Yokosuka MXY-5 Kugisho

Rappels

  • Catégorie : Planeur
  • Constructeur : Yokosuka drapeau du pays
  • Premier vol : 1942
  • Production : 15 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Yokosuka MXY-5 est un planeur militaire japonais de la Seconde Guerre mondiale à ailes hautes.

En août 1941, l’aéronavale japonaise impériale désigna Yokosuka pour le développement d’un planeur militaire, après la réussite des Allemands lors de la Bataille de France en mai 1940 avec leurs DFS 230.

C’est en février 1942 que le concept du MXY-5 fut pensé par l’ingénieur Yamamoto Haruyuki, mais il est construit par la Japan Aircraft Corporation.
Le planeur était construit pour accueillir 11 soldats avec 2 pilotes. Il devait aussi être remorqué par des Mitsubishi G3M ou des Mitsubishi G4M.

Le MXY-5 était construit avec des méthodes de fabrication avancé, son fuselage était en tubes d'acier soudés, ses ailes hautes étaient munie de volets et d'aérofreins. Son longeron fut construit avec du duralium (alliage principalement d’aluminium et de cuivre). Le tout était recouvert de contreplaqué et de toile.
Son train d'atterrissage pouvait être rétractable mais aussi largable.

Toujours en 1942, les tests du planeur furent effectués avec succès sur les bases de Kasumiga-Ura et Kisarazu, à l’Est du Japon.

Grâce à cela, l’aéronavale japonaise impériale commanda 12 exemplaires du MXY-5, qui furent assemblés en 1943 par l'usine Nippon Hikoki KK. De plus 3 appareils modifiés, appelés MXY-5a,furent construits avec un blindage contre les armes légères.

En tout, le Yokosuka MXY-5 fut construit à 15 exemplaires, mais son utilisation pendant la guerre reste un mystère.


Texte de Wastrick, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Yokosuka MXY-5a : Version dotée d'une protection contre les armes légères, 3 exemplaires.
  • Yokosuka MXY-5 : Version de base, 12 exemplaires.

Sur le forum…

  • Ah oui, les Soviétiques ont encore fait quelques projets et même prototypes de planeurs après-guerre. Si ça a été abandonné, c'est parce que les taux de pertes étaient énormes quand les planeurs s'écrasaient.
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Déjà que ça ne doit pas être très rassurant de décoller dans un planeur militaire, mais alors depuis un porte-avions… Certes, les Japonais n'étaient pas réputé pour leur soin des troufions de base :D

    Enfin, comme vous dites, s'ils ont été abandonnés après la guerre, c'est qu'il y a certainement des raisons :)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    déjà que je ne suis pas très convaincu par les planeurs de façon générale…

    Ah ben tout le monde en est revenu, je crois bien. :mrgreen:

    Oui ça c’est sur, un peut tout le monde a abandonné les planeurs militaires après la guerre (sauf quelques exemptions)

    on essayait un peu tout. Alors, à partir d'un porte-avions, à la limite pourquoi pas…

    Pour ce planeur, il n’y a pas d’infos s’il partait d’un porte-avions mais, après comme dit clans pourquoi pas :)
    En tout cas, les essais ont été fait par des bombardiers.



    En tout cas bravo et merci à Wastrick de nous faire découvrir cet aspect totalement inconnu. :hehe:

    Merci beaucoup c’est avec plaisir et j’espère continuer à vous en faire découvrir :D
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • déjà que je ne suis pas très convaincu par les planeurs de façon générale…

    Ah ben tout le monde en est revenu, je crois bien. :mrgreen:

    Mais bon, les parachutistes c'était quelque chose de nouveau, et y'avait donc 2 écoles en gros : soit les larguer d'un avion, soit les amener par planeurs. L'avantage du planeur, c'était d'amener à pied d'œuvre toute une escouade qui restait concentrée au même endroit au lieu d'être dispersée. Donc meilleure force de frappe, meilleure défense au cas où, surprise. Ce que démontre l'emploi des DFS 230 sur le fort d'Ében-Émael, qui a été pris par une poignée de mecs et qui a laissé tout le monde sur le Q à l'époque. Rappelons nous aussi la capture de certains ponts lors du débarquement de Normandie.

    Donc comme c'était nouveau, et apparemment efficace (ce n'est que plus tard qu'on allait comprendre à quel point c'était casse-gu…), on essayait un peu tout. Alors, à partir d'un porte-avions, à la limite pourquoi pas… On a bien fait apponter/catapulter un C-130 si je ne m'abuse…

    Et si ce n'est d'un porte-avions, ça pouvait être pour transporter de l'infanterie de marine, corps je crois assez important dans le Japon impérial…


    En tout cas bravo et merci à Wastrick de nous faire découvrir cet aspect totalement inconnu. :hehe:
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Merci pour cette fiche :)

    Comme je le disais, j'ignorais totalement qu'il y avait eu des planeurs japonais durant la guerre, et je me demande bien dans quel contexte ils voulaient les utiliser. Depuis des porte-avions ?!? Ça me semble un peu compliqué comme emploi… (déjà que je ne suis pas très convaincu par les planeurs de façon générale…)
    Et tous ces points d'exclamation, vous avez remarqué ? Cinq ! C'est la marque d'un aliéné qui porte son slip sur la tête. L'opéra fait cet effet à certains.Terry Pratchett
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci :)
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • bon bah, c'est partie pour faire les planeurs japonais de la seconde guerre mondiale ;)


    Le Yokosuka MXY-5 est un planeur militaire japonais de la Seconde Guerre mondiale à ailes hautes.

    En août 1941, l’aéronavale japonaise impériale désigna Yokosuka pour le développement d’un planeur militaire, après la réussite des Allemands lors de la Bataille de France en mai 1940 avec leurs DFS 230.

    C’est en février 1942, que le concept du MXY-5 fut pensé par l’ingénieur Yamamoto Haruyuki, mais il est construit par la Japan Aircraft Corporation.
    Le planeur était construit pour accueillir 11 soldats avec 2 pilotes. Ils devaient aussi être remorqués par des Mitsubishi G3M ou des Mitsubishi G4M.

    Le MXY-5 était construit avec des méthodes de fabrication bien plus avancé, son fuselage était en tubes d'acier soudés, ces ailes hautes étaient munie de volets et d'aérofreins. Son longeron fut construit avec du duralium (alliage principalement d’aluminium et de cuivre). Le tout était recouvert de contreplaqué et de toile.
    Son train d'atterrissage pouvait être rétractable mais aussi largable.

    Toujours en 1942, les tests du planeur ont était effectuait avec succès sur les bases de Kasumiga-Ura et Kisarazu, à l’Est du Japon.

    Grâce à cela, l’aéronavale japonaise impériale commanda 12 exemplaires du MXY-5, qui fut assemblé en 1943 par l'usine Nippon Hikoki KK. De plus, 3 appareils modifiés qui ont été appelé MXY-5a, ont était construit avec une fine armure contre les armes légères.

    En tout, le Yokosuka MXY-5 a été construit à 15 exemplaires, mais son utilisation pendant la guerre reste un mystère.


    Versions :
    Yokosuka MXY-5 : Appareils de base
    Yokosuka MXY-5a : Cellule équipée d'une armure légère pour la protection contre les armes légères.

    Rappels:
    Premier vol: 1942
    Mission: Transport de troupes, Transport Tactique, Transport de fret
    Constructeur: Yokosuka
    Exemplaires: 15 appareils

    Caractéristiques Yokosuka MXY5 :
    Equipage: 2
    Longueur: 12,50 m
    Envergure: 18 m
    Hauteur: 4 m
    Surface alaire: 44,00 m2
    Masse à vide: 1,600 kg
    Masse maximale au décollage: 2,700 kg

    Performances :
    ?

    Moteurs :
    Sans.

    Armement :
    Sans.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Yokosuka_MXY5


    https://ru.wikipedia.org/wiki/Yokosuka_MXY5


    http://aviadejavu.ru/Site/Crafts/Craft21659.htm


    http://www.airwar.ru/enc/glider/mxy5.html


    https://www.j2mcl-planeurs.net/dbj2mcl/planeurs-machines/planeur-fiche_0int.php?code=1849
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer modifié par wastrick le Oct. 30, 2018, 9:49 a.m.