Lockheed F-94 Starfire

Rappels

  • Catégorie : Intercepteur
  • Constructeur : Lockheed drapeau du pays
  • Premier vol : 16 avril 1949
  • Production : 855 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Lockheed F-80 Shooting Star

Historique

La nécessité de remplacer les P-61 et F-82 conduisit l'USAF à lancer un appel d'offres en 1948 pour un nouveau chasseur tout-temps, capable de contrer les bombardiers soviétiques Tu-4. Le F-89 étant en retard, Lockheed proposa une version améliorée de son TF-80C, un Shooting Star biplace, qui allait également donner naissance au T-33. L'appareil était propulsé par un Allison J33-A-33 à postcombustion, le premier du genre pour l'USAF. Il était équipé d'un radar AN/APG-32, d'une conduite de tir Hughes E-1, et d'un viseur Sperry A-1C, dont l'installation nécessita l'allongement du fuselage. Le tout pesait 544 kg. Les modifications semblaient simples et l'USAF, devant l'urgence de la situation, signa un contrat en janvier 1949.

Le premier des 2 prototypes YF-94, des TF-80C modifiés, fit son premier vol le 16 avril 1949 aux mains de Tony LeVier. Les F-94A, construits à 109 exemplaires, furent livrés dès décembre 1949, mais accusaient plusieurs maladies de jeunesse : un cockpit trop étroit, des réacteurs et une électronique peu fiables. Ce fut malgré tout le premier chasseur tout-temps de l'USAF, et il était armé de 4 mitrailleuses M3 de 12,7 mm et pouvait emporter 2 bombes de 454 kg.

Le prototype du F-94B, le YF-94B, était le dernier F-94A, modifié. Le F-94B entra en service en janvier 1951 et fut construit à 356 exemplaires. Il corrigeait la plupart de ces défauts sauf la motorisation. Il emportait également des réservoirs attachés à l'aile. Les F-94B participèrent à la guerre de Corée dès mars 1951, dans des missions de bombardement de nuit. Ils remportèrent plusieurs victoires air-air, pour la perte de 5 d'entre eux dont 3 par accident.

Ces 2 appareils furent retirés des premières lignes dès 1954 et laissèrent la place au F-94C, développé à l'initiative de Lockheed.

2 prototypes, d'abord nommés YF-97, furent construits et le premier vola le 19 janvier 1950. Cette variante devait améliorer la puissance de feu, la vitesse ascensionnelle et le rayon d'action des premiers modèles. Les exemplaires de série se caractérisaient par un radar AN/APG-40 et une conduite de tir Hughes E-5, un Rolls Royce Tay à post-combustion construit sous licence sous la désignation Pratt & Whitney J48, et des ailes redessinées et plus fines. Ils emportaient 24 roquettes de 70 mm "Mighty Mouse" qui furent placées dans le nez. 24 autres roquettes furent placées dans des nacelles placées dans les ailes, ce qui porta leur nombre à 48. Cette version fut la seule à porter le nom de "Starfire" et fut construite à 387 exemplaires. Elle fut en service de juillet 1951 à février 1959 au sein de l'USAF.



Un prototype du F-94D fut proposé à l'USAF. Il s'agissait d'un chasseur-bombardier monoplace, dont la commande de 112 exemplaires fut finalement annulée. Le prototype construit servit plus tard de banc d'essai pour le canon M61 Vulcan.

Plus de 850 exemplaires du F-94 furent construits de décembre 1949 à 1954. Versés à l'Air National Guard, ils furent définitivement retirés dans les années 1960.


Texte de Clansman.

Versions

  • Lockheed EF-94C : Prototype d'une version de reconnaissance.
  • Lockheed F-94A : 1ere version de série, 109 exemplaires.
  • Lockheed F-94B : Version aux commandes de vol améliorées, 356 exemplaires.
  • Lockheed F-94C : Ultime version produite, 387 exemplaires.
  • Lockheed F-94D : Version monoplace d'appui tactique, annulée.
  • Lockheed F-97 : 1ere dénomination du F-94C.
  • Lockheed YF-94 : Prototypes, 2 TF-80C modifiés.

Sur le forum…

  • C'est vrai qu'avec ces couleurs, il pourrait chasser les Tie-fighter !
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • F-94C
    US Air Force
    Image
    il porte bien son nom, on dirait un vaisseau sorti de Starwars :hehe:
    le Quiz aviation
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Une autre star sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Guns a écrit

    C'est dingue. Comment imaginer que tout l'armement du "piaf"se résumait à 24 roquettes ?!? :-)

    J'ai vu une vidéo depuis et on voit nettement un F-94C tirer d'abord les roquettes logées dans le nez, puis celle contenues dans les nacelles d'ailes. Ce qui répond donc à cette question, en fait le piaf avait 48 roquettes. Voilà, c'est corrigé dans la fiche.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Sinon, pour la fin, on a l'impression que soit les 112 exemplaires ont tous servi pour les essais du M61, soit qu'ils n'ont pas été construits mais qu'ils ont quand même été utilisés… Ça fait bizarre

    Ah oui, effectivement. Ca doit être plus clair maintenant. :mrgreen:

    Comment imaginer que tout l'armement du "piaf"se résumait à 24 roquettes ?!?

    C'est un peu la question. D'une part, c'était quand même du 70 mm, mine de rien pour l'époque c'était pas mal et même, le nec plus ultra. D'autre part, c'était à la base un avion de transition, en attendant le F-89 dont la mise au point a été plus longue que prévu. En dernière part, il y a contradiction entre certaines sources : Il y aurait eu à la fois des roquettes dans les nacelles des ailes et dans le nez, ce qui porterait le total à 48.

    C'est vrai que je ne connais pas très bien les avions de cette période…

    Ca change du Rafale, pas vrai ? :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • C'est dingue. Comment imaginer que tout l'armement du "piaf"se résumait à 24 roquettes ?!? :-)
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour la fiche !
    C'est vrai que je ne connais pas très bien les avions de cette période…


    Sinon, pour la fin, on a l'impression que soit les 112 exemplaires ont tous servi pour les essais du M61, soit qu'ils n'ont pas été construits mais qu'ils ont quand même été utilisés… Ça fait bizarre :D
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche du jour. A l'affiche aujourd'hui, le Starfire ! :D



    La nécessité de remplacer les P-61 et F-82 conduisit l'USAF à lancer un appel d'offres en 1948 pour un nouveau chasseur tout-temps, capable de contrer les bombardiers soviétiques Tu-4. Le F-89 étant en retard, Lockheed proposa une version améliorée de son TF-80C, un Shooting Star biplace, qui allait également donner naissance au T-33. L'appareil était propulsé par un Allison J33-A-33 à postcombustion, le premier du genre pour l'USAF. Il était équipé d'un radar AN/APG-32, d'une conduite de tir Hughes E-1, et d'un viseur Sperry A-1C, dont l'installation nécessita l'allongement du fuselage. Le tout pesait 544 kg. Les modifications semblaient simples et l'USAF, devant l'urgence de la situation, signa un contrat en janvier 1949.

    Le premier des 2 prototypes YF-94, des TF-80C modifiés, fit son premier vol le 16 avril 1949 aux mains de Tony LeVier. Les F-94A, construits à 109 exemplaires, furent livrés dès décembre 1949, mais accusaient plusieurs maladies de jeunesse : un cockpit trop étroit, des réacteurs et une électronique peu fiables. Ce fut malgré tout le premier chasseur tout-temps de l'USAF.
    Le F-94B, entré en service en janvier 1951 et construit à 356 exemplaires, corrigeait la plupart de ces défauts sauf la motorisation. Il emportait également des réservoirs attachés à l'aile. Ils étaient équipés de 4 mitrailleuses Browning M3 de 12,7 mm et de 2 bombes de 454 kg. Les F-94B participèrent à la guerre de Corée dès mars 1951, dans des missions de bombardement de nuit. Ils remportèrent plusieurs victoires air-air, pour la perte de 5 d'entre eux dont 3 par accident.
    Ces 2 appareils furent retirés des premières lignes dès 1954 et laissèrent la place au F-94C développé à l'initiative de Lockheed.

    2 prototypes, d'abord nommés YF-97, furent construits et le premier vola le 19 janvier 1950. Cette variante devait améliorer la puissance de feu, la vitesse ascensionnelle et le rayon d'action des premiers modèles. Les exemplaires de série se caractérisaient par un radar AN/APG-40 et une conduite de tir Hughes E-5, un Rolls Royce Tay à post-combustion construit sous licence sous la désignation Pratt & Whitney J48, et des ailes redessinées et plus fines. Ils emportaient 24 roquettes de 70 mm "Mighty Mouse" qui furent placées dans le nez. 24 autres roquettes furent placées dans des nacelles placées dans les ailes, ce qui porta leur nombre à 48. Cette version fut la seule à porter le nom de "Starfire" et fut construite à 387 exemplaires. Elle fut en service de juillet 1951 à février 1959 au sein de l'USAF.

    Un prototype du F-94D fut proposé à l'USAF. Il s'agissait d'un chasseur-bombardier monoplace, dont la commande de 112 exemplaires fut finalement annulée. Le prototype construit servit plus tard de banc d'essai pour le canon M61 Vulcan.

    853 exemplaires du F-94 furent construits depuis décembre 1949. Versés à l'Air National Guard, ils furent définitivement retirés dans les années 1960.

    Lockheed F-94C Starfire

    Dimensions
    Longueur : 13,6 m
    Envergure : 12,9 m
    Hauteur : 4,5 m
    Surface alaire : 21,63 m²

    Masses
    A vide : 5764 kg
    maximale : 10970 kg

    Motorisation
    Moteur : 1 Pratt & Whitney J48-P-5
    Poussée : 3890 kgP avec PC

    Performances
    Vitesse maximale : 1030 km/h
    Plafond : 15670 m
    Distance franchissable : 1300 km

    Equipage : 1 pilote et 1 opérateur radar

    Armement : 48 roquettes Mighty Mouse de 70 mm

    Pays utilisateurs : USA


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_F-94_Starfire


    http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/f-94.htm


    http://aviaweb.ifrance.com/mil/chasse/f-94.htm


    http://en.wikipedia.org/wiki/F-94_Starfire


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=365


    http://www.strategic-air-command.com/aircraft/fighter/f94_starfire.htm


    http://www.fas.org/nuke/guide/usa/airdef/f-94.htm


    http://www.globalsecurity.org/military/systems/aircraft/f-94.htm


    http://www.aviastar.org/air/usa/lok_starfire.php


    http://www.acig.org/artman/publish/article_524.shtml


    http://www.military.cz/usa/air/post_war/f94/f94_en.htm
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer