Comte AC-11V

Rappels

  • Catégorie : Avion de reconnaissance et d'observation
  • Constructeur : Comte drapeau du pays
  • Premier vol : 1931
  • Production : 1 appareil construit (cellule neuve)
  • Missions : Observation, Reconnaissance

Historique

Le Comte AC-11V est un avion monoplan à ailes hautes, monomoteur, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique fixe.

Suite à son AC-4 produit en série à partir de 1928, le constructeur aéronautique suisse Alfred Comte Flugzeugfabrick étudie des appareils un peu plus gros destinés au transport de passagers, comme ses AC-5 et AC-8. Le fuselage de ce dernier est en grande partie repris pour développer l’AC-11V, un avion conçu principalement pour effectuer des relevés topographiques aériens.

Cet avion est un monomoteur propulsé par un moteur à pistons en étoile Armstrong Siddeley Lynx actionnant une hélice bipale en bois. La cabine, entièrement fermée, est équipée de deux sièges côte-à-côte à l’avant et d’un troisième à l’arrière. Ce dernier, monté sur des rails sur lesquelles il peut être verrouillé, permet à son occupant de se déplacer derrière toutes les fenêtres arrière de la cabine sans qu’il n’ait besoin de se lever durant le vol. Les ailes hautes sont effilées, avec leurs extrémités arrondies. La dérive et les empennages horizontaux sont également arrondis à leurs extrémités. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, avec des montants verticaux munis d’un dispositif de suspension. L’appareil étant proposé avant tout pour des missions d’observation et de photographie aérienne, des tuyaux d’échappement sont installés sur le moteur et passent sous le fuselage, afin que la fumée soit rejetée près de l’empennage et qu’elle ne gêne pas les occupants dans leurs missions. Le plancher est muni de deux ouvertures vitrées : la première entre les sièges du pilote et du navigateur, afin de vérifier une éventuelle dérive durant le vol, et la deuxième à l’arrière, afin de pouvoir faire des photographies aériennes à la verticale.

Le premier AC-11V vole en 1931 ou 1932 avec l’immatriculation HB-KIM. Si l'appareil n'est pas particulièrement rapide, il montre une très grande stabilité en vol, permettant ainsi des prises de vues particulièrement nettes. L'armée suisse n'est pas intéressée, puisqu'elle utilise déjà, pour ses missions de reconnaissance photographique, trois BFM (Messerschmitt) M18. L'appareil est acheté par l'Aero Clud de Lausanne. Il est réquisitionné en 1943 par l’Armée suisse qui l’utilise pour effectuer des photographies aériennes du sol suisse sous l'immatriculation C-715 (même s'il ne sera peint que le N°715 sur le fuselage). Les images de grande précision obtenues permettent de rapidement mettre à jour les cartes topographiques utilisées par l'Armée et les services civils.

Retiré du service en 1945, l'AC-11V rejoint l'Aero-Club de Lausanne ou il est modifié pour transporter des passagers. Aucun autre AC-11V ne sera construit.

Ancien pays utilisateur

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 1 420 kg (3 131 lbs)
  • Masse à vide : 900 kg (1 984 lbs)
  • Surface alaire : 23 m² (248 sq. ft)
  • Hauteur : 2,9 m (9,514 ft)
  • Envergure : 14,63 m (47,999 ft)
  • Longueur : 8,4 m (27,559 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Distance franchissable : 600 km (373 mi, 324 nm)
  • Plafond opérationnel : 7 000 m (22 966 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 3,1 m/s (10,171 ft/s)
  • Vitesse maximale HA : 190 km/h (118 mph, 103 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.11 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 61.74 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.18 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 39.13 kg/m²

Motorisation

Charge utile

  • Nombre de passagers : 1

Armement

  • Nombre de points d'emport : 0

Sur le forum…

  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Comte AC-11V est un avion monoplan à ailes hautes, monomoteur, muni d’un empennage conventionnel et d’un train d’atterrissage classique fixe.

    Suite à son AC-4 produit en série à partir de 1928, le constructeur aéronautique suisse Alfred Comte Flugzeugfabrick étudie des appareils un peu plus gros destinés au transport de passagers, comme ses AC-5 et AC-8. Le fuselage de ce dernier est en grande partie repris pour développer l’AC-11V, un avion conçu principalement pour effectuer des relevés topographiques aériens.

    Cet avion est un monomoteur propulsé par un moteur à pistons en étoile Armstrong Siddeley Lynx actionnant une hélice bipale en bois. La cabine, entièrement fermée, est équipée de deux sièges côte-à-côte à l’avant et d’un troisième à l’arrière. Ce dernier, monté sur des rails sur lesquelles il peut être verrouillé, permet à son occupant de se déplacer derrière toutes les fenêtres arrière de la cabine sans qu’il n’ait besoin de se lever durant le vol. Les ailes hautes sont effilées, avec leurs extrémités arrondies. La dérive et les empennages horizontaux sont également arrondis à leurs extrémités. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, avec des montants verticaux munis d’un dispositif de suspension. L’appareil étant proposé avant tout pour des missions d’observation et de photographie aérienne, des tuyaux d’échappement sont installés sur le moteur et passent sous le fuselage, afin que la fumée soit rejetée près de l’empennage et qu’elle ne gêne pas les occupants dans leurs missions. Le plancher est muni de deux ouvertures vitrées : la première entre les sièges du pilote et du navigateur, afin de vérifier une éventuelle dérive durant le vol, et la deuxième à l’arrière, afin de pouvoir faire des photographies aériennes à la verticale.

    Le premier AC-11V vole en 1931 ou 1932 avec l’immatriculation HB-KIM. Si l'appareil n'est pas particulièrement rapide, il montre une très grande stabilité en vol, permettant ainsi des prises de vues particulièrement nettes. L'armée suisse n'est pas intéressée, puisqu'elle utilise déjà, pour ses missions de reconnaissance photographique, trois BFM (Messerschmitt) M18. L'appareil est acheté par l'Aero Clud de Lausanne. Il est réquisitionné en 1943 par l’Armée suisse qui l’utilise pour effectuer des photographies aériennes du sol suisse sous l'immatriculation C-715 (même s'il ne sera peint que le N°715 sur le fuselage). Les images de grande précision obtenues permettent de rapidement mettre à jour les cartes topographiques utilisées par l'Armée et les services civils.

    Retiré du service en 1945, l'AC-11V rejoint l'Aero-Club de Lausanne ou il est modifié pour transporter des passagers. Aucun autre AC-11V ne sera construit.


    Utilisateurs militaires :
    Suisse : Un exemplaire au sein des Troupes d’Aviation et de défense contre Avion du 20 juillet 1943 au 2 mai 1945 avec l’immatriculation C-715.


    Caractéristiques :
    Equipage : 2
    Passagers : 1
    Longueur : 8,4m
    Envergure : 14,6m
    Hauteur : 2,9m
    Surface alaire : 24,4m2
    Masse à vide : 900kg
    Masse maximale au décollage : 1’420kg
    Charge utile : kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur à pistons en étoile Armstrong Siddeley Lynx de 160kW (222ch).

    Performances :
    Vitesse max : 190km/h
    Plafond opérationnel : 7’000m

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Comte_AC-11-V

    https://aero-nation.weebly.com/uploads/5/4/9/9/54991907/comte-ac-11-v.jpg

    http://www.wings-aviation.ch/16-SAF/2-Aircraft/Comte-AC-11/Comte-AC-11-01.png
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 2 fois par jericho le Jan. 21, 2018, 12:10 a.m.