Fleet 60 Fort

Rappels

  • Catégorie : Avion d'entraînement avancé
  • Constructeur : Fleet drapeau du pays
  • Premier vol : 22 mars 1940
  • Production : 101 appareils construits (cellules neuves)

Historique

Le Fleet 60 Fort est un avion d’entraînement intermédiaire canadien de la Seconde Guerre mondiale à ailes basses.

C'est en 1929 que Reuben Fleet fonda l’entreprise Fleet Aircraft of Canada, à Fort Erie en Ontario. Il conçut plus tard une série de biplans pour les besoins de l’Aviation royale canadienne et le Bristish Commonwealth Air Training Plan. En 1939, les dirigeants de Fleet se lancèrent dans un projet d’avion d’entraînement intermédiaire à bas coût pour la Royal Canadian Air Force, afin de concurrencer le North American T-6 Texan et le Vultee BT-13 Valiant. Pour la première fois, Fleet décida de concevoir non plus un appareil biplan mais un monoplan.

Le Fleet 60K Fort était un monoplan à ailes basses entièrement métalliques, pouvant accueillir deux personnes (un instructeur et un débutant) avec comme particularité une verrière surélevée pour l’instructeur, lui offrant un meilleur visibilité sur le pilotage de l’élève. Sa motorisation consistait en un moteur en étoile Jacobs L-6MB à refroidissement à air de 7 cylindres, d’une puissance de 330 ch. Son train d’atterrissage quand à lui, n’était pas rétractable. Un appareil très simple en soi.

Après un an de conception, le premier et unique prototype, décolla pour la première fois le 22 mars 1940. Les tests d'évaluation donnèrent de très bons résultats et la Royal Canadian Air Force, malgré quelques appréhensions, fut tout de même assez satisfaite de l’appareil pour commander 200 exemplaires.

Les premiers appareils furent livrés au printemps 1941 mais un premier défaut majeur fut remarqué, sa facilité de pilotage. Un vrai défaut sachant qu’il fallait distinguer les futurs pilotes talentueux, surtout pour leur transition vers un avion de combat, les Hawker Hurricane et les Spitfire. Insatisfaite, la Royal Canadian Air Force décida de réduire la commande à 100 exemplaires à la fin de l’année 1941. De plus, l’armée opta pour le Fairchild Cornell pour la formation de ses pilotes, à la place du Fleet Fort. Mais une question se pose, que faire des 100 Fleet 60K Fort ?



Ne sachant plus trop quoi en faire, la RCAF décida en 1942 de les transformer en avions destinés à l’entraînement de la radio-navigation, désignés alors Fleet Fort Mk II. Entre 1942 et 1945, ces appareils ont formé plus de 2 000 radios-navigateurs canadiens. Après la guerre, les derniers Fleet Fort furent retirés du service en 1946, après une carrière opérationnelle très courte.

Aujourd’hui, quelques appareils sont encore préservé, notamment un exemplaire en état de vol au Canadian Warplane Heritage Museum.


Texte de Wastrick, avec son aimable autorisation.

Versions

  • Fleet 60 Fort : Version d’entraînement avancé avec un moteur Jacobs L-7. Non construit.
  • Fleet 60K Fort : Version de série. 101 exemplaires dont un prototype.
  • Fleet 60L Fort : Version d’entraînement avec un moteur Jacobs L-4MB. Non construit.
  • Fleet Fort Mk I : Désignation militaire de la version de série.
  • Fleet Fort Mk II : Désignation militaire des 100 exemplaires modifiés pour l'entraînement à la radio-navigation.

Sur le forum…

  • Clansman a écrit

    La fiche sur le site
    Merci beaucoup :hehe:
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer
  • La fiche sur le site
    Rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu. (de Cape et de Crocs, tome 1).>> N'oubliez pas de lire et de relire le Réglement du forum>> N'oubliez pas de consulter les index des sujets avant de poster les vôtres.
      Lien   Revenir ici   Citer
  • Fleet 60 Fort

    Le Fleet 60 Fort est un avion d’entraînement intermédiaire canadien de la Seconde Guerre mondiale à ailes basses.

    Tout débutât en 1929 où Reuben Fleet fondât l’entreprise Fleet Aircraft of Canada à Fort Erie en Ontario. Après, une série de biplans conçu pour les besoins de l’Aviation royale canadienne et le Bristish Commonwealth Air Training Plan. En 1939, les dirigeants de Fleet se lancèrent dans un projet d’avion d’entraînement intermédiaire à bas coût pour la Royal Canadian Air Force afin de concurrencer le North American T-6 Texan et le Vultee BT-13 Valiant. Pour la première fois, Fleet décida de ne pas concevoir un appareil biplan mais un appareil monoplan.

    Pour cela, le Fleet 60K Fort fut un monoplan à ailes basses entièrement métalliques pouvant accueillir deux personnes (un instructeur et un débutant) avec comme particularité une verrière surélevée pour l’instructeur, lui offrant un meilleur visibilité sur le pilotage de l’élève. Sa motorisation consistait en un moteur en étoile Jacobs L-6MB à refroidissement à air de 7 cylindres, d’une puissance de 330 ch. Son train d’atterrissage quand à lui, n’était pas rétractable. Un appareil très simple en soi.

    Après un an de conception, le premier et seul prototype, décolla pour la première fois le 22 mars 1940. Avec de très bons résultats lors de ses tests d’évaluation, la Royal Canadian Air Force malgré quelques appréhensions, fut tout de même satisfait de l’appareil et commanda 200 exemplaires.

    Les premiers appareils furent livrés au printemps 1941 mais un premier défaut majeur fut remarqué, sa facilité de pilotage. Un vrai défaut sachant qu’il fallait distinguer les futurs pilotes talentueux surtout pour leur transition vers un avion de combat, les Hawker Hurricane et les Spitfire. Insatisfaite, la Royal Canadian Air Force décida de réduire la commande à 100 exemplaires à la fin de l’année 1941. Pour remédier à cela, l’armée changea l’appareil pour la formation de ces pilotes, il opta pour le Fairchild Cornell. Mais une question se pose, que faire des 100 Fleet 60K Fort ?

    Ne sachant plus trop quoi en faire, la RCAF décida en 1942, de les transformer en avions destinait à l’entraînement de la radio-navigation, pour cela il fut désigné Fleet Fort Mk II. Entre 1942 et 1945, ces appareils ont formé plus de 2 000 radios-navigateurs canadiens. Après la guerre, les derniers Fleet Fort fut retiré du service en 1946, après une carrière opérationnelle très courte.

    Aujourd’hui, quelques appareils sont encore préservé, notamment un exemplaire en état de vol au Canadian Warplane Heritage Museum.



    Rappels:
    Premier vol: 22 mars 1940
    Mission: Entraînement
    Constructeur: Fleet
    Exemplaires: 101 Appareils

    Caractéristiques Fleet 60 Fort:
    Équipage: 2
    Longueur: 8,18m
    Envergure: 10,97m
    Hauteur: 2,51 m
    Surface alaire: 20,07m2
    Masse à vide: 1 148 kg
    Masse maximale au décollage: 1 588 kg

    Performances :
    Vitesse max: 260 km/h
    Vitesse de croisière: 217 km/h
    Plafond: 4 572m
    Rayon d’action: 950 km

    Moteurs :
    1 Jacobs L-6MB de 330ch (246kW)

    Armement :
    Sans.

    Pays Utilisateurs:
    Royal Canadian Air Force: 100 Exemplaires de 1941 à 1946

    Version:
    Feet 60 Fort: Version d’entraînement avancé avec un moteur Jacobs L-7. Non construit
    Fleet 60K Fort: Version de série. 101 exemplaires
    Fleet 60L Fort: Version d’entraînement avec un moteur Jacobs L-4MB. Non construit
    Fleet Fort Mk I: Désignation militaire de la version de série.
    Fleet Fort Mk II: Désignation militaire pour les version qui ont été modifié pour les opérateur radio.

    Photo:
    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Fleet60KFortC-FORT.JPG

    https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Fleet_Fort#/media/File:Fleet_Fort_CATPM.JPG

    https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Fleet_Fort#/media/File:Fleet_Fort_CWHM_p2.jpg

    https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Fleet_Fort#/media/File:Fleet_Fort.jpg


    Liens:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleet_Fort

    https://en.wikipedia.org/wiki/Fleet_Fort

    https://www.avionslegendaires.net/avion-militaire/fleet-60k-fort/

    http://www.airwar.ru/enc/other2/fleet60.html

    https://www.bombercommandmuseum.ca/fleetfort.html

    http://www.flugzeuginfo.net/acdata_php/acdata_fleet_60kfort_en.php
    Nicolas
      Lien   Revenir ici   Citer