Dassault MD-415 Communauté

Rappels

  • Catégorie : Prototype
  • Constructeur : Dassault drapeau du pays
  • Premier vol : 10 mai 1959
  • Production : 2 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le 26 septembre 1954 (plusieurs sources indiquent 1955), avec le déclenchement de la guerre d'Algérie, l'Armée de l'Air lance un programme pour un avion multi-missions destiné à la lutte anti-guérilla, capable d'attaque au sol, de soutien aérien, de reconnaissance et d'observation, bien armé et bien protégé.

Les spécifications sont les suivantes : biplace ou triplace, bi-turbopropulseurs, moins de 5000 kg, autonomie de 2000 km en convoyage, 5 heures d'autonomie, armement lourd avec au moins 2 canons de 30 mm, des bombes et des roquettes, vitesse de croisière de 400 km/h, capacité ADAC (moins de 300 mètres) sur des terrains sommaires. Une capacité secondaire de transport et de liaison est rajoutée.

Bréguet, Dassault, Fouga, Latécoère, Morane-Saulnier, Nord Aviation, Potez, SIPA, la SNCASO et la SNCASE se lancent dans l'aventure. Les appareils proposés sont respectivement le Br.1060, le MD.410/415, le CM-220, le Laté 820, le MS.1500, le Nord 3300, le Potez 75, le S-1100, le SO.7100 Dogue et le X-116.

Pour Dassault, Morane-Saulnier et Potez, une source indique les modèles MD-315B, MS.1600 et Potez TOE. Peut-être ont-ils revus leur copie avant de revenir dans la compétition. Quand à Bréguet, Fouga, Latécoère, Nord-Aviation et la SNCASO, ils sont rejetés dans la compétition sans pouvoir construire leur projets.

Restent donc le MD.415 de Dassault, le MS.1500 de Morane, le Potez 75, le S-1100 de SIPA et le X-116 de Sud-Est.

Dassault se lança dans l'étude de son appareil fin 1957, en le développant dans 2 versions distinctes : le MD-410 Spirale, qui répondait au programme, et le MD-415, qui faisait l'inverse (d'abord un appareil de liaison, avec une capacité secondaire d'attaque au sol). Ce dernier était susceptible de remplacer son polyvalent MD-315 Flamant et prit un peu plus tard le nom de Communauté.

Le MD-415 Communauté fut le premier à voler, le 10 mai 1959 entre les mains de Paul Boudier, avec Dominique Mourey et Jean Dillaire à Bordeaux-Mérignac. Le MD-410 Spirale le suivit le 8 avril 1960, toujours avec Paul Boudier (mais accompagné de Gilles Brecq) aux commandes et toujours à Bordeaux-Mérignac. Curieusement, ils partageaient la même immatriculation : F-WJDN.

Entretemps, le 26 mai 1959, Dassault et Sud-Aviation avec son SE-116/117 Voltigeur constatèrent qu'ils avaient la même approche et décidèrent de travailler en commun afin de doubler leur chance. Le SE-118 Diplomate, qui équivalait au Communauté mais n'avait pas encore dépassé le stade de la planche à dessin, fut abandonné en conséquence.

Si l'Armée de l'Air choisit l'appareil destiné à la liaison, tous les efforts seront portés sur le Communauté. Si elle préfère l'appareil destiné à l'appui-feu, soit le Voltigeur soit le Spirale sera développé à fond.

Le MD-410 et le MD-415 ont 90% de pièces en commun, dont des turbopropulseurs Bastan (de 750 cv pour le MD-410, 1000 cv pour le MD-415). Les ailes basses, le train tricycle rétractable, l'empennage furent les mêmes sur les deux appareils.

Ils emportent tous deux un armement assez conséquent : 2 canons DEFA de 30 mm ou 4 mitrailleuses de 12,7 mm et des bombes, roquettes de 68 mm ou missiles Nord SS-11 sous les ailes.

Le MD-410 pouvait également servir à des missions de reconnaissance et de transport de troupes ou de fret (dont des pièces du Mirage III V). Il pèse environ 5,5 tonnes. Quand au MD-415, mis en œuvre par un équipage de 2 personnes, il pouvait emporter de 6 à 10 passagers, ou 2200 kg de fret, ou encore servir à l'entraînement, de PC volant ou à l'évacuation sanitaire. Ce qui les distinguait, c'était le fuselage : redessiné dans le cas du MD-410, ce dernier n'avait plus de hublots mais un nez avec des panneaux vitrés.

Le MD-415 fut présent au salon du Bourget de 1959 et 18 vols furent effectués au CEV d'Istres à l'automne suivant. Mais le 18 avril 1961, le gouvernement lui préfère le Nord 262, et l'appareil est abandonné. Il est utilisé par Dassault comme avion de liaison jusqu'en 1964.

4 variantes du MD-415 furent envisagées : le Communauté A1, le Communauté A2, le MD-415M Diplomate et enfin le MD-455 Spirale III. Aucune ne fut construite.

Le MD-410 Spirale fut rejeté par l'Armée de l'Air dès mars 1960, avant même son premier vol. Le Voltigeur aussi fut rejeté, l'Armée de l'Air jugeant les deux prototypes trop chers et préférant se tourner vers le T-28 et l'A-1 Skyraider. Le MD-410 semble malgré tout avoir été évalué par l'Armée de l'Air et jugé performant. Il aurait été considéré comme une bonne plate-forme de tir au point d'envisager de l'équiper d'armes de sabord.

Ni le Communauté ni le Spirale ne furent produits en série, et le programme fut définitivement abandonné en 1962 avec la décolonisation.

Versions

Sur le forum…

  • La fiche sur le site

    Une fois encore, un seul plan 3 vues…
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Prototype d'avion de transport et de liaison bimoteur français de la fin des années 1950.

    Le 26 septembre 1954 (plusieurs sources indiquent 1955), avec le déclenchement de la guerre d'Algérie, l'Armée de l'Air lance un programme pour un avion multi-missions destiné à la lutte anti-guérilla, capable d'attaque au sol, de soutien aérien, de reconnaissance et d'observation, bien armé et bien protégé.

    Les spécifications sont les suivantes : biplace ou triplace, bi-turbopropulseurs, moins de 5000 kg, autonomie de 2000 km en convoyage, 5 heures d'autonomie, armement lourd avec au moins 2 canons de 30 mm, des bombes et des roquettes, vitesse de croisière de 400 km/h, capacité ADAC (moins de 300 mètres) sur des terrains sommaires. Une capacité secondaire de transport et de liaison est rajoutée.

    Bréguet, Dassault, Fouga, Latécoère, Morane-Saulnier, Nord Aviation, Potez, SIPA, la SNCASO et la SNCASE se lancent dans l'aventure. Les appareils proposés sont respectivement le Br.1060, le MD.410/415, le CM-220, le Laté 820, le MS.1500, le Nord 3300, le Potez 75, le S-1100, le SO.7100 Dogue et le X-116.

    Pour Dassault, Morane-Saulnier et Potez, une source indique les modèles MD-315B, MS.1600 et Potez TOE. Peut-être ont-ils revus leur copie avant de revenir dans la compétition. Quand à Bréguet, Fouga, Latécoère, Nord-Aviation et la SNCASO, ils sont rejetés dans la compétition sans pouvoir construire leur projets.

    Restent donc le MD.415 de Dassault, le MS.1500 de Morane, le Potez 75, le S-1100 de SIPA et le X-116 de Sud-Est.

    Dassault se lança dans l'étude de son appareil fin 1957, en le développant dans 2 versions distinctes : le MD-410 Spirale, qui répondait au programme, et le MD-415, qui faisait l'inverse (d'abord un appareil de liaison, avec une capacité secondaire d'attaque au sol). Ce dernier était susceptible de remplacer son polyvalent MD-315 Flamant et prit un peu plus tard le nom de Communauté.

    Le MD-415 Communauté fut le premier à voler, le 10 mai 1959 entre les mains de Paul Boudier, avec Dominique Mourey et Jean Dillaire à Bordeaux-Mérignac. Le MD-410 Spirale le suivit le 8 avril 1960, toujours avec Paul Boudier (mais accompagné de Gilles Brecq) aux commandes et toujours à Bordeaux-Mérignac. Curieusement, ils partageaient la même immatriculation : F-WJDN.

    Entretemps, le 26 mai 1959, Dassault et Sud-Aviation avec son SE-116/117 Voltigeur constatèrent qu'ils avaient la même approche et décidèrent de travailler en commun afin de doubler leur chance. Le SE-118 Diplomate, qui équivalait au Communauté mais n'avait pas encore dépassé le stade de la planche à dessin, fut abandonné en conséquence.

    Si l'Armée de l'Air choisit l'appareil destiné à la liaison, tous les efforts seront portés sur le Communauté. Si elle préfère l'appareil destiné à l'appui-feu, soit le Voltigeur soit le Spirale sera développé à fond.

    Le MD-410 et le MD-415 ont 90% de pièces en commun, dont les turbopropulseurs Turbomeca Bastan IV de 1000 chevaux chacun. Les ailes basses, le train tricycle rétractable, l'empennage furent les mêmes sur les deux appareils.

    Ils emportent tous deux un armement assez conséquent : 2 canons DEFA de 30 mm ou 4 mitrailleuses de 12,7 mm et des bombes, roquettes de 68 mm ou missiles Nord SS-11 sous les ailes.

    Le MD-410 pouvait également servir à des missions de reconnaissance et de transport de troupes ou de fret (dont des pièces du Mirage III V). Il pèse environ 5,5 tonnes. Quand au MD-415, mis en œuvre par un équipage de 2 personnes, il pouvait emporter de 6 à 10 passagers, ou 2200 kg de fret, ou encore servir à l'entraînement, de PC volant ou à l'évacuation sanitaire. Ce qui les distinguait, c'était le fuselage : redessiné dans le cas du MD-410, ce dernier n'avait plus de hublots mais un nez avec des panneaux vitrés.

    Le MD-415 fut présent au salon du Bourget de 1959 et 18 vols furent effectués au CEV d'Istres à l'automne suivant. Mais le 18 avril 1961, le gouvernement lui préfère le Nord 262, et l'appareil est abandonné. Il est utilisé par Dassault comme avion de liaison jusqu'en 1964.

    4 variantes du MD-415 furent envisagées : le Communauté A1, le Communauté A2, le MD-415M Diplomate et enfin le MD-455 Spirale III. Aucune ne fut construite.

    Le MD-410 Spirale fut rejeté par l'Armée de l'Air dès mars 1960, avant même son premier vol. Le Voltigeur aussi fut rejeté, l'Armée de l'Air jugeant les deux prototypes trop chers et préférant se tourner vers le T-28 et l'A-1 Skyraider. Le MD-410 semble malgré tout avoir été évalué par l'Armée de l'Air et jugé performant. Il aurait été considéré comme une bonne plate-forme de tir au point d'envisager de l'équiper d'armes de sabord.

    Ni le Communauté ni le Spirale ne furent produits en série, et le programme fut définitivement abandonné en 1962 avec la décolonisation.


    Versions :

    MD-410 Spirale : Version dédiée à l'attaque au sol, 1 exemplaire.

    1er vol le 8 avril 1960. Il répondait à un programme de l'Armée de l'Air de septembre 1954 (ou 1955 selon la plupart des sources), auxquels répondaient également le SE-116, le S-1100, le MS.1500 et le Potez 75.

    Non construit en série, les A-1 Skyraider et T-28 ayant été préféré en mars 1960.

    MD-415 Communauté : Version dédiée au transport et liaison, 1 exemplaire.

    1er vol le 10 mai 1959, destiné à remplacer le Flamant. Bien que développé en collaboration avec Sud-Aviation, il est rejeté au profit du Nord 262 le 18 avril 1961.

    MD-415 Communauté A1 : Variante régionale du Communauté, non construite.

    Le 20 février 1961, Sud-Aviation et Dassault se lancent dans cette variante du Communauté avec la répartition des charges suivantes : 80% pour Sud-Aviation et le reste, c'est-à-dire la fabrication des empennages, pour Dassault. Cet appareil est prévu pour 8 passagers sur 2400 km ou jusqu'à 21 passagers sur 500 km, ce qui en fait un avion de ligne régional. Tout travail est abandonné lorsque le Nord 262 est sélectionné 2 mois plus tard.


    MD-415 Communauté A2 : Variante prévue pour 14 passagers, non construite.

    MD-415M Diplomate : Version d'affaires, non construite.

    MD-455 Spirale III : Variante de transport militaire à ailes hautes, non construite.

    Une version ultérieure à ailes hautes et destinée au transport et liaison militaire, le MD-455 Spirale III, fut envisagée. Celle-ci, agrandie d'un tiers, fut également développée conjointement avec Sud-Aviation et répondait à une demande de l’État-major pour un appareil ayant des capacités ADAC. Il devait être motorisé par 2 turbopropulseurs Turboméca Turmo III D de 1 295 cv, et visait également le marché civil des avions régionaux.

    2 prototypes furent commandés par le CTPFA (Comité technique des programmes et des fabrications d’armement) le 24 avril 1962, mais furent annulés dès le 20 août suivant par manque de crédit. Bien que l'Afrique du Sud, l'Australie et l'Italie aient manifestés leur intérêt pour le Spirale III, le programme est abandonné.



    https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Communaut%C3%A9


    http://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/dassault-militaires/md-410-spirale/


    http://www.dassault-aviation.com/fr/passion/avions/dassault-militaires/md-415-communaute/


    http://avions-de-la-guerre-d-algerie.over-blog.com/article-marcel-dassault-md-410-spirale-58941320.html


    http://www.aviafrance.com/dassault-md-415-communaute--aviation-france-1255.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/Dassault_Communaut%C3%A9


    http://1000aircraftphotos.com/Contributions/Visschedijk/6255.htm


    http://1000aircraftphotos.com/Contributions/Braas/12366.htm


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://airspot.ru/catalogue/item/dassault-md-410-spirale&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/other/md410.html&prev=search


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/craft/md415.html&prev=search


    http://www.airliners.net/search/photo.search?aircraftsearch=Dassault%20MD-415%20Communaute&distinct_entry=true
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer