Macchi M.14

Rappels

  • Catégorie : Avion de combat
  • Constructeur : Macchi drapeau du pays
  • Premier vol : 1918
  • Lancement du projet : 1917
  • Production : 11 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Chasse, Reconnaissance

Historique

Durant la Première Guerre Mondiale, la nécessité pour le Corpo Aeronautico Militare du Regio Esercito (le corps aéronautique de l’armée royale d’Italie) de disposer de nouvelles unités d’avions de chasse conduit le constructeur Nieuport-Macchi à développer de nouveaux appareils. L’expérience du constructeur lombard concerne essentiellement les hydravions, ainsi que quelques avions construits sous licence. Le M.14 est par conséquent le premier avion basé à terre entièrement développé par Macchi.

C’est l’ingénieur en chef Alessandro Tonini, concepteur de plusieurs hydravions, qui dessine le nouvel appareil dont la configuration est assez classique pour l’époque. Les ailes, très avancées et de type sesquiplan, sont maintenues par des mâts disposés selon le système de treillis Warren. Le plan inférieur est droit alors que le plan supérieur est en flèche, avec une découpe pour améliorer la visibilité du pilote. Le moteur actionne une hélice bipale tractrice en bois. Le poste de pilotage, ouvert et protégé par un pare-brise, est situé juste à l’arrière des ailes. L’empennage en flèche est de type conventionnel. Le train d’atterrissage classique est fixe, avec un patin sous l’arrière du fuselage.

Le premier prototype vole dès le printemps 1918 et démontre d’excellentes performances, malheureusement il est détruit dans un accident au mois de juin. Un second appareil est construit, équipé d’un moteur à cylindres en étoile plus puissant : un Le Rhône 9J de 110ch. Un contrat est signé par le Corpo Aeronautico Militare pour une dizaine d'exemplaires de M.14.

Ils arrivent juste trop tard pour participer au conflit et ne seront finalement intégrés aux unités que l’année suivante. Le rééquipement n’étant plus urgent, aucune autre commande n’est passée et seul 11 M.14 sont finalement construits.

Ces appareils sont ensuite utilisés pour la formation et l’entraînement des pilotes de chasses au sein du Corpo Aeronautico Militare.

Ancien pays utilisateur

Caractéristiques

  • Masse normale au décollage : 640 kg (1 411 lbs)
  • Masse à vide : 440 kg (970 lbs)
  • Surface alaire : 16,6 m² (178,681 sq. ft)
  • Hauteur : 2,62 m (8,596 ft)
  • Envergure : 8,2 m (26,903 ft)
  • Longueur : 5,65 m (18,537 ft)

Équipage

  • Équipage : 1

Performances

  • Endurance maximale : 2 h
  • Vitesse ascensionnelle : 4,77 m/s (15,65 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 152 km/h (94 mph, 82 kts)
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.18 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 26.51 kg/m²

Motorisation

Sur le forum…

  • La fiche sur le site.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Chasseur biplan italien des années 1910.

    Durant la Première Guerre Mondiale, la nécessité pour le Corpo Aeronautico Militare du Regio Esercito (le corps aéronautique de l’armée royale d’Italie) de disposer de nouvelles unités d’avions de chasse conduit le constructeur Nieuport-Macchi à développer de nouveaux appareils. L’expérience du constructeur lombard concerne essentiellement les hydravions, ainsi que quelques avions construits sous licence. Le M.14 est par conséquent le premier avion basé à terre entièrement développé par Macchi.

    C’est l’ingénieur en chef Alessandro Tonini, concepteur de plusieurs hydravions, qui dessine le nouvel appareil dont la configuration est assez classique pour l’époque. Les ailes, très avancées et de type sesquiplan, sont maintenues par des mâts disposés selon le système de treillis Warren. Le plan inférieur est droit alors que le plan supérieur est en flèche, avec une découpe pour améliorer la visibilité du pilote. Le moteur actionne une hélice bipale tractrice en bois. Le poste de pilotage, ouvert et protégé par un pare-brise, est situé juste à l’arrière des ailes. L’empennage en flèche est de type conventionnel. Le train d’atterrissage classique est fixe, avec un patin sous l’arrière du fuselage.

    Le premier prototype vole dès le printemps 1918 et démontre d’excellentes performances, malheureusement il est détruit dans un accident au mois de juin. Un second appareil est construit, équipé d’un moteur à cylindres en étoile plus puissant : un Le Rhône 9J de 110ch. Un contrat est signé par le Corpo Aeronautico Militare pour une dizaine d'exemplaires de M.14.

    Ils arrivent juste trop tard pour participer au conflit et ne seront finalement intégrés aux unités que l’année suivante. Le rééquipement n’étant plus urgent, aucune autre commande n’est passée et seul 11 M.14 sont finalement construits.

    Ces appareils sont ensuite utilisés pour la formation et l’entraînement des pilotes de chasses au sein du Corpo Aeronautico Militare.


    Versions :
    M.14 : Version initiale de chasse motorisée par un Le Rhône 9J de 110ch ; 11 exemplaires construits.


    Utilisateurs militaires :
    Italie : 10 exemplaires au sein du Corpo Aeronautico Militare à partir de 1919 ; plus en service.


    Caractéristiques et performances :
    Equipage : 1
    Longueur : 5,65 m
    Envergure : 8,20 m
    Hauteur : 2,62 m
    Surface alaire : 16,60 m2
    Masse à vide : 440 kg
    Masse en charge : 640 kg
    Moteurs : un Le Rhône 9J, à cylindres en étoile, de 110ch.
    Vitesse max basse altitude : 182 km/h
    Vitesse de croisière : 152 km/h
    Vitesse ascensionnelle : 4,77 m/s
    Endurance : 2 h
    Armement : 2 mitrailleuses synchronisées Vickers de 7,7 tirants dans l’axe de vol.



    Liens internet :
    https://it.wikipedia.org/wiki/Macchi_M.14

    http://www.aviastar.org/air/italy/macchi_m-14.php

    https://flyingmachines.ru/Site2/Crafts/Craft32979.htm
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le Nov. 2, 2020, 2:32 p.m.