Bell XP-83

  • Le Bell XP-83 est un prototype de chasseur d’escorte biréacteur, muni d’ailes effilées en position médiane, d’un empennage cruciforme et d’un train d’atterrissage tricycle escamotable.

    En mars 1944, quand l’USAAF cherche un chasseur à réaction à long rayon d’action capable d’escorter les bombardiers en territoire ennemi, le constructeur américain Bell lui présente son Model 40, en étude depuis 1943. Cet appareil, conçu par Charles Rhodes, reprend la formule générale du P-59 Airacomet, mais ses dimensions sont un peu plus importantes et le cockpit plus avancé, ce qui permet de dégager de l’espace dans le fuselage pour installer des réservoirs de carburant de plus grandes dimensions et dont le volume total atteint les 4'350 litres. Un tel volume de réservoir permettant de pallier à la grande consommation de ces nouveaux propulseurs.
    La structure est entièrement métallique et semi-monocoque. Les deux réacteurs 1-40 (qui deviendront plus tard les General Electric J33-GE-5) sont installés sous l’emplanture des ailes. Ces dernières, en position médianes, sont effilées. L’empennage est cruciforme, avec un empennage horizontal muni d’un dièdre positif. Le train d’atterrissage tricycle est escamotable. Le poste de pilotage, en avant des ailes, est pressurisé et muni d’une verrière en forme de goutte d’eau qui permet au pilote d’avoir une bonne visibilité. L’armement prévu est constitué de six mitrailleuses M2 de 12,7mm dans le nez. Deux réservoirs largables de 950 litres de carburant supplémentaires peuvent être installés sous les ailes.

    L’USAAF signe un contrat pour la commande de deux prototypes le 31 juillet 1944. Alors qu’ils sont en train d’être montés, des essais en soufflerie sont effectués. Ils démontrent une instabilité directionnelle qui pourrait être corrigée par l’installation d’une dérive de plus grandes dimensions. Les responsables de Bell considèrent qu’ils n’ont pas le temps de faire modifier l’appareil avant le premier vol, qui est effectué le 25 février 1945. Aux commandes, le chef des pilotes d’essais de chez Bell, Jack Woolams, trouve l’appareil instable. De plus, il manque de puissance avec ses deux réacteurs sensés offrir près de 3’700kgp et qui n’en donnent finalement que 3'300. Quelques essais sont encore effectués sans pousser l’appareil, avant qu’il ne reçoive sa nouvelle dérive. Une fois celle-ci enfin montée, les essais reprennent pour déterminer l’enveloppe de vol, malheureusement la puissance reste insatisfaisante. Une des caractéristiques du XP-83, c’est son absence d’aérofrein qui oblige les pilotes à effectuer de longues approches avec très peu de pente, pour essayer de perdre suffisamment de vitesse avant de toucher le sol. La proximité des tuyères de l’arrière du fuselage qui endommageait celui-ci, ainsi que les empennages, a obligé l’arrosage de l’arrière de l’appareil par des camions de pompiers durant des tests en statique. La solution est trouvée par la suite en inclinant les tuyères vers l’extérieur.

    Le premier prototype est par la suite utilisé comme banc d’essai pour des essais de statoréacteur, le but étant de vérifier s’il était possible de voler à haute altitude propulsé uniquement par ces nouveaux propulseurs. Un second siège est installé dans le fuselage, derrière celui du pilote, pour qu’un ingénieur puisse s’y installer. Sa mission est de s’occuper des données concernant ces deux statoréacteurs fixés sous les ailes, et seule une petite fenêtre sur le côté lui permet de regarder à l’extérieur. Le 14 septembre 1946, le pilote Chalmers "Slick" Goodlin et l’ingénieur Charles Fay n’ont pas d’autres issues que de sauter en parachute, suite à l’incendie d’un des deux statoréacteurs qui s’est ensuite propagé à l’aile, l'appareil est détruit.
    Le second prototype effectue son premier vol le 19 octobre 1945, munis de six canons T17E3 de 15,2mm en remplacement des six M2. Cette augmentation du calibre de ses armes avait été choisie en prévision d’une éventuelle invasion du Japon. Cette configuration est testée à Wright Field, dans l’Ohio. Les essais en vol continuent durant quelques mois, mais le projet est abandonné en 1947 : les performances du XP-83 restants inférieures à celles du P-80 "Shooting Star".
    Parfois désigné F-83, il n’a jamais pu voler sous cette dénomination, puisque le "F" (Fighter) n’a remplacé le "P" (Pursuit) qu’en 1948, alors que le programme était déjà abandonné.


    Versions :
    XP-83 : Prototypes propulsés par deux réacteurs General Electric J33-GE-5 de 18kN (1’834kgp) chacun, deux appareils construits.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun, en test aux USA au sein de l’USAF.


    Caractéristiques :
    Equipage : 1
    Longueur : 13,67m
    Envergure : 16,15m
    Hauteur : 4,65m
    Surface alaire : 40,0m2
    Masse à vide : 6’400kg
    Masse au décollage : 10’930kg
    Masse maximale au décollage : 12’500kg
    Points d’attache : 2

    Moteurs :
    Deux réacteurs J33-GE-5 de 18kN (1’834kgp) chacun.

    Performances :
    Vitesse max : 840km/h
    Vitesse ascensionnelle : 28,7m/s
    Plafond opérationnel : 14’000m
    Distance franchissable (carburant interne) : 2’785km
    Distance franchissable (avec réservoirs supplémentaires largables): 3’300km

    Armement :
    Six mitrailleuses M2 de 12,7mm, ou 6 canons T17E3 de 15,2mm, ou quatre canons Hispano de 20mm, ou un canon de 37mm dans le nez.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Bell_XP-83

    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=948

    http://www.historyofwar.org/articles/weapons_XP-83.html

    http://www.aviastar.org/air/usa/bell_xf-83.php

    http://www.anigrand.com/AA2054_XP-83.htm

    http://www.aero-web.org/specs/bell/xp-83.htm

    http://www.joebaugher.com/usaf_fighters/p83.html

    http://www.aer.ita.br/~bmattos/mundo/country/usa/bell_xf-83.html

    http://www.warbirdsresourcegroup.org/URG/xp83.html
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer