Eurocopter EC175

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Eurocopter drapeau du pays drapeau du pays
  • Premier vol : 5 décembre 2009
  • Production : 9 appareils construits (cellules neuves)

Historique

L’Airbus Helicopters H175 est un hélicoptère biturbine, muni d’un rotor de sustentation à cinq pales, d’un rotor de queue tripale et d’un train d’atterrissage en partie escamotable.

Le 5 décembre 2005, Eurocopter et le groupe chinois AVIC (Aviation Industry Corporation of China) signent un contrat pour développer en commun un hélicoptère civil de 7 tonnes. La conception de l’appareil est entièrement numérique, avec la création d’une maquette en 3D sur laquelle les bureaux d’étude chinois et français travaillent simultanément. Afin de répondre au mieux aux spécifications désirées par les clients, les concepteurs collaborent avec ces derniers, de même qu’avec des conseillers en sécurités de compagnies d’exploitation pétrolière.

Eurocopter, qui est le directeur de projet, est responsable de l’avionique et du développement de la boite de transmission principale, des systèmes hydrauliques et électriques, du rotor anti-couple, du système de distribution du carburant, des vitres et des portes. La mise au point de la structure, du rotor principal, du train d’atterrissage, des boites de transmission intermédiaire et arrière, ainsi que l’intégration des turbines sont sous la responsabilité des partenaires chinois. Ces derniers sont HAIG (Harbin Aircraft Industry Group Co., Ltd.) et CHRDI (Chinese Helicopter Research & Development Institute), des filiales d’AVIC.

Deux lignes d’assemblage sont prévues. Une en France à Marignane, et une autre en Chine, à Harbin. Cette dernière produira les appareils destinés à la Chine et aux pays dans sa zone d’influence, et qui seront désignés AC352. Les turbines destinées aux hélicoptères chinois sont montés sous licence par l’entreprise Dongan.
Les premier et troisième prototypes sont construits en France, alors que le deuxième est fabriqué en Chine.

En février 2008, une maquette de l’appareil est présentée durant le salon Heli-Expo à Houston (USA) et 111 engagements d’achat sont enregistrés.
L’EC175 est équipé de deux turbines Pratt & Whitney Canada PT6C-67E situées au-dessus de la cabine. Par rapport aux prototypes, les entrées d’air, ainsi que les tuyères d’éjection des gaz, sont agrandies sur les appareils de série. Le rotor de sustentation "Spheriflex", qui est muni de cinq pales et d’une coupole protégeant la tête de rotor, permet un très faible niveau de vibrations. Le rotor anti-couple tripale est situé à gauche du sommet de la dérive. À la base de cette dernière, à l’extrémité de la poutre de queue, se trouve des stabilisateurs horizontaux qui sont muni d’ailettes à leurs extrémités sur les appareils de série. Le train d’atterrissage, tricycle, est partiellement escamotable : le train principal n’est qu’en partie protégé par le fuselage. Le plancher de la cabine est plat et de grandes portes latérales facilitent le chargement et le déchargement. De grandes vitres permettent une très bonne luminosité en cabine et une excellente visibilité. La cellule est entièrement traitée pour éviter la corrosion saline et des systèmes de flottaison d’urgence sont intégrés pour les utilisations en mer.
L’appareil est équipé d’une assistance au pilotage exceptionnelle avec un cockpit équipé d’écrans multifonctions, d’un système de pilotage automatique quatre axes et de systèmes d’avertissements avancés.



Le premier des trois prototypes a effectué son premier vol le 5 décembre 2009 à Marignane.

Son importante réserve de puissance permet une grande sécurité durant les phases d’atterrissage et de décollage. Capable de vitesses intéressantes, il a également battu deux records du monde de vitesse ascensionnelle dans sa catégorie avec des temps de 3 minutes et 10 secondes pour atteindre 3'000 mètres et 6 minutes 54 secondes pour 6'000 mètres.

Sa certification européenne par l'AESA est obtenue en janvier 2014.

L’appareil peut effectuer des missions de transport de passagers, d’évacuation sanitaire, de recherche et sauvetage et de lutte anti-incendie. Les principaux clients visés sont les entreprises d’exploitations pétrolières et gazières en mer, les forces de police, les services d’ambulance aérienne et les garde-côtes.

La livraison des premiers appareils est effectuée le 11 décembre 2014. L’objectif serait d’atteindre les 820 exemplaires en 20 ans.

Début 2015, aucune force armée n’avait encore commandé d’H175 ou d’AC352, mais l’Armée Populaire de Libération espère s’équiper d’ici quelques années d’hélicoptères récents dans le cadre de son programme CMH (Chinese Medium Helicopter). Une version militaire est proposée à l’APL par HAIG sous l’appellation de Z-15. Les gardes-côtes de Hong-Kong (Hong Kong Government Flying Service) sont devenus les premiers clients militaires du H175 le 8 septembre 2015 en commandant 7 exemplaires. Les 3 premiers exemplaires doivent être livrés fin 2017 et les derniers en 2018. Il dépassait ainsi les 70 exemplaires vendus. En janvier 2016, 9 exemplaires avaient été construits, prototypes compris.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateur

Versions

Sur le forum…

  • Notoriété quand tu nous tiens. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci Clansman! Visiblement, l'iconographie était au rendez-vous pour celui-là. :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L’Airbus Helicopters H175 est un hélicoptère biturbine, muni d’un rotor de sustentation à cinq pales, d’un rotor de queue tripale et d’un train d’atterrissage en partie escamotable.

    Le 5 décembre 2005, Eurocopter et le groupe chinois AVIC (Aviation Industry Corporation of China) signent un contrat pour développer en commun un hélicoptère civil de 7 tonnes. La conception de l’appareil est entièrement numérique, avec la création d’une maquette en 3D sur laquelle les bureaux d’étude chinois et français travaillent simultanément. Afin de répondre au mieux aux spécifications désirées par les clients, les concepteurs collaborent avec ces derniers, de même qu’avec des conseillers en sécurités de compagnies d’exploitation pétrolière.
    Eurocopter, qui est le directeur de projet, est responsable de l’avionique et du développement de la boite de transmission principale, des systèmes hydrauliques et électriques, du rotor anti-couple, du système de distribution du carburant, des vitres et des portes. La mise au point de la structure, du rotor principal, du train d’atterrissage, des boites de transmission intermédiaire et arrière, ainsi que l’intégration des turbines sont sous la responsabilité des partenaires chinois. Ces derniers sont HAIG (Harbin Aircraft Industry Group Co., Ltd.) et CHRDI (Chinese Helicopter Research & Development Institute), des filiales d’AVIC.

    Deux lignes d’assemblage sont prévues. Une en France à Marignane, et une autre en Chine, à Harbin. Cette dernière produira les appareils destinés à la Chine et aux pays dans sa zone d’influence, et qui seront désignés AC-352. Les turbines destinées aux hélicoptères chinois sont montés sous licence par l’entreprise Dongan.
    Les premier et troisième prototypes sont construits en France, alors que le deuxième est fabriqué en Chine.

    En février 2008, une maquette de l’appareil est présentée durant le salon Heli-Expo à Houston (USA) et 111 engagements d’achat sont enregistrés.
    L’EC175 est équipé de deux turbines Pratt & Whitney Canada PT6C-67E situées au-dessus de la cabine. Par rapport aux prototypes, les entrées d’air, ainsi que les tuyères d’éjection des gaz, sont agrandies sur les appareils de série. Le rotor de sustentation "Spheriflex", qui est muni de cinq pales et d’une coupole protégeant la tête de rotor, permet un très faible niveau de vibrations. Le rotor anti-couple tripale est situé à gauche du sommet de la dérive. À la base de cette dernière, à l’extrémité de la poutre de queue, se trouve des stabilisateurs horizontaux qui sont muni d’ailettes à leurs extrémités sur les appareils de série. Le train d’atterrissage, tricycle, est partiellement escamotable : le train principal n’est qu’en partie protégé par le fuselage. Le plancher de la cabine est plat et de grandes portes latérales facilitent le chargement et le déchargement. De grandes vitres permettent une très bonne luminosité en cabine et une excellente visibilité. La cellule est entièrement traitée pour éviter la corrosion saline et des systèmes de flottaison d’urgence sont intégrés pour les utilisations en mer.
    L’appareil est équipé d’une assistance au pilotage exceptionnelle avec un cockpit équipé d’écrans multifonctions, d’un système de pilotage automatique quatre axes et de systèmes d’avertissements avancés.

    Le premier des trois prototypes a effectué son premier vol le 5 décembre 2009 à Marignane.
    Son importante réserve de puissance permet une grande sécurité durant les phases d’atterrissage et de décollage. Capable de vitesses intéressantes, il a également battu deux records du monde de vitesse ascensionnelle dans sa catégorie avec des temps de 3 minutes et 10 secondes pour atteindre 3'000 mètres et 6 minutes 54 secondes pour 6'000 mètres.
    Sa certification européenne par l'AESA est obtenue en janvier 2014.

    L’appareil peut effectuer des missions de transport de passagers, d’évacuation sanitaire, de recherche et sauvetage et de lutte anti-incendie. Les principaux clients visés sont les entreprises d’exploitations pétrolières et gazières en mer, les forces de police, les services d’ambulance aérienne et les garde-côtes.

    La livraison des premiers appareils est effectuée le 11 décembre 2014. L’objectif serait d’atteindre les 820 exemplaires en 20 ans.

    Début 2015, aucune force armée n’a encore commandé d’H175 ou d’AC-352, mais l’Armée Populaire de Libération espère s’équiper d’ici quelques années d’hélicoptères récents dans le cadre de son programme CMH (Chinese Medium Helicopter). Une version militaire est proposée à l’APL par HAIG sous l’appellation de Z-15.


    Versions :
    EC-175 : Première désignation de l’appareil.

    H175 : Désignation, depuis 2014, des EC-175 produits par Airbus Helicopters à Marignane.

    AC-352 : Désignation de l’H175 produits par HAIG en Chine pour le marché chinois et pour les pays dans sa zone d’influence.

    Z-15 : Désignation militaire de l’AC-352. Depuis quelques années, l’Armée Populaire de Libération (APL) recherche un appareil de la classe des 6 tonnes dans le cadre de son programme CMH (Chinese Medium Helicopter). Cet appareil devra remplacer une partie de la flotte existante (Mil Mi-8, Harbin Z-8 et Z-9, etc.) dans différentes missions de soutien, de recherche et sauvetage et de lutte anti sous-marine. L’APL semble très intéressée par le Z-15, une version militarisée de l’AC-352, mais elle demande que la robustesse de l’appareil soit améliorée. En 1999, Agusta avait déjà gagné un contrat pour développer, en collaboration avec AVIC, une boite de vitesse et de transmission pour le programme CMH (Chinese Medium Helicopter). Il est tout à fait possible que ces éléments soient installés sur les Z-15. Par la suite, le Z-15 devrait être motorisé par des turbines Ardiden 3C/WZ16 de 1’032kW (1’403kW) en cours de développement par Turbomeca (Safran) et AVIC.


    Utilisateurs militaires :
    Chine : L’armée populaire de libération envisage de s’équiper de plusieurs dizaines de Z-15 dans les prochaines années.


    Caractéristiques :
    Equipage : 2
    Passagers : 18
    Longueur du fuselage: 15,68m
    Longueur totale : 18,06m
    Hauteur : 3,47m
    Hauteur totale (rotors tournants): 5,34m
    Diamètre du rotor principal : 14,80m
    Surface du rotor principal: 172m2
    Diamètre du rotor de queue : 3,20m
    Surface du rotor de queue: 8,04m2
    Masse à vide : 4’603kg
    Masse maximale au décollage : 7’800kg
    Charge utile (en interne): 3’000kg
    Volume de carburant : 2’616L
    Volume de la cabine totale : 14,99m3
    Volume de l’habitacle : 12,29m3
    Volume du coffre à bagage : 2,7m3
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Deux turbines Pratt & Whitney Canada PT6C-67E de 1’541kW (2’095cv), 1’227kW (1’668cv) en continu.

    Performances :
    Vitesse max : 315km/h
    Vitesse de croisière : 276km/h
    Vitesse ascensionnelle : 15,8m/s
    Plafond opérationnel : 6’000m
    Distance franchissable : 1’106km
    Endurance : 5h47

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Eurocopter_EC175

    http://en.wikipedia.org/wiki/Airbus_Helicopters_EC175

    http://www.china-defense-mashup.com/china-delivers-the-first-fuselage-of-z-15-eurocopter-ec175-helicopter.html

    http://www.globalsecurity.org/military/world/china/z-15.htm

    http://all-aero.com/index.php/35-helicopters/copters/13881-eurocpter-ec175-airbus-helicopters-ec175-harbin-z-15-avicopter-z-15

    https://sites.google.com/site/stingrayslistofrotorcraft/Harbin-Z-15

    http://www.airforceworld.com/pla/english/z-15-helicopter-china.html

    http://www.airbushelicopters.com/website/en/ref/H175_36.html

    http://www.usinenouvelle.com/article/l-ec175-d-eurocopter-enchaine-les-records-avant-sa-certification.N219233

    http://www.helicopassion.com/fr/03/wbl315.htm#.VQqtz47F9X0
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer