ex-la mouette

  • Caporal Grade : Caporal
  • Messages : 64
  • Photos : 0
  • Sujets : 0
  • Date d'inscription : Jan. 1, 1970, 1 a.m.

Derniers messages

  • Les chars d'assaut lourds
    A priori ils tirent en même temps et avec des hausses differentes au besoin.
    Mais c'est plus un automoteur d'artillerie (152mm il me semble) qu'un char.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Que pensez vs du Super Etendard ?
    La formule aérodynamique est tout de même un peu différente dec elle du 2000 (canards) et les CDVE ont aussi beaucoup évolué durant les 10-15 années qui séparent les déveleppoment des deux avions.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les chars d'assaut lourds
    Tout à fait edifiant comme exemple. Je me souviens avoir un numéro de raid relatant cette mésaventure quelque part au grenier.
    A l'evidence toutefois dans un engagement non assymétrique, les helico anti chars et leurs missiles attaqueraient les chars sur les côtés et le dessus. Et là ça risquerait de n'être proprement pas la même musique … :o
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quel avenir pour un second porte-avion ???
    D'autant que leur coque pourrie concue pour tout juste 25 Noeuds a été reprise par DCN pour en donner 2 de plus. Alors le coup de la coque anglaise sur les bateaux français j'me marre !! :lol: (pure joke)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les chars d'assaut lourds
    Le gros de la cavalerie Russe à Berlin c'était des T34-85. Il est entré en production dés la fin 1943, soit 18 mois plus tôt. Parallèlement la production de T34-76 s'est établie à peine au dessus de 3000 exemplaires durant l'année 1944 et il est vraisemblable qu'il n'en ait pas été produit (ou quasiment pas) durant les premiers mois de 1945.

    Quant à la coopération entre les chars et l'infanterie, c'est un peu comme le hot-dog et le Ketchup : il en est ainsi depuis les origines et on voit mal comment les séparer. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les chars d'assaut lourds
    Une arme de rupture lors de la prise de Bagdag. Admettons mais encore faut-il s'entendre sur ce qu'est un front. Et sur ce qu'est la rupture d'un front.
    Dans mon idée, ton exemple montre plutôt l'aptitude des chars à empecher, par la combinaison de la vitesse et de la puissance des feux, le redeploiement des defenses Irakiennes une fois leurs lignes initiales percées.
    Quant aux fortins urbains, le Hezbollah a réussi à abattre quelques Mezrkava IV. Nul doute qu'en cas de conflit de ce type, dense et prolongé, l'evolution rapide que subirait les armes anti chars légères rendrait les fortins en question aussi inutiles que le furent les Panzer IV dans les ruines de Stalingrad.
    Mais bon toutes les thèses se valent. Seule leur confrontation à la réalité opérationnelle les valide ou les fait sombrer dans la honte ou l'oubli. :wink:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quel avenir pour un second porte-avion ???
    Un vrai politicien ce Hervé Morin !! Image
    Comme je l'ecrivais à la page d'avant, tout cela s'apparente encore à un bel exemple de gesticulation politicienne. Quand en sortira t'on ???!!!!! :desesp: :help:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • le PA CDG : Notre fleuron flottant national :-)
    Il n'y a rien de nouveau dans cette déclaration. C'est de la pure langue de bois politicienne.
    Dans le fond rien qui differe des prises de position incantatoire de MAM qui n'ont en 5 ans jamais été suivies du moindre effet.
    Rien de neuf sous le soleil. Ca suit son cours. A son rythme. :roll:
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quel avenir pour un second porte-avion ???
    Galiléo presente une problématique lus complexe que le PA. Multiples partenaires, financement pas clair. Niveau de responsabilités mal definis. Coucurrences entre industriels pour la plus grosse part du gateau ou le leadership. Ambitions nationales et personnelles dans le cadre de la consolidation de l'industrie spatiale européenne.
    Bref un beau sac a embrouille, double d'un beau panier de crabe.
    Le PA evolue dans un environnement moins turbulent je trouve : choix national a assumer par un homme dans le cadre d'un budget national.
    Je ne dis pas que, pour autant, toutes les bonnes volontés sont mobilisées (depuis 15 ans ça se saurait) mais je trouve vraiment que ce n'est pas comparable.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Quel avenir pour un second porte-avion ???
    Ca me fait penser à un gros coup de bluf ou de pression sur les industriels et/ou les anglais au choix. N'oublions pas que l'offre de DCN pour 3 Mds EUR a été refusée et que les industriels ne sont pas chauds à s'engager pour 2.5 Mds. Le fait que le gouvernement se soit donné jusqu'à l'automne pour commander la bête me conforte dans cette optique. Je pense qu'on l'aura.
    Moi quand je lis la déclaration (quelle qu'elle soit) d'un politique, et tout particulièrement d'un minsistre de la Défense, je la range dans mon cerveau dans la case : "source pas fiable". Ou bien dans celle : "cherchez l'embrouille".
    Une ligne de conduite elaborée quand je suivais des cours d'Histoire à la fac. UN politique a toujours une arrière pensée et si sa declaration presente toujours un interet historique ou documentaire, ce n'est jamais au niveau factuel.
    Enfin moi c'que j'en dis. 8)
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ex-la mouette le June 21, 2007, 9:18 p.m.
  • Les transports de troupes blindés modernes
    Et l'AMX10P pour la France. Véhicule un peu depassé aujourd'hui mais qui fut un precursseur à son entrée en service.

    Il y a un excellent numéro special de Raid sur l'infanterie mecanisée et son materiel en vente en ce moment dans toutes les bonnes echopes. Je ne peux que vous le conseiller.

    De la manière dont je vois les choses, la difference que l'on faisait traditionnellement entre infanterie motorisée (sur roues) et l'infanterie mecanisée (sur chenilles) est en train de s'estomper avec les nouveaux materiels dont le VBCI de Nexter n'est qu'un exemple. Les derniers developpements des engins a roues leur confere une mobilité et une puissance de feu qui les rapprochent de leur cousins a chenilles. Même si la chenille reste le must pour s'affranchir des routes et suivrent les chars (mais tout le monde ne peut aps se payer des Bradley). J'avais ouvert il y a quelques temps un fil sur l'arme mecanisée francaise dans lequel je faisais remarquer qu'en France le VBCI remplacera les VAB et les AMX10 pour devenir la seule monture de l'infanterie, rayant du même coup la nuance qui existe en RIMot et RIMec.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les chars d'assaut lourds
    Pour ma part je trouve l'évolution actuelle de l'arme blindée particulierement surprenante pour ne pas dire aberrante.
    On sait depuis la première guerre mondiale que les chars d'appui de l'infanterie sont des cibles de foire pour l'artillerie de campagne et on sait egalement depuis la bataille de Stalingrad que les chars ne sont d'aucune utilité dans un combat urbain (si tant est que le dit combat soit tout de même d'une certaine intensité).
    On sait aussi depuis la bataille de Koursk qu'une forte concentration de blindés (aussi forte soit elle) ne peut rien contre un solide reseau de tranchées et une infanterie copieusement retranchée (les chars ne percent pas les fronts, c'est une idée tres repandue et particulierement grostesque à mon sens car dans les faits ils ne sont engagés que lorsque l'infanterie a ouvert une brèche). L'étude de la bataille de Normandie ammene a la même conclusion.

    Or les EM s'oriente vers des MBT urbains destinées à l'appui de l'infanterie !!!!! :? Et requierrant du même coup une couverture renforcée par des VCI et de l'infanterie debarquée.
    Je crains fort que toutes ces nouvelles théories et doctrines (issues des reflexions assymetriques et qui font faire à l'arme blindée un retour de 70 ou 90 ans en arriere cela dit en passant) ne s'ecroulent comme des chateaux de cartes des leur premiere confrontation à une realité operationnelle dense.

    Je crois qu'en fait les chars ne sont ni des armes de rupture ni des armes d'appui. Au delà des figures operationnelles classiques de la cavalerie (enveloppement, tenailles, raid a front renversé, etc), une evidence s'impose les chars sont une arme d'exploitation et de mouvement dont le seul vrai but est d'empecher la stabilisation du front.
    C'est en tous cas le seul domaine ou l'arme blindée a reellement demontré sa puissance et son utilité.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Images impressionnantes et insolites de nos amis marins
    Je pense que les impératifs de furtivité conduisent necessairement à des formes proches. Et que les scénaristes de Tomorrow Never Dies etait bien informé … :D
      Lien   Revenir ici   Citer
  • le PA CDG : Notre fleuron flottant national :-)
    12 Raf, 14 SEM et 2 E2C, la famille est au grand complet on dirait !! :D

    Et avec le Dauphin on arrive bien à 29. 8)
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par ex-la mouette le June 4, 2007, 8:43 p.m.
  • Les sous-marins modernes
    Il apparait a mon sens plus logique d'en equiper les diesels qui doivent naviguer un temps consequent a immersion periscopique.
    Mais les recherches sur le polypheme (france et allemagne il me semble) dans les années 80 n'etaient elles pas destinées a equiper nos sous marins ?
      Lien   Revenir ici   Citer

Dernières galeries photo