AeroVironment Switchblade 600

Rappels

Historique

De plus grande taille que la version de base, cette version pèse 23 kg. Bien que plus lourd, il est également portable et peut être installé prêt au tir en 10 minutes. Un système de contrôle de tir basé sur une tablette à écran tactile permet de contrôler le drone manuellement ou de manière autonome. Ce système est sécurisé via des liaisons de données cryptées embarquées et un GPS avec SAASM (Selective Availability Anti-spoofing Module). La vitesse et l’autonomie du Switchblade 600 doivent lui permettre de parcourir 40 km en environ 20 minutes, puis de rester en zone durant encore une vingtaine de minutes à la recherche d’un objectif. Sa portée peut être prolongée jusqu’à 90 km s’il est équipé d’un module de liaison de données numériques (DDL) de poche en option. Il est équipé de capteurs EO/IR à haute résolution montés sur cardans et d’un contrôle en vol de précision. Il est possible, pour l’opérateur, d’annuler et de réengager la même cible ou d'autres cibles plusieurs fois en fonction des besoins. Son ogive, semblable à celle du missile antichar FGM-148 Javelin, permet de neutraliser pratiquement tous les blindés actuels en attaquant sa cible par le haut. Un dispositif de lanceur multiple est à l’étude, afin de permettre le transport d’une batterie de 6 lanceurs sur véhicule terrestre, nautique ou aérien.

Caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 24,7 kg (54,454 lbs)
  • Longueur : 1,3 m (4,27 ft)

Performances

  • Vitesse de croisière : 113 km/h (70 mph, 61 kts)
  • Distance de décollage : 0 m (0 ft)
  • Endurance maximale : 0,67 h
  • Rayon d'action : 40 km (25 mi, 22 nm) jusqu'à plus de 90 km avec un relais DDL
  • Distance franchissable : 90 km (56 mi, 49 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 600 m (15 092 ft)
  • Vitesse maximale BA : 185 km/h (115 mph, 100 kts)

Sur le forum…

  • La fiche complétée sur le site, avec les 3 versions actuelles.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • 7 ans plus tard on en reparle. Je me permets donc de faire une petite mise à jour de la fiche avec un petit complément, puisque quelques éléments se sont ajoutés… 

     >   >   >

    En avril 2015, l’USMC effectua avec succès des lancements de Switchblade depuis l’arrière d’un MV-22 Osprey. Ces résultats démontrèrent que les Osprey pouvaient en être équipé, leur donnant ainsi un outil supplémentaire pour frapper à distance.

    En avril 2016, AeroVironment annonça une mise à niveau, désignée Block 10C, intégrant une liaison de données numériques (DDL) et une communication cryptée stable et sécurisée. Cela permet désormais l’utilisation de plusieurs systèmes Switchblade dans le même voisinage sans conflit de signal, ainsi qu’augmenter les portées opérationnelles à l'aide d'un relais DDL qui pourrait être un autre drone d’AeroVironment.

    En 2018, AeroVironment annonça le développement d’une version agrandie et aux performances améliorées. L’année suivantes, les essais du Switchblade 600 furent réalisés avec succès. Cette nouvelle version, nettement plus grande, voit désormais son rayon d’action passer de 10 à 40 km et son autonomie de 15 à 40 minutes. Ce nouvel aéronef sera présenté en 2020, après avoir effectué une soixantaine de vols d’essais contre des cibles fixes et mobiles.

    L’US Army mit en service en 2019 le système Multi-Pack Launcher (MPL), principalement pour protéger ses bases. Le MPL est livré dans une configuration standard de 6 packs pesant un total 73 kg à pleine charge et peut être installé au sol ou sur un véhicule. Sa conception est évolutive et jusqu’à une vingtaine de salves peuvent être effectuées, avec une durée de rechargement d’environ 30 secondes entre chacune d’elles.

    Un projet est lancé en collaboration avec l’entreprise Kratos Defence & Security Solutions en octobre 2020. L’objectif est le développement d’un drone de combat à grande vitesse et à longue portée pouvant servir de "vaisseau-mère" pour larguer des Switchblade 300 en grand nombre sur zone, afin de submerger les défenses ennemies.

    Le 31 mars 2021, AeroVironment s'est vu attribuer un contrat de 26,1 millions de dollars par le SOCOM pour une livraison de Switchblade 600. Cela confirma, par la même occasion, que ce système répond aux exigences d'engagement de précision maritime (MPE) de l’US Naval Special Warfare Command à partir des nouveaux bateaux de type CCM (Combatant Craft Medium) et CCH (Combatant Craft Heavy).

    Selon les chiffres donnés, de son introduction à la fin de l'opération Enduring Freedom, plus de 4’000 Switchblade auraient été déployés en Afghanistan. À la mi-2017, c’est 350 Switchblades qui sont livrés à la SOCOM (Special Operations Command) pour être utilisés contre l'État islamique.

    En mars 2022, les USA annoncèrent qu’une centaine d’exemplaires de Switchblade au minimum seront livrés à l'Ukraine dans le cadre d'un programme d'aide militaire à la suite de l’invasion du pays par l’armée russe.


    Versions :
    Switchblade 300 : Version de base, capable d’une endurance de 10 minutes et d’un rayon d’action de 20km environ, muni d’une charge explosive équivalente à une grenade de 40 mm pour détruire les véhicules blindés légers et le personnel.

    Switchblade 600 : Version plus puissante que le Switchblade 300, capable d’une endurance de 40 minutes et d’une portée de 40km, voir plus de 90 km dans certaines conditions et munie d’une charge antichar.
    De plus grande taille que la version de base, cette version pèse 23 kg. Bien que plus lourd, il est également portable et peut être installé prêt au tir en 10 minutes. Un système de contrôle de tir basé sur une tablette à écran tactile permet de contrôler le drone manuellement ou de manière autonome. Ce système est sécurisé via des liaisons de données cryptées embarquées et un GPS avec SAASM (Selective Availability Anti-spoofing Module). La vitesse et l’autonomie du Switchblade 600 doivent lui permettre de parcourir 40 km en environ 20 minutes, puis de rester en zone durant encore une vingtaine de minutes à la recherche d’un objectif. Sa portée peut être prolongée jusqu’à 90 km s’il est équipé d’un module de liaison de données numériques (DDL) de poche en option. Il est équipé de capteurs EO/IR à haute résolution montés sur cardans et d’un contrôle en vol de précision. Il est possible, pour l’opérateur, d’annuler et de réengager la même cible ou d'autres cibles plusieurs fois en fonction des besoins. Son ogive, semblable à celle du missile antichar FGM-148 Javelin, permet de neutraliser pratiquement tous les blindés actuels en attaquant sa cible par le haut. Un dispositif de lanceur multiple est à l’étude, afin de permettre le transport d’une batterie de 6 lanceurs sur véhicule terrestre, nautique ou aérien.

    Blackwing : Version non armée semblable au Switchblade 300 destinée à effectuer des missions ISR rapide pour le compte de l’US Navy.
    Cette version a des dimensions et une masse semblable au Swichblade 300, mais il n’est pas équipé de charge offensive. Déployé à partir de lanceurs terrestres, de navires de surface et de sous-marins en plongée, ses équipements lui permettent d’effectuer des missions ISR (Renseignement, Surveillance et Reconnaissance), ainsi que servir de relais de commandement.


    Utilisateurs militaires :
    Etats-Unis : 
    Royaume-Unis : British Armed Forces
    Ukraine : Forces armées d’Ukraine (Збройні сили України)


    Caractéristiques et performances Switchblade 600 :
    Longueur : 1,30 m
    Masse au décollage : 24,7 kg
    Vitesse max basse altitude : 185 km/h
    Vitesse de croisière : 113 km/h
    Plafond opérationnel : 4600 m
    Endurance : 0,66 h
    Rayon d’action : 40 km
    Distance franchissable : 90 km (autonome)
    Distance de décollage : 0 m


    Sources :
    https://www.avinc.com/tms/switchblade-600

    https://en.wikipedia.org/wiki/AeroVironment_Switchblade
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 3 fois par jericho le March 29, 2022, 6:24 p.m.
  • Très utile sur le terrain, on dirait. :D
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Petit mais costaud :hehe:
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    De la balle, ce truc-là…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L'AeroVironment Switchblade est un drone d'attaque américain des années 2010.

    C'est un drone équipé d'une charge explosive équivalente à une grenade de 40 mm) et destiné à détruire sa cible en la frappant. C'est un engin de petites dimensions, transportable en sac par un soldat et déployé à l'échelle d'un peloton. Il est long de 2 pieds (610 mm) et pèse 6 livres (2,7 kg). Sa portée est de 10 km, sa vitesse maximale est de 85 kts (55 en croisière) et son endurance de 10 mn.

    Il est lancé comme un obus de mortier et peut être contrôlé du sol, à partir d'une station de contrôle, la même utilisé pour les autres drones d'AeroVironment (Wasp, RQ-11 Raven ou RQ-20 Puma). Il peut donc être utilisé simultanément avec des drones de reconnaissance. Il utilise une caméra couleur et un GPS pour identifier, traquer et engager sa cible. Il peut donc opérer également de nuit. En cas de besoin, il peut engager une autre cible ou s'auto-détruire en vol. D'après son constructeur, il peut aussi remplir des missions de reconnaissance.

    Sa petite taille, son moteur électrique et silencieux en font un engin difficile à repérer et à abattre. Il est utilisé conjointement avec un radar de contre-artillerie ou des systèmes de brouillage d'IED.

    Le Switchblade fut conçu afin de soutenir les troupes au sol en Afghanistan. En effet, en cas d'embuscade, le soutien aérien peut mettre du temps à arriver et peut être difficile à guider. De plus, il y a toujours le risque de dommages collatéraux. Quand aux missiles comme le Javelin, ils sont chers. Le Switchblade se présente donc comme une alternative séduisante : transportable à dos d'homme donc immédiatement disponible, pas chère, précise et difficile à abattre. Il peut aussi servir à détruire d'autres drones.

    En 2010, l'US Navy le testa, notamment au départ de sous-marins pendant l'exercice Trident Warrior. En janvier 2013, il avait la démonstration de sa capacité à détruire des cibles à grande vitesse en vol.

    Le 29 juillet 2011, l'US Army passa une commande d'urgence auprès d'AeroVironment afin de fournir les troupes en Afghanistan le plus rapidement possible. Son existence fut dévoilée le mois suivant. Le 20 mars 2012, l'US Army commanda d'autres drones, portant le montant total du contrat à 10 millions de dollars. Son prix unitaire est estimé entre 40000 et 150000 dollars.

    En mai 2012, l'US Marine Corps passa elle aussi commande de Switchblade, afin de détruire les IED. Fin 2012, 75 drones avaient été livrés aux forces américaines. Peu de détails ont été donnés, mais le drone s'est révélé particulièrement efficace, apprécié des troupes au sol et craint des insurgents. L'armée le classe non comme un drone mais comme une munition. Août et septembre 2013 furent marqué par un nombre importants de contrats afin d'obtenir davantage de Switchblade, le montant total atteignant alors 51,4 millions de dollars.




    http://frenchdrone.fr/aerovironment-vend-pour-367-millions-de-dollars-de-switchblade-a-larmee-americaine/


    http://en.wikipedia.org/wiki/AeroVironment_Switchblade


    https://www.avinc.com/uas/adc/switchblade/


    http://www.defenseindustrydaily.com/us-army-brings-a-switchblade-to-a-gun-fight-07071/


    http://www.navaldrones.com/switchblade.html


    http://techland.time.com/2012/11/01/best-inventions-of-the-year-2012/slide/the-switchblade-drone/
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer