Beriev VVA-14

Rappels

  • Code OTAN avant identification : Tag-A
  • Catégorie : Ekranoplane
  • Constructeur : Beriev drapeau du pays
  • Premier vol : 4 septembre 1972
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Beriev Be-1, Bartini MVA-62

Historique

Dans les années 1960, les premiers sous-marins américains lanceurs d'engins apparurent, équipés de missiles nucléaires balistiques "Polaris". Cette menace inquiéta particulièrement l'URSS, qui chercha divers moyens de la contrer.

L'un d'eux était tout-à-fait original : le VVA-14. Il s'agissait d'un hydravion amphibie à effet de sol, qu'on appelle également ekranoplane. Cette technologie avait déjà été étudiée par Alekseïev. Concrètement, l'appareil vole à haute vitesse au ras de l'eau, mais peut aussi voler à haute altitude. Le VVA-14 devait être équipé pour la détection et la destruction des sous-marins, et même décoller et atterrir verticalement. VVA (Vertikal`no-Vzletayuschaya Amphibia) était donc l'acronyme russe pour ADAV amphibie et 14 renvoyait au nombre total de moteurs prévus.

Donc, le VVA-14 devait opérer de n'importe où, rejoindre la zone de patrouille à haute altitude et opérer la recherche de sous-marins en hydroplanant. Après avoir amerri, il pouvait mener cette recherche de manière silencieuse et discrète.

L'étude fut confiée à Robert Bartini, un ingénieur d'origine italienne qui avait émigré en URSS en 1923 pour des raisons politiques. Il reste connu pour ses idées originales et d'avant-garde.

Le Politburo accepta la proposition de Bartini le 11 novembre 1965 et émit une spécification opérationnelle : vitesse de croisière de 450 mph, plafond de 39000 ft, distance franchissable de 2800 miles et charge offensive de 4000 livres. 2 réacteurs Soloviev D-30 placés dans des nacelles dorsales assuraient la propulsion horizontale. L'étude comporta notamment un banc d'essais volant, le Beriev Be-1.

Bartini décida de développer un prototype en 3 phases : le VVA-14M1 était un pur démonstrateur, pour tester l'aérodynamique et la technologie. Le VVA-14M2 devait disposer des moteurs nécessaires pour décoller et atterrir verticalement, ainsi que de commandes de vols électriques. Enfin, le VVA-14M3 devait emporter l'équipement opérationnel et l'armement prévu. Bartini ne disposant pas d'usine pour produire le prototype, la construction fut confiée à Beriev, basée à Taganrog.



Le prototype, 19172, sortit d'usine en 1972 et effectua son vol inaugural le 4 septembre 1972, à partir d'un terrain conventionnel. Son pilote était Yu. Kupriyanov et son navigateur L. Kusnetsov.

Son train d'atterrissage était bicycle : la roulette de nez disposait de 2 roues et le train principal de 4 roues, avec des balancines. Il disposait de flotteurs rigides à l'extrémité de la section centrale de l'aile. Il était prévu de remplacer ces flotteurs rigides par des flotteurs gonflables, ce qui fut fait en 1974. Cependant, la mise en œuvre de ces derniers posait problème.

Le 6 décembre 1974, Bartini mourut à Moscou. Cela allait ralentir le programme, qui par ailleurs allait souffrir d'autres difficultés. Le premier déjaugeage eut lieu le 11 juin 1975. 103 heures de vol avaient été accumulés en 107 vols. Cependant, les douze moteurs RD-36-35PR de 43 kN chacun prévus pour donner une capacité ADAV au VVA-14 ne furent jamais livrés, et les tests ADAV n'eurent jamais lieu. Le prototype reçut alors d'autres modifications qui firent de lui le VVA-14M1P.

Le VVA-14M1P récupérait les flotteurs rigides, voyait son fuselage allongé à l'avant et 2 autres Soloviev furent installés de chaque côté du fuselage avant, afin de créer un coussin d'air sous l'aile centrale. Un grand volet à l'arrière de la section centrale de l'aile permettait de piéger les gaz des réacteurs avant. Cependant, ces flotteurs rigides pesaient si lourd que désormais, l'appareil était incapable de décoller. En 1977, aucune modification n'avait réglée le problème, la marine soviétique perdit tout intérêt dans ce programme et l'annula.

Le VVA-14 tel qu'il était prévu emportait un équipage de 3 hommes seulement (pilote, navigateur et opérateur), logés dans une capsule éjectable. L'équipement se composait d'un détecteur d'anomalie magnétique Bor-1 et un système de lutte anti-sous-marine automatisé Burevestnik. Il emportait 15500 kg de carburant.



Un second prototype était en cours de construction mais ne fut jamais achevé. Le premier exemplaire a été partiellement désassemblé et stocké à Monino à partir de 1987 avec le numéro 10687, mais sans jamais avoir été entretenu. Il semble que l'on l'ait laissé volontairement se dégrader, et il est interdit au public de l'approcher.

Versions

  • Beriev VVA-14M1 : Démonstrateur. 1 exemplaire. Le second ne fut jamais achevé.
  • Beriev VVA-14M1P : Premier exemplaire au fuselage allongé, doté de flotteurs rigides, d'une seconde paire de Soloviev D-30.
  • Beriev VVA-14M2 : Projet de prototype doté de capacités ADAV.
  • Beriev VVA-14M3 : Projet de prototype armé.

Sur le forum…

  • d9pouces a écrit

    Non, c'est le signe que Dieu a de l'humour :oui: (cf. Dogma)
    Personnellement, je préfèrerai qu'il l'ait conçu sans avoir tous ses moyens, plutôt que de l'imaginer avoir un humour aussi moqueur… :roll:

    Le rapport entre l'ornithorynque et le VVA-14 étant une sacrée adaptation de la bête à leurs besoins. :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Jericho a écrit

    Clansman a écrit

    Ouaip, je me suis rappelé la petite discussion sur l’ornithorynque et son origine qu'on avait eu il y a quelque temps. :D
    Sauf que dans le cas de l'ornithorynque, c'est Le Créateur qui devait être bourré… :bonnet:
    Non, c'est le signe que Dieu a de l'humour :oui: (cf. Dogma)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Ouaip, je me suis rappelé la petite discussion sur l’ornithorynque et son origine qu'on avait eu il y a quelque temps. :D
    Sauf que dans le cas de l'ornithorynque, c'est Le Créateur qui devait être bourré… :bonnet:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ouaip, je me suis rappelé la petite discussion sur l’ornithorynque et son origine qu'on avait eu il y a quelque temps. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche portant sur un appareil très original. :)

    Clansman a écrit

    L'étude fut confiée non pas à un ornithorynque bourré comme on pourrait le croire en voyant le résultat, mais à Robert Bartini, un ingénieur d'origine italienne qui avait émigré en URSS en 1923 pour des raisons politiques. Il reste connu pour ses idées originales et d'avant-garde.

    J'adore ce passage également. :mrgreen:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Je ne le sous-entends pas, je l'affirme. :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'étude fut confiée non pas à un ornithorynque bourré comme on pourrait le croire en voyant le résultat, mais à Robert Bartini, un ingénieur d'origine italienne qui avait émigré en URSS en 1923 pour des raisons politiques. Il reste connu pour ses idées originales et d'avant-garde.

    Tu sous-entends qu'un ornithorynque bourré a des idées originales et d'avant-garde ? :bonnet:
    «Il y a des moments où il est bon d'écouter sa peur et d'autres où il est plus sage de faire comme si elle n'existait pas.»George S. PattonLa page de ma "boite" : RiumMon blog : Certaines idées
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dans les années 1960, les premiers sous-marins américains lanceurs d'engins apparurent, équipés de missiles nucléaires balistiques "Polaris". Cette menace inquiéta particulièrement l'URSS, qui chercha divers moyens de la contrer.

    L'un d'eux était tout-à-fait original : le VVA-14. Il s'agissait d'un hydravion amphibie à effet de sol, qu'on appelle également ekranoplane. Cette technologie avait déjà été étudiée par Alekseïev. Concrètement, l'appareil vole à haute vitesse au ras de l'eau, mais peut aussi voler à haute altitude. Le VVA-14 devait être équipé pour la détection et la destruction des sous-marins, et même décoller et atterrir verticalement. VVA (Vertikal`no-Vzletayuschaya Amphibia) était donc l'acronyme russe pour ADAV amphibie et 14 renvoyait au nombre total de moteurs prévus.

    Donc, le VVA-14 devait opérer de n'importe où, rejoindre la zone de patrouille à haute altitude et opérer la recherche de sous-marins en hydroplanant. Après avoir amerri, il pouvait mener cette recherche de manière silencieuse et discrète.

    L'étude fut confiée non pas à un ornithorynque bourré comme on pourrait le croire en voyant le résultat, mais à Robert Bartini, un ingénieur d'origine italienne qui avait émigré en URSS en 1923 pour des raisons politiques. Il reste connu pour ses idées originales et d'avant-garde.

    Le Politburo accepta la proposition de Bartini le 11 novembre 1965 et émit une spécification opérationnelle : vitesse de croisière de 450 mph, plafond de 39000 ft, distance franchissable de 2800 miles et charge offensive de 4000 livres. 2 réacteurs Soloviev D-30 placés dans des nacelles dorsales assuraient la propulsion horizontale. L'étude comporta notamment un banc d'essais volant, le Beriev Be-1.

    Bartini décida de développer un prototype en 3 phases : le VVA-14M1 était un pur démonstrateur, pour tester l'aérodynamique et la technologie. Le VVA-14M2 devait disposer des moteurs nécessaires pour décoller et atterrir verticalement, ainsi que de commandes de vols électriques. Enfin, le VVA-14M3 devait emporter l'équipement opérationnel et l'armement prévu. Bartini ne disposant pas d'usine pour produire le prototype, la construction fut confiée à Beriev, basée à Taganrog.

    Le prototype, 19172, sortit d'usine en 1972 et effectua son vol inaugural le 4 septembre 1972, à partir d'un terrain conventionnel. Son pilote était Yu. Kupriyanov et son navigateur L. Kusnetsov.

    Son train d'atterrissage était bicycle : la roulette de nez disposait de 2 roues et le train principal de 4 roues, avec des balancines. Il disposait de flotteurs rigides à l'extrémité de la section centrale de l'aile. Il était prévu de remplacer ces flotteurs rigides par des flotteurs gonflables, ce qui fut fait en 1974. Cependant, la mise en œuvre de ces derniers posait problème.

    Le 6 décembre 1974, Bartini mourut à Moscou. Cela allait ralentir le programme, qui par ailleurs allait souffrir d'autres difficultés. Le premier déjaugeage eut lieu le 11 juin 1975. 103 heures de vol avaient été accumulés en 107 vols. Cependant, les douze moteurs RD-36-35PR de 43 kN chacun prévus pour donner une capacité ADAV au VVA-14 ne furent jamais livrés, et les tests ADAV n'eurent jamais lieu. Le prototype reçut alors d'autres modifications qui firent de lui le VVA-14M1P.

    Le VVA-14M1P récupérait les flotteurs rigides, voyait son fuselage allongé à l'avant et 2 autres Soloviev furent installés de chaque côté du fuselage avant, afin de créer un coussin d'air sous l'aile centrale. Un grand volet à l'arrière de la section centrale de l'aile permettait de piéger les gaz des réacteurs avant. Cependant, ces flotteurs rigides pesaient si lourd que désormais, l'appareil était incapable de décoller. En 1977, aucune modification n'avait réglée le problème, la marine soviétique perdit tout intérêt dans ce programme et l'annula.

    Le VVA-14 tel qu'il était prévu emportait un équipage de 3 hommes seulement (pilote, navigateur et opérateur), logés dans une capsule éjectable. L'équipement se composait d'un détecteur d'anomalie magnétique Bor-1 et un système de lutte anti-sous-marine automatisé Burevestnik. Il emportait 15500 kg de carburant.

    Un second prototype était en cours de construction mais ne fut jamais achevé. Le premier exemplaire a été partiellement désassemblé et stocké à Monino à partir de 1987 avec le numéro 10687, mais sans jamais avoir été entretenu. Il semble que l'on l'ait laissé volontairement se dégrader, et il est interdit au public de l'approcher.




    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bartini_Beriev_VVA-14


    http://en.wikipedia.org/wiki/Bartini_Beriev_VVA-14


    http://www.g1886.com/bartini-beriev-vva-14/


    http://www.businessinsider.com/soviet-unions-bartini-beriev-vva-14-plane-2015-1


    http://www.urbanghostsmedia.com/2014/07/soviet-unions-bartini-beriev-vva-14-amphibious-abandoned-aircraft/


    http://www.tailsthroughtime.com/2010/11/very-unorthodox-bartiniberiev-vva.html


    http://www.migflug.com/jetflights/the-weirdest-aircraft-by-looks-bartini-beriev-vva-14.html
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer