ont donc fait les USA? Ou Israel? Peut-etre un raid aerien israelien, mais ce n'etait pas pour soutenir une faction: c'etait pour empecher qu'un chargement de missiles passe au Liban (plus precisement au Hezbollah libanais).

    Les USA se calquent sur Israël, tout bonnement :mrgreen: .

    A croire que la capitale des USA est Jérusalem ou Tel-Aviv.

    Paxwax a écrit

    En attendant, les groupes que ces 2 puissances auraient interet a soutenir (et nous aussi) sont en train de perdre la guerre.

    C'est ce qu'il ressort des dernières brèves sur le sujet.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'armée libanaise menace de riposter après un raid Syrien sur Aarsal, une ville libanaise.
    On se demande avec quoi ? :interr:
    (Je ne parle pas des moyens aériens mais au niveau sol-air , ils ont quoi de valable à part des M-42 des années 50 et quelques SA-7 ?)
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ta remarque est pertinente, on se demande bien avec quels moyens le Liban pourrait contrer l'armée syrienne, qui reprend de plus en plus de terrain par ailleurs.

    En attendant, le conflit syrien est bien parti pour plomber lourdement l'ambiance du sommet du G8 qui se déroule actuellement:

    Syrie : Obama sceptique sur une action militaire américaine

    Alors que la situation sur le terrain tourne en faveur de l'armée de son allié Bachar al-Assad face aux rebelles syriens, le président russe n'a pas bougé d'un pouce. Lui et son homologue américain sont apparus tendus, sans sourire aux caméras, à l'issue d'une heure d'entretien dans un salon du luxueux complexe hôtelier de Lough Erne qui accueille le G8 jusqu'à mardi. (…)

    Assad menace l'Europe. Il a mis en garde le Vieux Continent par presse interposée. «Si les Européens livrent des armes, l'arrière-cour de l'Europe deviendra (un terrain) pour le terrorisme et l'Europe en paiera le prix», a-t-il menacé dans un entretien au quotidien allemand des affaires Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître ce mardi.

    Dés son arrivée à Lough Erne, François Hollande avait vivement critiqué la Russie qui «continue de livrer des armes au régime de Bachar al-Assad alors que l'opposition n'en reçoit que très peu et qu'elle est aujourd'hui massacrée.»


    L'ambiance globale est donc plutôt glaciale.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Assad menace l'Europe. Il a mis en garde le Vieux Continent par presse interposée. «Si les Européens livrent des armes, l'arrière-cour de l'Europe deviendra (un terrain) pour le terrorisme et l'Europe en paiera le prix», a-t-il menacé dans un entretien au quotidien allemand des affaires Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) à paraître ce mardi.
    Il defend sa cremerie, evidemment. Mais plus qu'"une menace", je parlerais de bon sens…

    Dés son arrivée à Lough Erne, François Hollande avait vivement critiqué la Russie qui «continue de livrer des armes au régime de Bachar al-Assad alors que l'opposition n'en reçoit que très peu et qu'elle est aujourd'hui massacrée.»
    Reformulons: La moindre des choses serait que le Kremlin attende le feu vert de l'Elysee avant de livrer ses armes. La Russie s'est debrouillee mieux que nous pour soutenir son allie regional, et nous trouvons cela inqualifiable.
    "En temps de paix, le kamikaze n'a plus de raison de sauter sur quoi que ce soit d'inflammable. Il s'étiole. Le suicide était le seul but de son existence : maintenant qu'il n'a plus de raison de mourir, il n'a plus de raison de vivre.Heureusement, il est possible d'aider le kamikaze à en finir en déclenchant en lui cette irrépressible envie d'exploser sur l'ennemi qui lui valut naguère son immense prestige auprès des gonzesses. Comment? C'est simple : il suffit d'imiter le cri du porte-avions. Regardez bien. Pout, pout, pout, ….Kamikaze : Banzaï !Etonnant, non?"Desproges
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Paxwax a écrit

    Mais plus qu'"une menace", je parlerais de bon sens…

    C'est tout le problème de la Syrie actuellement, le mal étant partout…
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est sûr, on va réussir à s'aliéner les deux parties avec notre ligne de conduite.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Paxwax a écrit

    Il defend sa cremerie, evidemment. Mais plus qu'"une menace", je parlerais de bon sens…

    Il y a aussi de la logique, c'est sur.

    En tout cas, il essaie de dissuader les Européens de livrer des armes à la rébellion.

    J'espère que nous arriverons à nous dissuader par nous-même, il y a suffisamment de raisons pour y parvenir.

    Paxwax a écrit

    Reformulons: La moindre des choses serait que le Kremlin attende le feu vert de l'Elysee avant de livrer ses armes. La Russie s'est debrouillee mieux que nous pour soutenir son allie regional, et nous trouvons cela inqualifiable.

    Le Kremlin attendre le feu vert ? De l’Élysée ? :mrgreen:

    Je me plais à l'imaginer. Tout à fait le genre de Poutine, c'est comme si s'était fait. :ange:

    Ce qui est inqualifiable, c'est que Poutine n'a rien à faire des centaines de milliers de victimes civiles directement victimes du conflit armé en cours depuis plus de deux ans.

    La Russie de Poutine étant le principal fournisseur d'armes du régime syrien, son rôle est prépondérant.

    J'ai vraiment du mal à accepter le positionnement actuel de la Russie.

    De notre côté, nous n'avons pas vraiment d'allié régional, et c'est précisément là aussi où le bat blesse.

    Livrer des armes mais à qui ? Bref, ce n'est pas gagné.

    Pendant ce temps, ça chauffe dur, toujours et encore, y compris au Liban voisin :

    Lebanese army storms Islamist mosque as Syria crisis spreads

    Lebanese soldiers stormed a complex holding gunmen loyal to a radical Islamist cleric in the city of Sidon on Monday and arrested dozens of his supporters, security sources said, in a second day of clashes fuelled by neighboring Syria's civil war. (…)

    Inching Into Syria

    In the border towns where Syrian rebels recuperate and resupply, the buzz is that the long wait for Barack Obama may be near an end.

    The excitement is not the result of the White House announcement on June 13 that the United States will supply light weapons to the groups seeking to overthrow the homicidal regime of Bashar al-Assad. Bullets and body armor won’t help much against Assad’s tanks, bombs and mortars.

    But the rebels say they see Obama’s hand in some bigger, less-publicized developments: the arrival of more and better antitank weapons, and rumors of long-withheld antiaircraft weapons. The heavier ordnance is coming from Europe, the gulf and — as The Times reported Saturday — from Libya. But it seems to be flowing now with a wink and a nod from the U.S. (…)

    Like the rebels, the refugees are waiting for America.

    “They think American will have the last word,” said a camp administrator. “When America decides, it will end, and they can go home.” (…)

    Over tea in a Reyhanli cafe with a view of the Syrian hills, I asked a rebel commander named Abu Jarah how he imagined Syria after Assad.


    “Maybe Somalia plus Afghanistan,” he replied.

    Al Qaeda's Syria rift may lead to open conflict among jihadis

    "Tension is increasing, it is about to reach boiling point. Both sides are saying they are right. A clash between them could occur soon and if it happens, it will be ugly," said a senior rebel commander in Damascus who is following the dispute.(…)

    Chaud bouillant.

    Restons en dehors de ce conflit, de grâce. :S
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • pour ceux que ca interesse,j'ai établi les pertes humaines de juin 2013

    MILITAIRE:
    -2 generals
    -4 colonels
    -3 lt-colonels
    -3 majors
    -6 capitaines
    -14 lieutenants
    -21 sous-lieutenants
    -2 officiers pilotes
    -173 sous-officiers et soldats
    -40 miliciens
    -1 policier

    REBELLE:1083
    CIVILS:1592

    LIENhttp://www.vdc-sy.info/index.php/en/
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je trouve le nombre de pertes parmi les officiers nombreux comparé à la troupe…

    Dû à des attaques ciblées j’imagine ?
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • glwpatton a écrit

    Je trouve le nombre de pertes parmi les officiers nombreux comparé à la troupe…

    Dû à des attaques ciblées j’imagine ?

    il n'est pas rare de voire un grand nombres d'officiers dans les unitées,dite STYLE SOVIETIQUE.comme les unitées nord-coréenne avec un officier pour 15 hommes.mais faut pas oublié que ce site est pro-rebelle.alors peut-etre un peu exagéré!,mais plus réaliste que celui de l'office des droits de l'hommes en syrie.qui a des pertes 20% de plus.
      Lien   Revenir ici   Citer