Bratoukhine B-10

Rappels

  • Catégorie : Hélicoptère
  • Constructeur : Bratoukhine drapeau du pays
  • Premier vol : 1947
  • Production : 1 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le B-10 eut le même destin que le B-5. Construit à un exemplaire, il était le prototype d'une variante destinée à l'observation au sol et au réglage d'artillerie.

Le B-10 était motorisé par une variante de l'AI-26, l'AI-26GRF, qui fournissait 575 cv (soit la même puissance que les AI-26V des Mi-1 de série). En conséquence, il pouvait emporter 3 membres d'équipage, et autant de passagers, ou 2 civières, ou 200 kg de fret, ou encore de l'équipement photographique pour sa mission.

La désignation de la série éventuelle était VNP, pour Vosdushnii Nabludatelnii Punk (point d'observation aérien). Par rapport au B-9, le fuselage était légèrement agrandi, et l'envergure des ailes très nettement allongée. Le nez, et en particulier le vitrage, était entièrement redessiné. Un mitrailleur doté d'une arme ShKAS était placé à l'arrière. Une autre mitrailleuse de même modèle fut montée plus tard dans le nez.

le pilote et le navigateur étaient placés côte-à-côte. L'observateur prenait place dans une coupole au-dessus du poste de pilotage, tout à l'avant. Un empennage à double dérive, avec une incidence variable, fut également monté. Le train principal était fixé sous les nacelles moteurs. Un train rétractable fut envisagé.

Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.

Versions

  • Bratoukhine B-10 : Prototype. 1 exemplaire.
  • Bratoukhine VNP : Désignation de l'éventuelle série du Bratoukhine B-10.

Sur le forum…

  • Le pire, c'est quand on trouve les performances évaluées selon les calculs des concepteurs et qu'au final l'appareil n'arrive même pas à décoller!

    Dans ces cas-là, je met en note "dans leurs rêves". :mrgreen:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Blague à part, on a parfois des infos contradictoires… faut se débrouiller avec. :S
    C'est souvent le cas, malheureusement, quand les appareils ne sont pas entrés en service et qu'il n'y a pas de chiffres officiels. Le pire, c'est quand on trouve les performances évaluées selon les calculs des concepteurs et qu'au final l'appareil n'arrive même pas à décoller! :sygus:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Ah ben pour du suspens, c'est réussi! :mrgreen:

    C'est plutôt l'hélico qu'est resté en suspens, pour le coup. :mrgreen:

    Allez, j'essaye de deviner: selon les sources officielles, venant de ceux qui n'en voulaient pas, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5… et selon le constructeur il volait bien?!?

    300 km selon le constructeur, 100 m selon les officiels. :mrgreen:

    Blague à part, on a parfois des infos contradictoires… faut se débrouiller avec. :S
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Le B-10 eut le même destin que le B-5.
    Ah ben pour du suspens, c'est réussi! :mrgreen:

    Bon, en même temps on s'en doute déjà un peu: on est dans la série des ventilos loser, alors… :lol:


    Clansman a écrit

    Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.
    Allez, j'essaye de deviner: selon les sources officielles, venant de ceux qui n'en voulaient pas, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5… et selon le constructeur il volait bien?!? :hehe:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Le B-10 eut le même destin que le B-5. Construit à un exemplaire, il était le prototype d'une variante destinée à l'observation au sol et au réglage d'artillerie.

    Le B-10 était motorisé par une variante de l'AI-26, l'AI-26GVF, qui fournissait 575 cv et qu'on retrouvera sur les Mi-1 de série. En conséquence, il pouvait emporter 3 membres d'équipage, et autant de passagers, ou 2 civières, ou 200 kg de fret, ou encore de l'équipement photographique pour sa mission.

    La désignation de la série éventuelle était VNP, pour Vosdushnii Nabludatelnii Punk (point d'observation aérien). Par rapport au B-9, le fuselage était légèrement agrandi. Le nez était entièrement redessiné. Un mitrailleur doté d'une arme ShKAS était placé à l'arrière. Une autre mitrailleuse de même modèle fut montée plus tard dans le nez.

    le pilote et le navigateur étaient placés côte-à-côte. L'observateur prenait place dans une coupole au-dessus du poste de pilotage, tout à l'avant. Un empennage à double dérive, avec une incidence variable, fut également monté. Le train principal était fixé sous les nacelles moteurs. Un train rétractable fut envisagé.

    Le B-10 vola en 1947. Mais s'il ne souffrait pas de vibrations, ses qualités de vol étaient aussi médiocres que celles du B-5. En conséquence, il fut lui aussi abandonné. D'autres sources prétendent qu'il volait bien, mais qu'il ne suscita aucun intérêt de la part des autorités. De plus, la formule des deux rotors côte-à-côte suscitait leur méfiance. Il servit cependant de base au B-11, concurrent direct du Mi-1 et de Yak-100.




    https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_B-5


    https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin


    https://en.wikipedia.org/wiki/Bratukhin_Omega


    http://www.aviastar.org/helicopters_eng/brat_b-10.php


    http://www.ctrl-c.liu.se/misc/ram/b-10brat.html


    http://www.airvectors.net/avmil4.html#m1


    https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=ru&u=http://www.avia-museum.narod.ru/helix/russia/brat_b-10.html&prev=search
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer