Shaanxi Hunting Eagle

Rappels

  • Catégorie : Autogire
  • Constructeur : Shaanxi drapeau du pays
  • Premier vol : 2014

Historique

En janvier 2014, l'armée de terre chinoise dévoilait un de ses nouveaux véhicules : le Hunting Eagle, un autogire construit par Shaanxi.

Le principe de l'autogire est d'avoir un rotor qui n'est pas connecté au moteur. Une fois une certain vitesse obtenue, le rotor se met en auto-rotation pour donner de la surface portante, tandis que le moteur actionne une hélice afin de fournir de la poussée.

L'avantage d'un autogire est de pouvoir voler à très basses vitesses sans aucun risque de décrochage ou de mise en vrille. Ils ont de très grandes capacités ADAC, sont très peu sensibles aux forts vents, sont faciles à transporter et à stocker, et coûtent dix fois moins cher à l'achat et à l'entretien qu'un hélicoptère pur.

Les autogires furent conçus et construits à l'époque où la technologie de l'hélicoptère pur était hors d'atteinte. Leur inconvénient par contre est de ne pas avoir la capacité d'emport d'un véritable hélicoptère. Les forces armées utilisent peu d'autogires et lui préfère l'hélicoptère précisément à cause de ce dernier point.

Shaanxi (plus exactement la Defence Company Shaanxi Baoji Special Vehicles) a décliné son Hunting Eagle en 3 variantes : monoplace, biplace (en tandem) et triplace (pilote devant et passagers côte-à-côte derrière). Si l'on en croit les photographies dévoilées, les variantes biplace et triplace sont en service au sein de l'armée de terre chinoise, et disposent de cockpits ouverts, tandis que la version monoplace a un cockpit fermé et est utilisée par la police.

Au sein de l'armée chinoise, ils peuvent accomplir des missions d'entraînement, de transport léger, d'observation, de reconnaissance, y compris pour les forces spéciales, afin de déployer des soldats derrière les lignes ennemies.

Le Hunting Eagle est également utilisé par des agences gouvernementales comme la police pour des missions de surveillance des frontières ou du trafic, des missions anti-émeutes, ou de coordination dans la recherche et le sauvetage.

Le Hunting Eagle se présente comme un appareil à train tricycle fixe, avec un rotor bipale et un moteur à l'arrière actionnant une hélice propulsive, bipale ou tripale selon les versions. L'empennage est constitué de 3 dérives placées sur un plan horizontal. Des observateurs notent une forte ressemblance avec les modèles du fabricant allemand MTO au point de soupçonner une forme de rétro-ingénierie.

Très peu de choses sont connues du Hunting Eagle, et pas ses spécifications, début 2016.

Pays utilisateur

Versions

Sur le forum…

  • La Chine rattrape l'occident: après les drones HALE et les chasseurs furtifs, voici les autogires… :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En janvier 2014, l'armée de terre chinoise dévoilait un de ses nouveaux véhicules : le Hunting Eagle, un gyrocoptère construit par Shaanxi.

    Le principe du gyrocoptère est d'avoir un rotor qui n'est pas connecté au moteur. Une fois une certain vitesse obtenue, le rotor se met en auto-rotation pour donner de la surface portante, tandis que le moteur actionne une hélice afin de fournir de la poussée.

    L'avantage d'un gyrocoptère est de pouvoir voler à très basses vitesses sans aucun risque de décrochage ou de mise en vrille. Ils ont de très grandes capacités ADAC, sont très peu sensibles aux forts vents, sont faciles à transporter et à stocker, et coûtent dix fois moins cher à l'achat et à l'entretien qu'un hélicoptère pur.

    Les gyrocoptères furent conçus et construits à l'époque où la technologie de l'hélicoptère pur était hors d'atteinte. Leur inconvénient par contre est de ne pas avoir la capacité d'emport d'un véritable hélicoptère. Les forces armées utilisent peu de gyrocoptères et lui préfère l'hélicoptère précisément à cause de ce dernier point.

    Shaanxi (plus exactement la Defence Company Shaanxi Baoji Special Vehicles) a décliné son Hunting Eagle en 3 variantes : monoplace, biplace (en tandem) et triplace (pilote devant et passagers côte-à-côte derrière). Si l'on en croit les photographies dévoilées, les variantes biplace et triplace sont en service au sein de l'armée de terre chinoise, et disposent de cockpits ouverts, tandis que la version monoplace a un cockpit fermé et est utilisée par la police.


    Au sein de l'armée chinoise, ils peuvent accomplir des missions d'entraînement, de transport léger, d'observation, de reconnaissance, y compris pour les forces spéciales, afin de déployer des soldats derrière les lignes ennemies.

    Le Hunting Eagle est également utilisé par des agences gouvernementales comme la police pour des missions de surveillance des frontières ou du trafic, des missions anti-émeutes, ou de coordination dans la recherche et le sauvetage.

    Le Hunting Eagle se présente comme un appareil à train tricycle fixe, avec un rotor bipale et un moteur à l'arrière actionnant une hélice propulsive, bipale ou tripale selon les versions. L'empennage est constitué de 3 dérives placées sur un plan horizontal. Des observateurs notent une forte ressemblance avec les modèles du fabricant allemand MTO au point de soupçonner une forme de rétro-ingénierie.

    Très peu de choses sont connues du Hunting Eagle, et pas ses spécifications, début 2016.



    http://defence-blog.com/news/photos-of-chinese-military-gyrocopter.html


    http://www.armyrecognition.com/weapons_defence_industry_military_technology_uk/army_recognition_editorial_team_flying_test_chinese_hunting_eagle_military_gyrocopter_china_0701142.html


    http://www.popularmechanics.com/military/weapons/a18919/the-chinese-army-is-going-full-james-bond/


    http://xbqcjy9.bjsx32.host.35.com/en/content/?280.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer