Seibel YH-24 Sky Hawk

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Seibel drapeau du pays
  • Premier vol : janvier 1949
  • Production : 5 appareils construits (cellules neuves)
  • Voir aussi… : Cessna H-41 Seneca
Seibel YH-24 Sky Hawk

Historique

Le Seibel YH-24 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor anticouple bipales, ainsi que d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

Dans les années 1940, Charles Seibel travaille chez Bell, entre autre sur le développement du Model 30, puis il rejoint Boeing en 1946 comme aérodynamicien sur un projet d’avion de liaison. En parallèle, il construit le S-3, un petit hélicoptère monoplace équipé d’un rotor de sustentation simple, qui effectue son premier vol en 1947. Suite à cela, Charles Seibel désire se consacrer à la conception de voilures tournantes et fonde la Seibel Helicopter Co. avec à l’aide d’investisseurs du Kansas et de George Lubben et Dick Ledwin.

L’appareil qui est ensuite étudié est un biplace désigné S-4. Le fuselage, très simple, est constitué de tubes d’acier soudés maintenant ensemble deux plateformes. Sur celle du haut sont installés le moteur, le système de transmission, le rotor de sustentation bipale, ainsi que les réservoirs d’huile et de carburant et, à l’arrière, la poutre de queue en alliage léger terminée par le rotor anticouple bipale. Sur la plateforme inférieure, on trouve le pilote assis à l’avant, les systèmes de commandes de vol et l’espace de chargement. Cet endroit est situé au-dessous de l’axe du rotor, afin de ne pas modifier le centre de gravité, et il est également possible d’y installer un siège afin de permettre à un passager d’y prendre place. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, mais la roulette de nez est mobile.

En janvier 1949, le S-4 effectue son premier vol piloté par Johnny Gibbs. En mars 1950 il est évalué par la CAA (Civil Aeronautics Administration) et il reçoit sa certification le 23 avril de la même année, une belle performance pour une jeune entreprise de construction aéronautique ne comptant que cinq employés.

Un moteur Lycoming O-290B de 129 ch, plus puissant, est par la suite monté et l’appareil est alors désigné S-4A. Cette version reçoit également les autorisations de vol US. Afin de protéger contre les intempéries le pilote et le passager, ou le matériel embarqué, une sorte d’abri amovible est mis au point.

L’USAF et l’US Army s’intéressent au S-4A et cette dernière commande deux prototypes afin de l’évaluer pour des missions d’observation, de formation et d’évacuation médicale, sous la désignation d’YH-24 "Sky Hawk". Le premier prototype (51-5112) est livré en avril 1951 à Fort Bragg, en Caroline du Nord, et le second appareil (51-5113) est livré ensuite à Wright Field, dans l’Ohio. Ils sont tous deux équipés de moteurs Lycoming O-290D de 129 ch. Suite aux évaluations effectuées, l’US Army estime que ces hélicoptères manquent de puissance. De plus, leur configuration empêche clairement de faire de la formation de base aux élèves pilotes.

Suite à ces remarques, Seibel met au point une version au fuselage élargi : le S-4B. Le pilote et le passager sont désormais assis côte-à-côte, protégés par un simple pare-brise. À l’arrière, au-dessous de l’axe du rotor et du moteur, il reste la place prévue pour embarquer du matériel, des blessés sur civière ou un passager assis supplémentaire. La motorisation est assurée par un Franklin 6A4-165 de 165 ch lui permettant d’emporter facilement trois blessés sur civières. Le train d’atterrissage est constitué de patins, bien que des essais avec quatre roues aient été effectués.
Le S-4B est ensuite testé par l’US Army.

Malgré leur simplicité, leur robustesse et leur facilité d’entretien, tant l’YH-24 que le S-4B ne sont pas retenus. La raison principale est une charge utile jugée trop faible pour les missions d’évacuations sanitaires prévues pour cet appareil. Les deux prototypes sont renvoyés à son constructeur en 1952, l’année durant laquelle la Seibel Helicopter Co est rachetée par Cessna.

Ils servent par la suite à la conception du CH-1 "Skyhook" qui reste, de nos jours, le seul hélicoptère produit par Cessna.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Seibel S-4 : Version de base, biplace en tandem, motorisée par un moteur Franklin 6A4-165.
  • Seibel S-4A : Version biplace en tandem, motorisée par un Lycoming O-290D de 125ch.
  • Seibel S-4B : Version biplace côte-à-côte, motorisée par un moteur Franklin 6A4-165 de 165ch.
  • Seibel YH-24 : Désignation au sein de l’US Army de deux S-4A évalués de 1951 à 1952.

Sur le forum…

  • Ben c'était la seule. :mrgreen:

    Rien sur Flickr. :shock:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci.

    Pis pour l'iconographie, s'il n'avait fallu choisir qu'une seule image, celle-ci était parfaite. :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le Seibel YH-24 est un prototype d’hélicoptère léger biplace, monomoteur, muni d’un rotor de sustentation et d’un rotor anticouple bipales, ainsi que d’un train d’atterrissage tricycle fixe.

    Dans les années 1940, Charles Seibel travaille chez Bell, entre autre sur le développement du Model 30, puis il rejoint Boeing en 1946 comme aérodynamicien sur un projet d’avion de liaison. En parallèle, il construit le S-3, un petit hélicoptère monoplace équipé d’un rotor de sustentation simple, qui effectue son premier vol en 1947. Suite à cela, Charles Seibel désire se consacrer à la conception de voilures tournantes et fonde la Seibel Helicopter Co. avec à l’aide d’investisseurs du Kansas et de George Lubben et Dick Ledwin.

    L’appareil qui est ensuite étudié est un biplace désigné S-4. Le fuselage, très simple, est constitué de tubes d’acier soudés maintenant ensemble deux plateformes. Sur celle du haut sont installés le moteur, le système de transmission, le rotor de sustentation bipale, ainsi que les réservoirs d’huile et de carburant et, à l’arrière, la poutre de queue en alliage léger terminée par le rotor anticouple bipale. Sur la plateforme inférieure, on trouve le pilote assis à l’avant, les systèmes de commandes de vol et l’espace de chargement. Cet endroit est situé au-dessous de l’axe du rotor, afin de ne pas modifier le centre de gravité, et il est également possible d’y installer un siège afin de permettre à un passager d’y prendre place. Le train d’atterrissage tricycle est fixe, mais la roulette de nez est mobile.

    En janvier 1949, le S-4 effectue son premier vol piloté par Johnny Gibbs.
    En mars 1950 il est évalué par la CAA (Civil Aeronautics Administration) et il reçoit sa certification le 23 avril de la même année, une belle performance pour une jeune entreprise de construction aéronautique ne comptant que cinq employés.

    Un moteur Lycoming O-290B de 129ch, plus puissant, est par la suite monté et l’appareil est alors désigné S-4A. Cette version reçoit également les autorisations de vol US. Afin de protéger contre les intempéries le pilote et le passager, ou le matériel embarqué, une sorte d’abris amovible est mis au point.

    L’USAF et l’US Army s’intéressent au S-4A et cette dernière commande deux prototypes afin de l’évaluer pour des missions d’observation, de formation et d’évacuation médicale, sous la désignation d’YH-24 "Sky Hawk".
    Le premier prototype (51-5112) est livré en avril 1951 à Fort Bragg, en Caroline du Nord, et le second appareil (51-5113) est livré ensuite à Wright Field, dans l’Ohio. Ils sont tous deux équipés de moteurs Lycoming O-290D de 129ch.
    Suite aux évaluations effectuées, l’US Army estime que ces hélicoptères manquent de puissance. De plus, leur configuration empêche clairement de faire de la formation de base aux élèves pilotes.

    Suite à ces remarques, Seibel met au point une version au fuselage élargi : le S-4B. Le pilote et le passager sont désormais assis côte-à-côte, protégés par un simple pare-brise. À l’arrière, au-dessous de l’axe du rotor et du moteur, il reste la place prévue pour embarquer du matériel, des blessés sur civière ou un passager assis supplémentaire. La motorisation est assurée par un Franklin 6A4-165 de 165ch lui permettant d’emporter facilement trois blessés sur civières. Le train d’atterrissage est constitué de patins, bien que des essais avec quatre roues aient été effectués.
    Le S-4B est ensuite testé par l’US Army.

    Malgré leur simplicité, leur robustesse et leur facilité d’entretien, tant l’YH-24 que le S-4b ne sont pas retenus. La raison principale est une charge utile jugée trop faible pour les missions d’évacuations sanitaires prévues pour cet appareil. Les deux prototypes sont renvoyés à son constructeur en 1952, l’année durant laquelle la Seibel Helicopter Co est rachetée par Cessna.
    Ils servent par la suite à la conception du CH-1 "Skyhook" qui reste, de nos jours, le seul hélicoptère produit par Cessna.


    Versions :
    S-4 : Version de base, biplace en tandem, motorisée par un moteur Franklin 6A4-165.

    S-4A : Version biplace en tandem, motorisée par un Lycoming O-290D de 125ch.

    S-4B : Version biplace côte-à-côte, motorisée par un moteur Franklin 6A4-165 de 165ch. Deux prototypes construits et évalués par l’US Army sous la désignation d’YH-24.

    YH-24 : Désignation au sein de l’US Army de deux S-4A évalués de 1951 à 1952.


    Utilisateurs militaires :
    Aucun.
    USA : En essais au sein de l’US Army


    Caractéristiques YH-24:
    Equipage : 1
    Passagers : 1
    Longueur : 8,48m
    Hauteur : 3,05m
    Diamètre du rotor principal : 8,88m
    Surface du rotor principal: 61,9m2
    Diamètre du rotor de queue : 1,70m
    Surface du rotor de queue: 2,27m2
    Masse à vide : 436kg
    Masse maximale au décollage : 700kg
    Charge utile : 264kg
    Points d’attache : 0

    Moteurs :
    Un moteur Lycoming O-290-D de 93kW (129ch).

    Performances :
    Vitesse max : 105km/h
    Vitesse de croisière : 93km/h
    Vitesse ascensionnelle : 3,6m/s
    Plafond opérationnel : 1’310m
    Endurance : 1h40
    Distance franchissable : 158km
    Distance de décollage : 0m
    Distance d’atterrissage : 0m

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    https://en.wikipedia.org/wiki/Seibel_S-4

    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/seibel_s-4.php

    http://www.helistart.com/helicopters/Seibel/S-4

    http://www.verticalmag.com/rewind/article/Cessna-in-the-Helicopter-Age

    http://www.heliport.sk/01595-seibel-yh-24-sky-hawk

    http://collectair.org/cessna.html
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein       "Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles."  Max Frisch
      Lien   Revenir ici   Citer
Ils sont en ligne en ce moment :