Flytronic FlyEye

  • Le Flytronic FlyEye est un drone de reconnaissance léger à moteur électrique, muni d’ailes hautes, d’un empennage en "T" et lancé à la main.

    Le FlyEye, qui est présenté pour la première fois au public durant le Salon Eurosatory 2010 à Paris, est entièrement conçu par une petite équipe d’ingénieurs de l’entreprise polonaise Flytronic, situé à Gliwice, appartenant au groupe WB Electronics.
    Ce drone possède une structure en matériaux composites. Il est équipé d’un moteur électrique entrainant une hélice bipale repliable. La batterie, le système d’observation contenant les caméras et un parachute de récupération sont situés dans une sorte de boitier largable situé sous le fuselage. L’arrière de ce dernier est prolongé par une poutre de queue terminée par un empennage conventionnel sur les premiers prototypes, puis en "T" par la suite. Les ailes sont droites, en position haute, leurs moitiés extérieures ont un léger dièdre positif.
    Le FlyEye est lancé à la main et l’atterrissage s’effectue en deux temps : le boiter contenant la batterie et les caméras sont désolidarisés du reste de l’appareil et descend lentement vers le sol grâce à un parachute et se pose à moins de dix mètre d’un endroit programmé à l’avance. Le reste de l’appareil, débarrassé du matériel le plus lourd et le plus coûteux, se pose ensuite sur le ventre.
    Le FlyEye est transporté en plusieurs parties, faciles à monter sans outils, dans une sorte de sac à dos de section carrée et peut être mis en œuvre en moins de dix minutes.
    Le drone peut emporter jusqu’à deux caméras TV et/ou IR dirigées depuis le poste de contrôle et envoie les images, de même que les différents paramètres de vol, en temps réel jusqu’à une distance de 30km. Ces informations peuvent également être affichées sur deux écrans différents, permettant ainsi de fournir des informations différentes à l’opérateur et à une personne chargée de récolter les renseignements.
    Le parcours de vol peut être programmé avant l’envol, mais le drone peut également être piloté à distance. En cas de perte de contact avec le poste de contrôle, le FlyEye retourne vers le dernier point de contact et s’il n’y a toujours pas de communication, il se rend au point d’atterrissage programmé.

    En octobre 2010, soit à peine quatre mois après avoir été présenté, un FlyEye est utilisé pour retrouver un enfant disparu dans la région d’Augustowa.
    C’est à cette époque également que le gouvernement polonais lance un appel d’offre pour s’équiper d’un drone léger de reconnaissance tactique. Flytronic propose son appareil et gagne le marché. Le 13 février 2013, c’est douze systèmes qui sont commandés, neuf pour équiper les forces spéciales de sécurité et les unités de soutien au commandement et trois pour l’armée, pour la reconnaissance aérienne dans les unités d’artillerie. Il semblerait que le FlyEye ait aussi été utilisé en Afghanistan.

    En juillet 2014, l’armée polonaise annonce son intention d’acheter une nouvelle série de FlyEye.


    Versions :
    FlyEye : Version de base.


    Utilisateurs militaires :
    Pologne : 12 appareils en service au sein des unités spéciales et de l’armée de terre depuis 2013, d’autres appareils en commande.


    Caractéristiques :
    Longueur : 1,9m
    Envergure : 3,6m
    Masse à vide : 7kg
    Masse au décollage : 11kg
    Charge utile : 4kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur électrique.

    Performances :
    Vitesse max : 170km/h
    Vitesse minimale: 50km/h
    Plafond opérationnel : 6’000m
    Endurance : 4h
    Distance franchissable : 300km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://www.flytronic.pl/en/Areas-of-Activity/Offer/FlyEye.aspx

    http://www.army-technology.com/projects/fly-eye-unmanned-aerial-vehicle/

    http://www.wb.com.pl/en,Solutions,C4ISR-SYSTEMS,Artillery-Systems/Fly-Eye,5.html

    http://www.flightglobal.com/news/articles/warsaw-orders-more-fly-eye-uavs-382882/

    http://theaviationist.com/tag/flyeye/

    http://www.reutechcomms.com/flyeye/

    http://archive.defensenews.com/article/20131211/DEFREG01/312110020/Poland-Seeks-Boost-Drone-Fleet

    http://pl.wikipedia.org/wiki/WB_Electronics_FlyEye

    http://www.ibtimes.com/inside-polish-drone-factory-flytronic-polands-top-unmanned-aircraft-manufacturer-1365205

    Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=rNuZwY2iDcM
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le March 21, 2015, 11:46 p.m.
  • Est-ce que tu n'aurais pas interverti longueur et envergure ? Un drone lancé à la main de 3,6 m, ça me semble difficile. D'autant plus qu'avec des ailes droites, l'envergure est généralement plus grande que la longueur. Un mini-drone de 1,9 mètre de long, ça me semble déjà plus plausible…

    La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Est-ce que tu n'aurais pas interverti longueur et envergure ?
    Ah bah oui, je me suis mélangé les pinceaux, merci, j'ai corrigé dans le texte du forum… :?


    Clansman a écrit

    Un mini-drone de 1,9 mètre de long, ça me semble déjà plus plausible…
    Un mini drone déjà pas si petit que ça, d'après la vidéo. :hehe:


    Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer