North American B-45 Tornado

Rappels

  • Catégorie : Bombardier
  • Constructeur : North American drapeau du pays
  • Premier vol : 17 mars 1947
  • Production : 142 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Dès 1944, les américains décidèrent de se doter d'un bombardier à réaction comparable à l'Arado 234 et 4 constructeurs se mirent sur les rangs. Parmi eux, North American dont le NA-130 allait donner naissance au B-45. Un temps ralenti par la fin de la guerre, son développement repris de plus belle avec la montée des tensions avec l'URSS et le 2 janvier 1947, il fut définitivement choisi face à son concurrent Convair XB-46.

Le prototype décolla le 17 mars 1947. Trois prototypes XB-45A en tout furent construits, mais deux s'écrasèrent et le dernier relégué à l'entraînement au sol.

Le B-45A décolla dès février 1948 et entra en service au sein du 47th Bombardment Group en novembre 1948. Il fut construit à 96 exemplaires. Le B-45B ne fut jamais construit et le B-45C, ravitaillable en vol, fut construit à 10 exemplaires. On passa alors à la version de reconnaissance RB-45C qui fut construite à 33 exemplaires.

Le B-45 fut si limité que les 22 premiers exemplaires, les B-45A-1-NA équipés de J35, furent considérés inaptes au service. Les suivants (B-45A-5-NA) ne furent guère plus lotis : si le J47 était plus puissant, il manquait de fiabilité et nécessitait une révision toutes les 7 h 30. Son électronique, notamment le radar AN/APQ-24 de bombardement et de navigation, était à la traîne, et de plus, son rayon d'action était si limité qu'il ne pouvait être déployé au Moyen-Orient ! Il fut finalement converti en TB-45A pour assurer la formation des équipages.

55 B-45 équipés d'une bombe atomique furent déployés en Grande-Bretagne de 1952 à 1958, et devinrent les premiers vecteurs du Strategic Air Command en Europe. Pour cela, il avait fallu réduire la taille des bombes atomiques, trop grandes pour la soute réduite du B-45.
Le RB-45C fut engagé en Corée dès 1950 au sein du 91st Strategic Reconnaissance Wing, puis fut cantonné à la reconnaissance nocturne en 1952 après avoir failli se faire abattre par un MiG-15. Après la guerre, il survolera plusieurs fois l'URSS depuis la Grande-Bretagne, sous cocarde anglaise et piloté par des équipages anglais pour des motifs politiques.



Le B-45 restera comme le premier bombardier à réaction américain, avec capacité nucléaire et ravitaillable en vol. Mais ses problèmes techniques et ses piètres performances firent qu'il fut rapidement remplacé par le B-47. Il fut construit en tout à 142 exemplaires et sera finalement retiré du service en 1959. Il en reste 3 exemplaires exposés aujourd'hui.


Texte de Clansman.

Ancien pays utilisateur

  • États-Unis : cocardeUSAF (139 exemplaires)

Versions

  • North American B-45A : Version initiale de série, 96 exemplaires.
  • North American B-45B : B-45A avec un radar et des systèmes de tir améliorés : aucun ne fut construit.
  • North American B-45C : 1er jet ravitaillable en vol, 10 exemplaires.
  • North American JB-45A : B-45A modifié pour des essais en vol.
  • North American JB-45C : B-45C modifié pour des essais en vol.
  • North American JRB-45C : RB-45C modifié pour des essais en vol.
  • North American RB-45C : Version de reconnaissance, 38 exemplaires.
  • North American XB-45 : Prototypes, 3 exemplaires.

Sur le forum…

  • La source, c'est le fana de l'aviation n°300, novembre 1994.

    C'est le début de la guerre froide, et la préoccupation du SAC et de son commandant, Curtis Le May, est de pouvoir diriger ses bombardiers en URSS. Le seul moyen, à l'époque, c'était par radar. Hors, si les villes et montagnes peuvent être reconnues au radar, il n'en est pas forcément de même pour les bases aériennes, usines, sites de missiles. Les bombardiers devaient disposer d'images radar de leurs cibles. Hors, Truman interdisant le survol de l'URSS pour raisons politiques, Le May s'était débrouillé pour faire des reconnaissances avec des appareils tels que le RF-80 ou le RF-86, plutôt limités. Nous étions en pleine guerre de Corée.

    Le May se tourna alors, en 1951, vers les Britanniques, assez culottés pour prendre le risque. L'arrangement fut que les USA fourniraient l'avion et les britanniques les équipages. Le résultat serait alors partagé. Les Canberra ne disposant pas encore de radars à l'époque, le RB-45C fut choisi car il volait haut et vite pour l'époque (12000 m et Mach 0.72), était ravitaillable en vol, avait un bon radar et une caméra filmant l'écran du radar. Il en existait 33 exemplaires, répartis dans les 3 escadrons du 91st Strategic Reconnaissance Wing. Il y avait un escadron aux USA, un autre au Japon et enfin un basé en Angleterre, sur la base américaine de Sculthorpe.

    La plupart des équipages ne semblait pas savoir ce qui les attendait, de fait le secret fut maintenu au plus haut niveau pendant 40 ans. Le Gal Ramey, directeur des opérations de l'USAF, n'était pas au courant et refusait de prêter les 3 B-45 prévus, avant d'être convaincu. Malgré tout, les équipages anglais commencèrent leurs entraînement sur RB-45C en septembre 1951. Certains pensaient qu'il s'agissait d'une évaluation de l'appareil avant achat… De plus, Churchill remplaça Atlee au 10, Downing Street, et autorisa personnellement les vols.

    La première mission fut réalisée le 21 mars 1952, afin de longer le couloir de Berlin et de noter les réactions. Le résultat n'est pas connu. Après, les 3 RB-45C arborèrent les couleurs de la RAF. La 2e mission eut lieu le 16 avril, et consista à survoler entre autres Moscou de nuit. Cette mission dura 10 h 30, nécessita 2 ravitaillements en vol (dont un en Allemagne au début) et permit de pénétrer de 1000 miles à l'intérieur de la Russie. Il y eu d'autres missions, et une autre opération nommée Ju Jitsu. 3 routes étaient prévues.

    Ces missions furent repérées par les Soviétiques, et provoquèrent la panique. Les intercepteurs étaient dépourvus de radars, ne volaient pas assez haut pour inquiéter les bombardiers. Mais les progrès furent tels que les missions furent rapidement abandonnées, le RB-45C se montrant de plus en plus obsolètes.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Cool, merci !
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Ce soir, je ferai un résumé. :)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    En revanche, ça a été un des premiers avions de reconnaissance au dessus de l'URSS. Son rôle est très méconnu, mais mériterait sans doute qu'on s'y attarde. J'ai un Air Fan sur ces B-45 montés par des équipages anglais, je pense que c'est une jolie page de l'histoire de la guerre froide.
    Peut-on en savoir plus ? :?:
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le B-45 sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Comme bombardier, il ne valait pas grand chose. Songe qu'il a fallu adapter les bombes (nucléaires) à sa soute. :mrgreen:
    L'idée était de le comparer à L'Arado 234, après tout. Faut voir.

    En revanche, ça a été un des premiers avions de reconnaissance au dessus de l'URSS. Son rôle est très méconnu, mais mériterait sans doute qu'on s'y attarde. J'ai un Air Fan sur ces B-45 montés par des équipages anglais, je pense que c'est une jolie page de l'histoire de la guerre froide.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • En voilà qui a vraiment disparu dans les oubliettes de l'histoire… Bon, tu me diras que ce n'est pas forcément très grave ^^
    J'en avais vaguement entendu parler il y a longtemps (sûrement dans l'Encyclopédie mondiale des avions militaires), mais j'ai pas souvenir être tombé sur quelque chose à son sujet depuis…
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Dès 1944, les américains décidèrent de se doter d'un bombardier à réaction comparable à l'Arado 234 et 4 constructeurs se mirent sur les rangs. Parmi eux, North American dont le NA-130 allait donner naissance au B-45. Un temps ralenti par la fin de la guerre, son développement repris de plus belle avec la montée des tensions avec l'URSS et le 2 janvier 1947, il fut définitivement choisi face à son concurrent Convair XB-46.

    Le prototype décolla le 17 mars 1947. Trois prototypes XB-45A en tout furent construits, mais deux s'écrasèrent et le dernier relégué à l'entraînement au sol.

    Le B-45A décolla dès février 1948 et entra en service au sein du 47th Bombardment Group en novembre 1948. Il fut construit à 96 exemplaires. Le B-45B ne fut jamais construit et le B-45C, ravitaillable en vol, fut construit à 10 exemplaires. On passa alors à la version de reconnaissance RB-45C qui fut construite à 33 exemplaires.

    Le B-45 fut si limité que les 22 premiers exemplaires, les B-45A-1-NA équipés de J35, furent considérés inaptes au service. Les suivants (B-45A-5-NA) ne furent guère plus lotis : si le J47 était plus puissant, il manquait de fiabilité et nécessitait une révision toutes les 7 h 30. Son électronique, notamment le radar AN/APQ-24 de bombardement et de navigation, était à la traîne, et de plus, son rayon d'action était si limité qu'il ne pouvait être déployé au Moyen-Orient ! Il fut finalement converti en TB-45A pour assurer la formation des équipages.

    55 B-45 équipés d'une bombe atomique furent déployés en Grande-Bretagne de 1952 à 1958, et devinrent les premiers vecteurs du Strategic Air Command en Europe. Pour cela, il avait fallu réduire la taille des bombes atomiques, trop grandes pour la soute réduite du B-45.
    Le RB-45C fut engagé en Corée dès 1950 au sein du 91st Strategic Reconnaissance Wing, puis fut cantonné à la reconnaissance nocturne en 1952 après avoir failli se faire abattre par un MiG-15. Après la guerre, il survolera plusieurs fois l'URSS depuis la Grande-Bretagne, sous cocarde anglaise et piloté par des équipages anglais pour des motifs politiques.

    Le B-45 restera comme le premier bombardier à réaction américain, avec capacité nucléaire et ravitaillable en vol. Mais ses problèmes techniques et ses piètres performances firent qu'il fut rapidement remplacé par le B-47. Il fut construit en tout à 142 exemplaires et sera finalement retiré du service en 1959. Il en reste 3 exemplaires exposés aujourd'hui.

    B-45A Tornado

    Dimensions
    Longueur : 22,9 m
    Envergure : 27,1 m
    Hauteur : 7,7 m
    Surface alaire : 105 m²

    Masses
    A vide : 20726 kg
    maximale : 36930 kg

    Motorisation
    Moteur : 4 General Electric J47-GE-13
    Poussée : 10000 kgP

    Performances
    Vitesse maximale : 920 km/h
    Plafond : 14100 m
    Distance franchissable : 1600 km

    Equipage : 4 personnes : 1 pilote, 1 copilote, 1 bombardier-navigateur et 1 mitrailleur de queue

    Armement : 2 mitrailleuses M3 de 12,7 mm et 10000 kg de bombes.

    Pays utilisateurs : USA

    http://fr.wikipedia.org/wiki/North_American_B-45_Tornado


    http://www.avionslegendaires.net/north-american-b-45-tornado.php


    http://pagesperso-orange.fr/jets.for.ever/Pages/b-45.htm


    http://en.wikipedia.org/wiki/B-45_Tornado


    http://www.47thbombwing.org/


    http://www.nationalmuseum.af.mil/factsheets/factsheet.asp?id=288


    http://www.aviastar.org/air/usa/na_b-45.php


    http://www.militaryfactory.com/aircraft/detail.asp?aircraft_id=569


    http://www.globalsecurity.org/wmd/systems/b-45.htm
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer