Nord-Aviation Nord 1500 Noréclair

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : Nord-Aviation drapeau du pays
  • Premier vol : 29 août 1947
  • Version du : Nord-Aviation Nord 1500 Noréclair
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Appareil embarqué, Attaque au sol, Lutte anti-navires, Lutte anti-sous-marine, Reconnaissance

Historique

Roquettes en armement externe.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 11 989 kg (26 431 lbs) (10460 kg selon une autre source)
  • Masse à vide : 8 654 kg (19 079 lbs) (7800 kg selon une autre source)
  • Surface alaire : 46 m² (495 sq. ft) (38,2 m² selon une autre source)
  • Hauteur : 6,54 m (21,457 ft) (4,4 m selon une autre source)
  • Envergure : 19,7 m (64,633 ft) (16,7 m selon une autre source)
  • Longueur : 14,25 m (46,752 ft) (12,75 m selon une autre source)

Équipage

  • Équipage : 2 ou 3 selon la mission

Performances

  • Vitesse maximum : 540 km/h (336 mph, 292 kts) à 3000 m (640 km/h selon une autre source)
  • Vitesse de décrochage : 144 km/h (89 mph, 78 kts)
  • Distance franchissable : 3 450 km (2 144 mi, 1 863 nm) (1200 km selon une autre source)
  • Plafond opérationnel : 10 000 m (32 808 ft) (12200 m selon une autre source)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.20 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 260.63 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.27 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 188.13 kg/m²

Motorisation

Armement

  • Charge utile en interne : 2 000 kg (4 409 lbs) de bombes ou grenades sous-marines, ou encore une torpille de 450 mm.
Armement fixe
  • 2 × canons Mauser MG 151/20 de 20 mm (0,79 in) en tourelle de queue télécommandée.

Sur le forum…

  • foxkilo02 a écrit

    Dommage pour cette excellente fiche !

    Je plussoie.

    Merci Clans, on n'arrête pas de s'instruire. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci ! La suite demain. :)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dommage pour cette excellente fiche !
    "Pro patria et humanitate"
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Sans photos libres de droits…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès 1943, la Royale réclama en toute clandestinité un avion-torpilleur capable d'opérer aussi bien à terre que d'un porte-avions. Il devait servir aussi bien à la lutte anti sous-marine et à la reconnaissance que comme bombardier en piqué. Pour ce faire, il devait être armé de torpilles, bombes et missiles.

    Nord proposa son modèle 1500 "Noréclair", un appareil triplace et bimoteur mis en concurrence avec le NC-1070. 2 variantes furent proposées, la "A" mono-dérive finalement retenue et la "B" bi-dérive.

    Il était motorisé par 2 moteurs à pistons Gnome-Rhône 14R-25 de 1600 cv chacun et emportait 2 tonnes de bombes ou charges de profondeurs, ou encore une torpille de 450 mm. 2 canons MG 151 de 20 mm placés dans le nez, deux autres en tourelle arrière et des roquettes complétaient l'armement.

    Les 2 à 3 membres d'équipage (selon les missions) prenaient place dans un cockpit fermé. Le train d'atterrissage était classique et rétractable. Le train principal, mono-roue, se logeait dans la nacelle moteur. Ces nacelles moteurs, situées sous les ailes, étaient prolongées par une hélice tractrice et tripale.

    L'avion était monoplan cantilever, avec une aile médiane, effilée et à double dièdre positif. Des ailes repliables vers l'arrière étaient prévues pour les exemplaires de série. L'empennage, conventionnel, était constitué d'une unique dérive et de plans horizontaux effilés. La construction était entièrement métallique.

    3 prototypes furent commandés le 18 septembre 1945, un mois après la commande de 3 prototypes du NC-1070. Par ailleurs, elle envisageait une première commande de 15 NC-1070 et 35 Nord 1500 Noréclair, dont 3 NC-1070 embarqués. En 1946, la Marine envisageait l'achat d'une série de 105 exemplaires du vainqueur du programme afin d'équiper son futur PA-28 (le Clémenceau).

    Un seul exemplaire fut construit et effectua son vol inaugural le 29 août 1947 aux Mureaux. Cependant, les essais montrèrent beaucoup de problèmes : un train d'atterrissage qui dut être modifié, une dérive créant de l'instabilité en lacet, des moteurs trop peu puissants et trop peu fiables, une soute trop petite et des couloirs de communication trop exigus. Des essais en soufflerie montrèrent qu'une installation bi-dérive, voire tri-dérive, aurait pu remédier à ce problème, mais la modification ne fut jamais effectuée. Au contraire, l'unique dérive fut agrandie.

    Dès 1947, 3 variantes furent envisagées : le Nord 1501 avec des Bristol Hercules plus fiables, et le Nord 1510 motorisé avec un Rolls-Royce Nene. La troisième variante, non nommée, aurait servi au ravitaillement en vol et aurait été dotée de turbopropulseurs Rolls Royce Clyde de 3400 hp et d'un système Cobham, fut envisagée en novembre. Elles ne virent jamais le jour.

    Les essais en vol furent plusieurs fois interrompus et il ne rejoignit le CEV qu'en février 1949. Les critiques furent tellement lourdes que le programme fut abandonné dès avril 1949. L'appareil rejoignit cependant le Centre d’expérimentation pratique de l’aéronautique navale à Saint-Raphaël, où il fut utilisé comme avion de servitude. Le second prototype, resté inachevé, fut cannibalisé pour lui permettre de voler jusqu'en juillet 1950.

    Outre les problèmes propres au Noréclair, les contraintes budgétaires firent que la Marine ne recevrait pas de porte-avions avant longtemps. De plus, les missions de torpillage étaient dépassées car dangereuse et enfin, le moteur à pistons était supplanté par celui à réaction. Le numéro 1500 fut réattribué à un autre avion, le Griffon.


    Versions :

    1500 : Prototype, un exemplaire construit.

    1501 : Version motorisée par des Bristol Hercules, non construite.

    1510 : Version dotée d'un Rolls-Royce Nene.

    Sur cette version, le Nene remplaçait la tourelle arrière d'auto-défense. Ce projet, dédié à la surveillance des côtes, vit le jour car la Marine ne disposait pas de porte-avions suffisamment grand pour accueillir des bimoteurs. Le Nord 1510 devait voler à 760 km/h à 6000 mètres d'altitude et voler pendant 7 heures à une vitesse de 280 km/h.

    Le vol inaugural devait avoir lieu le 1er octobre 1948 au plus tard et une commande de 35 exemplaires était espérée pour 1949.

    Le second prototype, alors achevé à 65%, commença à recevoir les modifications nécessaires. Mais tout travail cessa dès le 15 décembre 1947 dans l'attente de la signature du contrat. Le Nord 1500 ayant fait la preuve de son insuffisance, celle-ci ne vint jamais. Tout fut arrêté le 4 juin 1949 et le second prototype servit de réservoir de pièces de rechange pour le premier prototype jusqu'en juillet 1950.




    Aéronautique navale de chez nous, p.112 / Pierre Gaillard

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Nord_1500_Nor%C3%A9clair


    http://www.aviafrance.com/s-n-c-a-n-nord-1500-noreclair--aviation-france-9338.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/Nord_1500_Nor%C3%A9clair


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/attack/nord1500n.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer