Messerschmitt Me 262

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : Messerschmitt drapeau du pays
  • Premier vol : 18 juillet 1942
  • Production : 1433 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Les origines du Me-262 remontent à avril 1938, lorsque le RLM lance un grand programme d'étude des réacteurs. Malgré de forts doutes et atermoiements, les motoristes commencent à y plancher. C'est alors que le RLM se tourne vers Messerschmitt pour concevoir une cellule motorisée par 2 réacteurs, qui devient le Projekt P.1065 sous la direction du Pr. Waldemar Voigt.

Le concept de l'aile en flèche a été trouvé quasiment par hasard : Les réacteurs étant trop lourds, le centre de gravité était déplacé et on dessina une nouvelle aile avec une flèche de 18° pour le rétablir. Le dessin définitif est soumis le 15 mai 1940 et débouche sur une commande de 3 prototypes. Ceux-ci reçoivent la dénomination officielle Me 262 le 8 avril 1941.

Le premier prototype, le Me 262V1, décolla aux mains de Fritz Wendel le 18 avril 1941 avec un moteur en piston à hélice Jumo 210G de 700 ch. Mais par ailleurs, les BMW 003, trop complexes et trop peu puissants, sont abandonnés au profit du Jumo 004.

Le V3 décolla le 18 juillet 1942 avec 2 réacteurs Junkers Jumo 004, pour un premier vol de 12 minutes, après beaucoup de difficultés. Malgré un accident qui a provoqué l'arrêt des essais, le programme est maintenu et débouche sur de nouveaux prototypes. Le train tricycle fut adopté sur le V6 lorsque l'on s'est rendu compte du caractère impraticable du train d'atterrissage traditionnel.

Pourtant, il enthousiaste ses pilotes d'essais. Adolf Galland, qui essaya le V4 le 22 mai 1943, dit de lui que c'était "comme si un ange poussait au derrière." Celui-ci sera un fervent défenseur de l'emploi du Me 262 comme chasseur pur. Son rapport va véritablement lancer la production du Me 262, avec 100 premiers exemplaires.

C'est le 2 novembre 1943 qu'Hitler "ordonne qu'il soit construit en tant que chasseur-bombardier", malgré les doutes de nombreux spécialistes. En effet, il y voyait l'appareil idéal pour "transporter 1000 kg de bombes sur 1000 km à 1000 km/h", donc pour contrer le débarquement allié. Il est cependant difficile d'apprécier si cette décision provoqua réellement un retard du programme, car il semble que l'adaptation était prévue dès l'origine. Peut-être même qu'au contraire, elle fut purement et simplement ignorée.



Ce qui, par contre, a réellement provoqué le retard du programme est bel et bien la difficulté de mise au point des premiers réacteurs, le manque de chrome et de nickel nécessaires aux ailettes de turbines, la réorganisation des usines sous les bombardements alliés. Certains exemplaires seront même produits en pleine nature. La production finit par démarrer en avril 1944.

L'appareil entre en service en juillet 1944, dans une unité d'évaluation, l'Ekdo 262. Celle-ci était constituée de vétérans chargés de déterminer les conditions d'emploi du nouveau chasseur. Il semble qu'un 262 ait descendu un Mosquito pendant cette période d'évaluation, le 26 juillet 1944. L'entrée en service dans des unités opérationnelles se fit en septembre, au sein du III/ZG 26, très vite devenu III/JG 7 et surnommé Kommando Nowotny.

La carrière opérationnelle du Schwalbe sera émaillée de nombreux problèmes mécaniques : le manque d'alliage, de carburant, pèsera sur la fiabilité des moteurs, qui étaient de plus trop fragiles : au delà de 6000 tours/minutes, c'était l'extinction et celle-ci était irréversible. En cas remise trop brutale des gaz, elles prenaient feu. Quant à ses canons, ceux-ci étaient certes puissants, mais manquaient de précision et s'enrayaient facilement.

L'appareil lui-même était extrêmement vulnérable au décollage et atterrissage, et la majeure partie des pertes subies le furent à ces moments-là. Nowotny lui-même fut descendu lors d'un atterrissage. Sa maniabilité était médiocre et le rendait inapte au combat tournoyant. Dès lors, la disponibilité du Schwalbe sera catastrophique. Enfin, le manque de carburant devait empêcher toute intervention de la Luftwaffe, aussi brillants que soient ses derniers appareils.

Et pourtant, le 262 avait d'indéniables avantage : sa VMax en palier était de 100 km/h plus rapide que le plus rapide des appareils alliés, et constitua une réelle menace pour les bombardiers. Les roquettes R4M qui furent finalement montées furent particulièrement efficaces. Sur 1433 exemplaires construits, bien moins de la moitié seront livrés. Les estimations des pertes dues au Me 262 oscillent entre 100 et 509 avions pour une centaine de Schwalbe abattus.



On dénombrera 3 versions principales : le Me 262A-1a, chasseur de jour, le Me 262A-2a Sturmvogel chasseur-bombardier, qui fut un ratage total du fait de l'imprécision de son bombardement, le Me 262B biplace pour l'entraînement. Seul un prototype de la version de chasse de nuit décollera avant la fin des hostilités. Notons également la variante japonaise, le Nakajima Kikka.

D'autres projets furent plus ou moins avancés, dont le Me 262C avec fusée au décollage, une version triplace, une version à flèche plus accentuée… Bien entendu, les Alliés passèrent plusieurs années à évaluer plusieurs Me 262, et plusieurs prototypes soviétiques de Sukhoï s'inspireront du 262 avant d'être rejetés par Staline à cause de cette ressemblance.

Après la guerre, seule la Tchécoslovaquie l'utilisera : 17 exemplaires furent assemblés sous la dénomination S-92 Turbina et restèrent 1 an en service, jusqu'en 1951, après une carrière émaillée d'accidents.

Aujourd'hui, le Me 262 connaît un regain d'intérêt via des répliques construites selon les plans de l'époque, et propulsés par des J-85. Le premier a été dévoilé à Berlin en 2006.

Versions

  • Avia CS-92 : Version tchécoslovaque du Me 262B-1a.
  • Avia S-92 Turbina : Version tchécoslovaque du Me 262A-1a.
  • Messerschmitt Me 262 HG I : Version à l'aérodynamique légèrement modifiée pour accroître la vitesse. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262 HG II : Version aux ailes en flèche et dotée d'une dérive en V pour accroître la vitesse. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262 HG III : Projet de chasseur au design lourdement modifié pour accroitre la vitesse et motorisé par 2 Heinkel HeS 011.
  • Messerschmitt Me 262 Lorin : Projet de version propulsée par des statoréacteurs Lorin.
  • Messerschmitt Me 262A-0 : Version de présérie. 23 exemplaires.
  • Messerschmitt Me 262A-1a Schwalbe : Version de chasse de base.
  • Messerschmitt Me 262A-1a/U1 : Version modifiée armée de 6 canons de différents calibres. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262A-1a/U2 : Version modifiée équipée d'un radar pour la chasse de nuit. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262A-1a/U3 : Version modifiée pour la reconnaissance.
  • Messerschmitt Me 262A-1a/U4 : Version modifiée armée d'un canon de 50 mm. 2 exemplaires.
  • Messerschmitt Me 262A-1a/U5 : Version modifiée armée de 6 canons Mk 108 de 30mm.
  • Messerschmitt Me 262A-1b : Version motorisée par des BMW 003. 2 exemplaires.
  • Messerschmitt Me 262A-1c : Réplique moderne du Me 262A-1a motorisée par des J-85.
  • Messerschmitt Me 262A-2a Sturmvogel : Version de chasse-bombardement.
  • Messerschmitt Me 262A-2a/U1 : Version modifiée dotée d'un viseur de bombardement amélioré. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262A-2a/U2 : Version modifiée dotée d'un nez vitré. 2 exemplaires.
  • Messerschmitt Me 262A-3a : Projet de version d'attaque au sol au blindage renforcé.
  • Messerschmitt Me 262A-4a : Projet de version de reconnaissance.
  • Messerschmitt Me 262A-5a : Version de reconnaissance.
  • Messerschmitt Me 262B-1a : Version biplace d'entraînement.
  • Messerschmitt Me 262B-1a/U1 : Version modifiée pour la chasse de nuit et dotée d'un radar.
  • Messerschmitt Me 262B-1c : Réplique moderne du Me 262B-1a motorisée par des J-85.
  • Messerschmitt Me 262B-2a : Projet de version de chasse de nuit au fuselage allongé.
  • Messerschmitt Me 262C-1a Heimatschutzer : Version d'interception propulsée par une fusée. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262C-2b : Version d'interception propulsée par une fusée et motorisée par des BMW 003R. 1 exemplaire.
  • Messerschmitt Me 262C-3 : Projet de version d'interception propulsée par des fusées plutôt que par des moteurs.
  • Messerschmitt Me 262C-3a : Version de série du Me 262C-3.
  • Messerschmitt Me 262D : Projet de version armée de Sondergerät SG 500 Jagdfaust pour lutter contre les bombardiers.
  • Messerschmitt Me 262E-1 : Projet de version armée d'un canon MK 114 de 55mm.
  • Messerschmitt Me 262E-2 : Projet de version armée de 48 roquettes air-air R4M.
  • Messerschmitt Me 262V : Prototypes.
  • Messerschmitt Me 262W-1 : Projet de version propulsée par des pulsoréacteurs Argus AS 014.
  • Messerschmitt Me 262W-3 : Projet de version propulsée par des pulsoréacteurs Argus As 044.
  • Nakajima Kikka : Version japonaise du Me 262. 1 exemplaire.

Sur le forum…

  • Me-262A-1C (réplique)
    Image
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Désolé mais conformément au règlement du forum et aux règles afférentes aux droits d'auteur, nous ne pouvons laisser publier directement sur le forum le contenu d'un ouvrage non libre de droit.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'ENCYCLOPEDIE ILLUSTREE DE L’AVIATION AIRCRAFT N°101 MESSERSCHMITT ME 262

    [Pièces-jointes supprimées]
      Lien   Revenir ici   Citer
  • stanak a écrit

    c'est bizarre cette manie de signifier ses préférences comme si un choix vous avez été imposé :interr:

    Un forum, c'est un lieu d'expression en sus d'un espace de discussion. :hehe:

    stanak a écrit

    toujours est il qu'on peut voler (moyennant participation) dans un biplace !

    Reste à régler la question du financement. :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • stanak a écrit

    c'est bizarre cette manie de signifier ses préférences comme si un choix vous avez été imposé :interr:
    Oh, ce n'est pas du tout ce que je voulais dire: c'est juste une question de goût en ce qui concerne ses formes, son harmonie et son esthétique. Si j'avais vu ce biplace à Payerne et que tu avais pris en photo le monoplace gris, j'aurai aussi avoué mon faible pour ce dernier.
    Et si un jour je te donne mon avis sur le physique de Monica Bellucci, ça ne voudra pas dire qu'on m'a imposé le choix de la prendre pour épouse… :tsss:


    stanak a écrit

    toujours est il qu'on peut voler (moyennant participation) dans un biplace !
    C'est en général toujours très cher, mais ce doit être une merveilleuse expérience.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • stanak a écrit

    c'est bizarre cette manie de signifier ses préférences comme si un choix vous avez été imposé :interr:

    :top: C'est ce que je répète régulièrement : ça sert pas à grand chose de préférer !!


    stanak a écrit

    toujours est il qu'on peut voler (moyennant participation) dans un biplace !

    Argument massue ! :)
    (si l'on a les moyens ou une connaissance fortunée et généreuse !)
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • c'est bizarre cette manie de signifier ses préférences comme si un choix vous avez été imposé :interr:

    toujours est il qu'on peut voler (moyennant participation) dans un biplace !
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    d9pouces a écrit

    Ce camouflage "limite-US-au-Vietnam" était également utilisé par la Luftwaffe?
    À ma connaissance, oui. J'ai déjà vu des représentations de ce camo, y compris avec la bande bleue et rouge.
    OK, merci. J'avoue lui préférer celui qu'arborait le Me-262 que l'on a vu à Payerne.
    Idem. Et je préfère également la version monoplace, comme pour beaucoup d'appareils d'ailleurs.
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ansierra117 a écrit

    Merci Stanak ! Absolument merveilleux, je suis littéralement passionné par ces jets allemands du Second conflit mondial !!!

    Il est fort Stanak, il arrive à satisfaire tous les goûts lorsqu'il revient de ses pérégrinations. :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • d9pouces a écrit

    Ce camouflage "limite-US-au-Vietnam" était également utilisé par la Luftwaffe?
    À ma connaissance, oui. J'ai déjà vu des représentations de ce camo, y compris avec la bande bleue et rouge.
    OK, merci. J'avoue lui préférer celui qu'arborait le Me-262 que l'on a vu à Payerne.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer