Sukhoï Su-10 "Ye"

  • Prototype de bombardier quadriréacteur soviétique de la fin des années 1940.

    Le 26 février 1946, l'OKB-134 de Pavel Soukhoï fut chargé de concevoir et de construire un bombardier à réaction, propulsé au choix par 4 Lioulka TR-1A ou 6 RD-10. La conception préliminaire commença le 24 avril 1946, et fut terminée dès le mois de juin.

    Plusieurs configurations de motorisation furent envisagées, dont 4 ou 6 RD-10 (copie soviétique du Jumo 004 allemand), 4 TR-1, TR-1A ou TR-2, ou encore 4 RD-500 (copie soviétique du Derwent nouvellement acquis).

    En définitive, le choix se porta sur 4 Lioulka TR-1A, disposés en 2 nacelles sous les ailes et 2 autres sur les ailes. Ces nacelles, directement fixées sur les ailes, étaient juste l'une au-dessus de l'autre. L'appareil fut désigné Izdeliye Ye en interne et reçut la désignation officielle Su-10.

    L'équipage était constitué de 4 personnes : le pilote, le navigateur/bombardier et commandant de l'avion, l'opérateur-radio/mitrailleur et l'observateur/mitrailleur. Les 3 premiers disposaient de sièges éjectables tandis que le dernier s'échappait après avoir largué la tourelle arrière. Le nez était vitré et une canopée était située au-dessus du fuselage.

    Le fuselage était de type semi-monocoque et entièrement en métal, en duralumin avec les parties les plus exposées en acier renforcé. L'appareil était monoplan cantilever, avec une aile haute, droite effilée avec des bouts d'aile arrondis. Chaque aile était en duralumin avec 2 longerons. Les profils étaient des TsAGI Sh-2-12 à la racine et des SR-3-12 au bout.

    La dérive, unique, était en flèche de 45° et de type cruciforme. L'empennage horizontal était fixé dans la partie supérieure de la dérive et était en flèche. Les commandes étaient hydrauliques.

    Il emportait 1 tonnes de bombe en conditions normales, 3 ou 4 tonnes en surchage selon les sources. 5 canons Berezine B-20E de 20 mm participaient à sa défense : un à l'avant dans la partie inférieure du fuselage, 2 en tourelle dorsale et 2 dans une tourelle arrière KG-2.

    Une cellule d'essais statique fut construite en 1947, et le concept fut approuvé en Conseil des Ministres le 11 mars 1947. L'ordre officiel de construire le prototype d'un bombardier moyen motorisé par 4 TR-1A fut donné le même jour. Il pouvait également utiliser 4 fusées d'appoint U-5 pour le décollage.

    Le prototype fut construit et prêt à décoller lorsque subitement, sous couvert de rationaliser la recherche et le développement, plusieurs bureaux d'études soit-disant trop petits ou inefficaces furent fermés en 1948. Ce fut le cas de Sukhoï, ce qui mit fin au programme Su-10 le 12 juin cette année-là. L'appareil ne vola jamais et fut donné à l'Institut Aéronautique de Moscou comme cellule d'instruction.





    http://prototypes.free.fr/t6/t6-1d.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/Sukhoi_Su-10


    http://fr.avia.pro/blog/su-10


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http%3A%2F%2Fwww.airwar.ru%2Fenc%2Fbomber%2Fsu10.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le March 9, 2020, 5:24 p.m.
  • La fiche sur le site

    Bon lui, il a même pas été pris en photo on dirait, j'en ai pas trouvé une seule.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer