Kokusai Ku-7 Manazuru

Rappels

  • Catégorie : Planeur
  • Constructeur : Kokusai drapeau du pays
  • Premier vol : 19 août 1944
  • Production : 9 appareils construits (cellules neuves)
  • Missions : Transport de fret, Transport de troupes, Transport tactique
  • Voir aussi… : Kokusai Ki-105 Ohtori

Historique

Le Kokusai Ku-7 est un planeur militaire lourd japonais de la Seconde Guerre mondiale à ailes hautes.

Après le succès du DFS 230 au cours de la Bataille de France, en mai 1940, le Ministère de l’aviation du Reich (RLM) incite le développement d'un nouveau modèle de planeur de transport de grande taille, le Gotha Go 242. Les armées alliées avaient aussi développé un tel planeur militaire.

En sachant cela, l'armée impériale japonaise a également étudié une solution similaire, en voulant mettre en place un planeur militaire de grande envergure.

C’est à la fin de l’année 1942 que le projet est donné à la société Nippone Kokusai dirigée par l’ingénieur Kozo Masuhara, en collaboration avec l’Université impériale de Tokyo. Grâce à cela, le projet d’un planeur miliaire de grande envergure commença.

Le Ku-7 est basé sur un précédent planeur militaire japonais, le Maeda Ku-1, qui est un planeur avec un empennage bipoutre et une bonne base pour le Ku-7.

La conception de l’appareil était très originale, tout comme le Gotha Go 242 allemand. Un empennage bipoutre est bénéfique pour une porte de chargement arrière, il pouvait ainsi accueillir jusqu'à 32 soldats, ou un char d'assaut d'un poids de 8 tonnes. Le planeur était aussi conçu pour être piloté par deux membres d'équipage.

Évidemment, la masse au décollage était très importante mais avec son envergure, le planeur était assez grand pour décoller sans problème. En raison de cela, les concepteurs durent renforcer le fuselage et ajouter quatre roues robustes. Le train d’atterrissage n’était pas rétractable.

Le Ku-7 devint ainsi le plus grand planeur jamais construit au Japon, mais le développement ne fut pas une priorité pour l’armée impériale du Japon. Le travail a donc été plutôt lent.

Les essais du Ku-7 n’ont eu lieu que le 19 août 1944, soit deux ans après le début du développement. Le planeur devait être remorqué par des bombardiers lourd comme le Nakajima Ki-49-II ou le Mitsubishi Ki-67-I, du fait de son poids considérable.

Après des résultats satisfaisant, l’appareil n’a pas été produit en série : au moment de ses premiers essais, la situation de l’empire du Japon était très compromise du fait que les combats se rapprochaient des îles japonaises. Il est tout à fait logique que les priorités de production dans l'aviation japonaise aient été déplacées vers le domaine des chasseurs et des intercepteurs. Pour la production en masse des planeurs japonais, il n’y avait tout simplement plus assez d’argent.

Même si les tests n'étaient pas complètement terminés, le Kokusai Ku-7 a été fabriqué à neuf exemplaires et a été mis à disposition de l’armée japonaise. En parallèle, Kokusai a pris l'initiative de poursuivre un développement d’un projet, nommé Ki-105 Okhtori qui est un prototype d'avion de transport lourd sur la base du Kokusai Ku-7 Manazuru.



Texte de Wastrick, avec son aimable autorisation.

Caractéristiques

  • Masse maxi au décollage : 12 000 kg (26 455 lbs)
  • Masse à vide : 4 536 kg (10 000 lbs)
  • Surface alaire : 112,5 m² (1 210,94 sq. ft)
  • Hauteur : 5,9 m (19,357 ft)
  • Longueur : 19,92 m (65,354 ft)

Équipage

  • Équipage : 2

Performances

  • Vitesse de croisière : 201 km/h (125 mph, 109 kts)
  • Vitesse critique (VNE) : 354 km/h (220 mph, 191 kts)
  • Finesse : 20
  • Taux de chute minimum : 2 m/s (7 ft/s)
  • Charge alaire maxi au décollage : 106.67 kg/m²
  • Charge alaire à vide : 40.32 kg/m²

Charge utile

  • Nombre de soldats : 32
  • Charge utile : 8 000 kg (17 637 lbs)

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site

    Merci ;)
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Kokusai Ku-7 est un planeur militaire lourd japonais de la Seconde Guerre mondiale à ailes hautes.

    Dû au grand succès de l’armée allemande en utilisant le DFS 230 au cours de la Bataille de France en mai 1940, le Ministère de l’aviation du Reich (RLM) incite le développement d'un nouveau grand modèle de planeur de transport, le Gotha Go 242. Les armées alliées avait aussi développé leur grand planeur militaire.

    En sachant cela, l'armée impériale japonaise a également étudié une solution similaire en voulant mettre en place, un planeur militaire de grande envergure.

    C’est à la fin de l’année 1942, que le projet est donné à la société Nippone Kokusai dirigé par l’ingénieur Kozo Masuhara, en collaboration avec l’Université impériale de Tokyo. Grâce à cela, le début du projet d’un planeur miliaire de grande envergure commença.

    Le Ku-7 est basé sur un ancien planeur militaire japonais le Maeda Ku-1, un planeur avec un empennage bipoutre, qui fut une bonne base pour le Ku-7.

    La conception de l’appareil était très originale, tout comme le Gotha Go 242 allemand, un empennage bipoutre est bénéfique pour une porte de chargement arrière, il pouvait ainsi accueillir jusqu'à 32 soldats, ou un char d'assaut d'un poids de 8 tonnes. Le planeur était aussi conçu pour être piloté par deux pilotes. Évidemment, la masse au décollage était très importante mais dû à son envergure, le planeur était assez grand pour décoller sans problème. En raison de cela, les concepteurs ont d renforcer le fuselage et en ajoutant quatre roues robustes. Le train d’atterrissage n’était pas rétractable.

    Le projet peut commencer, devenant ainsi le plus grand planeur jamais construit au Japon, mais, le développement ne fut pas une priorité pour l’armée impériale du Japon. Le travail a donc été plutôt lent.

    Les essais du Ku-7 n’ont eu lieu que le 19 août 1944 , soient deux ans après le développement. Le planeur fut remorqué par des bombardiers lourd comme le Nakajima Ki-49-II ou le Mitsubishi Ki-67-I, du fait de son poids considérable.

    Après des résultats satisfaisant, l’appareil n’a pas été produit en série, puisque au moment de ses premiers essais, la situation de l’empire du Japon était très compromise dut faite des combats vers les îles japonaises. Il est tout à fait logique que les priorités de production dans l'aviation japonaise aient été déplacées dans le domaine des chasseurs et des intercepteurs. Pour la production en masse des planeurs japonais, il n’y avait tout simplement plus assez d’argent.

    Même si les tests n'étaient pas complètement terminés, le Kokusai Ku-7 a été fabriqué à neuf exemplaires est a été mis à disposition de l’armée japonaise. En parallèle, Kokusai a pris l'initiative de poursuivre un développement d’un projet, nommé Ki-105 Okhtori qui est un prototype d'avion de transport lourd sur la base du Kokusai Ku-7 Manazuru.

    Versions:
    Kokusai Ku-7 : Versions de Base
    Kokusai Ku-7 II : Nom initiale de la version motorisée
    Kokusai Ki-105 Ohtori : Versions Motorisée du Kokusai Ku-7

    Rappels:
    Premier vol: 19 Aout 1944
    Mission: Transport de troupes, Transport Tactique, Transport de fret
    Constructeur: Kokusai
    Exemplaires: 9 Appareils

    Caractéristiques Kokusai Ku-7 Manazuru :
    Équipage: 2
    Longueur: 19,92 m
    Envergure: 35 m
    Hauteur: ?
    Surface alaire: 119 m2
    Masse à vide: 4,350 kg
    Masse maximale au décollage: 12,000 kg

    Performances :
    Vitesse max: 355 km/h
    Vitesse max Remorquage: 220 km/h

    Moteurs :
    Sans.

    Armement :
    Sans.

    https://www.j2mcl-planeurs.net/dbj2mcl/planeurs-machines/planeur-fiche_0int.php?code=1846


    http://www.airwar.ru/enc/glider/ku7.html


    https://www.daveswarbirds.com/Nippon/aircraft/Buzzard.htm


    https://en.wikipedia.org/wiki/Kokusai_Ku-7


    https://it.wikipedia.org/wiki/Kokusai_Ku-7



    (PS: La fiche sur la version motorisé du planeur, viendra dans les jours à venir)
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer