Ryan QM-98 R-Tern

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : Ryan drapeau du pays
  • Premier vol : 17 août 1974
  • Production : 2 appareils construits (cellules neuves)

Historique

En 1971, l'USAF initia le programme "Compass Cope" destiné à développer un drone évolué, capable d'opérer à partir d'un terrain à la manière d'un avion piloté, de tenir en l'air pendant 24 heures par tout temps, et de remplir des missions de reconnaissance (y compris météorogique et du champ de bataille), de relais de communication, de renseignement électronique et de patrouille maritime. Ce programme fut lancé en parallèle avec le programme "Compass Arrow", qui allait mener au Ryan AQM-91 Firefly.

Boeing, avec son YQM-94 "B-Gull", était au départ l'unique compétiteur. Cependant, Teledyne Ryan proposa son Model 235 sur les mêmes spécifications. Leur longue expérience en matière de drones leur permirent de bénéficier d'un contrat pour deux prototypes en juin 1972.

Ce dernier, désigné YQM-98A, était une version améliorée de son AQM-91. Sa configuration générale était proche de l'YQM-94 : un planeur à réaction, à double dérive et train tricycle rétractable. Le réacteur était un Garrett YF104-GA-100 de 4050 lbf (18 kN). Appelé également Compass Cope R ou R-Tern, il conservait l'allure générale de l'AQM-91, mais avec des ailes droites et non plus en flèche.

Le démonstrateur effectua son vol inaugural le 17 août 1974. Il atteignit la vitesse de Mach 0,6 à 55000 ft d'altitude (16700 m) et son plus long vol dépassa 28 heures. Les essais en vol se terminèrent en septembre 1975, après 17 vols totalisant 90 heures, et l'appareil reçut la désignation YGQM-98A. Pour la production en série, Ryan proposa le Model 275, avec un empennage redessiné, un réacteur General Electric TF34 placé dans la queue de l'appareil et non plus en position dorsale.

Cependant, le Boeing YMQ-94 fut déclaré vainqueur de la compétition en août 1976. Les tests ayant montré que le YMQ-98 était globalement plus performant que le YMQ-94, et que de plus il pouvait effectué un vol pré-programmé contrairement à son concurrent, Ryan tenta de contester les résultats. Malheureusement, les capteurs n'étant pas au point, le programme entier fut annulé en juillet 1977.

L'un des exemplaires fut conservé à Pima, puis transféré à un autre musée.

Versions

  • Ryan Model 235 : Désignation constructeur de l'YQM-98A.
  • Ryan Model 275 : Projet d'une version opérationnelle. Entrée d'air dorsale mais tuyère placée à la queue, empennage conventionnel. Non construite.
  • Ryan YQM-98A : Prototypes, 2 exemplaires. Désignés plus tard YGQM-98A.

Sur le forum…

  • Merci pour cette fiche Clans.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Prototype de drone de reconnaissance américain des années 1970.

    En 1971, l'USAF initia le programme "Compass Cope" destiné à développer un drone évolué, capable d'opérer à partir d'un terrain à la manière d'un avion piloté, de tenir en l'air pendant 24 heures par tout temps, et de remplir des missions de reconnaissance (y compris météorogique et du champ de bataille), de relais de communication, de renseignement électronique et de patrouille maritime. Ce programme fut lancé en parallèle avec le programme "Compass Arrow", qui allait mener au Ryan AQM-91 Firefly.

    Boeing, avec son YQM-94 "B-Gull", était au départ l'unique compétiteur. Cependant, Teledyne Ryan proposa son Model 235 sur les mêmes spécifications. Leur longue expérience en matière de drones leur permirent de bénéficier d'un contrat pour deux prototypes en juin 1972.

    Ce dernier, désigné YQM-98A, était une version améliorée de son AQM-91. Sa configuration générale était proche de l'YQM-94 : un planeur à réaction, à double dérive et train tricycle rétractable. Le réacteur était un Garrett YF104-GA-100 de 4050 lbf (18 kN). Appelé également Compass Cope R ou R-Tern, il conservait l'allure générale de l'AQM-91, mais avec des ailes droites et non plus en flèche.

    Le démonstrateur effectua son vol inaugural le 17 août 1974. Il atteignit la vitesse de Mach 0,6 à 55000 ft d'altitude (16700 m) et son plus long vol dépassa 28 heures. Les essais en vol se terminèrent en septembre 1975, après 17 vols totalisant 90 heures, et l'appareil reçut la désignation YGQM-98A. Pour la production en série, Ryan proposa le Model 275, avec un empennage redessiné, un réacteur General Electric TF34 placé dans la queue de l'appareil et non plus en position dorsale.

    Cependant, le Boeing YMQ-94 fut déclaré vainqueur de la compétition en août 1976. Les tests ayant montré que le YMQ-98 était globalement plus performant que le YMQ-94, et que de plus il pouvait effectué un vol pré-programmé contrairement à son concurrent, Ryan tenta de contester les résultats. Malheureusement, les capteurs n'étant pas au point, le programme entier fut annulé en juillet 1977.

    L'un des exemplaires fut conservé à Pima, puis transféré à un autre musée.


    La fiche sur le site


    http://en.wikipedia.org/wiki/Ryan_YQM-98


    http://www.designation-systems.net/dusrm/m-98.html


    http://www.atf3.org/Ryan_Compass_Cope_2.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer