Donnet-Lévêque Type A

Rappels

Historique

Origines

En 1911 et s'inspirant des travaux du constructeur américain Curtiss, l'ingénieur français François Denhaut débute la construction d’un hydravion biplan à coque à fond plat, avec une innovation très importante : le redan. Le redan est une arête aménagée sous la coque et qui facilite, au moment du décollage, le déjaugeage de l'appareil, en éliminant l'effet de succion produit par l'eau. L’appareil rencontre un vif intérêt et est même surnommé le « poisson volant » mais Denhaut a besoin d’argent pour le faire évoluer. Aussi, il signe avec l’industriel Jérôme Donnet un contrat d’exploitation de son invention.

Cependant, le 25 juillet 1912, Jérôme Donnet et Henri Lévêque s’associent et créent sur les ateliers de Bezons dans le Val-d'Oise, la société Donnet-Lévêque.  Le brevet d’hydravion à coque avec fuselage et redan » est ainsi déposé par la nouvelle société et non par Denhaut qui peu à peu est relégué au second plan de l’entreprise. La société va ainsi, sur le modèle de Denhaut créer 3 modèles nommés type A, B ou C.

Malgré quelques commandes, les ventes ne décollent pas. La Marine française ne jurant encore que par le concept d’avions à flotteur plutôt qu’à coque, ne passera aucune commande. Début 1913, Donnet quitte la société. Lévèque est obligé de céder les appareils non vendus ainsi que son brevet à la société de Louis Schreck qui deviendra plus tard la F.B.A.

La production totale des hydravions Donnet- Lévèque ne dépassa pas les 30 exemplaires dont près de la moitié d’invendus.


Versions 

Donnet Lévêque type A : Premier vol le 15 mars 1912 à Juvisy. Créé par l’ingénieur François Denhaut, l’appareil est un biplan biplace de 9,50 mètres d’envergure propulsé par un rotatif Gnôme Oméga de 50 CV. Ses ailes sont dépourvues d'ailerons et fonctionnent par gauchissement. Deux flotteurs sous les ailes assurent la stabilité en flottaison.

Donnet Lévêque type B : Type A avec une envergure agrandie pour passer à 10,35m et avec un moteur Gnôme Oméga de 70 CV. Des ailerons ont également été ajoutés.



Donnet Lévêque type C : Type B avec une envergure agrandie à 10,50m et un moteur Gnôme Lambda de 80 CV.


Utilisateurs militaires 

Autriche-Hongrie : 2 type A (Nr 10 et 11) et 2 type C (Nr 08 et 12) de 1912 à 1914.

Danemark : 2 Donnet- Lévèque type A pour la Royal Danish Navy de 1913 à 1915 surnommés « Maagen » (Mouette).

Royaume Uni : 1 exemplaire de fin 1912 à milieu 1913. Utilisé pour des essais, il permettra à la firme FBA de remporter ses premiers contrats avec les autorités britanniques.

Russie : 1 Donnet Lévèque type A acheté par le Bureau maritime russe et livré à Saint-Pétersbourg à l'automne 1912. Il sera victime d’un accident en 1913 mais l’épave servira à la création du premier hydravion du constructeur « Grigorovich », le Grigorovich « M-1 ».

Suède : 1 Donnet- Lévèque type A (immatriculé LI) et 1 type C (immatriculé LII) pour l’Aviation Royale Navale Suédoise de 1913 à 1918.


Texte de Foxkilo02, avec son aimable autorisation

Anciens pays utilisateurs

Versions

  • Donnet-Lévêque Type A : Moteur de 50 cv.
  • Donnet-Lévêque Type B : Moteur de 70 cv.
  • Donnet-Lévêque Type C : Moteur de 80 cv.

Sur le forum…

  • :mrgreen: … en même temps difficile de trouver une "bible" pour ces constructeurs là ! ;)
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Donnet - L'Evêque, Donnet - D'En Haut… dis-donc, c'était un mystique ce monsieur Donnet. :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci Clan's, j'attaque le Donnet -Denhaut
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • foxkilo02 a écrit

    surtout que je risque d'enchainer encore sur ce genre d'appareils :mrgreen:
    Ma parole, tu te déchaînes… :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Content que cela te plaise Jéricho !
    surtout que je risque d'enchainer encore sur ce genre d'appareils :mrgreen:
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche Foxkilo02! Un avion de plus dont je fais la connaissance, c'est toujours très agréable. :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Encore un appareil peu connu mais ô combien important dans l'évolution de l'aviation ….

    Origines

    En 1911 et s'inspirant des travaux du constructeur américain Curtiss, l'ingénieur français François Denhaut débute la construction d’un hydravion biplan à coque à fond plat, avec une innovation très importante : le redan. Le redan est une arête aménagée sous la coque et qui facilite, au moment du décollage, le déjaugeage de l'appareil, en éliminant l'effet de succion produit par l'eau.
    L’appareil rencontre un vif intérêt et est même surnommé le « poisson volant » mais Denhaut a besoin d’argent pour le faire évoluer. Aussi, il signe avec l’industriel Jérôme Donnet un contrat d’exploitation de son invention.
    Cependant, le 25 juillet 1912, Jérôme Donnet et Henri Lévêque s’associent et créent sur les ateliers de Bezons dans le Val-d'Oise, la société Donnet-Lévêque.
    Le brevet d’hydravion à coque avec fuselage et redan » est ainsi déposé par la nouvelle société et non par Denhaut qui peu à peu est relégué au second plan de l’entreprise.
    La société va ainsi, sur le modèle de Denhaut créer 3 modèles nommés type A, B ou C.
    Malgré quelques commandes, les ventes ne décollent pas. La Marine française ne jurant encore que par le concept d’avions à flotteur plutôt qu’à coque, ne passera aucune commande.
    Début 1913, Donnet quitte la société. Lévèque est obligé de céder les appareils non vendus ainsi que son brevet à la société de Louis Schreck qui deviendra plus tard la F.B.A.
    La production totale des hydravions Donnet- Lévèque ne dépassa pas les 30 exemplaires dont près de la moitié d’invendus.

    Versions

    :arrow: Donnet Lévêque type A : Premier vol le 15 mars 1912 à Juvisy. Créé par l’ingénieur François Denhaut, l’appareil est un biplan biplace de 9,50 mètres d’envergure propulsé par un rotatif Gnôme Oméga de 50 CV. Ses ailes sont dépourvues d'ailerons et fonctionnent par gauchissement. Deux flotteurs sous les ailes assurent la stabilité en flottaison.
    :arrow: Donnet Lévêque type B : Type A avec une envergure agrandie pour passer à 10,35m et avec un moteur Gnôme Oméga de 70CV. Des ailerons ont également été ajoutés.
    :arrow: Donnet Lévêque type C : Type B avec une envergure agrandie à 10,50m et un moteur Gnôme Lambda de 80CV.

    Utilisateurs militaires

    :arrow: Autriche-Hongrie : 2 type A (Nr 10 et 11) et 2 type C (Nr 08 et 12) de 1912 à 1914.
    :arrow: Danemark : 2 Donnet- Lévèque type A pour la Royal Danish Navy de 1913 à 1915 surnommés « Maagen » (Mouette)
    :arrow: Royaume Uni : 1 exemplaire de fin 1912 à milieu 1913. Utilisé pour des essais, il permettra à la firme FBA de remporter ses premiers contrats avec les autorités britanniques.
    :arrow: Russie : 1 Donnet Lévèque type A acheté par le Bureau maritime russe et livré à Saint-Pétersbourg à l'automne 1912. Il sera victime d’un accident en 1913 mais l’épave servira à la création du premier hydravion du constructeur « Grigorovich », le Grigorovich « M-1 »
    :arrow: Suède : 1 Donnet- Lévèque type A (immatriculé LI) et 1 type C (immatriculé LII) pour l’Aviation Royale Navale Suédoise de 1913 à 1918.

    Caractéristiques du Donnet Lévêque type A

    Premier vol : 15 mars 1912
    Rôle : Reconnaissance maritime
    Équipage : 1 ou 2
    Longueur : 7,80 m
    Envergure : 9,50 m
    Hauteur : 2,90 m
    Poids à vide : 380 kg
    Masse maximale au décollage : 580 kg

    Motorisation:
    1 moteur Gnôme rotatif Lambda de 50 ch

    Performances :
    Vitesse maximale : 108 km/h
    Vitesse de croisière : 92 km/h
    Vitesse ascensionnelle: 1,4 m/s
    Distance franchissable: 250 km
    Plafond maximal: 2 500 m

    Armement:

    Sans

    Liens Internet

    Chezpeps
    Pyperpote
    fandavion
    Retroplanes
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer