Sud-Est SE-3110

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Sud-Est drapeau du pays
  • Premier vol : 10 juin 1950
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Essais en vol

Historique

Le SE.3110 reprenait la plupart des caractéristiques du SE.3101, en particulier les deux rotors de queue. Il était cependant biplace côte-à-côte, avec un pare-brise en bulle contrairement au pare-brise plat de son prédécesseur. De plus, son fuselage était entièrement caréné et métallique, avec une structure monocoque.

Son fuselage en forme d’œuf lui donna le surnom (affectueux) de "burette à huile". Son moteur était un Salmson 9 Nh à 9 cylindres en étoile fournissant 200 ch (un Salmson 9Nc de 175 ch est évoqué par certaines sources). Le rotor était tripale, le train d'atterrissage tricycle et fixe. Mais le train avant était pourvu d'un patin en forme de spatule et non de roues.

Le SE.3110 fut conçu pendant l'année 1949 par Marchetti et Pierre Renoux. 2 exemplaires furent construits ainsi qu'une maquette grandeur nature. Le n°01 servit aux essais statiques et le n°02 aux essais en vol. Ils auraient été immatriculés respectivement F-WFUD et F-WFUE, puis F-BFUD et F-BFUE après avoir obtenu leur certification. Seule l'immatriculation F-WFUE est avérée d'après photographies.

Le SE.3110 effectua son vol inaugural le 10 juin 1950 à La Courneuve, entre les mains de Jacques Lacarme. Il s'écrasa presque aussitôt, endommageant le train. L'appareil effectua son premier vol libre le 15 septembre 1950, avant de s'écraser de nouveau au sol. Jacques Lacarme, pilote très expérimenté, mettait en cause la machine qu'il qualifiait "d'impilotable" (sic). Le SE.3110 ne s'est jamais élevé à plus de 30 cm.

Le principe du double rotor de queue était bel et bien une mauvaise idée, bien que l'on accusa également un moteur soi-disant capricieux, des pales trop fragiles ou encore le manque de stabilisateurs pour le rotor principal. Les deux exemplaires furent ferraillés dès 1951, et Pierre Renoux céda la place à René Mouille.

Cela incita la SNCASE à abandonner l'idée des deux rotors de queue et à passer au rotor de queue unique sur le SE.3120 Alouette, développé en parallèle. Cette dernière était en réalité plus proche du SE.3110 que de la future Alouette II. Le SE.3110 a cependant la distinction d'être le premier hélicoptère 100% français.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 950 kg (2 094 lbs)
  • Masse à vide : 670 kg (1 477 lbs)
  • Surface du rotor : 113 m² (1 216 sq. ft)
  • Diamètre du rotor principal : 12 m (39 ft)
  • Hauteur : 2,6 m (8,53 ft)
  • Longueur : 11,13 m (36,516 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Vitesse maximum : 160 km/h (99 mph, 86 kts)
  • Vitesse de croisière : 115 km/h (71 mph, 62 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 177 km/h (110 mph, 96 kts)
  • Vitesse de croisière maximum : 130 km/h (81 mph, 70 kts)
  • Distance franchissable : 300 km (186 mi, 162 nm)
  • Plafond opérationnel : 4 500 m (14 764 ft)
  • Vitesse ascensionnelle : 4,07 m/s (13,353 ft/s)
  • Rapport puissance/masse maxi au décollage : 0.15 kW/kg
  • Charge alaire maxi au décollage : 8.41 kg/m²
  • Rapport puissance/masse à vide : 0.22 kW/kg
  • Charge alaire à vide : 5.93 kg/m²

Motorisation

  • 1 × moteur à pistons Salmson 9Nh de 147 kW (200 ch, 197 hp)

Sur le forum…

  • Ben au moins, il a volé! Pas très haut, certes, mais il a volé… :D
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Prototype d'hélicoptère monomoteur français des années 1950.

    Le SE.3110 reprenait la plupart des caractéristiques du SE.3101, en particulier les deux rotors de queue. Il était cependant biplace côte-à-côte, avec un pare-brise en bulle contrairement au pare-brise plat de son prédécesseur. De plus, son fuselage était entièrement caréné et métallique, avec une structure monocoque.

    Sa forme lui donna le surnom (affectueux) de "burette à huile". Son moteur était un Salmson 9 NH à 9 cylindres en étoile fournissant 200 hp (un Salmson 9Nc de 175 hp est évoqué par certaines sources). Le rotor était tripale, le train d'atterrissage tricycle et fixe. Mais le train avant était pourvu d'un patin en forme de spatule et non de roues.

    Le SE.3110 fut conçu pendant l'année 1949 par Marchetti et Pierre Renoux. 2 exemplaires furent construits ainsi qu'une maquette grandeur nature. Le n°01 servit aux essais statiques et le n°02 aux essais en vol. Ils auraient été immatriculés respectivement F-WFUD et F-WFUE, puis F-BFUD et F-BFUE après avoir obtenu leur certification. Seule l'immatriculation F-WFUE est avérée d'après photographies.

    Le SE.3110 effectua son vol inaugural le 10 juin 1950 à La Courneuve, entre les mains de Jacques Lacarme. Il s'écrasa presque aussitôt, endommageant le train. L'appareil effectua son premier vol libre le 15 septembre 1950, avant de s'écraser de nouveau au sol. Jacques Lacarme, pilote très expérimenté, mettait en cause la machine qu'il qualifiait "d'impilotable" (sic).

    Le principe du double rotor de queue était bel et bien une mauvaise idée, bien que l'on accusa également un moteur soi-disant capricieux, des pales trop fragiles ou encore le manque de stabilisateurs pour le rotor principal. Les deux exemplaires furent ferraillés dès 1951, et Pierre Renoux céda la place à René Mouille.

    Cela incita la SNCASE à abandonner l'idée des deux rotors de queue et à passer au rotor de queue unique sur le SE.3120 Alouette, développé en parallèle. Cette dernière était en réalité plus proche du SE.3110 que de la future Alouette II. Le SE.3110 a cependant la distinction d'être le premier hélicoptère 100% français.




    https://en.wikipedia.org/wiki/SNCASE_SE-3110


    http://www.eurocopter.ir/site/en/ref/1950-SE3110_452.html


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/snias_se3110.php


    http://1000aircraftphotos.com/Contributions/WatkinsRay/8894.htm


    https://fr.wikipedia.org/wiki/SNCASE_SE.3120_Alouette


    http://aerostories.free.fr/giravia/helico/liron/liron01/page2.html


    http://www.helico-fascination.com/recits/jean-marie-potelle/332-se-3120-alouette-1.html


    https://www.aviafrance.com/s-n-c-a-s-e-se-3110-aviation-france-9336.htm


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.airwar.ru/enc/heli/se3110.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer