Cicare CH-14 Aguilucho

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Cicare drapeau du pays
  • Premier vol : 19 mars 2007
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Entraînement, Surveillance du territoire
Cicare CH-14 Aguilucho

Historique

Le Cicaré CH-14 est un hélicoptère léger monoturbine, biplace en tandem, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue bipales, ainsi que d’un train d’atterrissage constitué de patins.

Au début des années 2000, l’Argentine s’intéresse à l’AH-1F "Cobra" pour se munir d’un hélicoptère de combat antichar. Malheureusement, les difficultés financières et politiques poussent le gouvernement à abandonner l’idée et d’utiliser l’argent disponible à la modernisation de leurs Bell 212.

Ce programme de modernisation terminé, en 2005 le gouvernement étudie la possibilité de se doter d’un hélicoptère léger d’observation et d’attaque. L’objectif est de remplacer les Agusta A-109A et les Bell 212 dans ces missions, et non pas s’équiper d’appareils de lutte antichar comme les AH-1F "Cobra".

L’envie de se doter d’un hélicoptère de conception et de fabrication nationale pousse le gouvernement argentin à prendre contact avec l’entreprise Cicare Helicópteros S.A., spécialisée depuis de nombreuses années dans la conception d’hélicoptères légers et ultralégers.

Le premier prototype, immatriculé LV-X333, est équipé d’un moteur et de divers équipements importés, mais le but visé pour les appareils de série est de les remplacer par du matériel conçu et fabriqué localement. Son premier vol a lieu le 19 mars 2007. Il est ensuite testé au sein du Batallon de Abastecimiento y Mantenimiento de Aeronaves 601 de Campo de Mayo, une unité chargée de fournir et d’entretenir les aéronefs de l’armée argentine.

Le Cicaré CH-14 a le design classique des hélicoptères de combats modernes, son fuselage ne fait qu’1,10 mètre de large, permettant de diminuer la surface exposée de face. La structure de la cellule est en tubes d’acier, permettant de maintenir avec une plus grande rigidité les différentes parties du fuselage. Le cockpit est en matériaux composites, d’une construction de type monocoque, et est muni de deux sièges disposés en tandem. La verrière protégeant les occupants est faite de plusieurs surfaces planes. Les commandes sont à assistance hydraulique.



La motorisation est assurée par une turbine Rolls-Royce 250-C20B de 313 kW (420 cv) au décollage, et de 276 kW (370 cv) en continu durant les phases de vols. Le rotor principal est bipale, tout comme le rotor anticouple qui se trouve sur la gauche de la cellule.
Un empennage horizontal est installé de chaque côté de la poutre de queue et une dérive est située à son extrémité, protégeant également le rotor de queue.
Le train d’atterrissage est constitué de patins, munis d’un marchepied facilitant l’accès à la cabine.

Les missions principales de l’"Aguilucho" au sein des forces armées seraient l’observation, l’exploration, l’attaque, la surveillance des frontières et l’entrainement aux vols aux instruments (IFR) et de nuit avec des lunettes de visions nocturnes.

Des utilisations civiles sont aussi proposées avec l’épandage agricole, la lutte contre les incendies, la surveillance de pipelines et de lignes électriques, les prises de vues aériennes, la sécurité du trafic routier et comme hélicoptère de loisir. La possibilité de l’équiper de flotteurs est en étude pour les utilisations au dessus de plans d’eau.

Parmi les modifications prévues, il y aurait le remplacement du moteur par une turbine plus puissante et l’augmentation du nombre des pales des rotors pour diminuer la signature acoustique de l’appareil. Le rotor principal pourrait ainsi passer à cinq pales et le rotor de queue à quatre pales. Un kit de blindage résistant aux tirs d’armes légères est également envisagé pour le CH-14 à vocation militaire. Il pourrait également être équipé d’un dispositif FLIR dans une tourelle située sous le nez. L’intégration d’un armement comprenant des mitrailleuses en nacelle et des paniers à roquettes est également à l’étude.

Un deuxième prototype est en cours de montage, mais les difficultés sont encore nombreuses pour ce constructeur, qui malgré la situation économique sur place, espère pouvoir livrer ses premiers "Aguilucho" à l’armée argentine d’ici 2020.



Une des possibilités qui se profile serait la fabrication sous licence d’hélicoptères chinois Changhe Z-11. Cela permettrait de bénéficier des turbines et d’une avionique produite sous licence pour équiper ses CH-14, diminuant ainsi ses coûts de développement, de logistique et de maintenance avec des équipements plus homogènes.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Pays utilisateur

Caractéristiques

  • Diamètre du rotor de queue : 1,5 m (4,92 ft)
  • Surface du rotor de queue : 1,77 m² (19,052 sq. ft)
  • Masse maxi au décollage : 1 450 kg (3 197 lbs)
  • Masse à vide : 750 kg (1 653 lbs)
  • Surface du rotor : 78,54 m² (845,398 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 10 m (33 ft)
  • Hauteur : 3,3 m (10,827 ft)
  • Longueur : 11,8 m (38,714 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Vitesse de croisière : 210 km/h (130 mph, 113 kts)
  • Endurance maximale : 3 h
  • Distance franchissable : 600 km (373 mi, 324 nm)
  • Distance de convoyage : 1 000 km (621 mi, 540 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 500 m (14 764 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 8 m/s (26 ft/s)
  • Vitesse maximale BA : 240 km/h (149 mph, 130 kts)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.22 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 18.46 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.42 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 9.55 kg/m²

Motorisation

Charge utile

  • Charge utile : 400 kg (882 lbs)

Sur le forum…

  • Nico2 a écrit

    Un sud américain à présent. :)

    Merci Jericho.

    Index maj.
    Ouaip, je me balade. Après l'océanie, l'Amérique du sud… maintenant, je pense remonter un peu vers le nord. :hehe:

    Clansman a écrit

    Et la fiche sur le site
    Merci à vous deux. ;)
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Et la fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Un sud américain à présent. :)

    Merci Jericho.

    Index maj.
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Cicaré CH-14 est un hélicoptère léger monoturbine, biplace en tandem, muni d’un rotor principal et d’un rotor de queue bipales, ainsi que d’un train d’atterrissage constitué de patins.

    Au début des années 2000, l’Argentine s’intéresse à l’AH-1F "Cobra" pour se munir d’un hélicoptère de combat antichar. Malheureusement, les difficultés financières et politiques poussent le gouvernement à abandonner l’idée et d’utiliser l’argent disponible à la modernisation de leurs Bell 212. Ce programme de modernisation terminé, en 2005 le gouvernement étudie la possibilité de se doter d’un hélicoptère léger d’observation et d’attaque. L’objectif est de remplacer les Agusta A-109A et les Bell 212 dans ces missions, et non pas s’équiper d’appareils de lutte antichar comme les AH-1F "Cobra".
    L’envie de se doter d’un hélicoptère de conception et de fabrication nationale pousse le gouvernement argentin à prendre contact avec l’entreprise Cicare Helicópteros S.A., spécialisée depuis de nombreuses années dans la conception d’hélicoptères légers et ultralégers.

    Le premier prototype, immatriculé LV-X333, est équipé d’un moteur et de divers équipements importés, mais le but visé pour les appareils de série est de les remplacer par du matériel conçu et fabriqué localement. Son premier vol a lieu le 19 mars 2007. Il est ensuite testé au sein du Batallon de Abastecimiento y Mantenimiento de Aeronaves 601 de Campo de Mayo, une unité chargée de fournir et d’entretenir les aéronefs de l’armée argentine.

    Le Cicaré CH-14 a le design classique des hélicoptères de combats modernes, son fuselage ne fait qu’1,10 mètre de large, permettant de diminuer la surface exposée de face. La structure de la cellule est en tubes d’acier, permettant de maintenir avec une plus grande rigidité les différentes parties du fuselage. Le cockpit est en matériaux composites, d’une construction de type monocoque, et est muni de deux sièges disposés en tandem. La verrière protégeant les occupants est faite de plusieurs surfaces planes. Les commandes sont à assistance hydraulique.
    La motorisation est assurée par une turbine Rolls-Royce 250-C20B de 313kW (420cv) au décollage, et de 276kW (370cv) en continu durant les phases de vols. Le rotor principal est bipale, tout comme le rotor anticouple qui se trouve sur la gauche de la cellule.
    Un empennage horizontal est installé de chaque côté de la poutre de queue et une dérive est située à son extrémité, protégeant également le rotor de queue.
    Le train d’atterrissage est constitué de patins, munis d’un marchepied facilitant l’accès à la cabine.

    Les missions principales de l’"Aguilucho" au sein des forces armées seraient l’observation, l’exploration, l’attaque, la surveillance des frontières et l’entrainement aux vols aux instruments (IFR) et de nuit avec des lunettes de visions nocturnes.
    Des utilisations civiles sont aussi proposées avec l’épandage agricole, la lutte contre les incendies, la surveillance de pipelines et de lignes électriques, les prises de vues aériennes, la sécurité du trafic routier et comme hélicoptère de loisir. La possibilité de l’équiper de flotteurs est en étude pour les utilisations au dessus de plans d’eau.

    Parmi les modifications prévues, il y aurait le remplacement du moteur par une turbine plus puissante et l’augmentation du nombre des pales des rotors pour diminuer la signature acoustique de l’appareil. Le rotor principal pourrait ainsi passer à cinq pales et le rotor de queue à quatre pales. Un kit de blindage résistant aux tirs d’armes légères est également envisagé pour le CH-14 à vocation militaire. Il pourrait également être équipé d’un dispositif FLIR dans une tourelle située sous le nez. L’intégration d’un armement comprenant des mitrailleuses en nacelle et des paniers à roquettes est également à l’étude.

    Un deuxième prototype est en cours de montage, mais les difficultés sont encore nombreuses pour ce constructeur, qui malgré la situation économique sur place, espère pouvoir livrer ses premiers "Aguilucho" à l’armée argentine d’ici 2020.
    Une des possibilités qui se profile serait la fabrication sous licence d’hélicoptères chinois Changhe Z-11. Cela permettrait de bénéficier des turbines et d’une avionique produite sous licence pour équiper ses CH-14, diminuant ainsi ses coûts de développement, de logistique et de maintenance avec des équipements plus homogènes.


    Versions :
    CH-14 "Aguilucho" : Version prototype et démonstrateur technologique en cours d’évaluation par l’armée argentine.

    Utilisateurs militaires :
    Argentine : 1 prototype en cours d’évaluation par l’Aviation de l’Armée Argentine.

    Caractéristiques :
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur totale : 11,80m
    Longueur du fuselage : 9,80m
    Diamètre du rotor principal : 10,00m
    Surface du rotor principal : 78,54m2
    Diamètre du rotor de queue : 1,50m
    Surface du rotor de queue : 1,77m2
    Hauteur totale : 3,30m
    Masse à vide : 750kg
    Masse maximale au décollage : 1’450kg

    Moteurs :
    Une turbine Rolls-Royce 250-C20B de 313kW (420cv) au décollage et 276kW (370cv) en continu.

    Performances :
    Vitesse max basse altitude: 240km/h
    Vitesse de croisière : 210km/h
    Vitesse ascensionnelle : 8m/s
    Plafond opérationnel : 4’500m
    Distance franchissable : 600km
    Autonomie : 3h

    Armement prévu:
    Jusqu’à 400Kg d’armement constitué de mitrailleuses de 7,5 ou 12,7mm en nacelle (nacelle FN Herstal HMP par exemple), de paniers à roquettes non guidées de 70mm ou des roquettes de 127mm.
    Eventuellement des missiles antichars TOWII et des missiles air-air d’autoprotection.


    Liens internet :
    http://www.cicare.com.ar/ch-14/

    Cicare Helicopters, Part 2

    History of Cicare Helicopters, part 2

     Lien vérifié par Google SafeBrowsing.



    http://www.flightglobal.com/news/articles/picture-argentinas-little-eagle-takes-flight-219947/

    http://en.wikipedia.org/wiki/Cicar%C3%A9_CH-14

    http://es.wikipedia.org/wiki/Cicar%C3%A9_CH-14

    ¿Qué pasa con el Cicaré CH-14 “Aguilucho”?

    http://www.helistart.com/helicopters/Cicare/CH-14_Aguilucho

    cicare ch-14 aguilucho todos los datos

    El helicóptero ligero CH-14 “Aguilucho”
    Una de las cosas positivas que caracterizó la gestión del Teniente General Roberto F. Bendini en ...

     Lien vérifié par Google SafeBrowsing.


    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par jericho le March 9, 2020, 6:02 p.m.