EADS Do-DT25

Rappels

  • Catégorie : Drone
  • Constructeur : EADS drapeau du pays drapeau du pays drapeau du pays
  • Premier vol : 2002

Historique

L’EADS Do-DT25 est un drone-cible propulsé par deux réacteurs, muni d’une entrée d’air dorsale, d’ailes médianes et d’un empennage en "T". Sans train d’atterrissage, il décolle à partir d’une catapulte pneumatique et se pose à l’aide d’un parachute de récupération.

En 2001, EADS imagine un nouveau concept de drone-cible dérivé de l’EADS Do-DT35. Plus grand que ce dernier, il est également muni d’un empennage en "T" et d’ailes droites en position médiane. Ces dernières ont généralement à leurs extrémités des sortes de nacelles profilées permettant d’embarquer divers équipements. Le décollage se fait à l’aide d’une catapulte pneumatique et le drone atterrit après avoir déployé son parachute de récupération. 

Bien qu’équipé de trois réacteurs installés dans son fuselage, seuls deux sont utilisés à sa propulsion. Des sortes de lamelles métalliques allongées peuvent être installées à la sortie des deux tuyères de façons à ce que les gaz d’éjection les chauffent. Le troisième propulseur, situé à l’avant, est utilisé pour augmenter la signature infrarouge du drone. Plusieurs configurations ont été utilisées selon les photos recueillies, mais il semble que la disposition retenue au final serait l’installation d’un cylindre en métal et céramique maintenu par des montants devant le nez de l’appareil, et contre lequel seraient dirigés les gaz d’éjections de ce troisième réacteur. Ces deux systèmes permettent d’émettre une importante source de chaleur, facilitant l’accrochage de la cible par les détecteurs IR.

En 2002, le ministère de la défense allemand désire s’équiper d’une cible volante capable de dégager suffisamment de chaleur pour permettre de simuler un jet militaire, afin d’évaluer des missiles et d’entrainer ses troupes munies de missiles sol-air portables (MANPAD) de façon réaliste.
Après diverses évaluations en 2002 et 2003, c’est le DT25 qui est sélectionné.

En 2004, EADS propose une version améliorée désignée Do-DT25-200 muni d’un fuselage redessiné et des moteurs plus puissants, lui permettant d’atteindre les 540 km/h. Depuis, cette version remplace la précédente. Le drone peut voler de façon autonome en se guidant par GPS selon un parcours programmé avant son envol, mais il peut également être guidé manuellement depuis une station au sol.

Le Do-DT25 CA est équipé d’un point d’attache ventral. Conçue pour transporter le DT55, cette version est bimoteur et ne possède pas de systèmes d’augmentation de la signature infrarouge et possède un nez profilé. Ses ailes sont semblables à celles des DT35 et DT45 et ne sont pas munies d’équipements à leurs extrémités.

Bien que spécialement conçu pour être utilisé pour le tir de missiles sol-air et air-air à guidage par IR, il peut également emporter des systèmes d’amplification de la surface équivalente radar pour être engagé par des missiles à guidage électromagnétique. Il peut également être équipé d’un transpondeur IFF, de réflecteurs-laser, de fumigènes et d’éjecteurs de paillettes et de leurres thermiques.

Le 24 décembre 2008, l'exemplaire n°198 fut retrouvé prêt des côtes du Brésil, alors qu'il avait été tiré en Afrique du Sud et considéré comme détruit. Il a certainement traversé l'Atlantique en flottant et il semble avoir été reconditionné pour être remis en service, encore en 2012.


Texte de Jéricho, avec son aimable autorisation.

Versions

  • EADS DT25 : Version de base pour servir de cible aux missiles à guidage électromagnétique.
  • EADS DT25 CA : Version destinée au transport des cibles volantes DT55.
  • EADS DT25 IR : Version munie de systèmes d’augmentation de la signature IR.
  • EADS DT25-200 IR : Version cible-volante au fuselage redessiné et muni de moteurs plus puissants.
  • Meggitt-Canada DT25R : Version proposée par le constructeur Meggitt-Canada.

Sur le forum…

  • Merci pour cette nouvelle fiche de grande qualité Jericho. :)
    ¤ Nicolas Sur AMN : Nico2, inscrit le 09 Jan 2006, 16:45>> N'oubliez pas de lire et de relire le Règlement du forum.>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Pas de quoi !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    OK ! Je ferai la modif ce soir !
    Je viens de modifier le texte entier de la version:
    DT25R: Version proposée par le constructeur Meggitt-Canada, démuni du système d’augmentation de la signature IR à l'avant, mais vraisemblablement avec un point d'attache sous le fuselage pour le transport de cibles volantes DT55.
    Merci, et encore désolé.
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • ça t'oblige quand-même à retourner dans la base de donnée, etc.

    C'est compris dans la minute. :bonnet:

    Nan mais bon, c'est quand même pas un parcours du combattant ! :lol:

    En fait, c'est Meggitt-Canada…

    OK ! Je ferai la modif ce soir !
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    je viens de rajouter une version qui m'avait échappé […] Désolé de ne pas l'avoir fait apparaitre plus tôt…

    Pas grave ça, ça prend une minute de rajouter une version. :D
    ça t'oblige quand-même à retourner dans la base de donnée, etc.


    Clansman a écrit

    Par contre, il me semble que Meggitt est britannique et non canadien. :interr:
    En fait, c'est Meggitt-Canada…


    Clansman a écrit

    Bon, j'ai rajouté l'anecdote sur la fiche du site, tu me diras ce que tu en pense. :D
    C'est OK pour moi. ;)

    Clansman a écrit

    EDIT : et en plus, j'ai profité de l'occasion pour rajouter 2 photos qui m'avaient échappées.
    Merci!
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • je viens de rajouter une version qui m'avait échappé […] Désolé de ne pas l'avoir fait apparaitre plus tôt…

    Pas grave ça, ça prend une minute de rajouter une version. :D
    Par contre, il me semble que Meggitt est britannique et non canadien. :interr:

    Bon, j'ai rajouté l'anecdote sur la fiche du site, tu me diras ce que tu en pense. :D

    EDIT : et en plus, j'ai profité de l'occasion pour rajouter 2 photos qui m'avaient échappées.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    Ca tu vois, c'est typiquement le genre d'anecdote qu'on peut rajouter sérieusement sur la fiche. Si toutefois tu nous trouve la date à laquelle elle s'est passée. C'était en 2009 si j'en crois ta source ? ;)
    Je ne sais pas exactement quand il a été tiré. Ce dont je suis sûr, c'est que le 12 mars 2012 il était encore sur une rampe de lancement à bord d'un navire et qu'il a été retrouvé au large des côtes du Brésil le 24 décembre 2008 (l'article ayant été écrit en janvier 2009)… :?

    Par contre, je viens de rajouter une version qui m'avait échappé (je l'ai retrouvée en cherchant dans mon brouillon): le Do-DT25R, proposée par l'entreprise canadienne Meggitt. Par contre, je ne sais pas s'ils l'ont commercialisée, et si oui, à qui. Désolé de ne pas l'avoir fait apparaitre plus tôt… :oops:
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site

    Peut-être le seul drone-cible transatlantique : l’EADS Do-DT25 #198 !
    Après avoir été lancé en Afrique du Sud et laissé comme détruit, il a traversé l’Atlantique avant d’être retrouvé près des côtes du Brésil. On peut aisément imaginer qu’il ait traversé l’océan "à la nage" plutôt qu’en volant, mais rien ne le prouve non plus…

    Ca tu vois, c'est typiquement le genre d'anecdote qu'on peut rajouter sérieusement sur la fiche. Si toutefois tu nous trouve la date à laquelle elle s'est passée. C'était en 2009 si j'en crois ta source ? ;)
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • L’EADS Do-DT25 est un drone-cible propulsé par deux réacteurs, muni d’une entrée d’air dorsale, d’ailes médianes et d’un empennage en "T". Sans train d’atterrissage, il décolle à partir d’une catapulte pneumatique et se pose à l’aide d’un parachute de récupération.

    En 2001, EADS imagine un nouveau concept de drone-cible dérivé de l’EADS Do-DT35. Plus grand que ce dernier, il est également muni d’un empennage en "T" et d’ailes droites en position médiane. Ces dernières ont généralement à leurs extrémités des sortes de nacelles profilées permettant d’embarquer divers équipements. Le décollage se fait à l’aide d’une catapulte pneumatique et le drone atterrit après avoir déployé son parachute de récupération.
    Bien qu’équipé de trois réacteurs installés dans son fuselage, seuls deux sont utilisés à sa propulsion. Des sortes de lamelles métalliques allongées peuvent être installées à la sortie des deux tuyères de façons à ce que les gaz d’éjection les chauffent. Le troisième propulseur, situé à l’avant, est utilisé pour augmenter la signature infrarouge du drone. Plusieurs configurations ont été utilisées selon les photos recueillies, mais il semble que la disposition retenue au final serait l’installation d’un cylindre en métal et céramique maintenu par des montants devant le nez de l’appareil, et contre lequel seraient dirigés les gaz d’éjections de ce troisième réacteur. Ces deux systèmes permettent d’émettre une importante source de chaleur, facilitant l’accrochage de la cible par les détecteurs IR.

    En 2002, le ministère de la défense allemand désire s’équiper d’une cible volante capable de dégager suffisamment de chaleur pour permettre de simuler un jet militaire, afin d’évaluer des missiles et d’entrainer ses troupes munies de missiles sol-air portables (MANPAD) de façon réaliste.
    Après diverses évaluations en 2002 et 2003, c’est le DT25 qui est sélectionné.

    En 2004, EADS propose une version améliorée désignée Do-DT25-200 muni d’un fuselage redessiné et des moteurs plus puissants, lui permettant d’atteindre les 540km/h. Depuis, cette version remplace la précédente. Le drone peut voler de façon autonome en se guidant par GPS selon un parcours programmé avant son envol, mais il peut également être guidé manuellement depuis une station au sol.

    Le Do-DT25 CA est équipé d’un point d’attache ventral. Conçue pour transporter le DT55, cette version est bimoteur et ne possède pas de systèmes d’augmentation de la signature infrarouge et possède un nez profilé. Ses ailes sont semblables à celles des DT35 et DT45 et ne sont pas munies d’équipements à leurs extrémités.

    Bien que spécialement conçu pour être utilisé pour le tir de missiles sol-air et air-air à guidage par IR, il peut également emporter des systèmes d’amplification de la surface équivalente radar pour être engagé par des missiles à guidage électromagnétique. Il peut également être équipé d’un transpondeur IFF, de réflecteurs-laser, de fumigènes et d’éjecteurs de paillettes et de leurres thermiques.


    Versions :
    DT25 : Version de base pour servir de cible aux missiles à guidage électromagnétique.

    DT25 IR : Version munie de systèmes d’augmentation de la signature IR (bandes métalliques proches des tuyères des réacteurs et installation d’un cylindre en métal et céramique chauffé à haute température devant le nez de l’appareil).

    DT25-200 IR : Version cible-volante au fuselage redessiné et muni de moteurs plus puissants.

    DT25 CA : (Carrier) Version destinée au transport des cibles volantes DT55, démunie de systèmes d’augmentation de la signature infrarouge, d'un nez redessiné, et équipée d’un point d’attache ventral.

    DT25R: Version proposée par le constructeur Meggitt-Canada, démuni du système d’augmentation de la signature IR à l'avant, mais vraisemblablement avec un point d'attache sous le fuselage pour le transport de cibles volantes DT55.


    Utilisateurs militaires :
    Allemagne : Au sein des unités de la force aérienne basées à terre.


    Caractéristiques DT25-200 IR :
    Longueur : 3,0m
    Envergure : 2,6m
    Masse à vide : 60kg
    Masse maximale au décollage : 144kg
    Charge utile : 26kg

    Moteurs :
    Trois turboréacteurs de 220kN (22,4kgp)

    Performances :
    Vitesse max : 540km/h
    Vitesse minimum : 160km/h
    Plafond opérationnel : 7’620m
    Endurance : 1h50
    Rayon d’action : 100km

    Armement :
    Sans.


    Liens internet :
    http://de.wikipedia.org/wiki/EADS_Do-DT_25

    http://www.bredow-web.de/Drohnen_und_Raketen/EADS_Do-DT_25/eads_do-dt_25.html

    http://ruvsa.com/catalog/do_dt25_ir/

    http://www.deagel.com/library/EADS-Do-DT25-55-target-drone_m02008063000001.aspx

    http://www.robonic.fi/high-performance-target-drones/

    http://www.flightglobal.com/news/articles/eads-promotes-miniature-drone-198331/

    http://www.flightglobal.com/news/articles/eads-aims-for-more-us-army-business-207830/

    http://northamerica.airbus-group.com/north-america/usa/Airbus-Group-Inc/news/press.en_20030630_dt.html

    http://www.airpower.at/news07/0602_targetdrones/index.html





    Peut-être le seul drone-cible transatlantique : l’EADS Do-DT25 #198 !
    Après avoir été lancé en Afrique du Sud et laissé comme détruit, il a traversé l’Atlantique avant d’être retrouvé près des côtes du Brésil le 24 décembre 2008. On peut aisément imaginer qu’il ait traversé l’océan "à la nage" plutôt qu’en volant, mais rien ne le prouve non plus… :bonnet:
    http://www.aereo.jor.br/wp-content/uploads/2009/01/objeto-achado-no-mar-foto-jornal-o-povo-fortaleza.jpg

    http://moraisvinna.blogspot.ch/2009/01/drone-da-eads-encontrado-no-mar-do-cear.html
    " J’ignore la nature des armes que l’on utilisera pour la troisième guerre mondiale. Mais pour la quatrième, on se battra à coup de pierres."  A. Einstein"Quand on change son fusil d'épaule, il y a intérêt à ne pas partir de la droite, sinon on passe l'arme à gauche."  Ph. Geluck
      Lien   Revenir ici   Citer modifié 5 fois par jericho le Jan. 31, 2015, 1:34 p.m.