Dornier Do 328

Rappels

  • Catégorie : Avion de ligne
  • Constructeur : Dornier drapeau du pays
  • Premier vol : 6 décembre 1991
  • Production : 224 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Lockheed-Martin X-55

Historique

Le Dornier Do 328 est un avion de transport bimoteur, à ailes hautes, avec un empennage en T et un train d’atterrissage tricycle.

En décembre 1988, Dornier décide de développer un appareil pouvant transporter une trentaine de personnes, suite à une étude de marché qui fait apparaître un manque dans cette catégorie.

Un des objectifs de Dornier est de proposer un appareil capable de vitesses de croisière et de vitesse ascensionnelles importantes. Pour cela, les ingénieurs reprennent l’aile de type TNT déjà utilisée sur le Do 228. L’empennage en T est en matériaux composites. Le train d’atterrissage est de type tricycle, chaque jambe étant équipée de deux roues en diabolo. Le poste de pilotage est équipé d’écrans et de visualisation tête haute afin de facilité le pilotage. Les moteurs sont des équipés d’hélices à 6 pales.

Le 6 décembre 1991, le premier prototype du Do 328-100 effectue son premier vol. Il reçoit sa certification en octobre 1993. Malgré l’utilisation d’éléments déjà utilisés sur le Do 228, le développement se révèle rapidement coûteux, l’objectif de 300 appareils vendus est avancé afin de permettre de rentrer dans les frais.

En difficulté financière, Dornier est racheté par Fairchild en 1996.

En 1997, il est décidé de développer une version propulsée par turboréacteurs, désignée Do328 Jet. Cette version est par la suite redésignée Do 328-300. Reprenant la structure générale de l’appareil turbopropulsé, le développement est rapide.

Le premier prototype, un Do 328-100 modifié, fait son premier vol le 20 janvier 1998. La principale différence avec les versions précédentes est ses deux turboréacteurs à double-flux Pratt & Whitney Canada PW308B, la cellule restant quasiment identique.

Une version de patrouille maritime est demandée par certains pays scandinaves, de même que l’Italie et les Emirats Arabes Unis. Désigné Do 328MPA, l’appareil est équipé d’un radar de recherche dont le radôme est installé entre les carénages du train principal. Son développement ne sera finalement jamais terminé.



La diminution des ventes entraine la faillite de Fairchild-Dornier, déclarée en 2002. L’entreprise Avcraft rachète Fairchild-Dornier en 2003, mais après quelques livraisons de Do 328 supplémentaires, la société dépose définitivement le bilan en 2005.

112 Do 328 turbopropulsés ont été construits, ainsi que 111 exemplaires de Do 328-300 et Dornier Envoy 3, ce qui fait 223 Do328 au total (224 en comptant la cellule modifiée pour construire le prototype du Do 428).

Une version allongée désignée Do 428 est abandonnée, de même que la série des Do 528, 728 et 928 en cours de développement.

Au début des années 2000, Lockheed-Martin décide d’étudier la possibilité d’utiliser de nouveaux matériaux composites dans la construction d’avions de transport. Il lance donc le programme ACCA (Advanced Composite Cargo Aircraft), réalisé par les Skuns Works, et c’est une cellule de Do 328-300 qui est sélectionnée pour ces essais. Un nouvel empennage et un arrière de fuselage munis d’une rampe pour faciliter le chargement sont presque entièrement construits avec ces composites de nouvelle technologie, obtenus par des méthodes beaucoup moins couteuses que les précédentes. Cet arrière de fuselage est ensuite fixé en avril 2008 à l’avant d’un Do 328 classique, fabriqué en alliage d’aluminium.

Il a effectué son premier vol durant l’hiver 2008/2009. Les essais continuent à partir du 2 juin 2009 à Palmdale, en Californie, par l’US Air Force Research Laboratory en collaboration avec Lockheed Martin. En octobre 2009, le démonstrateur ACCA est redésigné X-55A. Malheureusement, un problème de fixation du revêtement de l’appareil oblige Lockheed-Martin à fabriquer un second fuselage.
N’étant qu’un démonstrateur technologique, cet appareil n’est pas prévu pour être fabriqué par la suite, mais il pourrait ouvrir la voie à d’autres appareils construits grâce à ces matériaux.


Texte de Jericho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateurs

Ancien pays utilisateur

Versions

  • Dornier C-146A : Désignation du Do 328 au sein de l'USAF.
  • Dornier Do 328-100 : Version de base pouvant transporter jusqu’à 33 passagers.
  • Dornier Do 328-110 : Version améliorée du Do328-100 bénéficiant d’une masse maximale au décollage supérieure.
  • Dornier Do 328-120 : Version spécifique aux liaisons sur de courtes distances.
  • Dornier Do 328-130 : Version du 328-100 munis d’un aérodynamisme et d’une dérive modifiée, améliorant ses performances, tant en vitesse qu’en distance franchissable.
  • Dornier Envoy 3 : Version d’affaire du Do328-300 bénéficiant d’une distance franchissable importante.
  • Dornier-Fairchild Do 428 : Version agrandie du Do328-300 pouvant accueillir 44 passagers, abandonnée lors de la faillite de Fairchild-Dornier.
  • Fairchild Do 328-300 : Version biréacteur.

Sur le forum…

  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Dornier Do328 est un avion de transport bimoteur, à ailes hautes, avec un empennage en T et un train d’atterrissage tricycle.

    En décembre 1988, Dornier décide de développer un appareil pouvant transporter une trentaine de personnes, suite à une étude de marché qui fait apparaître un manque dans cette catégorie.

    Un des objectifs de Dornier est de proposer un appareil capable de vitesses de croisière et de vitesse ascensionnelles importantes. Pour cela, les ingénieurs reprennent l’aile de type TNT déjà utilisée sur le Do228. L’empennage en T est en matériaux composites. Le train d’atterrissage est de type tricycle, chaque jambe étant équipée de deux roues en diabolo.
    Le poste de pilotage est équipé d’écrans et de visualisation tête haute afin de facilité le pilotage. Les moteurs sont des équipés d’hélices à 6 pales.
    Le 6 décembre 1991, le premier prototype du Do328-100 effectue son premier vol. Il reçoit sa certification en octobre 1993.

    Malgré l’utilisation d’éléments déjà utilisés sur le Do228, le développement se révèle rapidement coûteux, l’objectif de 300 appareils vendus est avancé afin de permettre de rentrer dans les frais.

    En difficulté financière, Dornier est racheté par Fairchild en 1996.

    En 1997, il est décidé de développer une version propulsée par turboréacteurs, désignée Do328 Jet. Cette version est par la suite redésignée Do328-300. Reprenant la structure générale de l’appareil turbopropulsé, le développement est rapide. Le premier prototype, un Do328-100 modifié, fait son premier vol le 20 janvier 1998.
    La principale différence avec les versions précédentes est ses deux turboréacteurs à double-flux Pratt & Whitney Canada PW308B, la cellule restant quasiment identique.

    Une version de patrouille maritime est demandée par certains pays scandinaves, de même que l’Italie et les Emirats Arabes Unis. Désigné Do328MPA, l’appareil est équipé d’un radar de recherche dont le radôme est installé entre les carénages du train principal. Son développement ne sera finalement jamais terminé.

    La diminution des ventes entraine la faillite de Fairchild-Dornier, déclarée en 2002. L’entreprise Avcraft rachète Fairchild-Dornier en 2003, mais après quelques livraisons de Do328 supplémentaires, la société dépose définitivement le bilan en 2005.

    112 Do328 turbopropulsés ont été construits, ainsi que 111 exemplaires de Do328-300 et Dornier Envoy 3, ce qui fait 223 Do328 au total (224 en comptant la cellule modifiée pour construire le prototype du Do428).

    Une version allongée désignée Do428 est abandonnée, de même que la série des Do528, 728 et 928 en cours de développement.

    Au début des années 2000, Lockheed-Martin décide d’étudier la possibilité d’utiliser de nouveaux matériaux composites dans la construction d’avions de transport. Il lance donc le programme ACCA (Advanced Composite Cargo Aircraft), réalisé par les Skuns Works, et c’est une cellule de Do328-300 qui est sélectionnée pour ces essais. Un nouvel empennage et un arrière de fuselage munis d’une rampe pour faciliter le chargement sont presque entièrement construits avec ces composites de nouvelle technologie, obtenus par des méthodes beaucoup moins couteuses que les précédentes. Cet arrière de fuselage est ensuite fixé en avril 2008 à l’avant d’un Do328 classique, fabriqué en alliage d’aluminium.
    Il a effectué son premier vol durant l’hiver 2008/2009. Les essais continuent à partir du 2 juin 2009 à Palmdale, en Californie, par l’US Air Force Research Laboratory en collaboration avec Lockheed Martin. En octobre 2009, le démonstrateur ACCA est redésigné X-55A. Malheureusement, un problème de fixation du revêtement de l’appareil oblige Lockheed-Martin à fabriquer un second fuselage.
    N’étant qu’un démonstrateur technologique, cet appareil n’est pas prévu pour être fabriqué par la suite, mais il pourrait ouvrir la voie à d’autres appareils construits grâce à ces matériaux.


    Versions :
    Do328-100 : Version de base pouvant transporter jusqu’à 33 personnes.

    Do328-110 : Version améliorée du Do328-100 bénéficiant d’une masse maximale au décollage supérieure, elle permet une distance franchissable plus importante.

    Do328-120 : Spécialement conçu pour les liaisons sur de courtes distances.

    Do328-130 : Version du 328-100 munis d’un aérodynamisme et d’une dérive modifiée, améliorant ses performances, tant en vitesse qu’en distance franchissable.

    Do328Jet ou Do328-300 : Version du Do-328-100 équipé de deux turboréacteurs à double-flux Pratt & Whitney Canada PW308B.

    Do428Jet : Version agrandie du Do328-300 pouvant accueillir 44 passagers, abandonnée lors d la faillite de Fairchild-Dornier.

    Dornier Envoy 3 : Version d’affaire du Do328-300 bénéficiant d’une distance franchissable importante.

    Lockheed Martin X-55 ACCA (Advanced Composite Cargo Aircraft): Appareil de démonstration technologique utilisant des matériaux composites de nouvelle génération à grande échelle, désigné X-55A en 2009 par l’USAF.


    Utilisateurs militaires :
    Botswana: Botswana Defence Force Air Wing, 1 Do328-100 pour le transport VIP.

    Caractéristiques Do328-100:
    Longueur : 21,1m
    Envergure : 20,98m
    Hauteur : 7,24m
    Surface alaire : 40m2
    Masse à vide : 8’920kg
    Masse maximale au décollage : 13’990kg

    Moteurs Do328-100:
    Deux turbopropulseurs Pratt & Whitney Canada PW119B de 1400kW.

    Performances Do328-100:
    Vitesse de croisière : 620km/h
    Plafond opérationnel : 10’670m
    Distance franchissable : 1’352km

    Armement Do328-100:
    Sans



    Caractéristiques Do328-300:
    Longueur : 21,1m
    Envergure : 20,98m
    Hauteur : 7,24m
    Surface alaire : 40m2
    Masse à vide : 9’140kg
    Masse maximale au décollage : 15’655kg

    Moteurs Do328-300:
    Deux turboréacteurs à double flux Pratt & Whitney Canada PW306/9 de 26,9kN (2740kgp) de poussée chacun.

    Performances Do328-300:
    Vitesse de croisière : 756km/h
    Plafond opérationnel : 10’670m
    Distance franchissable : 1’480km

    Armement Do328-300:
    Sans


    Liens internet :
    http://de.wikipedia.org/wiki/Dornier_328

    http://en.wikipedia.org/wiki/Dornier_328

    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=212

    http://www.airliners.net/aircraft-data/stats.main?id=213

    http://www.premaircraft.com/do328/index.html

    http://www.fairchild-dornier.com/2.html

    http://www.fairchild-dornier.com/3.html

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_do328_en.php
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer