Brantly B-2

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Brantly drapeau du pays
  • Premier vol : 21 février 1953
  • Production : 334 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Brantly YHO-3BR est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, muni d’un rotor de sustentation tripale, d’un rotor anticouple bipale et de patins.

Newby O. Brantly est un ingénieur américain, s’intéressant à de nombreux domaines. Durant la seconde guerre mondiale, il devient persuadé que les hélicoptères civils ont un avenir important et se lance dans l’étude d’un appareil muni de deux rotors tripales coaxiaux et contrarotatifs, le B-1. Le premier vol est effectué en 1946, mais le système complexe et lourd ne correspond pas à ce que le concepteur désirait. Le projet est abandonné et N. O. Brantly décide de mettre au point un hélicoptère plus léger et moins complexe.

Le B-2, qui est populairement surnommé "le cornet de glace volant" à cause de sa forme générale, se présente comme un petit hélicoptère relativement classique. La cabine de pilotage, dans laquelle un pilote et un passager peuvent prendre place sur une banquette, est de section ronde avec un diamètre de 1,19m. On y accède par une porte de chaque côté, articulée vers le haut, et dont les dimensions sont de 86cm x 71cm. Le nez, de forme demi-sphérique, est presque entièrement vitré. Au-dessus de la tête des occupants, deux petites bulles également en plexiglas leur offrent un peu plus de place. La motorisation pose problème : en effet, il est difficile de trouver un moteur adéquat et c’est finalement un Lycoming O-290-D2 de 100kW (135ch) qui est installé. Le rotor de sustentation est constitué de trois pales munies de charnières à environ 40% de leur longueur, ce qui correspond plus ou moins à la distance jusqu’à l’extrémité du nez. L’articulation, qui donne un angle d’incidence de 4° à la partie extérieure, lui permet une meilleure liberté de mouvement lors des importantes contraintes rencontrées durant certaines conditions de vol difficile. L’arrière du fuselage est conique et se termine par un rotor anti-couple bipale protégé des chocs contre le sol et d’autres obstacles grâce à une sorte de cadre tubulaire arrondi. Le train d’atterrissage classique est constitué de deux roues à l’avant et l’une petite roulette sous le cadre protégeant le rotor de queue.



Le premier prototype (N9069H) vole le 21 février 1953. Le pilote est le capitaine Frank A. Erickson, célèbre pour avoir lancé l'utilisation de l'hélicoptère dans l’US Coast Guard pendant la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, les essais continuent et le B-2 reçoit sa certification à peine un an plus tard.
Le 15 décembre de la même année, la Brantly Helicopter Corporation est fondée à Philadelphie (Pennsylvanie).
Le deuxième prototype (N545A) commence ses essais en vol le 14 août 1956. Quelques différences sont visibles, comme l’ajout de stabilisateurs horizontaux à l’arrière de la poutre de queue. Il est évalué par l’US Navy en novembre au Naval Air Test Center de Patuxent River (Maryland) et à Fort Rucker (Alabama). Suite à ces premiers essais, plusieurs modifications sont apportées sur le N9069H : un nouveau radiateur d'huile, deux sièges côte-à-côte remplaçant la banquette, l’ajout de stabilisateurs horizontaux, le rotor anticouple déplacé au sommet d’un stabilisateur vertical et le train d’atterrissage désormais constitué d’une paire de patins munis de roues à l’arrière.

Entre temps, soit depuis le 11 octobre 1955, l’US Army étudie un programme de remplacement de ses hélicoptères d’observation et de liaison OH-13 "Sioux" et OH-23 "Raven" vieillissants. Parmi les différentes propositions, trois appareils sont sélectionnés pour être évalués : le Sud-Ouest S.O.1221 Djinn, le Hughes 269 et le Brantly B-2. Au printemps 1958, cinq prototypes de chaque appareil sont commandés et reçoivent respectivement les désignations militaires d’YHO-1 DJ, YHO-2 HU et YHO-3 BR.

Durant ces évaluations effectuées les années suivantes, l’YHO-3 BR démontre des performances de vol supérieures aux autres, mais sa cabine est jugée trop petite pour une utilisation militaire. L’YHO-2 HU est choisi, avant que sa charge utile soit jugée trop faible pour qu’il puisse remplacer les OH-13.

Le 27 avril 1959, le Brantly B-2 reçoit sa certification de la FAA (Federal Aviation Agency) et la production en série commence la même année.
Plusieurs autres versions sont développées par la suite: les B-2A, B-2B et le B-305 muni de cinq places.



Au total, plus de 330 exemplaires ont été construits et utilisés principalement aux USA, en Europe, en Australie et en Chine pour les liaisons, la formation, les loisirs et l’agriculture.
Suite à une fusion, en 1972 Brantly Helicopter devient Brantly-Hynes Helicopter et les appareils construits durant cette période sont désignés H-2. En 1989, l’entreprise est rachetée par un industriel américano-japonais. Elle devient Brantly Helicopter Industries (BHI) et relance la production des B-2B à partir d’avril 1991. En 2009, BHI est racheté par Qingdao Haili Helicopters et est délocalisée en Chine où la production des B-2B semble continuer par la société Brantly International, ainsi qu’une version dronisée : le V750.
Ce drone, qui a été développé pour un usage civil, est également proposé à des utilisateurs militaires avec un équipement comprenant un radar, des détecteurs électro-optiques, des roquettes ou des missiles antichars.

Le B2 n°N2143U est visible au Crawford Auto-Aviation Museum de la Western Reserve Historical Society à Cleveland, dans l’Ohio.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Brantly B-2 : Version de base, 194 exemplaires construits entre 1960 et 1963.
  • Brantly B-2A : Version de production légèrement modifiée, 18 exemplaires construits entre 1960 et 1963.
  • Brantly B-2B : Version motorisée avec un Lycoming IVO-360-A1A à injection et munie de pales entièrement métalliques.
  • Brantly B-2J10 : Projet d'une version agrandie, jamais construite.
  • Brantly H-2 : Version semblable au B-2B, quelques exemplaires construits entre 1976 et 1979 par Brantly-Hynes Helicopter.
  • Brantly Model 305 : Version à cinq places dotée d’un train d’atterrissage tricycle fixe.
  • Brantly YHO-3 : Désignation des Brantly B-2 en évaluation au sein de l’US Army.
  • Qingdao V750 : Version dronisée conçue et construite en Chine.

Sur le forum…

  • Belle fiche, merci Jericho.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Les affaires reprennent !
    Merci Clansman!
    Un cornet de glace en ces temps de canicule, c'est pas si mal… :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Les affaires reprennent !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • On est parlait le mois passé, voilà la fiche.


    Le Brantly YHO-3BR est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, muni d’un rotor de sustentation tripale, d’un rotor anticouple bipale et de patins.

    Newby O. Brantly est un ingénieur américain, s’intéressant à de nombreux domaines. Durant la seconde guerre mondiale, il devient persuadé que les hélicoptères civils ont un avenir important et se lance dans l’étude d’un appareil muni de deux rotors tripales coaxiaux et contrarotatifs, le B-1. Le premier vol est effectué en 1946, mais le système complexe et lourd ne correspond pas à ce que le concepteur désirait. Le projet est abandonné et N. O. Brantly décide de mettre au point un hélicoptère plus léger et moins complexe.

    Le B-2, qui est populairement surnommé "le cornet de glace volant" à cause de sa forme générale, se présente comme un petit hélicoptère relativement classique. La cabine de pilotage, dans laquelle un pilote et un passager peuvent prendre place sur une banquette, est de section ronde avec un diamètre de 1,19m. On y accède par une porte de chaque côté, articulée vers le haut, et dont les dimensions sont de 86cm x 71cm. Le nez, de forme demi-sphérique, est presque entièrement vitré. Au-dessus de la tête des occupants, deux petites bulles également en plexiglas leur offrent un peu plus de place. La motorisation pose problème : en effet, il est difficile de trouver un moteur adéquat et c’est finalement un Lycoming O-290-D2 de 100kW (135ch) qui est installé. Le rotor de sustentation est constitué de trois pales munies de charnières à environ 40% de leur longueur, ce qui correspond plus ou moins à la distance jusqu’à l’extrémité du nez. L’articulation, qui donne un angle d’incidence de 4° à la partie extérieure, lui permet une meilleure liberté de mouvement lors des importantes contraintes rencontrées durant certaines conditions de vol difficile. L’arrière du fuselage est conique et se termine par un rotor anticouple bipale protégé des chocs contre le sol et d’autres obstacles grâce à une sorte de cadre tubulaire arrondi. Le train d’atterrissage classique est constitué de deux roues à l’avant et l’une petite roulette sous le cadre protégeant le rotor de queue.

    Le premier prototype (N9069H) vole le 21 février 1953. Le pilote est le capitaine Frank A. Erickson, célèbre pour avoir lancé l'utilisation de l'hélicoptère dans l’US Coast Guard pendant la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, les essais continuent et le B-2 reçoit sa certification à peine un an plus tard.
    Le 15 décembre de la même année, la Brantly Helicopter Corporation est fondée à Philadelphie (Pennsylvanie).
    Le deuxième prototype (N545A) commence ses essais en vol le 14 août 1956. Quelques différences sont visibles, comme l’ajout de stabilisateurs horizontaux à l’arrière de la poutre de queue. Il est évalué par l’US Navy en novembre au Naval Air Test Center de Patuxent River (Maryland) et à Fort Rucker (Alabama). Suite à ces premiers essais, plusieurs modifications sont apportées sur le N9069H : un nouveau radiateur d'huile, deux sièges côte-à-côte remplaçant la banquette, l’ajout de stabilisateurs horizontaux, le rotor anticouple déplacé au sommet d’un stabilisateur vertical et le train d’atterrissage désormais constitué d’une paire de patins munis de roues à l’arrière.

    Entre temps, soit depuis le 11 octobre 1955, l’US Army étudie un programme de remplacement de ses hélicoptères d’observation et de liaison OH-13 "Sioux" et OH-23 "Raven" vieillissants. Parmi les différentes propositions, trois appareils sont sélectionnés pour être évalués : le Sud-Ouest S.O.1221 Djinn, le Hughes 269 et le Brantly B-2. Au printemps 1958, cinq prototypes de chaque appareil sont commandés et reçoivent respectivement les désignations militaires d’YHO-1 DJ, YHO-2 HU et YHO-3 BR.

    Durant ces évaluations effectuées les années suivantes, l’YHO-3 BR démontre des performances de vol supérieures aux autres, mais sa cabine est jugée trop petite pour une utilisation militaire. L’YHO-2 HU est choisi, avant que sa charge utile soit jugée trop faible pour qu’il puisse remplacer les OH-13.

    Le 27 avril 1959, le Bantly B-2 reçoit sa certification de la FAA (Federal Aviation Agency) et la production en série commence la même année.
    Plusieurs autres versions sont développées par la suite: les B-2A, B-2B et le B-305 muni de cinq places.

    Au total, plus de 330 exemplaires ont été construits et utilisés principalement aux USA, en Europe, en Australie et en Chine pour les liaisons, la formation, les loisirs et l’agriculture.
    Suite à une fusion, en 1972 Brantly Helicopter devient Brantly-Hynes Helicopter et les appareils construits durant cette période sont désignés H-2. En 1989, l’entreprise est rachetée par un industriel américano-japonais. Elle devient Brantly Helicopter Industries (BHI) et relance la production des B-2B à partir d’avril 1991. En 2009, BHI est racheté par Qingdao Haili Helicopters et est délocalisée en Chine où la production des B-2B semble continuer par la société Brantly International, ainsi qu’une version dronisée : le V750.
    Ce drone, qui a été développé pour un usage civil, est également proposé à des utilisateurs militaires avec un équipement comprenant un radar, des détecteurs électro-optiques, des roquettes ou des missiles antichars.

    Le B2 n°N2143U est visible au Crawford Auto-Aviation Museum de la Western Reserve Historical Society à Cleveland, dans l’Ohio.


    Versions :
    B-2 : Version de base, 194 exemplaires construits entre 1960 et 1963.

    B-2A : Version de production légèrement modifiée, 18 exemplaires construits entre 1960 et 1963.

    B-2B : Version motorisée avec un Lycoming IVO-360-A1A à injection et munie de pales entièrement métalliques.

    H-2 : Version semblable au B-2B, quelques exemplaires construits entre 1976 et 1979 par Brantly-Hynes Helicopter.

    Model 305 : Version cinq places, munie d’un train d’atterrissage tricycle fixe, construits à partir de 1975.

    Brantly B-2J10: Projet d’un hélicoptère de transport au fuselage agrandi, muni de deux hélices de sustentation en tandem entrainées par deux moteurs Allison 250-C18 ou Boeing 550-1-12C, jamais construit.

    V750 UAV: Version drone mise au point à partir du B-2B par Qingdao Haili Helicopters Co. Ltd. et Brantly International, proposé pour une utilisation civile et militaire, il semble que des commandes aient été effectuées.
    Son premier vol a eu lieu le 7 mai 2011 à Qingdao. Il est proposé pour la cartographie, la photographie aérienne, la détection des incendies, l’observation le long des frontières ou de zones peu accessibles, la reconnaissance tactique, la lutte insurrectionnelle, l’appui au sol et la lutte antichar. Pour ces dernières missions, il peut emporter des paniers à roquettes ou deux missiles antichars HJ-9 ou HJ-10. Bien qu’il soit capable d’une distance franchissable d’environ 300 à 400km selon les sources, le système de guidage limite son rayon d’action à 150km.

    YHO-3 : Désignation des B-2 en évaluation au sein de l’US Army, motorisés par un Lycoming IVO-360-A1A, cinq exemplaires construits en 1958 et testés en 1959.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun.
    USA : 5 YHO-3 BR en évaluation au sein de l’US Army en 1958 (N°58-1492 à 58-1496).


    Caractéristiques YHO-3 BR:
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur : 8,41m
    Hauteur : 2,11m
    Diamètre du rotor principal : 7,24m
    Surface du rotor principal: 41,06m2
    Diamètre du rotor de queue : 1,29m
    Surface du rotor de queue: 1,31m2
    Masse à vide : 463kg
    Masse maximale au décollage : 757kg
    Charge utile : 168kg
    Volume du coffre à bagage : 17L
    Volume du réservoir de carburant : 117L
    Volume du réservoir d’huile : 8,55L
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur Avco Lycoming IVO-360-A1A de 134kW (182ch).

    Performances :
    Vitesse max : 161km/h
    Vitesse de croisière : 145km/h
    Vitesse ascensionnelle : 9,7m/s
    Plafond opérationnel : 3’290m
    Endurance : 2h45
    Distance franchissable : 400km
    Distance de décollage : 0m
    Distance d’atterrissage : 0m

    Armement :
    Sans.


    ***********************************************
    Caractéristiques V750:
    Equipage : 0
    Passagers : 0
    Hauteur : 2,11m
    Diamètre du rotor principal : 7,24m
    Surface du rotor principal: 41,06m2
    Diamètre du rotor de queue : 1,29m
    Surface du rotor de queue: 1,31m2
    Masse maximale au décollage : 757kg
    Charge utile : 120kg
    Volume du réservoir de carburant : 117L
    Volume du réservoir d’huile : 8,55L
    Points d’attache : 2

    Performances :
    Vitesse max : 161km/h
    Vitesse de croisière : 145km/h
    Vitesse ascensionnelle : 7,1m/s
    Plafond opérationnel : 3’000m
    Plafond opérationnel sans effet de sol : 1’829m
    Endurance : 3h
    Endurance max avec réservoirs supplémentaires : 6h
    Distance franchissable : 400km
    Rayon d’action sous contrôle : 150km
    Distance de décollage : 0m
    Distance d’atterrissage : 0m

    Armement :
    Paniers de roquettes ou deux missiles antichars HJ-9 ou HJ-10.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Brantly_B-2

    http://www.heli-archive.ch/en/helicopters/in-depth-articles/brantly-b-2/

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_brantlyb2_en.php

    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/brantly_b-2.php

    https://en.wikipedia.org/wiki/Light_Observation_Helicopter

    http://www.v750sky.com/file/V750_PDF_%E4%BB%8B%E7%BB%8D.pdf

    http://www.v750sky.com/

    http://www.popsci.com/chinas-armed-robot-helicopter-takes-flight

    http://helihub.com/tag/v750/
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer