Mantelli AM.12 Argentina

Rappels

  • Catégorie : Planeur
  • Constructeur : Mantelli drapeau du pays
  • Premier vol : 1962
  • Production : 4 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Alaparma AM.65 Baldo

Historique

Le Mantelli AM.12 est un planeur biplace, à ailes médianes ou hautes, de configuration bipoutre avec une seule dérive; il peut être équipé d’un moteur à pistons actionnant une hélice bipale propulsive ou d’un réacteur.

En 1951, Adriano Mantelli quitte Buenos Aires et l’Argentine où il a passé quelques années à développer des avions légers et des planeurs. En Italie, il est incorporé au sein de l’AMI (Aeronautica Militare Italiana) afin de diriger le Centre militaire de vol à voile situé à l'aéroport d’Urbe (Rome), avant qu’il ne soit transféré à Guidonia.

Par la suite, A. Mantelli fait construire un nouveau planeur, l’AM.12 "Argentina", directement dérivé des avions Alaparma AM.65, AM75 et du motoplaneur Mantelli AM.11. Il diffère de ce dernier principalement par son fuselage redessiné et ses ailes allongées.

Ce nouvel appareil possède une structure entièrement en bois recouverte de contreplaqué. Le fuselage a la forme d’un œuf, avec une verrière couvrant la moitié avant supérieur. Les ailes, en position médiane, sont relativement larges et arrondies à leurs extrémités. Elles soutiennent deux fines poutres de queue creuses et de section carrée. Elles sont reliées entre elles à leur extrémité par un empennage horizontal sur lequel est installée, en son milieu, une dérive unique arrondie. Le train d’atterrissage, non escamotable, est constitué d’une roue en partie encastrée située sous le fuselage et d’une roulette à l’arrière, ainsi que d’un sabot sous la dérive. Une version à ailes hautes est également testée, mais n’est finalement pas retenue.

Trois exemplaires d’AM.12 sont construits au Centre militaire de vol à voile de l’AMI, ainsi qu’un quatrième muni d’ailes plus courtes.
Ce dernier exemplaire est ensuite équipé d’un turboréacteur Turboméca Palas de 150 kgp, récupéré de la cellule du Caproni F-5 et qui avait déjà servi à propulser le CVV6 Canguro. Deux roulettes, situées à l’extrémité de montants verticaux, sont installées sous l’empennage afin d’éviter que l’appareil ne se cambre trop au sol, ce qui risquerait d’abimer le moteur.

C’est donc avec cet AM.12 Palas que, le 17 février 1962, le colonel Adriano Mantelli bat le record du monde d’altitude pour un avion d’une masse inférieure à 500 kg en atteignant 6’700m. Il reçoit par la même occasion la Médaille Louis Blériot 1962, décernée par la FAI.

Le turboréacteur Turboméca Palas est par la suite remplacé par un moteur deux cylindres CANC de 38 cv, puis avec un quatre cylindres Walter Praga-D75 actionnant une hélice bipale propulsive. Avec cette nouvelle motorisation, Adriano Mantelli bat le même record d’altitude en atteignant, le 16 avril 1964, 8’763 m… et gagne pour la seconde fois la Médaille Louis Blériot.

Sur les quatre exemplaires construits, au moins un AM.12 est entré au service au sein de l’AMI à partir de 1964, sûrement l’appareil motorisé afin d’effectuer les records d’altitudes.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Mantelli AM.12 Palas : AM.12 motorisé par un réacteur Palas.
  • Mantelli AM.12 : Version de base, 4 exemplaires.
  • Mantelli AM.12 "Praga" : AM.12 Palas remotorisé avec un moteur Praga D de 75 ch.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci.

    Clansman a écrit

    L'icono ne m'a pas pris trop de temps… :mrgreen: :S
    Pas vraiment étonnant, il n'existe déjà pas beaucoup de photos de cet appareil, les chances d'en avoir libres de droit sont limitées. :?
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    L'icono ne m'a pas pris trop de temps… :mrgreen: :S
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Mantelli AM.12 est un planeur biplace, à ailes médianes ou hautes, de configuration bipoutre avec une seule dérive; il peut être équipé d’un moteur à pistons actionnant une hélice bipale propulsive ou d’un réacteur.

    En 1951, Adriano Mantelli quitte Buenos Aires et l’Argentine où il a passé quelques années à développer des avions légers et des planeurs. En Italie, il est incorporé au sein de l’AMI (Aeronautica Militare Italiana) afin de diriger le Centre militaire de vol à voile situé à l'aéroport d’Urbe (Rome), avant qu’il ne soit transféré à Guidonia.
    Par la suite, A. Mantelli fait construire un nouveau planeur, l’AM.12 "Argentina", directement dérivé des avions Alaparma AM.65, AM75 et du motoplaneur Mantelli AM.11. Il diffère de ce dernier principalement par son fuselage redessiné et ses ailes allongées.

    Ce nouvel appareil possède une structure entièrement en bois recouverte de contreplaqué. Le fuselage a la forme d’un œuf, avec une verrière couvrant la moitié avant supérieur. Les ailes, en position médiane, sont relativement larges et arrondies à leurs extrémités. Elles soutiennent deux fines poutres de queue creuses et de section carrée. Elles sont reliées entre elles à leur extrémité par un empennage horizontal sur lequel est installée, en son milieu, une dérive unique arrondie. Le train d’atterrissage, non escamotable, est constitué d’une roue en partie encastrée située sous le fuselage et d’une roulette à l’arrière, ainsi que d’un sabot sous la dérive. Une version à ailes hautes est également testée, mais n’est finalement pas retenue.

    Trois exemplaires d’AM.12 sont construits au Centre militaire de vol à voile de l’AMI, ainsi qu’un quatrième muni d’ailes plus courtes.
    Ce dernier exemplaire est ensuite équipé d’un turboréacteur Turboméca Palas de 150kgp, récupéré de la cellule du Caproni F-5 et qui avait déjà servi à propulser le CVV6 Canguro. Deux roulettes, situées à l’extrémité de montants verticaux, sont installées sous l’empennage afin d’éviter que l’appareil ne se cambre trop au sol, ce qui risquerait d’abimer le moteur.
    C’est donc avec cet AM.12 Palas que, le 17 février 1962, le colonel Adriano Mantelli bat le record du monde d’altitude pour un avion d’une masse inférieure à 500kg en atteignant 6’700m. Il reçoit par la même occasion la Médaille Louis Blériot 1962, décernée par la FAI.
    Le turboréacteur Turboméca Palas est par la suite remplacé par un moteur deux cylindres CANC de 38cv, puis avec un quatre cylindres Walter Praga-D75 actionnant une hélice bipale propulsive. Avec cette nouvelle motorisation, Adriano Mantelli bat le même record d’altitude en atteignant, le 16 avril 1964, 8’763m… et gagne pour la seconde fois la Médaille Louis Blériot.

    Sur les quatre exemplaires construits, au moins un AM.12 est entré au service au sein de l’AMI à partir de 1954, sûrement l’appareil motorisé afin d’effectuer les records d’altitudes.


    Versions :
    AM.12 : Version de base d’un planeur biplace à ailes médianes et empennage bipoutre, les trois premiers avec des ailes de 12m d’envergure et le quatrième avec des ailes plus courtes ; 4 appareils construits.

    AM.12 Palas : Désignation du quatrième AM.12, muni d’ailes plus courtes, lorsqu’il était motorisé par un turboréacteur Turboméca Palas de 150kgp.


    Utilisateurs militaires :
    Italie : Un exemplaire au sein de l’Aeronautica Militare Italiana à partir de 1954, plus en service.


    Caractéristiques AM.12:
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur : 5,5m
    Envergure : 12m
    Hauteur : 1,4m
    Masse à vide : 210kg
    Masse maximale au décollage : 500kg
    Charge utile : 290kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Sans.

    Performances :
    Vitesse max : 220km/h
    Vitesse minimale : 50km/h

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://all-aero.com/index.php/44-planes-a-b-c/15379-alaparma-am-12

    http://www.minijets.org/index.php?id=123

    https://groups.google.com/forum/#!topic/it.hobby.volo.ultraleggero/qEjWVcVC4Nk

    http://www.worldmilitair.com/production/alaparma.htm

    http://www.yankee-yankee.com/sto020b.htm

    https://it.wikipedia.org/wiki/Adriano_Mantelli
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres." A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche." Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer