BAe Mantis

  • Le BAe Systems Mantis est un démonstrateur de drone de combat britannique des années 2000.

    Son développement commença en janvier 2008 et une maquette fut dévoilée au salon de Farnborough le 14 juillet 2008. Il se présente comme un appareil à ailes basses, bimoteur, propulsé par 2 turbopropulseurs Rolls-Royce M250B-17 de 380 hp chacun. Il dispose d'une dérive en T et d'un train tricycle. Bien que sa masse à vide ne soit que de 1000 kg, sa masse maximale au décollage peut atteindre 9000 kg.

    La Phase 1 est destinée à démontrer la capacité de BAe Systems de sortir rapidement un prototype et d'évaluer les systèmes de contrôle autonome. Les partenaires de cette Phase 1 sont le ministère de la Défense britannique, Rolls-Royce, QinetiQ, GE Aviation, L-3 Wescam (pour l'avionique), Meggitt et Lola. Le MX-20 de L-3 Wescam est un système d'imagerie pesant 90 kg, pouvant identifier et engager des cibles sur 20 km.

    Deux phases ultérieures, qui pourraient voir un changement de motorisation, doivent valider les versions armées, les différentes charges utiles, voire d'éventuelles applications civiles. Le Mantis doit posséder une endurance d'au moins 24 heures et être entièrement autonome, aussi bien pour le pilotage que pour les transmissions de données. Le dôme au-dessus du nez, qui rappelle un poste de pilotage, contient en réalité le système de communication avec les satellites. Pour son armement, il dispose de 6 points d'attache sous les ailes, pouvant emporter des bombes et des missiles.

    Le Mantis a effectué son vol inaugural le 21 octobre 2009 à Woomera, en Australie, 19 mois après les premières études. Il a atteint l'altitude de 55000 ft (plus de 16700 m). Un seul exemplaire a été construit. Les essais en vol au Royaume-Uni eurent lieu en 2013, après une interruption en 2010 par manque budgétaire.

    Il s'agit globalement de valider la théorie d'un drone de combat (UCAV, Unmanned Combat Air Vehicle) qui soit réutilisable, très endurant, capable de pénétrer loin dans les défenses adverses. Outre l'attaque au sol, il est capable de reconnaissance, de collecte de renseignement, de surveillance, d'acquisition de cibles. Il dispose de capteurs électro-optiques, infrarouges et de renseignement électronique, ainsi que d'un radar SAR.

    Les données collectées lors du programme "Mantis" servent désormais de base au Telemos, un drone conçu en coopération entre BAe Systems et Dassault Aviation.



    http://en.wikipedia.org/wiki/BAE_Systems_Mantis


    http://www.baesystems.com/product/BAES_019760;baeSessionId=IAMueDtHgh-gYKau05WPlQu7rwR6luwySypR5JiTBpcCkvMYEDPz!1317467394?_afrLoop=240437098654000&_afrWindowMode=0&_afrWindowId=null#!%40%40%3F_afrWindowId%3Dnull%26_afrLoop%3D240437098654000%26_afrWindowMode%3D0%26_adf.ctrl-state%3Du8miaok2b_4


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=1028


    http://www.airforce-technology.com/projects/mantis-uav/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Voilà un drone intéressant, surtout pour les conflits asymétriques ou lorsque l'adversaire n'est pas capable d'intercepter ou de détruire des appareils volant à cette altitude.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer